Menu
Test blu-ray

Rancho Bravo

BLU-RAY - Région B
ESC Editions
Parution : 29 / 8 / 2017

Image

Rancho Bravo est l'un des trois films (inédits en Blu-ray) inaugurant la nouvelle collection Hollywood Westerns lancée par ESC en cette fin d'été. Si le master fourni à l'éditeur est une restauration un peu ancienne, celle-ci est l'une des plus convaincantes des trois titres. L'image reste essentiellement perfectible au niveau du détail, correct mais tout de même un peu juste, la définition restant bonne, bien aidée cependant par un peu d'accentuation des contours (edge enhancement). Seuls les plans truqués (fondus et incrustations en fond vert) restent qualitativement inférieurs, avec une petite montée de grain et une texture moins fine. Le grain, justement, est bien dosé sur l'ensemble du film : non gommé, il donne à l'ensemble une patine "cinéma" convaincante. Cette copie, stable, bénéficie de contrastes équilibrés et d'une colorimétrie satisfaisante, souvent bien saturée. On notera, de temps en temps, quelques défauts de pellicule comme une infime décoloration verdâtre tout en haut du cadre (essentiellement visible pendant la scène du canyon) et des contrastes "cassés" en bas de l'image pendant certaines scènes nocturnes. Rien de bien alarmant, le visionnage se déroulant dans d'honnêtes conditions.

Son

La version originale propose un bon rendu et une belle dynamique qui sied bien aux moments musicaux de John Williams. Les voix sont claires, les ambiances bien retranscrites. On ne relève pas de souffle ou de traces d'usure. Ce qui est loin d'être le cas de la version française, au rendu plus "brut" : le son est un peu nasillard (manque de basses fréquences), un léger souffle se fait entendre en permanence et les voix sont légèrement saturées. La piste n'a pas été spécialement restaurée mais c'était peut-être le seul moyen d'obtenir le doublage d'époque (une chance que n'a pas eu Les Prairies de l'honneur qui a été redoublé quelques décennies plus tard).

Suppléments

Deux Anglaises au Far West (24 min - 1080i)
Mathieu Macheret, critique au quotidien Le Monde, réussit une belle analyse d'un film pourtant mineur, notamment ampoulé par le côté conservateur de son réalisateur Andrew V. McLaglen : le scénario donne, dans un premier temps, des rôles dominants et prometteurs aux personnages féminins avant de les réduire à un avenir plus domestique. Fortement lié au cinéma de John Ford, Rancho Bravo en reprend aussi des motifs (film de convoi, grands espaces au fil des saisons, bagarres), mais "de manière un peu dégradée". Macheret note la place du boeuf dans le triangle amoureux, un quasi-personnage qui "amène un rapport d'animalité aux codes sociaux", et évoque également le casting : James Stewart qui donne une complexité à un personnage pourtant binaire, Maureen O'Hara et sa "distance comique"Juliet Mills en "ange gardien observateur et facétieux" ou Brian Keith, l'Ecossais viril.

En savoir plus

Taille du Disque : 31 193 750 154 bytes
Taille du Film : 26 149 293 504 bytes
Durée : 1:36:48.803
Total Bitrate: 36,01 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 29,97 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29978 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1995 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1985 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 29,251 kbps
Subtitle: French / 0,072 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 16 septembre 2017