Menu
Test dvd

Sacco et Vanzetti

DVD - Région 2
Carlotta
Parution : 10 / 12 / 2014

Image

Excellent confort de visionnage pour ce DVD à la copie parfaitement bien restaurée, sans quasiment de poussières ni de rayures, très bien définie, solidement contrasté, à la colorimétrie et à la compression parfaitement bien gérées malgré un grain numérique peut-être un peu proéminent, visible notamment durant les premières séquences en noir et blanc. Une très belle réussite.

Son

Deux possibilités nous sont offertes : la version française et la version originale italienne sous-titrée française, toutes deux en mono d'origine. Les deux possèdent en gros les mêmes caractéristiques puisque comme pour un maximum de films italiens de cette époque, il y a eu postsynchronisation dans de nombreuses séquences pour la version originale ; le rendu est parfois assez factice, donnant bien l'impression que les voix furent enregistrées en studio, les bruits d'ambiance paraissant du coup étouffés. Cela étant dit, aucun problème de souffle n'est à déplorer et l'ensemble est très clair. Du bon travail à ce niveau aussi.

Suppléments

Carlotta et Allerton Films proposent deux entretiens conduits par Fabio Verzetta, critique cinéma au quotidien italien Il Messaggero. Triomphe de l'agonie (32 min) est une rencontre avec le réalisateur Giuliano Montaldo qui revient sur son film, Sacco et Vanzetti, un projet qui lui tenait à coeur depuis des années. Il évoque quelques anecdotes comme le tournage à Dublin (pour figurer le Boston des années 20) et en ex-Yougoslavie, où furent tournées les scènes de prison ; la rencontre avec Joan Baez ; les prises de vues du dernier réquisitoire de Gian Maria Volonté. Montaldo parle également des deux personnages principaux, soulignant les différences entre la réalité et la fiction. "Sacco et Vanzetti" en la mineur (20 min) nous convie à passer un moment précieux avec il maestro Ennio Morricone. Le célèbre compositeur parle longuement de son travail avec Montaldo, analyse la musique du film, raconte quelques-unes de ses méthodes de travail, la fabrication de la fameuse chanson avec Joan Baez ou sa vision d'une musique de film (qui doit être écoutée avec attention et, donc, ne pas être mélangée aux sons d'ambiance). Les mélomanes seront aux anges.

On trouvera également la bande-annonce originale (3 min) aux images non nettoyées (ainsi, on appréciera encore davantage le film restauré) et la bande-annonce 2014 (2 min) produite par Carlotta pour la ressortie du film en salle, en août dernier.

Par Erick Maurel (technique) et Stéphane Beauchet (bonus) - le 11 décembre 2014