Menu
Test blu-ray

Les Rebelles

BLU-RAY - Région B
ESC / Movinside
Parution : 5 / 3 / 2019

Image

Après un DVD paru en 2009, Movinside (ex-Opening) s'associe à ESC pour rééditer ce western dans des conditions techniques tout à fait correctes, reprenant un master de bien meilleure qualité, comme le montre le comparatif ci-dessous (merci à Cinéfaniac pour les captures du DVD). Si le scan HD apparaît encore un peu doux, avec un niveau de détail qui aurait pu être plus acéré, le gain de définition est bien palpable. La superposition des matrices Rouge/Vert/Bleu du Technicolor est plutôt réussie et l'on ne signale que très peu de contours colorés (essentiellement durant les plans truqués, les fondus) avec tout au plus quelques taches bleues qui apparaissent de manière récurrente. La copie est globalement très propre, très stable, et ne souffre pas de pulsations désagréables, comme on ne ressent que très faiblement des variations chromatiques (dans quelques plans très rares) créées par l'émulsion de la pellicule. La colorimétrie apparaît souvent assez belle, clinquante quand il le faut, et surtout peu sujette à une dérive magenta de l'étalonnage, bien au contraire. Les contrastes gardent un bel équilibre et le grain, bien qu'assez léger, reste bien présent.

comparatif DVD Opening (2009) vs. Blu-ray ESC/Movinside (2019)1   2   3   4

Son

La version originale propose de bonnes conditions d'écoute, avec un spectre clair, dépourvu d'usures marquantes (pas de souffle désagréable), avec une dynamique correcte. La version française est beaucoup moins pimpante, malgré l'effort louable de proposer le doublage d'époque. L'ensemble est pollué par un souffle plus ou moins présent, façon craquements de vinyle, qui couvre parfois toutes les subtilités du mixage et des ambiances (comme autour de la 71ème minute). La plupart du temps, ce souffle se fait heureusement plus raisonnable mais, si l'on nous épargne sifflantes ou saturations, il persiste toujours des craquements plus ou moins prononcés.

Suppléments


Intrigues sur la frontière (25 min - 1080i)
Ancien monteur devenu réalisateur de documentaires et auteur de plusieurs ouvrages sur le western (dont un en collaboration avec le duo Champclaux/Tahir qui produit ce module), Jean-François Giré fait une présentation très classique des Rebelles, avec un début d'analyse de l'"intrigue très intéressante par rapport au contexte". Mais il fait beaucoup de paraphrases et ne rentre jamais vraiment dans le détail, que ce soit à propos du scénario ou de la mise en scène de George Sherman, dont il apprécie pourtant l'architecture et le jeu avec la rivalité des personnages. Il évoque le Technicolor qui met bien en valeur la beauté d'Yvonne De Carlo, avoue trouver "un petit défaut" au film avec l'acteur Alfonso Bedoya dont le cabotinage excessif dessert le personnage, explique que la musique du film est puisée dans les archives du studio, ou parle du titre français à double sens. Il est heureusement plus inspiré lorsqu'il fait un parallèle pertinent avec Vera Cruz de Robert Aldrich, les deux films possédant de nombreux points communs, et surtout lorsqu'il défend la carrière de George Sherman, "grand spécialiste du western" dont il présente quelques "petites perles". Dommage, également, que des extraits du film illustrent trop systématiquement les propos de cet entretien, lancés parfois toutes les deux phrases...


Si près, si loin (6 min - 1080i)
Iac, romancier peintre en art western resitue en quelques minutes le contexte historique des Rebelles, les dernier temps de la guerre de Sécession, le président mexicain Juarez soumis aux assauts de Napoléon III et de l'Autrichien Maximilien. Concis et intéressant. 

En savoir plus

Taille du Disque : 24 942 522 752 bytes
Taille du Film : 18 685 624 320 bytes
Durée : 1:20:35.705
Total Bitrate: 30,91 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 25,99 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 25998 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Audio: English / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Subtitle: French / 21,602 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 13 juillet 2019