Menu
Test blu-ray

Douce

BLU-RAY - Région All
Gaumont
Parution : 24 / 4 / 2019

Image

Poursuite de la filmographie de Claude Autant-Lara au sein du catalogue Gaumont avec Douce qui fut restauré en 2018 par le laboratoire Eclair, scanné en 4K puis restauré en 2K à partir d'un négatif 35mm et d'un "marron" 35mm. L'absence des éléments nitrate originaux (sans doute disparus ou trop endommagés), remplacés par des duplications en 35mm, explique sans doute en partie la petite impression de douceur (sans jeu de mots !) que procure le visionnage du film, une limitation heureusement peu impactante puisque le niveau de détail conserve une certaine efficacité et que le trait est relativement précis. Notez toutefois que Douce a été photographié en utilisant régulièrement des filtres diffuseurs qui ont logiquement atténué le piqué de l'image, sans compter les petites erreurs répétées de mise au point au moment du tournage, ou l'utilisation d'optiques perfectibles, aux flous périphériques impossibles à éviter puisque créés par les lentilles de la caméra. Le grain a été conservé, plutôt discret mais bien présent, et l'étalonnage offre un noir & blanc nuancé, sans pulsations, avec un niveau de noir un peu irrégulier, parfois clair, parfois plus dense, conformément aux caractéristiques de la copie photochimique. Comme d'habitude avec les restaurations Eclair, l'ensemble est d'une parfaite stabilité et d'une grande propreté, soutenu par un Blu-ray à l'encodage très solide.

comparatif DVD Gaumont (2017) vs. Blu-ray Gaumont (2019) : 1 2 3 4 5 6

Son

Comme toujours avec les restaurations de L.E. Diapason, le rendu sonore est convaincant. La bande-son a été entièrement nettoyée de toute trace d'usure, on ne relève aucun souffle parasite et tout juste remarquera-t-on quelques faiblesses de niveau dans les voix, à certains passages. Le rendu musical est particulièrement réussi, avec une belle amplitude sur certains passages.

Suppléments

Une tragédie française (31 min - 1080i)
L'historien Jean-Pierre Bleys, auteur d'une indispensable biographie sur Claude Autant-Lara (chez Institut Lumière/Actes sud), revient sur Douce, troisième des quatre films que le cinéaste tournera avec Odette Joyeux, grands débuts du fameux tandem de scénariste Aurenche et Bost, et première collaboration d'Autant-Lara avec son compositeur fétiche René Cloerec. Visiblement un peu impressionné par la caméra au point de parfois s'embrouiller dans ses explications, mais on ne saurait l'en blâmer, Jean-Pierre Bleys évoque les différences avec le roman original et analyse cette intéressante peinture de la société et de ses classes. Il évoque, entre autres, la référence au Maréchal Pétain, à peine masquée dans la fameuse scène de la visite aux pauvres ("une des plus fortes de la carrière d'Autant-Lara") qui fut censurée à la sortie, et pointe un début de féminisme que l'on retrouvera souvent dans la filmographie du cinéaste. Il parle de la sortie du film et de son impact sur le public de l'époque, à l'image de François Truffaut, Jean Douchet ou Alain Cavalier qui n'ont pas caché avoir été fortement marqués.

La restauration (2 min - 1080p)
Un avant / après nettoyage des poussières, gommage des rayures verticales ou stabilisation des photogrammes. Toujours spectaculaire à voir...

En savoir plus

Taille du Disque : 39 305 080 334 bytes
Taille du Film : 33 754 509 312 bytes
Durée : 1:49:39.125
Total Bitrate: 41,04 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 36,94 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 36942 kbps / 1080p / 24 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 834 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Audio: French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1160 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Subtitle: French / 34,542 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 19 août 2019