George A. Romero (1940-2017)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12237
Joined: 17 Feb 05, 19:45

George A. Romero (1940-2017)

Post by Jack Griffin »

Allez un petit tour de la filmographie du cinéaste avant la sortie en salle de Land of the dead et le hors série Mad.

La Nuit des morts vivants (1968) ***

Image

Révolutionnaire...Je trouve que le film a un petit passage à vide vers son milieu mais le final reste mémorable. Photo, mise en scène...Culte.
Se reporter à la chronique de Jordan
http://www.dvdclassik.com/Critiques/la- ... ts-dvd.htm

Season of the Witch (1973)

pas vu

La Nuit des fous vivants (1973) **

Image

Un virus échappé d'une arme bactériologique provoque la folie chez ceux qu'il infecte. Les militaires décident de mettre sous quarantaine une ville entière et de ne laisser personne sortir. Dans la continuité de la nuit des mort-vivant, Romero développe le thème de l'homme est un loup pour l'homme et frappe cette fois ci plus précisément au niveau de l'armée et se positionne résolument contre les armes en montrant les drames qu'elles peuvent causer. Peut être le film manque t il d'une interprétation générale vraiment convaincante car il ne permet pas réellement de s'attacher aux différents personnages rencontrés (à part peut être le couple)...Le film ne prend son envol que très tardivement mais le dernier tiers reste très réussi. Le style presque documentaire permet de prendre en pleine face la violence du film (à noter une séquence introductive vraiment marquante).



Martin (1977) ***

Image

Le film retravaille le mythe du vampire de façon originale en faisant du monstre un jeune adulte du nom de Martin, frustré sexuellement, tueur en série, catapulté de nos jours à Pittsburg. Exit l'ail, les crucifix et les grandes canines, seul reste le besoin irrépressible de boire du sang, Martin usant pour cela de lames de rasoir et de seringues anesthésiante pour endormir ses victimes. Mais le film en choisissant un traitement hyper réaliste joue sur une ambiguïté, celle de savoir si Martin est un véritable vampire (il dit avoir 84 ans) ou croit en être un. Romero en nous plaçant dans l'incertitude en profite pour illustrer les thèmes du mysticisme, de la croyance et aussi de la schizophrénie en choisissant de centrer exclusivement son point de vue sur celui de Martin.
Le cinéaste opte pour une mise en scène au cordeau lors des séquences de meurtres, réellement choquantes et d'une grande crudité (on pense fortement à Hitchcock). L'inoubliable ouverture dans le train, servant de pré générique, est à cet égard d'une grande efficacité et donne au film une noirceur qu'il ne quittera plus.
Du côté des acteurs, John Amplas sait réellement être inquiétant en donnant au personnage la fragilité nécessaire, Christine Forrest (madame romero), Tom savini et Romero himself dans le rôle d'un prêtre sont également de la partie.



Zombie (1978) ****

Image

Grand, culte, rien à redire 8)



Knightriders (1981) * 1/2

Image

Film au pitch assez étrange...on suit une une troupe de forains qui organisent des tournois de chevalerie et où les motos remplacent les chevaux. Ed Harris à la tête de ce petit groupe, fait figure de roi Arthur et tente tant bien que mal de faire respecter les valeurs chevaleresque en recréant un univers loin du monde moderne. On retrouve toute la petite troupe de Romero (Savini, Christine Forrest, les quelques rôles principaux de Zombie + caméo de Stephen King jouant un demeuré) et il est tentant de rapprocher le combat de Harris avec celui de Romero, en cinéaste indépendant. Même si le film reste sympathique et joliment filmé (très belle ouverture), il reste beaucoup trop long (un peu moins de 2h30) et finit par se résumer par une succession de scènes de parlote et de duels rarement passionnant. Les points positifs sont les acteurs (Harris et Savini convaincants), les personnages et le propos (ça fait un peu penser à Bronco Billy).



Creepshow (1982) **

Image

Des sketchs d'intérêt inégaux mais qui reprennent ou annoncent les différents sujets abordés par Romero...Mes préférés restent les deux derniers.
Romero adopte une mise en scène et un montage légèrement plus posé et empreinte une esthétique comics dans la photo ou les effets de style (split screen, bordure d'écran dessinée comme des cases). On y retrouve Ed harris, Leslie Nielsen, Stephen King -encore en abruti...)



