Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Flol »

Cette vidéo est pour moi totalement représentative du style Zimmer : c'est bourrin, accessible à tout le monde (puisqu'il il suffit de taper comme un sourd), on rigole bien, mais dans le fond c'est quand même un peu nul.
Je lui reconnais des qualités en tant que créateurs de son (il a parfois de bonnes idées), mais si on parle purement orchestrations et musique, c'est quand même ultra faible et limité.
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 25489
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jack Carter »

cinephage wrote: 1 Sep 21, 09:09
Zaï Zaï Zaï Zaï, de François Desagnat (2021) 7,5/10 - L'absurdité du récit est intégrée dans son déroulement, et on se prend vite au jeu de cet univers un peu fou, mais si calqué sur le notre. Certaines séquences sont hilarantes.
J'ai hate, du coup :lol:
"On peut revenir au sujet du topic ?" (Jack Carter)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Flol »

La BD est hilarante et m'a valu quelques énormes fous rires dans le train (ce qui avait obligé mes voisins à lever les yeux de leur portable l'espace de 3 secondes et demi, c'est dire leur surprise).
Le CV du réal fait peur, mais Cinephage n'est pas le premier que je lis en dire du bien.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18223
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Kevin95 »

Flol wrote: 20 Sep 21, 16:29 La BD est hilarante et m'a valu quelques énormes fous rires dans le train (ce qui avait obligé mes voisins à lever les yeux de leur portable l'espace de 3 secondes et demi, c'est dire leur surprise).
Le CV du réal fait peur, mais Cinephage n'est pas le premier que je lis en dire du bien.
Tout pareil, j'ai même dû fermer le bouquin tant mon fou rire tirait en longueur. En faire un film est déjà improbable mais en plus par le réal de La Beuze et du Gendre de ma vie, disons qu'on tient un bon outsider. Wait and see.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13545
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Zelda Zonk »

Je vous rejoins.
Super BD.
J'ignorais même que ce serait adapté au cinéma. Du coup, j'ai un peu peur, tant la BD est réussie et très drôle.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Flol »

J'ai l'impression que c'est François Desagnat qui s'en est chargé, uniquement parce que le duo Nicolas & Bruno n'était pas dispo (puisque l'univers de Fabcaro colle à la perfection au leur).
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22696
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by cinephage »

Jack Carter wrote: 20 Sep 21, 16:26
cinephage wrote: 1 Sep 21, 09:09
Zaï Zaï Zaï Zaï, de François Desagnat (2021) 7,5/10 - L'absurdité du récit est intégrée dans son déroulement, et on se prend vite au jeu de cet univers un peu fou, mais si calqué sur le notre. Certaines séquences sont hilarantes.
J'ai hate, du coup :lol:
Je crois que le bon choix a été de ne pas trop s'éloigner de la bande-dessinée, dont les dialogues sont très écrits et savoureux, du coup l'ensemble fonctionne plutôt pas mal.
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11914
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by MJ »

Spongebob wrote: 20 Sep 21, 16:12
Flol wrote: 20 Sep 21, 15:59
"Puissant" genre...comme ça ?

Le niveau de gênance est total.
Gal Gadot et la gênance...

"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
User avatar
Phnom&Penh
Assistant opérateur
Posts: 2059
Joined: 28 Feb 08, 12:17
Location: Tengo un palacio en Granada

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Phnom&Penh »

MJ wrote: 20 Sep 21, 18:48
Spongebob wrote: 20 Sep 21, 16:12
Le niveau de gênance est total.
Gal Gadot et la gênance...

Une horreur pareille mérite une rapide mise au point (même si je n'ai pas eu le temps de chosir les images, ni même, enfin bref:, il y a des fois il faut être rapide

https://youtu.be/pZCxyOcvp5A
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11914
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by MJ »

Phnom&Penh wrote: 20 Sep 21, 19:04Une horreur pareille mérite une rapide mise au point (même si je n'ai pas eu le temps de chosir les images, ni même, enfin bref:, il y a des fois il faut être rapide

https://youtu.be/pZCxyOcvp5A
Dans un autre registre, j'avais trouvé cette réaction à "la chose" plutôt bienvenue :

"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10858
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Alexandre Angel »

Demi-Lune wrote: 1 Sep 21, 09:41 ADIEU, MA JOLIE (Dick Richards, 1975) — 1/10
J'aurais mis plus mais c'est sûr que Dick Richards était un réalisateur totalement dénué de style.
J'ai une tendresse pour le thème musical, l'ambiance (on ne se refait pas), la grosse cheffe de gang et l'apparition de Stallone en petite frappe.

Bon le grand O'Halloran, il la retrouve sa Velma oui ou merde? :mrgreen:
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50148
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Boubakar »

Comme quoi rien n'est gravé dans le marbre, La vague vient de faire forte impression et pourrait finir en film du mois :

Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93351
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jeremy Fox »

Boubakar wrote: 23 Sep 21, 16:27 Comme quoi rien n'est gravé dans le marbre, La vague vient de faire forte impression et pourrait finir en film du mois :

Image
Je n'en avais entendu parler jusqu'à ce jour.

Image
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13545
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Zelda Zonk »

Jeremy Fox wrote: 23 Sep 21, 16:29
Boubakar wrote: 23 Sep 21, 16:27 Comme quoi rien n'est gravé dans le marbre, La vague vient de faire forte impression et pourrait finir en film du mois :

Image
Je n'en avais entendu parler jusqu'à ce jour.

Image
Il est pourtant déjà passé à la télé il me semble.
Bon souvenir également.
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13545
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Zelda Zonk »

Alexandre Angel wrote: 23 Sep 21, 11:36
Demi-Lune wrote: 1 Sep 21, 09:41 ADIEU, MA JOLIE (Dick Richards, 1975) — 1/10
J'aurais mis plus mais c'est sûr que Dick Richards était un réalisateur totalement dénué de style.
J'ai une tendresse pour le thème musical, l'ambiance (on ne se refait pas), la grosse cheffe de gang et l'apparition de Stallone en petite frappe.

Bon le grand O'Halloran, il la retrouve sa Velma oui ou merde? :mrgreen:
Eh bien moi j'ai assez aimé, je dois dire, au point de mettre 6/10.

Rien de très original ou surprenant, certes, puisqu'on retrouve tous les archétypes du film noir (la voix-off du privé, la musique jazzy, les fausses pistes, la femme fatale..), et le tout manque clairement de rythme, de souffle et d'inspiration dans la mise en scène, mais ne serait-ce que pour son casting (j'ai trouvé Mitchum et Rampling convaincants ; Stallone et son caméo d'une minute), le scénario plutôt prenant (tiré du bouquin de Raymond Chandler), et cette ambiance très codifiée à la Philip Marlowe (whisky, clopes et pépettes dans un Los Angeles des années 40), à mon sens le film mérite plus qu'un pauvre 1/10 (coucou Demi-Lune ! :mrgreen: ). On est quand même loin du navet.
Et si vous n'avez jamais vu Mitchum se prendre une paire de claques monumentale par une femme (enfin, une femme, faut voir...), ne cherchez pas ailleurs. :shock:

Mais ce que je préfère dans ce film, et de loin, c'est la bande originale de David Shire, de toute beauté :