Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
origan42
Cadreur
Posts: 4187
Joined: 2 Feb 07, 17:22

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by origan42 »

Zelda Zonk wrote: 1 Sep 21, 10:22
- Séraphine (Martin Provost - 2008) : 7,5/10



- Affreux, sales et méchants (Ettore Scola - 1976) : 8,5/10 Image

- L'argent de poche (François Truffaut - 1976) : 7,5/10
:D aussi
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13539
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Zelda Zonk »

origan42 wrote: 1 Sep 21, 13:24
Zelda Zonk wrote: 1 Sep 21, 10:22

1- L'Intendant Sansho (Kenji Mizoguchi - 1954) : 8,5/10

8)

Il faudra que tu voies aussi La Vie d'Oharu, femme galante :wink:
Oui, je l'ai mis sur ma liste, avec aussi Conte des chrysanthèmes tardifs. :wink:
origan42 wrote: 1 Sep 21, 13:28
Zelda Zonk wrote: 1 Sep 21, 10:22
- Séraphine (Martin Provost - 2008) : 7,5/10

- Affreux, sales et méchants (Ettore Scola - 1976) : 8,5/10 Image

- L'argent de poche (François Truffaut - 1976) : 7,5/10
:D aussi
Le Provost m'a emballé, tant dans sa mise en scène très soignée que dans l'interprétation remarquable de Yolande Moreau qui n'a pas volé son César.
Le Truffaut est une petite madeleine de mon enfance que je ne me lasse pas de revoir.
Et le Scola... Ben c'est un chef-d'oeuvre ! :wink:
User avatar
-magik-
Electro
Posts: 994
Joined: 7 Mar 19, 19:07

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by -magik- »

Bilan du mois : 31 films vus, dont 20 découvertes, et un top qui s'est dessiné sur le tard, mes 3 premiers étant les derniers vus ce mois-ci.

1. I'm still here (Casey Affleck - 2011)
2. Katalin Varga (Peter Strickland - 2009)
3. L'Heure du loup (Ingmar Bergman - 1968)

ImageImageImage

Puis :

Pieta (Kim Ki-duk - 2013)
The Suicide Squad (James Gunn - 2021)

ImageImage
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18222
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Kevin95 »

Pour août, mes poulains...

INCOMPRESO - Luigi Comencini (1966)

Image

MEN OF WAR - Perry Lang (1994)

Image

JOSHUA TREE - Vic Armstrong (1993)

Image

OTHELLO - Orson Welles (1951)

Image

BETWEEN THE LINES - Joan Micklin Silver (1977)

Image

THE HIRELING - Alan Bridges (1973)

