Menu
Test blu-ray

Marie-Octobre

BLU-RAY - Région A, B, C
Pathé
Parution : 7 / 12 / 2016

Image

Julien Duvivier a été particulièrement mis à l'honneur cette année par Pathé qui sort ici, en à peine quelques mois, un quatrième film en Blu-ray. Marie-Octobre a été soigneusement restauré par le laboratoire italien de L'Immagine Ritrovata en 2K, après avoir été scanné en 4K. Cela se remarque immédiatement : la qualité du détail et la précision du trait sont très impressionnants, à peine tempérés (et de façon ponctuelle) par une photographie volontairement plus douce, légèrement diffuse. Hormis les plans truqués (incrustation du match de catch dans le téléviseur), beaucoup plus doux, l'image est vraiment ciselée et, sans surprise, immaculée, nettoyée de toute trace d'usure. L'ensemble est soutenu par un grain fin idéalement restitué. La gamme de gris est aussi très belle, même si les noirs sont un tout petit peu trop clairs - un rendu proche de l'image projetée en salle, un choix assumé par le laboratoire. Résultat : les zones totalement noires à l'origine sont désormais vides de détail (surtout pendant le générique, en extérieur-nuit, et ses plans très sombres). Fort heureusement, l'encodage du disque est très solide et ne laisse passer aucun artefact de compression.

Son

La bande-son est limpide, dénuée de souffle, avec des voix très claires. Le spectre n'est pas des plus vastes, plutôt sensible aux intonations aigües, avec des sifflantes qui ne sont pas toujours loin, mais dont le rendu paraît extrêmement fidèle aux caractéristiques d'origine. Le film est également proposé avec une piste Audiovision pour les malvoyants.

Suppléments

Le film est présenté dans un combo Blu-ray et DVD, avec en suppléments :


Une femme en colère (17 min - 1080i)
Suite des modules concoctés par Jérôme Wybon pour la collection Pathé, dans laquelle on retrouve deux spécialistes de Julien Duvivier : Eric Bonnefille (également croisé sur Un carnet de bal, chez Gaumont) et Hubert Niogret. Ils évoquent de nombreuses facettes du projet : l'écriture du scénario, que Jacques Robert a enrichi de détails par rapport à son livre, donnant une peinture nuancée des résistants, avec des zones d'ombre ; le huis clos de 12 hommes en colère qui a inspiré Duvivier, lequel a préparé sa mise en scène de manière très technique, à l'aide de maquettes ; le casting d'acteurs très populaires, etc. Deux brèves archives font aussi intervenir le scénariste Henri Jeanson (qui parle de sa relation avec Duvivier, "un ours") et Danielle Darrieux qui évoque un titre alternatif ("Le rendez-vous"), probablement envisagé à la sortie du film, mais oublié depuis...

On trouvera également la bande-annonce originale (3 min 41 - 1080p)


En savoir plus

Taille du Disque : 35 119 814 693 bytes
Taille du Film : 28 902 604 800 bytes
Durée : 1:39:04.396
Total Bitrate: 38,90 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 34,92 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 34920 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1221 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit
Subtitle: French / 45,230 kbps
Subtitle: English / 42,812 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 13 janvier 2017