Menu
Test dvd

Trois heures pour tuer

DVD - Région 2
Sidonis / Calysta
Parution : 21 / 11 / 2016

Image

L'éditeur a déniché une belle copie de ce western dont le seul défaut pourrait être une tendance à virer vers des teintes jaunes et rouges. Hormis cela, la définition est vraiment assez précise, il n'y a que peu de taches à déplorer et le Technicolor s'avère souvent pimpant. Comme pour beaucoup de films de ces années-là, difficile de savoir quel a été le bon format de tournage entre le 1.37 ou le 1.85 : il est proposé ici en 1.37 avec moins d'image sur les côtés mais bien plus en haut et en bas, comme on pourra le constater en faisant un comparatif avec le DVD américain (on peut en trouver un exemple très parlant dans le test de Cole Armin sur Westernmovie). Quoi qu'il en soit, le confort de visionnage est ici très appréciable d'autant que la compression se montre très correcte.

Son

Deux pistes sonores sont au programme : la version française d'origine et la version originale sans possibilité d'enlever les sous-titres. La version américaine ne souffre d'aucuns défauts particuliers, pas même de souffle. La version française atténue certes les bruits d'ambiance mais se révèle, elle aussi, de bonne qualité.

Suppléments

En guise de suppléments, outre l'habituelle mini galerie de photos, on trouve d'une part la présentation du film par Patrick Brion, de l'autre un portrait de Dana Andrews également proposé par l'historien du cinéma. La présentation (8 min 44) revient rapidement sur les westerns de l'année 1954 ainsi que sur la carrière du réalisateur Alfred L. Werker, mais l'on n'en apprend guère sur le film qui nous concerne ici. Alors qu'elle est filmée dans une salle de cinéma, l'ingénieur du son n'a pas dû bien régler son matériel de prise de son puisque l'intervention de Brion est constamment saturée dans les aigus, ce qui rend ces quelques minutes pénibles à écouter. Ce n'est pas le cas du "documentaire" sur Dana Andrews (13 min 36), sauf que ce dernier se révèle totalement inintéressant, le portrait étant fait d'un défilement de photos sur la voix-off de Patrick Brion avec quelques extraits tirés de la collection (des films assez médiocres) ou encore des bandes-annonces proposées dans leur intégralité (Laura par exemple) non sous-titrées et dans un état totalement déplorable. Autant dire que sur 13 petites minutes d'un module assez inepte, surtout au niveau de la forme, il ne reste pas beaucoup de place pour le "texte".

A signaler également que l'illustration du menu n'est pas celle de Dana Andrews mais de Guy Madison, qui n'a absolument rien à voir avec ce western. Rien de grave ni de rédhibitoire vu que le plus important est que nous disposions d'une belle copie du film, mais tous ces éléments mis bout à bout prouvent le manque de suivi et d'attention des concepteurs des DVD de cette collection. Il faudrait que Sidonis se ressaisisse rapidement au risque dans le cas contraire de perdre des fidèles, cette fournée de novembre 2016 faisant montre de sacrés soucis.

Par Erick Maurel - le 3 décembre 2016