Stalag 17 (Billy Wilder - 1953)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Swan
Au poil soyeux
Au poil soyeux
Posts: 31866
Joined: 12 Apr 03, 15:00
Location: The Swanage

Stalag 17 (Billy Wilder - 1953)

Post by Swan »

J'ai découvert aujourd'hui ce film de Billy Wilder, dont je n'avais pas entendu que du bien. Et mêm si le mélange de film de prisonniers et de comédie peut paraître déconcertant, j'ai été agréablement surpris. Le film comprend un certain nombre de scènes remarquables, telles celles
Spoiler (cliquez pour afficher)
où William Holden recherche l'identité du véritable espion
De plus, certains personnages sont vraiment intéressants, tels qu'Animal et son obsession pour Betty Grable. Cerise sur le gâteau, je n'avais jamais vu Otto Preminger jouer la comédie.
Image
Image
"One Day There'll Be a Place for Us"
Personne
Cadreur
Posts: 4002
Joined: 14 Apr 03, 11:22

Post by Personne »

Très bon film effectivement!

Il inspira d'ailleurs la série comique Papa Schulz.

Il n'est pas très cher chez Play.com.
Image
Leopold Saroyan
Décorateur
Posts: 3918
Joined: 12 Apr 03, 19:46

Post by Leopold Saroyan »

Un Wilder assez mineur pour moi vu justement que le mélange comédie/drame ne fonctionne pas très bien.
I don't wanna stay with you, I just wanna play with you
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Image

Stalag 17, Billy Wilder, 1952
Un authentique bijou. On devine qu'il s'agit là pour l'expatrié Wilder d'un sujet sensible qui, au lieu de le refroidir, lui permet peut-être encore plus d'audace dans sa peinture de ces officiers allemands (Preminger qui enfile ses bottes uniquement pour pouvoir les claquer lors d'une conversation téléphonique avec ses supérieurs). Le film est bourré de punchlines acérées. Encore une fois, la liberté de ton du dialoguiste Wilder fait des merveilles. Sa mise en scène n'est pas en reste, louvoyant à partir d'un univers clos entre suspense, comédie et drame. Et puis la scène de danse où l'un des soldats travesti est pris par son copain pour Betty Grable semble annoncer Some like it hot. Ce copain est joué avec gourmandise par Robert Strauss, qu'on retrouvera en concierge salace dans 7 ans de réflexion.

William Holden, dont je suis plus que jamais fan, compose un individualiste qui porte un regard tellement réaliste sur ce qui l'entoure qu'il paraît suspect. Il ne cherche pas à lutter et s'efforce de profiter autant que possible de la situation présente, sans se préoccuper du politiquement correct. Je me demande si Kubrick s'était inspiré de la scène où il se fait tabasser sur son lit par tout le baraquement pour le traitement équivalent que subi l'engagé Baleine dans Full metal jacket. J'ai également souvent pensé, justement à cause de ce mélange des tons, au très beau Caporal épinglé de Renoir.

DVD Paramount techniquement très correct malgré une copie entâchée de nombreux points blancs.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
Lylah Clare
Machino
Posts: 1130
Joined: 29 Sep 06, 20:22
Location: Erewhon

Post by Lylah Clare »

A propos de ce film, Wilder raconte une anecdote dans son recueil d'entretiens avec Cameron Crowe : pour faciliter le lancement du film en RFA, un cadre de la Paramount a demandé à Wilder de faire des gardiens du camp des Polonais plutôt que des Allemands. Wilder, dont la mère et le beau-père étaient morts en camp de concentration, a vigoureusement refusé et a exigé des excuses. Le cadre en question n'a pas réitéré sa demande mais n'a pas présenté d'excuse. Par conséquent, Wilder n'a pas resigné chez Paramount.

Etonnant, non ?
someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Post by someone1600 »

Surtout tres insultant. Je comprends tres bien Wilder.

Sinon pour le film, j'avais bien sur adoré, comme tous les Wilder que j'ai vu. :wink:
Lylah Clare
Machino
Posts: 1130
Joined: 29 Sep 06, 20:22
Location: Erewhon

Post by Lylah Clare »

D'accord :wink: à une exception près : malheureusement son dernier film, Buddy Buddy, qui malgré la présence de Jack Lemmon et de Walter Matthau, n'est pas terrible.
someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Post by someone1600 »

Je n'ai pas vu celui-la... en fait, je n'ai vu que 11 films de Wilder, il m'en reste encore quelques-uns a voir, dont Le Poison.
Griffin Mill
Machino
Posts: 1130
Joined: 8 Feb 05, 02:35

Post by Griffin Mill »

Personne wrote:Il inspira d'ailleurs la série comique Papa Schulz.
Qui s'appelait Stalag 13 sur Canal plus... je préfèrais largement ce titre.
One of us..... One of us.....

Image
Lylah Clare
Machino
Posts: 1130
Joined: 29 Sep 06, 20:22
Location: Erewhon

Post by Lylah Clare »

Quant à William Holden, mine de rien, c'est l'acteur vedette avec lequel Wilder aura le plus tourné, exclusion fait du recordman toutes catégories Jack Lemmon. 4 films : Sunset Boulevard, Stalag 17, Sabrina et le méconnu et malmené Fedora (dont je conserve un bon souvenir, mais tant la télé que les éditeurs ne semblent se souvenir que ce film existe).
En effet, Wilder a fait souvent tourner 2 fois les acteurs : Shirley McLaine, Audrey Hepburn, Marilyn Monroe, Marlene Dietrich, Fred McMurray, et même Erich von Stroheim.
someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Post by someone1600 »

Dans quels films von Stroheim ? a part Sunset Boulevard. :?
bogart
Réalisateur
Posts: 6524
Joined: 25 Feb 04, 10:14

Post by bogart »

someone1600 wrote:Dans quels films von Stroheim ? a part Sunset Boulevard. :?

Les Cinq secrets du désert (1943) film sorti récemment en France 'Coffret Carlotta' comprenant également : Uniformes et jupons courts (1942)
Image
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51289
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Stalag 17

Post by Roy Neary »

Rien de vaut un Billy Wilder pour se remonter le moral. Même si le film du jour navigue régulièrement entre drame et comédie.

:arrow: Stalag 17
Image
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Bravo pour la chronique, complète et dont je trouve l'analyse très juste. Le personnage de Holden est en effet assez passionnant parce qu'il n'a rien d'un héros idéal auquel on peut confortablement s'identifier.
Wilder, qui avait fui l’Autriche comme Preminger avant 1939, avoue d’ailleurs à ce propos que son compatriote et ami ressemblait si bien à un nazi qu’il en avait un peu peur !
:lol:

Sinon, concernant le dvd c'est en effet techniquement très correct, même si je me demandais si l'image n'apparaissait pas un poil trop sombre. Mais vraiment rien de gênant.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
someone1600
Euphémiste
Posts: 8853
Joined: 14 Apr 05, 20:28
Location: Québec

Post by someone1600 »

OK :wink: