Menu
Test dvd

La Mort en ce jardin

DVD - Région 2
Editions Montparnasse
Parution : 8 / 6 / 2010

Image

Les Editions Montparnasse nous proposent de découvrir ce film rare dans une version impeccablement restaurée et bénéficiant d'un tout aussi impeccable transfert. La copie est nettoyée de la moindre de ses scories, la compression est excellente et les contrastes parfaitement dosés. Les couleurs sont également bien rendues : la palette chromatique est très variée et chaque ambiance - des couleurs ocres des terrains miniers aux nuits bleutées - sont parfaitement restituées. Une superbe édition où seul un léger manque de définition est à regretter.

Son

Un léger souffle se fait entendre, essentiellement pendant un premier tiers du film. Les voix grésillent également un peu au début, mais l'ensemble s'améliore très vite et la bande-son se fait alors claire, propre et dynamique. Le mixage est très bien dosé, la bande sonore et les ambiances donnant épaisseur et force à l'ensemble. A noter que toute la bande sonore a été post-synchronisée.

Suppléments

Un film américain de Luis Buñuel - Entretien avec Charles Tesson (12’30)
Charles Tesson, grand amateur du cinéma de Bunuel (il lui a consacré en 1995 un essai dans la collection « Auteurs » des Cahiers du Cinéma et a signé un ouvrage sur le film El, publié en 1996 chez Nathan) explique comment pour lui La Mort en ce jardin est un concentré des obsessions visuelles et des thématiques de Buñuel. Tesson se révèle comme à son habitude pertinent et original dans ses analyses, mettant en exergue la science des détails du cinéaste (comme par exemple des histoires de lacets qui reviennent de manière récurrente et qui scellent les rapports de couples) ou encore cette attention constante portée aux gestes et aux positions des personnages qui explicitent de façon souterraine les rapports qu’ils entretiennent entre eux. Synthétique et passionnant, ce petit entretien éclaire savamment le film.

À sa main - Entretien avec Philippe Rouyer (22’)
Critique de cinéma à Positif et Psychologies, Philippe Rouyer s'intéresse principalement au tournage du film, notamment aux relations entre Buñuel et ses acteurs, et au travail d'adaptation du livre de José-André Lacour. Rouyer analyse tout particulièrement deux scènes clefs du film : la rencontre de Shark et Maria dans le café, avec les lacets qui scellent le destin du couple, et la progression dans la jungle (le bonus est chapitré et permet d’accéder directement aux deux analyses).
Par Olivier Bitoun - le 23 juillet 2010