Menu
Test blu-ray

Les Conquérants d'un nouveau monde

BLU-RAY - Région B
Elephant Films
Parution : 26 / 9 / 2018

Image

Elephant Films nous propose une bien belle copie des Conquérants d'un nouveau monde. Il s'agit d'une restauration antérieure à 2013 (c'est l'ancien logo Universal qui ouvre le film) mais elle reste bien vaillante sur de nombreux points. Le Technicolor est pour une fois (chez Universal) assez bien rendu, bien qu'il s'agisse pourtant d'une copie photochimique tirée mécaniquement à partir des négatifs originaux. Seulement ici, la superposition des matrices rouge, verte et bleue du Technicolor a été plutôt bien respectée. Conséquences : très peu de décalages ou de contours colorés, et une définition souvent efficace, avec un bon niveau de détail - seuls les plans truqués (fondus) sont un peu moins fins. La colorimétrie est plutôt luxuriante, très saturée et ne souffre pas trop de dérives chromatiques insistantes (elles sont vraiment infimes et discrètes). Les contrastes sont solides, et la copie est très propre. De très bonnes conditions de visionnage.

comparatif DVD Universal (2007) vs. Blu-ray Eléphant (2018) :   1   2   3   4   5

Son

La version originale est de bonne facture, avec une ouverture limitée (logique, pour l'époque) mais un ensemble très propre, avec des dialogues clairs et un très léger souffle ponctuel. La version française fait un peu "document d'époque" avec une tonalité plus sourde, des sifflantes très prononcées et un souffle permanent et peu discret qui couvre un peu les subtilités des ambiances (ou ce qu'il en reste).

Suppléments

Présentation d'Eddy Moine (14 min - 1080i)
Le fils d'Eddy Mitchell livre une présentation honnête des Conquérants d'un nouveau monde, "l'oeuvre d'un grand conteur", avec un récit très documenté de la production et du tournage. Il évoque certains membres de l'équipe, au scénario ou au casting, comme Howard Da Silva ou Paulette Goddard, quelques anecdotes de tournage (la mésentente de l'actrice avec DeMille) ou le parcours du réalisateur. Le module est cependant peu convaincant sur la forme, Eddy Moine se contentant de lire son texte, peu à l'aise dans l'exercice, avec de très longs extraits entrecoupant ses propos...

DeMille par Jean-Pierre Dionnet (10 min - 1080i)
On monte sensiblement de quelques crans grâce au style inimitable et enlevé de Jean-Pierre Dionnet, qui revient pour notre plus grand plaisir raconter les grandes lignes de la vie de Cecil B. DeMille, peut-être "le plus grand metteur en scène du monde ?". Ce pionner du cinéma, plein d'audace, "novateur absolu" à "l'hypocrisie magnifique", s'inventa "la tenue DeMille", figure du metteur en scène roi, et bâtit une carrière sur des films populaires mais exigeants. Un homme qui n'était pas à un paradoxe près, ce que montre Dionnet lorsqu'il parle de ses films "extrêmement coquins" alors que le réalisateur prônait des convictions très strictes (mais il fallait bien "montrer le mal"). On évoque plusieurs titres sortis par Eléphant, comme Le Signe de la croix, "film fou, inimaginable aujourd'hui".

On trouve également des bandes-annonces de certains westerns (films et séries) édités par Elephant, mais sans celle des Conquérants d'un nouveau monde, ainsi qu'une galerie de photos (2 min - 1080p).

Notez que la jaquette est réversible (on adore !), avec l'affiche française d'époque.

En savoir plus

Taille du Disque : 39 037 295 991 bytes
Taille du Film : 32 421 826 560 bytes
Durée : 2:27:02.522
Total Bitrate: 29,40 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 25,00 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 25001 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1447 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1344 kbps / 16-bit)
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1404 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1344 kbps / 16-bit)
Subtitle: French / 0,014 kbps
Subtitle: French / 30,031 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 12 octobre 2018

Partenariat