Menu
Test blu-ray

L'Héritage des 500 000

BLU-RAY - Région B
Carlotta
Parution : 28 / 8 / 2019

Image

Carlotta n'oublie pas le cinéma asiatique, inaugurant ce second semestre 2019 avec l'unique réalisation du grand acteur Toshirô Mifune. L'Héritage des 500 000 est sans doute proposé pour la première fois au monde en Blu-ray, dans des conditions tout à fait décentes, à quelques petits défauts près. La restauration de la Toho a été effectuée à partir d'un élément photochimique bien conservé, qui pourrait avoir été scanné en 2K tant la définition reste convaincante et le niveau de détail soutenu. Carlotta a procédé à quelques travaux de nettoyage numérique supplémentaires, pour un ensemble désormais plus propre, même s'il persiste toujours quelques petites rayures ou des points blancs épars. Les images d'archives, au début du film, ont conservé leur état brut. On pourra éventuellement regretter que les contrastes n'aient pas été mieux réajustés, notamment pour la densité parfois insuffisante du niveau de noir, ou durant quelques plans (récurrents durant les vingt dernières minutes) où des pulsations peuvent se faire très insistantes. En l'état, hormis ce souci très ponctuel, le noir & blanc reste très agréable et nuancé. Précisons enfin que le grain argentique a été bien conservé, soutenu par un débit vidéo extrêmement confortable.

Son

Carlotta a également financé des retouches sur la piste son, effectuées par le laboratoire L.E. Diapason. L'ensemble est très propre, avec des dialogues clairs et des ambiances bien présentes, un rendu sans doute très fidèle au mixage d'origine. Les voix souffrent encore de légères saturations et sifflantes, un défaut "natif" heureusement sans gravité...

Suppléments

Préface de Pascal-Alex Vincent (8 min - 1080p)
Cinéaste, enseignant à la Sorbonne Nouvelle et coordinateur des livres édités par Carlotta sur le cinéma japonais, Pascal-Alex Vincent fait ici une présentation rapide et claire de L'Héritage des 500 000 que l'on pourra déguster (sans spoilers) avant de voir le film. Il revient sur cette série B tournée aux Philippines, présente les grands noms de l'équipe du film et dévoile quelques à-côtés de la production : on apprend par exemple que Toshirô Mifune "n'a pas aimé l'expérience" de la réalisation (ce qui explique que ce soit son seul essai) et que les conseils d'Akira Kurosawa furent précieux pendant la phase de montage...



Mifune, le dernier samouraï (80 min - 1080p)
Carlotta a eu la très bonne idée d'inclure en supplément cet excellent documentaire réalisé par Steven Okazaki en 2016, déjà proposé en DVD dans le coffret L'Âge d'or du cinéma japonais vol. 2, en 2018. Racontée par Keanu Reeves, cette évocation du "parcours complètement imprévisible" de Toshirô Mifune, est enrichie par les nombreux témoignages de ses enfants, partenaires à l'écran, ou célébrités cinéphiles (Martin Scorsese et Steven Spielberg), et essentiellement ciblée sur quelques films phares comme Rashômon, Les Sept Samourais ou Yojimbo. La collaboration avec Akira Kurosawa est un peu le fil rouge du récit (difficile de passer à côté, tant ils ont représenté le cinéma japonais de leur époque) avec heureusement quelques à-côtés intéressants comme l'évocation du chambara au temps du muet ou la collaboration avec le réalisateur Hiroshi Inagaki pour la Trilogie Samouraï (à quand une édition en France ?!). Les souvenirs des uns et des autres révèlent un acteur persévérant et très impliqué, à la présence unique, qui incarne à lui seul une sortie d'héroïsme japonais et une voix contre l'autorité. Sa carrière de producteur est à peine esquissée, sa seule réalisation, L'Héritage des 500 000, n'est même pas évoquée, et l'on passe brièvement sur sa vie privée, résumée à son penchant pour l'alcool et un scandale adultère dans les années 60. Un documentaire assez classique mais très instructif, dont on notera le gros effort de documentation, avec pas mal de photos inédites...



Vous trouverez enfin la bande-annonce 2019 (1 min 47 - 1080p - VOSTF) ainsi qu'un fac-similé du dossier de presse de l'époque, en japonais et (un peu) en anglais.

En savoir plus

Taille du Disque : 39 894 610 807 bytes
Taille du Film : 27 817 259 520 bytes
Durée : 1:38:10.050
Total Bitrate: 37,78 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 34,91 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 34918 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: Japanese / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1043 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 25,193 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 6 septembre 2019