Menu
Test dvd

Le Secret du rapport Quiller

DVD - Région 2
PVB Editions
Parution : 28 / 2 / 2003

Image

Le master comporte quelques salissures au début et quelques points blancs par la suite, mais globalement le DVD affiche une belle image. De beaux contrastes et des couleurs bien saturées apportent un confort de vision appréciable, malgré quelques fourmillements. La définition est très correcte mais on ne peut s’empêcher de remarquer la présence d’un bruit vidéo sur certains plans larges. Un pompage lumineux apparaît lors de certaines scènes, mais rien qui ne gâche le plaisir. Enfin, on se doit de dire qu’il s’agit d’un film rare et que l’éditeur l’a traité avec soin.

Son

La version française est proposée sous différents formats. En mono, les voix sont claires mais on doit déplorer quelques scratches. Les VF Dolby Digital 5.1 et DTS sont comparables : elles offrent une spatialisation avant appréciable sur certains effets, mais la voix centrale est étouffée. Les trois pistes françaises ont néanmoins tendance à saturer légèrement. Défaut que n’a pas la version originale, proposée en stéréo. C’est vers elle qu’il faudra se tourner pour bénéficier de la meilleure définition et de la meilleure dynamique. Le son est clair et bien défini, pour les ambiances comme pour les voix. Cependant, le rendu stéréo est loin d’être évident et le résultat ressemble plutôt à du mono.

Suppléments

Le menu principal, fixe et muet, est introduit par une animation musicale sous la forme d’extraits du film. Le menu des langues est plutôt original ; la page est coupée en deux sections : à gauche un extrait d’une scène en français, à droite le même extrait en anglais. La page des bonus est musicale.


Les suppléments comportent :

Le chapitrage animé et musical. Il est composé de 15 vignettes présentées sur 3 pages.

La bande annonce (3’04’’) en version originale non sous-titrée. Au bon format, elle comporte quelque taches et rayures mais les couleurs sont respectés. Il est intéressant de noter qu’elle s’ouvre et se ferme sur un effet d’iris (comme pour l’image qui introduit tout James Bond qui se respecte).

Les filmographies de Michael Anderson, Alec Guiness, George Segal et Max Von Sydow.

Les bandes annonces de huit films de la collection PVB. Trois bandes annonces originales : Meurtre à Tulsa (1’35’’), Prick Up Your Ears (1’47’’) et Eagle’s Wing (3’15’’). Cinq bandes annonces réalisées par l’éditeur : Les créateurs de fiction (1’11’), Bons baisers d’Athènes (59’’), Elémentaire mon cher... Lock Holmes (1’14’), Ipcress, danger immédiat (3’18’’) et Une question de vie ou de mort (2’19’’).

Par Ronny Chester - le 25 avril 2003