Menu
Test blu-ray

Crime à distance

BLU-RAY - Région B
ESC Editions
Parution : 19 / 3 / 2019

Image

Pour cette sortie aussi inattendue qu'originale, ESC reprend sans doute le master disponible sur le Blu-ray Kino sorti en 2017 aux Etats-Unis. Il s'agit d'une restauration un peu ancienne, au rendu très doux, parfois un peu épais, mais encore séduisant, surtout pour les plans rapprochés, encore vaillants et au niveau de détail palpable. Mais le piqué reste plutôt en retrait, peu aidé par une photographie régulièrement filtrée. La copie est très stable, globalement propre, les contrastes sont assez équilibrés et la colorimétrie paraît naturelle. Des conditions limitées mais honorables pour un film rare, une curiosité présentée ici dans les meilleures conditions possibles, à ce jour.

Son

La partie sonore est, là aussi, d'une qualité correcte mais avec quelques limitations. Les rendus sont globalement propres, les dialogues sont clairs, avec une restitution plutôt équilibrée des différents mixages. On note quelques traces d'usure marquées , en version originale comme en version française, avec des sifflantes et des saturations récurrentes. En VF, certains passages musicaux peuvent ainsi perdre pas mal de nuances. Une VF qui est également un peu plus couverte, avec un léger souffle.

Suppléments

La main du pouvoir (25 min - 1080i)
Interrogé dans les locaux d'ESC, le journaliste et critique Frédéric Albert-Lévy présente Crime à distance, "un échantillon très intéressant du cinéma anglais des années 70", au héros à la morale douteuse, au scénario "désespéré" que l'on pourrait voir comme une métaphore du cinéma. Au-delà des traditionnelles - et instructives - présentations de l'équipe du film, le compositeur Roy Budd, le directeur de la photographie Geoffrey Unsworth, les seconds rôles comme Ian Hendry, ou le parcours du réalisateur Ken Hughes, Frédéric Albert-Lévy parle du défi que s'est sans doute imposé James Coburn avec ce rôle monolithique et impassible. On évoque également le contexte politique des années 70, les rapports ambigus avec l'économie et les multinationales, à la mainmise grandissante, et les conséquences pour simple citoyen : Frédéric Albert-Lévy se rappelle de la pénurie d'essence qui frappa les londoniens en 1973 ("comme pendant une période de guerre")... Un module réalisé par le duo Christophe Champclaux-Linda Tahir.

Si quelques extraits de la bande-annonce apparaissent pourtant au cours de l'entretien avec Frédéric Albert-Lévy, elle n'est malheureusement pas proposée sur le Blu-ray.

En savoir plus

Taille du Disque : 24 932 647 164 bytes
Taille du Film : 19 802 357 760 bytes
Durée : 1:28:44.736
Total Bitrate: 29,75 Mbps
Bitrate Vidéo Moyen : 24,88 Mbps
Video: MPEG-4 AVC Video / 24889 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Audio: French / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Audio: English / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Subtitle: French / 18,859 kbps

Par Stéphane Beauchet - le 14 mai 2019