Le Jour des morts-vivants (1986) ****

Image

Les morts-vivants se sont emparés du monde. Seul un groupe d'humains, composé de militaires et de scientifiques, survit dans un silo à missiles.

A cause d'un budget restreint (plus important le film aurait été moins violent) Romero n'a pas pu respecter parfaitement le script original. Ainsi beaucoup de scène se passant à la surface n'ont pas pu se faire (reste l'impressionnante ouverture) et le film se passe principalement dans les sous-sols de la base militaire. Très bavard (trop diront certains), le film ne propose pas beaucoup d'affrontement avec les zombies à part un final très gore (La travail de Savini sur ce film reste encore aujourd'hui très impressionnant) et on suit principalement un affrontement d'idées entre scientifiques et militaires. Cependant ce troisième volet instaure une atmosphère angoissante et claustro que je trouve inégalée dans les autres films de la trilogie, due en grande partie à l'architecture de la base militaires fait de grande salle vide ou de couloirs interminables, peints entièrement en blanc pour renforcer le malaise. Romero choisit comme personnage principale une femme, sachant au début tenir tête à un groupe constitué entièrement d'homme(Lori Cardille très bien) mais dont la combativité et la droiture seront de plus en plus mise à mal par les événements. Ici se sont moins les zombies qui sont en cause (le final fait figure de catharsis de la tension présente) mais encore une fois les hommes.




Incident de parcours
(1988) ***

Image

Allan, jeune homme à l'avenir brillant, est un jour victime d'un accident qui le paralyse totalement. Grâce à Ella, une petite guenon que lui a donnée son ami Geoffrey, Allan reprend goût à la vie. Seulement Geoffrey est un génie de la recherche scientifique. Sa dernière trouvaille: augmenter l'intelligence des primates en leur injectant un sérum constitué de tissus du cerveau humain. Bien entendu, la petite guenon d'Allan n'a pas échappée à ses expériences.

Romero explore une fois de plus la psyché humaine et montre tout ce qui peut y avoir de plus mauvais et bestiale en chacun de nous. Sur le papier il n'était pas gagné que le film se tienne aussi bien mais oh miracle c'est très réussi (on peut reprocher au film de démarrer un peu tard). Le travail de dressage est bluffant et le final dantesque et barbare à souhait, doté qui plus est d'une mise en scène épatante, est un petit chef d'oeuvre en soi.




Deux Yeux malefiques (1990)

Image

Pas vu



La Part des tenebres (1992) *

Image

Thad vit parfaitement heureux, et écrit même, sous un pseudonyme, des livres a succès ultra violents qui lui permettent d'arrondir ses fins de mois. Jusqu'au jour ou il décide d'eliminer son héros imaginaire pour s'attaquer a une littérature plus sérieuse. Mais la créature se rebiffe, prend vie et commence a semer la terreur.

Une illustration plate d'un bouquin de King agrémentée d'une ou deux séquences qui retiennent l'attention mais on sent derrière que le cinéaste n'y croit plus trop. Le film est en outre beaucoup trop long et se résume par une succession de meurtre plus ou moins inspiré...Le thème de la schizophrénie avait pourtant de quoi inspirer le cinéaste.
ça se laisse voir mais aussi oublié.



Bruiser (2000) * 1/2

Image

Henry Creedlow a toujours respecté les règles et fait ce qu'on lui demandait de faire sans poser de questions. Mais un matin, il découvre que son visage a disparu.
Tous ses efforts d'intégration et son désir de reconnaissance ont fini par lui coûter la seule chose qu'il ne peut remplacer : son identité. Il n'est plus qu'un vide, un anonyme, un fantôme.


La mise en scène est plus inspirée, le scénario un peu moins...Malgré des idées intéressantes et que l'on croit au film dans ses premières minutes, l'intérêt retombe au fur et à mesure même si tout cela n'est pas vide de sens et rejoint en partie les thématiques chères au cinéaste. Le problème vient d'un manque de rigueur dans le script et des personnages plus ou moins ratés (peter stormare...bof). Il y a pourtant quelques belles choses et le masque fait de l'effet.




Land of the dead
(le territoire des morts) (2004) ** 1/2

Voir l'autre topic...Pour en dire deux mots, le film vieillit plutôt bien et mine de rien ça fait plus de 17 ans que Romero n'avait pas livré un si bon film.


