Menu
Test blu-ray

Orfeo

BLU-RAY - Région All
Gaumont
Parution : 11 / 10 / 2017

Image

Présenté dans la droite lignée de l'excellent travail de Gaumont sur son catalogue, Orfeo bénéficie d'une restauration soignée, probablement en 2K, aux images stables et nettoyées, à la colorimétrie nuancée et aux contrastes soutenus (les noirs paraissent cependant un peu trop denses dans les plans sombres). Excepté pendant les parties truquées, nettement en retrait, la définition est assez précise malgré une photographie parfois un peu diffuse, qui a tendance à estomper légèrement les détails. Le grain argentique a, en tout cas, été respecté, sans avoir subi de lissage abusif. L'encodage est invisible.

Son

La bande-son a, elle aussi, bénéficié d'une profonde restauration. Le résultat est assez exceptionnel, avec une très belle dynamique et un rendu aussi cristallin et aussi subtil que possible, sans souffle, impuretés ou saturations. On note peu de différences entre les mixages stéréo et 5.1 qui présentent une spatialisation mesurée mais efficace.

Suppléments


Orfeo, le mal aimé (54 min - 1080p)
Si le film est à réserver à un public averti, ces entretiens réalisés par Mathieu Marois et Roland-Jean Charna sauront intéresser les profanes. Deux spécialistes s'interrogent sur les divers opéras de "la collection Toscan du Plantier" et notamment Orfeo, "un choix très courageux" qui fut un échec critique et public. Après une rapide présentation de cette oeuvre de Monteverdi, l'un des premiers opéras, créé presque comme de la musique de chambre, on s'interroge sur la fidélité des adaptations d'opéras au cinéma, les contraintes techniques qui empêchent le son direct (et imposent donc le playback, "une trahison"), les réussites et les limites de la version de Claude Goretta. C'est aussi l'évocation du producteur Daniel Toscan du Plantier qui "voulait faire de Gaumont le Gallimard du cinéma", avec des films pointus dans une maison plutôt habituée aux comédies populaires.

Faire un Orfeo (36 min - SD - 4/3)
Cet épisode de la série Répertoire, diffusé sur Antenne 2 en 1985, alterne des entretiens du chef d'orchestre Michel Corboz et du réalisateur Claude Goretta, avec des séances d'enregistrement de la musique du film (et du disque qui fut produit dans la foulée). Cette "équipe qui s'entend", menée par un Corboz passionné, s'applique dans les moindres détails à ne pas dénaturer l'oeuvre originale. C'est, pour Goretta, "essayer de ne pas détruire" et, pour Corboz, arriver à maîtriser les chanteurs qui font parfois "de la musique sur de la musique", en les poussant "jusqu'à ce qu'ils s'expriment au-delà d'eux-mêmes." Ce document, qui fait office d'excellent making of d'époque, est une plongée intéressante dans une étape de production rarement observées dans les suppléments.

En savoir plus

Taille du Disque : 42 680 973 229 bytes
Taille du Film : 25 407 896 640 bytes
Durée : 1:30:25.000
Total Bitrate: 37,47 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 31,23 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 31235 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Italian / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 873 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: Italian / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3295 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 16,056 kbps
Subtitle: English / 16,139 kbps
Subtitle: French / 16,732 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 6 avril 2018