Menu
Test blu-ray

Scènes de la vie conjugale

BLU-RAY - Région B
Studiocanal
Parution : 29 / 4 / 2014

Image

Scènes de la vie conjugale est avant tout une série télévisée en 6 épisodes diffusée à la télévision suédoise en 1973. La série fut remontée et exploitée en salles en 1975. Les deux versions nous sont proposées dans cette édition Blu-ray, réparties sur trois disques double-couche. La précédente édition DVD (MK2) proposait uniquement la version TV. Techniquement, il n'y a aucune différence entre les deux montages. Le niveau de granulation, le piqué, le cadrage, l'étalonnage sont rigoureusement identiques d'une version à l'autre. Dans les deux versions nous retrouvons ce qui caractérisent les tournages en 16 mm : une forte granulation et un manque de sensibilité dans les basses lumières. Pour ce film, Bergman et son chef opérateur font quelques concessions envers l'esthétique télévisuelle, en revenant au format 1.33 et en s'autorisant ici et là quelques travellings optiques (zooms). Malgré cela, les beautés formelles sont bien présentes et méritent parfaitement cette édition Blu-ray très respectueuse des deux versions.

Son

Ceux qui comme moi possèdent le DVD MK2 pourront s'amuser à comparer les deux pistes sonores et s'apercevoir des conséquences que peut avoir l'accélération d'une image de la bande-son nécessaire pour l'encodage en 25 images/sec. Sur le Blu-ray qui est en 24p, la belle voix d'Erland Josephson est plus grave et plus en rondeur que sur le DVD. Les pistes DTS-HD MA sont de qualité égale dans les deux versions TV et cinéma.

et

Suppléments

Saraband (106 min - SD / support DVD)
Le dernier long métrage d'Ingmar Bergman tourné en vidéo HD en 2002 est la suite de Scènes de la vie conjugale, avec toujours dans les mêmes rôles Liv Ullmann et Erland Josephson. On peut regretter que StudioCanal n'ait pu se procurer de master HD qui est le standard d'origine du film. En fait le DVD ici présent est celui édité par MK2 en 2008.

 

Livret de 18 pages 
Philippe Rouyer revient sur les raisons d'être de cette mini-série et sa transformation en film de cinéma.
Il contient également une courte analyse de Saraband.

Par Jean-Marc Oudry - le 2 mai 2014