Menu
Test blu-ray

Fat City

BLU-RAY - Région B
Wild Side
Parution : 29 / 10 / 2014

Image

Wild Side propose Fat City pour la première fois au monde en Blu-ray. L'éditeur a eu accès à un master pas tout à fait récent : la gestion des hautes lumières, comme par exemple dans le plan à la 56e minute, peut être mieux gérée aujourd'hui. Mais il ne démérite pas pour autant avec un résultat honnête mais perfectible. Ici la copie est propre, bien contrastée, et la colorimétrie reste cohérente avec les productions de l'époque (à quelques raccords d'étalonnage près, comme à 57 min 05 s). La photographie du film, signée par le fameux Conrad Hall, est volontairement douce et cela se retrouve logiquement dans la qualité de la définition. Seulement, au moment de la fabrication de ce master, on a choisi d'atténuer un grain sans doute très présent. Et si celui-ci reste encore plus ou moins visible selon les scènes, le léger lissage ajouté à la douceur du piqué donnent à la patine générale un aspect moins "argentique" qu'espéré.

Son

Toutes deux dans un DTS-HD Master Audio propre et clair, les pistes sonores anglaise et française reflètent l'ambiance simple et réaliste du film : peu d'effets, une tonalité assez neutre et un bon rendu, sans griefs particuliers à signaler. A noter que la version française de Fat City a été fabriquée plusieurs années après la sortie du film (qui était visible en 1973 en France uniquement en VO).

Suppléments

Aucun supplément audiovisuel, si ce n’est la bande-annonce américaine originale (2 min 32 s - SD - 4/3), ne vient accompagner le film. Mais cette absence est plus que compensée par la présence dans le coffret édité par Wild Side d’un épais et splendide volume de plus de deux-cents pages, justement et sobrement intitulé Le Dernier Combat. Inédit, cet ouvrage est l’œuvre du critique de cinéma au Monde, Samuel Blumenfeld. Nourri par une impressionnante érudition, ce livre prend le parti d’une approche avant tout factuelle de La Dernière chance (Fat City). Sorte de making-of couché sur papier, Le Dernier Combat de Samuel Blumenfeld parcourt toute l’histoire du film, depuis ses origines littéraires - en consacrant nombre de ses pages à Leonard Gardner, l’auteur du roman dont est tiré le film - jusqu’à sa réception critique - plus que favorable, Fat City valut une standing ovation à John Huston à Cannes - et son échec auprès du grand public. Entre temps, Samuel Blumenfeld aura détaillé aux lecteurs et lectrices les étapes de la rédaction du scénario, de la mise en place du casting - Marlon Brando fut pressenti pour assurer le rôle de Tully... - ou bien encore les techniques de mise en scène de Huston lors de quelques-unes des séquences les plus importantes. Nullement hagiographique, le récit de Samuel Blumenfeld ne fait par ailleurs pas l’impasse sur les tensions qui marquèrent parfois l’entreprise, notamment entre le cinéaste et le producteur Ray Stark à propos de la photo naturaliste de Conrad Hall, peu goûtée par le second... Et si les principaux comédiens de La Dernière chance font l’objet de pages conséquentes, les interprètes secondaires parmi lesquels d’authentiques boxeurs ne sont pas oubliés pour autant. Resituant avec un beau soin documentaire Fat City dans la carrière de ses interprètes, le critique en fait de même à propos de John Huston, évoquant la place importante tenue par cette œuvre dans la carrière du réalisateur. Avant tout historique et biographique, ce prenant récit de la genèse de La Dernière chance est richement illustré de photos de tournage ou bien encore d’affiches américaines et internationales. Autant d’archives qui rendent (quasi) exhaustive cette somme documentaire de Samuel Blumenfeld sur ce splendide mélodrame social qu’est Fat City.

Cette édition collector contient également le DVD du film (au contenu identique au Blu-ray).


En savoir plus

Taille du Disque : 24 960 562 870 bytes
Taille du Film : 24 376 793 088 bytes
Durée : 1:36:46.634
Bitrate Vidéo Moyen : 27,69 Mbps
Bitrate Total : 33,58 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 27696 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1935 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1997 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Par Stéphane Beauchet et Pierre Charrel - le 30 octobre 2014