Menu
Test blu-ray

Pacte avec un tueur

BLU-RAY - Région B
Wild Side
Parution : 8 / 7 / 2015

Image

Récemment édité par Olive Films aux Etats-Unis, Pacte avec un tueur est aujourd'hui proposé en France grâce à Wild Side. Dans les deux cas, il s'agit d'un master datant de quelques années déjà mais qui s'en sort plutôt bien. La définition est très correcte, la copie très propre, avec une colorimétrie peu saturée qui ne jure pas, rappelant les caractéristiques de la précédente édition en DVD (chez MGM). Le grain n'a pas été gommé, bien au contraire, car il est assez présent. Hormis un niveau de détail un tout petit peu limité (dû à l'ancienneté du scan HD), le principal défaut de ce master est un contraste régulièrement insuffisant avec des noirs paraissant un peu trop trop clairs, surtout dans les scènes de nuit. Les plus observateurs noteront également d'infimes sauts d'images provoqués par les points de montage (effet surtout ressenti entre des plans fixes).

Son

Deux pistes en DTS-HD Master Audio stéréo sont proposées. La version originale est propre, claire, sans souffle. Voix et ambiance sont équilibrées pour un rendu fidèle au mixage d'origine. La version française, plus couverte, paraît aussi plus étriquée à cause des ambiances moins présentes. Mais les voix sont claires et l'ensemble très propre.

Suppléments

Pacte avec un scénariste (19 min - 1080i)
Entretien avec l'inépuisable Larry Cohen, réalisateur et scénariste de séries B, qui raconte de manière assez intéressante les dessous de Hollywood, le parcours incertain des multiples projets qui peuvent voir le jour, comme des nombreux scénarios qui peuvent attendre plusieurs décennies avant d'être tournés. Cohen parle de son scénario, dont le projet de film était d'abord destiné à Burt Lancaster et Kirk Douglas. Il évoque ses rapports tendus avec le producteur John Dealy et explique certaines nuances du scénario original qui ont été gommées ou coupées du montage final. Il reste notamment assez mécontent de la dernière scène qui, selon lui, gâche le film. S'il parle peu du réalisateur John Flynn, avec qui il a eu des rapports cordiaux, il pense toutefois que le résultat aurait été meilleur s'il avait été aux commandes...

Bande-annonce originale (1 min 42 - SD)

Par Stéphane Beauchet - le 7 juillet 2015