Image

Menu XL...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2021

LA CAZA - Carlos Saura (1966) : 7.5/10
ZOMBIELAND : DOUBLE TAP - Ruben Fleischer (2019) : 6.5/10
INCOMPRESO - Luigi Comencini (1966) : 9/10
LE SAMOURAÏ - Jean-Pierre Melville (1967) : 10/10 Rediff
RANDOM HEARTS - Sydney Pollack (1999) : 5.5/10
LONTANO LONTANO - Gianni Di Gregorio (2019) : 6.5/10
MASTERS OF THE UNIVERSE - Gary Goddard (1987) : 6/10 Rediff
RED SCORPION - Joseph Zito (1988) : 8/10 Rediff
THE BONE COLLECTOR - Phillip Noyce (1999) : 5/10
THE PUNISHER - Mark Goldblatt (1989) : 8/10 Rediff
DARK ANGEL - Craig R. Baxley (1990) : 8/10 Rediff
COVER-UP - Manny Coto (1991) : 5.5/10
BETWEEN THE LINES - Joan Micklin Silver (1977) : 8.5/10
SHOWDOWN IN LITTLE TOKYO - Mark L. Lester (1991) : 8/10
TOKYO GODFATHERS - Satoshi Kon (2003) : 7.5/10
SUMMER OF SOUL (...OR, WHEN THE REVOLUTION COULD NOT BE TELEVISED) - Questlove (2021) : 8/10 Bonus
PERSEO L'INVINCIBILE - Alberto De Martino (1963) : 6/10
UNIVERSAL SOLDIER - Roland Emmerich (1992) : 8/10 Rediff
BLUE CITY - Michelle Manning (1986) : 7/10 Rediff
ANA Y LOS LOBOS - Carlos Saura (1973) : 7.5/10
LA VIA DELLA PROSTITUZIONE - Joe D'Amato (1978) : 5.5/10
JOSHUA TREE - Vic Armstrong (1993) : 8.5/10
COMANDAMENTI PER UN GANGSTER - Alfio Caltabiano (1968) : 6.5/10
OTHELLO - Orson Welles (1951) : 8.5/10
COUP DE TORCHON - Bertrand Tavernier (1981) : 9/10 Rediff
PENTATHLON - Bruce Malmuth (1994) : 5.5/10
THE HOUSE ON SORORITY ROW - Mark Rosman (1982) : 7.5/10
TAXI BLUES - Pavel Lungin (1990) : 6.5/10
BOULE & BILL 2 - Pascal Bourdiaux (2017) : 1.5/10
UNA LUNGA FILA DI CROCI - Sergio Garrone (1969) : 7/10
PLACE PUBLIQUE - Agnès Jaoui (2018) : 6/10
SIROCCO - Curtis Bernhardt (1951) : 8/10
TIENS TA BOUGIE DROITE - Sigi Rothemund (1974) : 3.5/10
INVADER - Philip J. Cook (1992) : 6/10
LE TEMPS DU LOUP - Michael Haneke (2003) : 4.5/10
THE DAY THE EARTH CAUGHT FIRE - Val Guest (1961) : 8/10
MARRIED TO THE MOB - Jonathan Demme (1988) : 7.5/10
THE TOUCH - Ingmar Bergman (1971) : 8/10
SMOKEY AND THE BANDIT PART 3 - Dick Lowry (1983) : 5.5/10
IMBARCO A MEZZANOTTE - Joseph Losey (1952) : 8/10
TIN CUP - Ron Shelton (1996) : 7/10
CLASS REUNION - Michael Miller (1982) : 5/10
THE AMERICANS - Saison 02 (2014) : 8/10 Bonus
PASSE MONTAGNE - Jean-François Stévenin (1978) : 8/10
DOUBLE MESSIEURS - Jean-François Stévenin (1986) : 8/10 Rediff
MISCHKA - Jean-François Stévenin (2002) : 4.5/10 Rediff
THE HIRELING - Alan Bridges (1973) : 8.5/10
LA VENDETTA È UN PIATTO CHE SI SERVE FREDDO - Pasquale Squitieri (1971) : 8/10 Rediff
THE ROAD TO EL DORADO - Bibo Bergeron, Don Paul (2000) : 6.5/10
MEN OF WAR - Perry Lang (1994) : 8.5/10
FLYING DOWN TO RIO - Thornton Freeland (1933) : 6.5/10
JOHNNY MNEMONIC - Robert Longo (1995) : 5/10
STAGE DOOR - Gregory La Cava (1937) : 8/10
HIGHLANDER II : THE QUICKENING - Russell Mulcahy (1991) : 7.5/10
LESS THAN ZERO - Marek Kanievska (1987) : 5.5/10
TOP HAT - Mark Sandrich (1935) : 8/10 Rediff
HIGHLANDER III : THE SORCERER - Andrew Morahan (1994) : 6.5/10
WHEN EIGHT BELLS TOLL - Etienne Périer (1971) : 8/10
THE OLD MAN AND THE SEA - John Sturges (1958) : 7/10
SWING TIME - George Stevens (1936) : 8/10
WOLF CREEK - Greg McLean (2005) : 7.5/10
MYSTERIOUS ISLAND - Cy Endfield (1961) : 8/10
VIVACIOUS LADY - George Stevens (1938) : 8/10
LES DERNIERS JOURS DU MONDE - Arnaud Larrieu, Jean-Marie Larrieu (2009) : 7/10
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11910
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by MJ »

1. Dans un jardin je suis entré (Avi Mograbi)

Image

2. France (Bruno Dumont)

Image

3. Last Summer (Frank Perry)

Image

4. Les Damnés (Joseph Losey)

Image

5. L'Arrangement (Elia Kazan)

Image

Beaucoup aimé Zola, aussi.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49051
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Flol »

MJ wrote: 1 Sep 21, 17:20 3. Last Summer (Frank Perry)

Image
Il est visible comment, celui-là ?
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11910
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by MJ »

Flol wrote: 1 Sep 21, 17:26Il est visible comment, celui-là ?
"Notoirement" inexistant en dvd (ça n'a pas changé, non?) mais ça m'a pas pris des heures de trouver où le streamer.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49051
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Flol »

Ok merci, alors je vais mieux chercher. :D
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23600
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by AtCloseRange »

MJ wrote: 1 Sep 21, 17:20
3. Last Summer (Frank Perry)

Image
Petit trivia:
Why did Barbara Hershey change her name to Barbara Seagull?

