Menu
Test dvd

La Loi du milieu

DVD - Région 2
Warner
Parution : 19 / 4 / 2001

Image

Le grain un peu trop prononcé pendant la séquence prégénérique effraye d'abord mais la qualité de la copie est ensuite constante, en dépit de quelques griffures et tâches ça et là. Disons-le : on n'espère pas d'un film aussi déprimant dans la couleur du papier peint une définition absolue. L'image est certes un peu pâle (en particulier dans les extérieurs jour) mais convient tout à fait au parti pris documentaire de Hodges. Comme le fait remarquer l'acteur du film Bryan Mosley (Brumby): "le soleil ne brille jamais dans La Loi du Milieu".

Son

Pistes mono disponibles en anglais, français et italien et pléthore de sous-titres. Dialogues et musique y sont un peu étouffés. La piste anglaise est bien sûr indispensable pour confronter l'accent londonien de Carter et celui de Newcastle. La partition de Roy Budd étant devenu un semi-classique, Warner a la bonne idée d'offrir une piste claire avec la BO isolée, où guitares funky-cockney, et surtout le thème principal presque orientalisant, hanté par un clavecin et une lourde basse, font merveille.

Suppléments

Commentaire audio de Mike Hodges, Wolfgang Suschitzky (directeur de la photographie) et Michael Caine : interventions enregistrées séparément mais idéalement informatives, du moins pour les anglophones car non sous-titrées (c'est un disque Warner). Hodges est prolixe quant à ses intentions (le sens de la fatalité, "la haine de Carter [qui] est essentiellement une haine de soi") et ses souvenirs de tournage ; le commentaire de Suschitzky est avant tout technique (rapportant comment son expérience documentaire et celle de Hodges ont été utiles pour travailler dans des endroits exigus et y dissimuler les lampes) ; Caine y va de sa petite leçon d'acteur, ([dans le film] "tout tient au regard des acteurs").

Bandes-annonces : elles sont au nombre de trois. Une bande-annonce classique en exercice sympathique de déification ("Michael Caine EST Carter"), en disant bien sûr beaucoup trop long. Suit une BA pour la première du film à Newcastle, compromis entre promotion et diplomatie où Caine remercie la population. Enfin, la "bande-annonce musicale" montre brièvement le musicien Roy Budd jouer le thème musical du film, tout en regardant le générique. Anecdotique au-delà du plaisir musical, d'autant qu'on ignore en quelle occasion (une émission TV) cela fut tourné.

Comme d'habitude chez Warner, des notes de production du film.
Par John Constantine - le 5 août 2004