Menu
Test blu-ray

Le Guépard

BLU-RAY - Région All
Pathé
Parution : 8 / 2 / 2011

Image

A l’instar du DVD, le Blu-ray du Guépard propose le montage italien de 3h05. Les menus sont soignés et offrent un accès au film par chapitres. Le disque est accompagné d’un livret de 50 pages intitulé Dernière danse et premiers pas (de Jean-Baptiste Thoret). Petit bémol, le digibook du Blu-ray ne se distingue pas vraiment de celui du DVD (pas de liseré Blu-ray bleu). Regardez bien votre exemplaire avant de passer en caisse !

C’est évidemment de ce point de vue que l’achat de ce titre en Blu-ray prend tout son sens. Restauré par divers partenaires dont la Cinémathèque de Bologne, le film de Visconti a bénéficié d’un lifting luxueux. Le négatif original, en Technirama 35 mm à défilement horizontal, a été scanné en 8 K (fait encore rare dans le monde de la numérisation des films). Ce scan a été complété d’un interpositif 35 mm (contenant des éléments absents), puis converti en un fichier 4 K. Ce travail de numérisation a fait l’objet de nombreuses corrections (12 000 heures de travail manuel sur des poussières, rayures et autres scories). Une restauration exceptionnelle qui permet de découvrir pour la première fois le film dans un format 1 : 2.50 (très large) quasi fidèle au négatif original (le format Technirama utilisé par Visconti est au ratio 1 : 2.55). Sur le plan de la définition, le résultat est grandiose avec un niveau de détail dans la profondeur de champ époustouflant (notamment pendant la scène du bal). Jamais les prises de vue de Visconti n’ont été visionnées avec autant de précision et, il faut l’avouer, ce Blu-ray enterre la précédente édition DVD de Pathé ainsi que le récent Blu-ray de Criterion (au format 1 : 2.20). La colorimétrie proposée ici pourra en surprendre certains car elle tend vers des tons jaunes et chauds. Chacun pourra la juger fidèle ou non, mais d’après les témoignages recueillis, cette tonalité semble correspondre aux différentes restaurations proposées en salles ces dernières années. Enfin, les images sont naturelles, avec un beau grain argentique, sans "edge enhancement" ni le moindre effet de scintillement, et avec des contrastes parfaitement équilibrés.

 

Son

La bande-son magnétique d’origine a également été restaurée et numérisée. Deux pistes sont proposées en DTS Master Audio mono 2.0 : la version italienne d’origine et le doublage français. Les deux sont d’excellente qualité avec une grande clarté dans les dialogues et un spectre assez large pour apprécier la musique de Nino Rota. On aura une préférence pour la version italienne légèrement moins étouffée. Il faut également noter que la version française, initialement prévue pour le montage français de 2h45, ne couvre pas toute la longueur du film proposé ici. Par conséquent, certaines scènes ne sont pas doublées et sont donc proposées en version italienne sous-titrée. Notons enfin que les sous-titres français (les seuls offerts) sont imposés sur la version originale italienne.

Suppléments

La nouvelle édition proposée par Pathé n’apporte pas énormément de nouveaux suppléments. On retrouve ceux de la précédente édition DVD (en SD) auxquels vient s’ajouter la montée des marches de Cannes 2010 (à l’occasion de la restauration). En dehors de ces images récentes, la section bonus ne bouge donc pas mais devrait ravir ceux qui ne possédaient pas le précédent DVD Pathé :
- deux interviews d'Alain Delon et de Claudia Cardinale,
- une interview de Goffredo Lombardo (producteur),
- la montée des marches de Cannes 1963,
- un documentaire italien d’époque, mettant en scène techniciens et comédiens (Un viaggio nella memoria),
- Cinegiornale : actualités d’époque sur la sortie du film.
- Cinecronaca : images d’archives sur la sortie du film.
- La première du film.
- Photos de tournage.
- Photos du scénographe.


Notes : pour plus d’infos concernant les spécificités techniques de ce blu-ray, rendez-vous sur le topic dédié de notre forum :
http://www.dvdclassik.com/forum/viewtopic.php?f=22&t=30351
Un grand merci à tous les participants de ce topic pour les précieuses informations qui y sont données !

Par François-Olivier Lefèvre - le 23 novembre 2010