Finally, when the scene was finished, the director, Frank Perry, told me the bird had broken her neck on the last throw." Hershey felt responsible for the bird's death and changed her stage name to "Seagull" as a tribute to the creature. "I felt her spirit enter me," she later explained.
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11910
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by MJ »

AtCloseRange wrote: 1 Sep 21, 17:35Petit trivia:
Elle n'a pas dû être la seule à traverser le tournage dans un état de second. Le film au final n'est cependant pas très tendre avec l'état d'esprit hippie de la toute fin des années 60.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
vic
viking
Posts: 3590
Joined: 26 Apr 03, 18:37
Location: IHTFP

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by vic »

août 2021

1. silence has no wings - tobenai chinmoku (kazuo kuroki, 1966)

avec en leitmotiv la beauté déchirante de Mariko Kaga et la musique lancinante de Teizō Matsumura, un voyage à travers le Japon et les traumatismes d'après-guerre.
sublime.


2. the elegant life of mr. everyman - eburi manshi no yûga-na seikatsu (kihachi okamoto, 1963)

Image

3. pecoross' mother and her days - pekorosu no haha ni ai ni iku (azuma morisaki, 2013)
Image

et prix du 1er film à yassine qnia pour de bas étage

Spoiler (cliquez pour afficher)
la chatte japonaise - chijin no ai (yasuzo masumura, 1967) 6.5/10
revenge - adauchi (tadashi imai, 1965) 7/10
(re) night of the demon (jacques tourneur, 1957) 8.5/10
silence has no wings - tobenai chinmoku (kazuo kuroki, 1966) 8.5/10
prison break - musho yaburi (kazuo ikehiro, 1969) 7/10
(re?) red lion - akage (kihachi okamoto, 1969) 7.5/10
under the blossoming cherry trees - sakura no mori no mankai no shita (masahiro shinoda, 1975) 5/10
pecoross' mother and her days - pekorosu no haha ni ai ni iku (azuma morisaki, 2013) 8/10
(re) hitokiri, le châtiment (hideo gosha, 1969) 8.5/10
(re) zatoichi 21 : le shogun de l'ombre (kenji misumi, 1970) 8/10
(re) kill, la forteresse des samourais - kiru (kihachi okamoto, 1968) 8/10
modern lady gambler - showa onna bakuto (tai kato, 1972) 7.5/10
the elegant life of mr. everyman - eburi manshi no yûga-na seikatsu (kihachi okamoto, 1963) 8/10
(re) la rue de la honte (kenji mizoguchi, 1956) 9/10
aesthetics of a bullet - teppodama no bigaku (sadao nakajima, 1973) 7/10
(re) la marche de kamata - fall guy - kamata koshin-kyoku (kinji fukasaku, 1982) 8/10
de bas étage (yassine qnia, 2021) 7/10
(re) les quatre de l'apocalypse (lucio fulci, 1975) 7.5/10
(re) the brood (david cronenberg, 1979) 7.5/10
(re) scanners (david cronenberg, 1981) 8/10
the late show (robert benton, 1977) 7/10
yoga hosers (kevin smith, 2016) 5/10
(re?) dandy in aspic (anthony mann, 1968) 7/10
Image Insane Insomniac Team

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.
User avatar
origan42
Cadreur
Posts: 4187
Joined: 2 Feb 07, 17:22

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by origan42 »

Zelda Zonk wrote: 1 Sep 21, 14:44 Oui, je l'ai mis sur ma liste, avec aussi Conte des chrysanthèmes tardifs. :wink:
Ah oui ! Grand chef-d'œuvre...
Zelda Zonk wrote: 1 Sep 21, 14:44 Le Provost m'a emballé, tant dans sa mise en scène très soignée que dans l'interprétation remarquable de Yolande Moreau qui n'a pas volé son César.
Le Truffaut est une petite madeleine de mon enfance que je ne me lasse pas de revoir.
Et le Scola... Ben c'est un chef-d'oeuvre ! :wink:
Exactement ce que je pense pour les trois. :wink:
User avatar
Ender
Machino
Posts: 1053
Joined: 6 Jan 07, 15:01
Location: Mizoguchigrad

