Menu
Test dvd

La Maison des bois

DVD - Région 2
Gaumont Columbia Tristar
Parution : 6 / 12 / 2005

Image

S’agissant d’une source télévisuelle de 1971, Gaumont a certainement fait de son mieux pour cette édition DVD faite à partir de nouveaux masters numériques rstaurés. Le résultat est tout à fait correct au vu de cette origine, même si des artefacts de compression sont sensibles et la définition perfectible. Le master est propre, souffrant cependant par intermittences de courtes sautes d’image et de changements de colorimétrie, les couleurs étant par ailleurs très belles.

Son

Si certains passages sont étouffés, si parfois le son sature quelque peu, la bande sonore en mono est dans l’ensemble très claire et propre. Pas de souffle gênant, pas de grésillements et une dynamique tout à fait correcte.

Suppléments

Entretien avec Martine Giordano et Bernard Dubois
Avant chaque épisode, en guise d’introduction, l’ancien assistant de Pialat et sa monteuse rapportent des souvenirs du tournage et des méthodes employées par le cinéaste. A mesure que les épisodes se succèdent avec les souvenirs, l’émotion est palpable. Giordano et Dubois insistent longuement sur le fait qu’il est totalement inenvisageable de croire qu’un feuilleton tourné de la sorte puisse recevoir un quelconque financement d’une chaîne de télévision aujourd’hui. On aurait aimé en avoir et en savoir davantage. Les autres DVD édités chez Gaumont consacrés au cinéaste sont moins avares de gloses et de documents inédits que celui-ci. Dommage, si l’on pense que La Maison des bois fut longtemps introuvable et constitua un objet de fascination pour tous les admirateurs de Pialat.


Entretien avec Maurice Pialat
Le Festival d’Angers avait rendu hommage au cinéaste un peu avant sa mort en 2003. Serge Toubiana évoque La Maison des bois dont Pialat garde un excellent souvenir. Sinon le cinéaste, visiblement satisfait du succès éprouvé par la jeunesse lors de cette rétrospective, semble en grande forme, se moquant ouvertement de la politique des auteurs et des interprétations trop impressionnistes de son œuvre. A noter que la suite de cet entretien se trouve dans les bonus du dvd du Garçu.
Par Frédéric Mercier - le 28 novembre 2007