Menu
Test blu-ray

Les Affameurs

BLU-RAY - Région B
Rimini Editions
Parution : 25 / 3 / 2019

Image

Tourné en Technicolor trichrome juste avant l'avènement des formats larges, Les Affameurs nous est proposé ici dans ce qui semble être un master qualité DCP 2K façon Universal. En tout cas, le film a été repris dans le circuit de salles indépendantes avec ce transfert en DCP. Le master HD proposé par Rimini possède les qualités de définition et de texture d'un transfert 2K donc on suppose que la même source vidéo a été utilisée. Si la définition est souvent très bonne, la restauration effectuée par la major américaine Universal est assez limitée puisque l'image souffre de temps à autres d'un problème d'alignement de la primaire rouge, symptomatique du Technicolor tri-chrome. On notera également quelques problèmes d'émulsion côté gauche de l'image lors des plans en basse lumière, ainsi que quelques tâches et points blancs de-ci de-là. L'image est stable et la colorimétrie ne varie guère dans un ensemble parfaitement encodé, avec un évident respect des textures. Ci-dessous un comparatif avec l'édition Blu-ray allemande qui utilise un master identique à l'édition française. Les différences sont quasi insignifiantes.

Comparatif 1  Comparatif 2  Comparatif 3

Notre deuxième série de comparaisons est consacrée aux différences entre l'édition Rimini et l'édition DVD Universal 2003. On constate que le cadrage au format 1.37 du Blu-ray est plus aéré, ce qui pour un film réalisé par Anthony Mann est forcément bénéfique. On note, outre le piqué supérieur, que l'image est moins sombre et possède une lisibilité supérieure des plans en basse lumière. En outre, la saturation chromatique semble avoir été poussée sur le DVD. Ce déséquilibre dit de chromaticité peut s'expliquer par un contraste un peu trop appuyé sur le Blu-ray.

Comparatif 4  Comparatif 5 Comparatif 6 

Aspect des sous-titres (non imposés) :

Son

Le mixage de la version originale mono se concentre dans le haut du spectre avec des aigus très présents, à la limite de la saturation parfois. On notera malgré tout une belle présence des ambiances, le bruit du vent dans les arbres et une rivière qui coule. Le film ménage quelques pauses dans l'accompagnement musical, ce qui permet de profiter de ces ambiances naturalistes très prisées par le réalisateur Anthony Mann. Cela change des habitudes du studio Universal sur ses westerns de série B où la musique est généralement omniprésente. La version française d'époque est de bonne qualité malgré des ambiances sous-modulées par rapport aux dialogues.

Suppléments

Conversation entre Mathieu Macheret et Bernard Benoliel (41 min - HD)
Ces deux écrivains de cinéma se livrent à une analyse assez pointue de l'oeuvre d'Anthony Mann et plus particulièrement des Affameurs. Relevant ici et là les influences de John Ford, agrémentées des thématiques favorites du réalisateur de L'Appât : le rapport à la nature, les ambiguïtés du héros ou bien les éruptions de violence. Les regards croisés sont à la mode dans les suppléments et il faut admettre que l'exercice est profitable pour le spectateur grâce à la réalisation en multi-caméras et à une mise en images soignée.

Interview de James Stewart (75 min - HD)
Réalisée par Joan Bakewell en 1973 au National Film Theater de Londres. Durant 75 minutes, James Stewart revient sur sa très longue carrière d'acteur. Doté d'un sens de l'humour très efficace, il est un conteur hors pair et chaque minute de ce document est un moment de délectation. La fin de l'entretien est un peu plus politique, l'acteur y fait part de ses sympathies républicaines et aussi de son regret que les codes de censure ne soient plus appliqués comme autrefois. Ce document audio est une bien belle trouvaille issue des archives du BFI. Il est sous-titré en français et illustré par des images fixes des Affameurs.

Fac-similé du numéro de mars 2019 de la revue L'Avant-Scène Cinéma (100 pages)
L'Avant-Scène Cinéma est un magazine créé en 1961, cette édition Blu-ray nous propose le numéro de mars 2019 consacré à Anthony Mann et à son film Les Affameurs (la dernière partie propose le découpage plan par plan du film et la traduction intégrale des dialogues). Ce numéro nous propose également des textes écrits par l'habituelle équipe rédactionnelle de la revue, renforcée par Jean Ollé-Laprune et Jean-Claude Missiaen. Ce dernier revient sur les premiers pas d'Anthony Mann comme réalisateur, dans un genre où il excellât : le film noir. Les autres textes sont consacrés à la carrière de Mann dans son ensemble, ou bien à la fructueuse collaboration du réalisateur avec l'acteur James Stewart. On trouvera également un texte intéressant sur le scénariste Borden Chase (Winchester 73, The Far Country, entre autres) qui partagea son activité entre littérature et écriture de scénarios de western, il contribua grandement à la modernisation du genre dans les années 50 en créant des personnages complexes pour Howard Hawks, Mann, King Vidor ou John Sturges.




En savoir plus


Disc Title: LES_AFFAMEURS
Disc Size: 38 628 487 148 bytes
Protection: AACS
BD-Java: No
Playlist: 00000.MPLS
Size: 23 989 448 448 bytes
Length: 1:31:06.210
Total Bitrate: 35,11 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 29942 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1593 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1573 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 27,000 kbps
Subtitle: French / 0,016 kbps

Par Jean-Marc Oudry - le 6 avril 2019