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Ender »

vic wrote: 1 Sep 21, 18:54 août 2021

1. silence has no wings - tobenai chinmoku (kazuo kuroki, 1966)

avec en leitmotiv la beauté déchirante de Mariko Kaga et la musique lancinante de Teizō Matsumura, un voyage à travers le Japon et les traumatismes d'après-guerre.
sublime.
Beau film !
De manière générale, je suis un peu rétif aux films qui assignent une fonction avant tout symbolique à ses personnages et aux situations filmées au détriment des individualités. Le cinéma, l'acuité du cinéma ont à mon avis partie trop liée avec la captation, l'observation pour s'accommoder de trop plein de symbole. Mais de façon plus ou moins féconde, le deuxième temps des nouvelles vagues a été riche en tentatives tous azimuts dans cette direction, avec ce souci de mettre en crise des évidences du cinéma classique. Ce n'est pas forcément ce qui a le mieux vieilli des expériences du cinéma moderne. Ça réussit au Ôshima de La Pendaison, qui est joueur et malicieux... et ça passe dans Le Silence sans ailes, parce qu'il propose par ailleurs tant d'inventions qui paraissent encore fraîches et uniques aujourd'hui... notamment cette belle manière de refuser le mélodrame tout en assumant un lyrisme total des séquences sans enjeu dramatique. Yoshida avait accueilli élogieusement le film et il me semble qu'il y a effectivement une affinité avec ses films de l'époque.

(Pourrais-tu dire quelques mots de
3. pecoross' mother and her days - pekorosu no haha ni ai ni iku (azuma morisaki, 2013)
Image
s'il-te-plaît ? Je ne connais pas du tout.)
User avatar
cinéfile
Accessoiriste
Posts: 1797
Joined: 19 Apr 10, 00:33
Location: Bourges

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by cinéfile »

Flol wrote: 1 Sep 21, 17:26
MJ wrote: 1 Sep 21, 17:20 3. Last Summer (Frank Perry)

Image
Il est visible comment, celui-là ?
Dispo sur la Cinetek en SD et en vo sans sous-titres.

Je suis d'ailleurs content de le voir figuré dans un top mensuel, ça va me motiver à la découvrir.
User avatar
Roilo Pintu
Machino
Posts: 1366
Joined: 7 Oct 17, 15:13

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Roilo Pintu »

Mon Top 5 d'Août, où Jackie Chan truste les premières places (pas trop de concurrence sur ce mois d'été)

1/ Police Story - Jackie Chan (1985)
2/ Police Story II - Jackie Chan (1988)
3/ Les Titans - Duccio Tessari (1962)
4/ Les Mitchell contre les machines - Michael Rianda et Jeff Rowe (2021)
5/ Tina - Brian Gibson (1993)

Image

Assurément Police Story sera le film le plus distrayant vu cet été. Déroulant son intrigue sur une enquête policière assez banale, le plaisir est ailleurs, le film contient des scènes de cascades les plus folles, les plus acrobatiques, mais également des moments assez drôles, ce qui m’a un peu surpris (la scène du tribunal, le combat avec le collègue évanoui, la réplique finale dans le centre commercial !), j'arrive même à adorer la chanson même si je n'y comprends rien!
Suivre le film devient rapidement ludique, c’est jouer sur son attente de voir Jackie Chan se lancer dans une cascade avec un engagement total, un défi à la mort de tous les instants.
Le film est une mélodie de corps en chute libre, un festival de verre brisée, un défi à la gravité, un film qui ose tout même faire défiler une cascade sous plusieurs angles plusieurs fois de suite… (si vous êtes de mauvaise foi vous pouvez me parler de Joyeuse Pâques et sa cascade en bateau), bref une satisfaction immédiate sur des chorégraphies complexes, épuisant jusqu’au bout les décors utilisés, une comédie musicale d’action.
Le film ne manque pas de tour de force, que ce soit dans le cadre étriqué d’un bureau, au milieu de 6 téléphones, ou dans un final étourdissant en plein centre commercial. Avec Police Story il y a un rythme, un défi à tout et à chaque instant.

On ne peut pas dire que le niveau se maintienne avec Police Story II, une suite inégale, qui a le mérite d’enchainer directement avec le premier film. Agréable et toujours saisissant dans ses scènes d’actions, mais avec un rythme très en deçà, pour une intrigue soporifique qui s’enlise. Il faut quand même voir ce qu’arrive à faire Chan avec un décor aussi simple qu’un terrain de jeu pour enfants, avec des balançoires, des cages d’écureuils, impressionnant !