Menu

Actualités - Cinéma

Les Bourreaux meurent aussi

Fritz Lang avait fui l’Allemagne en 1933, après que Joseph Goebbels lui proposa la direction de la section cinéma de son ministère de la Propagande. Là, bien qu’obtenant la nationalité américaine et n’envisageant pas de retourner en Allemagne tant que les nazis seront au pouvoir, il demeure très préoccupé par l’actualité européenne, et fréquente des groupes d’émigrés allemands de plus en plus nombreux. Leurs témoignages confortent sa haine du nazisme, et il devient alors indispensable pour l’artiste qu’il est de participer, à sa manière, à la prise de conscience collective et au combat contre Hitler. C'est ainsi qu'il imagine avec Bertold Brecht - également réfugié à Hollywood - Les Bourreaux meurent aussi qui ressort en salle ce mercredi. S'il n'est pas l'un des films les plus aboutis du cinéaste, c'est un passionnant témoignage historique que e Théâtre du temple nous invite à redécouvrir.

DANS LES SALLES

les bourreaux meurent aussi
UN FILM De fritz lang (1943)

DISTRIBUTEUR : THEATRE DU TEMPLE
DATE DE SORTIE : 29 NOVEMBRE 2017

La Chronique du film


En 1942 à Prague, pendant l’occupation nazie, le Reichsprotektor Heydrich, surnommé « le bourreau », est assassiné par le docteur Svoboda, membre de la résistance tchèque. Poursuivi par la Gestapo, il est aidé par une jeune femme, Mascha Novotny, dans la famille de laquelle il se réfugie très vite sous une fausse identité. Mais, par répression et pour obliger le peuple praguois à dénoncer l’assassin, la Gestapo s’empare de plusieurs centaines d’otages qu’elle menace d’exécuter. Parmi eux, le professeur Novotny, père de...  (lire la suite)

Par Antoine Royer - le 29 novembre 2017

Actualités

Partenariat