Que pensez vous du cinéaste et de ses films? :wink:
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Post by Jordan White »

Je pense qu'il n'avait plus rien à dire après sa trilogie des Morts-Vivants et que ses derniers films sont au mieux inutiles au pire mauvais voire très mauvais. Je ne me suis toujours pas remis de ce naveton qu'est Bruiser, un film qui est l'antithèse de ce qu'était Romero a ses débuts : rageur, impulsif, rentre-dedans. Là j'ai l'impression de voir le film d'un pré-retraité qui n'y croit pas plus ( balancez les pierres les fans :lol: ).

Ses films s'essouflent à la revoyure surtout Martin. Creepshow résiste bien avec ses défauts pourtant. Mais c'est une claque en comparaison du deuxième, sinistre. Mais ses trois premiers films, et surtout La Nuit des morts-vivants ont modelé l'esthétique du film d'horreur moderne. La plupart des cinéastes ayant oeuvré ensuite dans le genre lui doivent tout ou presque. Evil Dead ne serait pas ce qu'il est sans Romero, ce qui n'empêche pas Raimi d'avoir son propre univers, fantasque, fou et corrosif, du moins dans ses premières oeuvres.

Pour moi Romero est géant quand il tourne Zombie, et dépassé quand il s'attaque à la Part des ténèbres. Je ressens la même chose pour Argento qui aurait pu arrêter sa carrière après Ténèbres, étant donné qu'il avait tout dit.

La Nuit des Morts-Vivants : *****
Zombie : ***
Le jour des morts vivants : **
Creepshow : **
Martin : **
La part des ténèbres : *
Bruiser : O
Image

Je vote pour Victoria Romanova
phylute
La France peut être fière
Posts: 25848
Joined: 2 Jan 04, 00:42
Location: Dans les Deux-Sèvres, pas loin de chez Lemmy

Post by phylute »

J'aime assez Knightriders mais tu as bien raison de dénoncer sa durée excessive.
Mes préférés restent Zombie et le sublime Incident de parcours. Martin fait également partie de mes films fétiches, avec les deux autres volets des morts vivants (en attendant impatiemment de découvrir le quatrième). Romero est vraiment un cinéaste d'une importance considérable. Intelligent, engagé, franc tireur, son statut de tricard m'a toujours scandalisé. J'espère que le succès va accompagner sa dernière réalisation et relancer sa carrière, bien malmenée il est vrai par le très moyen Bruiser et le seulement sympathique Part des ténèbres. Ces deux derniers films pâtissent essentiellement d'un manque de rythme et d'un certain laisser-aller, qui empêchent également des films comme Season of the Witches et The Crazies d'être les œuvres phares qu'elles auraient pu être. J'ai l'impression que Romero doit vraiment être galvanisé pour donner le meilleur de lui-même.

Zombie *****
Incident de parcours *****
Le Jour des morts vivants ****
La Nuit des morts vivants ****
Martin ****
Knightriders ***
Season of teh Witches ***
The Crazies ***
La Part des ténèvres **
Bruiser **
Creepshow *
Deux Yeux maléfiques *
Les films sont à notre civilisation ce que les rêves sont à nos vies individuelles : ils en expriment le mystère et aident à définir la nature de ce que nous sommes et de ce que nous devenons. (Frank Pierson)
John Anderton
Vintage
Posts: 7655
Joined: 15 Apr 03, 14:32
Location: A bord de l'Orca, au large d'Amity

Post by John Anderton »

J'ai vu SEASON OF THE WITCH la semaine dernière. J'ai trouvé ça franchement mauvais. Très pauvre visuellement, daté comme c'est pas permis, passablement mal joué, et franchement pas passionnant.
Il faudrait que je le revois, mais LA PART DES TENEBRES ne me laisse pas un mauvais souvenir. Quant au cycle des zombies, sans être un fan absolu, j'apprécie à des degrés divers les trois opus.
Il me reste THE CRAZIES, sous le coude, à regarder... je ne sais pas trop à quoi m'attendre...
mannhunter
Laspalès
Posts: 15972
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

un cinéaste que j'apprécie,même si son "land of the dead" me fait un peu peur... :?
Last edited by mannhunter on 25 Jul 17, 11:05, edited 1 time in total.
mannhunter
Laspalès
Posts: 15972
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

