Menu
Test dvd

Stan Laurel : 16 courts métrages, 1923/1925

DVD - Région 2
Mk2
Parution : 6 / 8 / 2008

Image

Bien évidemment, nous retrouvons sur chacun des courts métrages les défauts caractéristiques de ces films très anciens et peu épargnés par le temps : poussières, taches, rayures, griffures, variations lumineuses, traces de décomposition de la pellicule, sautes d’images, définition aléatoire. Mais il faut bien savoir que nous sommes en présence de véritables raretés qu’un long travail de recherche et de restauration aura permis de faire sortir du néant. De plus, un effort a été fait sur l’intégrité des films : on nous propose ainsi le plus souvent des versions intégrales grâce à un long travail de fourmi pour retrouver les bobines et les plans manquants. C’est donc avec une grande indulgence qu’il faut accueillir cette édition, d’autant que les contrastes sont souvent de bonne qualité. Certaines scènes, rares il faut le dire, affichent même une étrange propreté, certainement due à une bonne conservation. La compression, dans son ensemble, est une réussite.
Les intertitres sont propres et parfaitement lisibles. Certains d’entre eux ont même été refaits récemment. Il sont en anglais et sous-titrés en français.

Son

La piste sonore, quant à elle, est très satisfaisante. L’accompagnement au piano en mono 2.0 ne souffre d’aucun problème : le son est propre et net.

Suppléments

Le coffret Stan Laurel se compose de 3 DVD aux caractéristiques équivalentes.

Les menus, en noir et blanc et reprenant la charte graphique MK2, sont disponibles en français et en anglais. Ils sont fixes et musicaux (l’accompagnement au piano caractéristique des courts métrage) et sont au format 4/3.

Chaque DVD comporte une courte préface de Serge Bromberg, directeur de Lobster Films, une société spécialisée dans la restauration de films anciens. Chacune de ces préfaces bénéficie de sous-titres anglais.

DVD 1 : Serge Bromberg, avec la passion qui le caractérise, nous expose quelques raccourcis biographiques de Stan Laurel. De ses débuts dans la troupe Fred Karno jusqu’à Hal Roach, en passant par Universal et Vitagraph. Il présente ensuite les courts métrages restaurés par les soins de son entreprise. (3’54’’)

DVD 2 : Serge Bromberg s’appesantit plus sur l’envol de la carrière de Stan Laurel et sur ses relations avec Hal Roach et Joe Rock, avant de présenter chacun des films (conditions de tournage, année de sortie). (5’19’’)

DVD 3 : Serge Bromberg parle de la période passée avec le producteur Joe Rock dès la fin de l’été 1924 pour qui il tournera une douzaine de films, tous des parodies de longs métrages. C’est à cette période (début 1925) que Stan Laurel met fin à son mariage avec Mae et qu’il rencontre sa deuxième épouse. La rupture difficile avec Joe Rock est également évoquée, le producteur poursuivant Stan Laurel en justice. Ce dernier retournera tout heureux chez Hal Roach où il entreprendra une seconde carrière avec son compère Hardy. Chaque film nous est succinctement présenté, Bromberg évoquant aussi les conditions difficiles de restauration. (5’38’’)

Chacun des 3 DVD comporte un accès direct aux scènes qui tient lieu de chapitrage simplifié. Chaque court métrage y est divisé en 3 chapitres.

Par Ronny Chester - le 8 décembre 2003