Menu
Test dvd

Le Violent

DVD - Région 1
Gaumont Columbia Tristar
Parution : 18 / 3 / 2003

Image

Le DVD propose l’image légèrement recadrée (au format 1.33:1 alors que le format d'origine est en 1.37:1) dans une copie nettoyée de fond en comble. Par conséquent aucune griffure ou tache blanche ne vient perturber le spectacle présenté. Certes nous n’avons pas affaire ici à une de ces définitions époustouflantes dont Warner a le secret, mais il faut avouer que le travail est de très bonne facture. Côté compression, la numérisation de l’image reste discrète : pas la moindre trace de fourmillement, grain, ou instabilité des arrières plans. Les contrastes ne pâtissent pas non plus de la masterisation : noirs profonds, blancs appuyés. On peut tout de même regretter une palette de gris assez réduite mais dans l’ensemble l’image proposée ravira les acquéreurs du DVD !

Son

Ici aussi le travail effectué par Columbia est de très bon niveau. La bande son anglaise, proposée en mono, est claire et distincte. La superbe partition de George Antheil se détache avec clarté tandis que les dialogues sont nets et laissent les bruitages s’exprimer avec distinction. Enfin, aucun souffle ne vient parasiter notre écoute. Bref, du très bon travail. Une VF est proposée, moins détaillée elle gâche évidemment le film !!

Suppléments

La section bonus est en anglais et ne propose aucun doublage. Par contre elle bénéficie de sous-titres … coréens ou japonais. Pour les amateurs donc !

· In a lonely place revisited (20’16) : ce documentaire animé par Curtis Hanson permet au cinéaste d’exprimer sa passion pour le film de Nicholas Ray. Il revient sur la carrière de Ray ainsi que sur celle de Bogart et nous invite à partager quelques analyses bien senties comme cette comparaison qu’il propose entre le script du livre et celui du film nettement plus fin et tourné contre Hollywood. Hanson y va évidemment de son rapprochement avec Sunset Boulevard. Au final, ce documentaire riche en informations nous laisse une belle impression.

· In a lonely place a restauration story (05’20) : ce court documentaire revient sur la restauration du film en expliquant chaque étape du travail (nettoyage du négatif, masterisation de l’image, remix son) réalisé par Columbia.

· The Bogart Collection (4’20) : un texte défile à l’écran et résume la carrière de Bogart à la Columbia en l’illustrant de photographies et d’affiches. Pas très passionnant mais assez sympathique !

· Trailers : trois bandes annonces de la maison Columbia : In a lonely place, The Lady from Shanghaï, The big Heat.

Par François-Olivier Lefèvre - le 21 mars 2004