Bruiser, un film qui est l'antithèse de ce qu'était Romero a ses débuts : rageur, impulsif, rentre-dedans.
je trouve le ton film plus mélancolique et désabusé que vraiment "rageur","impulsif","rentre dedans",en effet! :wink:
Je ressens la même chose pour Argento qui aurait pu arrêter sa carrière après Ténèbres, étant donné qu'il avait tout dit.
non! :mrgreen:
Frank Bannister
The Virgin Swiss Hyde
Posts: 6874
Joined: 22 Feb 04, 18:02

Post by Frank Bannister »

j'ai un faible pour MARTIN, LA PART DES TENEBRES et LA NUIT DES MORTS-VIVANT. Par contre, j'aime pas beaucoup CREEPSHOW, je trouve que ca a super mal vieilli. BRUISER, c'est assez mal foutu techniquement (plein de faux raccord notamment) mais l'idée de départ est vraiment bonne.
J'aime bien également LA NUIT DES FOUS VIVANTS (THE CRAZIES) mais j'ai trouvé assez chiant SEASON OF THE WITCH.
Pour 2 YEUX MALEFIQUES, je préfère le sketch de Romero, bien plus réussi que celui d'Argento, un peu fade.
mannhunter
Laspalès
Posts: 15972
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

Frank Bannister wrote:Pour 2 YEUX MALEFIQUES, je préfère le sketch de Romero, bien plus réussi que celui d'Argento, un peu fade.
moi c'est l'inverse! :lol:
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45968
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Un de mes réalisateurs cultes. A part Bruiser, que j'ai vraiment trouvé navrant et indigne du bonhomme, j'aime quasiment tout ce que j'ai vu de lui. J'aime même The Dark Half ! Et j'ai toujours eu un peu de mal à comprendre pourquoi ce film est aussi mal-aimé.
Sinon, il est vrai qu'un film tel que Season of the Witch est assez mineur, mais il reste totalement significatif de la thématique "romerienne" (aucun lien avec Eric). Idem pour The Crazies (dont le titre français est complètement grotesque), sorte de film de zombies déguisé.
Mais il est évident que Romero est le plus efficace lorsqu'il s'agit de dépeindre les travers de la société et des hommes à travers ses zombies.

Par contre, je n'ai toujours pas vu Deux Yeux Maléfiques, Martin et Knight Riders.
Frank Bannister
The Virgin Swiss Hyde
Posts: 6874
Joined: 22 Feb 04, 18:02

Post by Frank Bannister »

Ratatouille wrote:U The Crazies (dont le titre français est complètement grotesque)
en cassette vidéo, ce film à également eu le titre de "EXPERIMENT 2000".
tronche de cuir
Ophely, no soucy
Posts: 2541
Joined: 2 Jul 04, 14:32
Location: RIP !!!

Post by tronche de cuir »

On a plutôt à retenir que les grandes orgues de Romero ( en gros sa trilogie) mais j'éprouve, comme Bannister, une profonde admiration pour ses oeuvres un peu "plus secrètes" comme "Martin" et "Monkey shines". Des drames bouleversants d'humanité.
John Anderton
Vintage
Posts: 7655
Joined: 15 Apr 03, 14:32
Location: A bord de l'Orca, au large d'Amity

Post by John Anderton »

mannhunter wrote:
Frank Bannister wrote:Pour 2 YEUX MALEFIQUES, je préfère le sketch de Romero, bien plus réussi que celui d'Argento, un peu fade.
moi c'est l'inverse! :lol:
Aucun des deux segments n'est à tomber par terre, de toute façon...
bogart
Réalisateur
Posts: 6520
Joined: 25 Feb 04, 10:14

Post by bogart »

En dehors de son premier film que je considère comme un classique de ce genre mon avis Je ne suis pas fan du monsieur et en général de ces films où la chair humaine sert de repas.
Image
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

J'ai lu le hors-série Mad Movies dans le train du retour. C'est très intéressant.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45968
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

J'en ai lu la moitié pour l'instant, et je confirme : c'est extrêmement intéressant. De plus, il m'a permis de me rappeler à quoi ressemblait George il y a 20 ans...waouh le changement physique !! Qu'est-ce qui s'est passé dans sa vie ?? :shock: