Notez les films naphtas - Novembre 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15285
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar Profondo Rosso » 2 nov. 11, 01:07

Le Merdier de Ted Post (1978)

Image

En 1964, le commandant Barker (Burt Lancaster) dirige une équipe de conseillers militaires américains détachés dans une province du Sud-Viêtnam. Son supérieur, le général Harnitz, lui demande de faire réoccuper un village à l'abandon nommé Muc Wa, où les Français s'étaient déjà battus pendant la précédente guerre d'Indochine. Embarrassé par cette mission et par le manque de troupes disponibles, le commandant Barker n'a d'autre possibilité que d'affecter des moyens dérisoires à la garnison de Muc Wa.

Avant l'odyssée humaniste ambiguë de Michael Cimino (Voyage au bout de l'enfer), les visions hallucinées de Francis Ford Coppola (Apocalypse Now), la catharsis d'Oliver Stone (Platoon) et la mécanique implacable de Kubrick (Full Metal Jacket), Le Merdier .(détail amusant c'est le titre français du roman de Gustav Hasford dont est adapté le Kubrick mais c'est le Incident at Muc Wa de Daniel Ford qui est ici adapté) fut le tout premier film américain à aborder objectivement le conflit du Vietnam. Certes il y eu bien le douteux Les Bérets Vert de John Wayne et des films comme MASH ou De l'or pour les braves mais le film de Ted Post en apparence moins ambitieux que les chefs d'œuvres précités est sans doute est sans doute la plus lucide des illustrations de la Guerre du Vietnam.

Tout le film tend à démontrer la nature impure de cette guerre, que ce soit ses soldats (la présentation des nouvelles recrues au début où on trouve un va t en guerre anticommuniste, un toxicomane et un vétéran usé et psychotique), ses missions (l'enjeu du film reposant sur la conquête d'un bastion sans intérêt) et ses enjeux nébuleux quel que soit le camp dans lequel on se trouve. Tout cela est symbolisé par l'officier vétéran incarné par Burt Lancaster, vestiges de conflits plus noble et désormais désabusé par la folie ambiante. Lancaster délivre une grande prestation avec cet homme usé qui n'a plus que ses souvenirs (la scène où il narre la raison qui a freiné sa promotion au sein de l'armée est un grand moment comique) pour et comme seul but de limiter les dégâts. L'aspect modeste du film renforce d'autant plus les signes avant-coureurs de la déroute américaine à venir notamment leur profond mépris envers les français défait sur ces mêmes lieux, ce qui est bien sûr une hérésie en ce qui les concerne.

La grande force du film est cependant de tuer toute idée de gloire guerrière et d'héroïsme. Le jeune soldat volontaire joué par Craig Wasson est ainsi une figure noble et héroïque qui va perdre toute ses illusions, sur le partage avec l'étranger comme de l'exaltation du champ de bataille. Comme lui dira Lancaster, il arrive bien trop tard pour les combats justes auxquels sa droiture le destinait. Le titre original qui est un extrait de l'inscription du monument élevé par les Grecs à Léonidas et ses 300 héros de la Bataille des Thermopyles revêt alors une terrible ironie se révèle alors dans toute son ironie. Le lieu de l'affrontement aura abrité précédemment la déroute de 300 français et leurs tombes disposées là s'orne d'une aura bien plus légendaire que la boucherie inutile qui conclut le film. Point d’actions désespérées, de sauvetage et de fraternité dans l'adversité, juste un massacre que Ted Post escamote d'ailleurs d'un fondu au noir. Ted Post qu'on associe plus volontiers à Eastwood (réalisateur sur la série Rawhide et le dirigeant dans Pendez les haut et court ou Magnum Force un des meilleurs Inspecteur Harry) délivre une mise en scène sobre et efficace tandis que le casting recèle quelques jeunots qui connaîtront leur quart d'heure de gloire comme Marc Singer (futur héros de V) excellent en jeune officier aux dents longues. 5/6

Avatar de l’utilisateur
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Messages : 14738
Inscription : 30 mars 09, 20:11

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar Père Jules » 2 nov. 11, 08:27

Très bon film. Dommage que la version Z1 soit d'une couleur vert lavasse rappelant les plus grandes heures de Derrick et que les STF soient en réalité des ST québécois (ça nuit à la concentration)...

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17886
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar Rick Blaine » 2 nov. 11, 08:39

Père Jules a écrit :Très bon film. Dommage que la version Z1 soit d'une couleur vert lavasse rappelant les plus grandes heures de Derrick et que les STF soient en réalité des ST québécois (ça nuit à la concentration)...


Défauts dont je n'ai pas souvenir sur le DVD qu'avait édité la FNAC et qui semble avoir disparu aujourd'hui.

Effectivement un très bon film.

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15285
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar Profondo Rosso » 2 nov. 11, 12:40

Père Jules a écrit :Très bon film. Dommage que la version Z1 soit d'une couleur vert lavasse rappelant les plus grandes heures de Derrick et que les STF soient en réalité des ST québécois (ça nuit à la concentration)...


J'ail le zone 2 aussi la copie est nickel par contre il y a comme une censure sur le langage fleuri des militaires un peu aseptisé dans les sous-titres.

Exemple

This place is empty like baby's ass

qui devient

Cet endroit est aussi désert que le Sahara

C'est moins percutant !

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3589
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar monk » 5 nov. 11, 09:58

Scarface de Howard Hawks

Après la découverte du western, je part à la conquète du Film Noir.
Je commence avec le Scarface de Hawks donc, qui tient plus du film de gangster que du Noir, mais qui est le sous genre de l'autre ?
Je l'ai trouvé très bon, avec une bonne progression dramatique et un final assez fort. Longtemps assez léger dans son développement, la pression de l'obsession finit pas peser et fait perdre ses repères à Tony. C'est très bien rendu, et très destructeur. A noter une belle poursuite en voiture aussi.
Sensation étrange cependant: j'aurais presque préféré que le film fut muet tant le maquillage et le jeux des acteurs font Muet. Les plans de conversation sont très statiques, mais on aurait aussi loupé quelques répliques fortes.

Ravi de l'avoir vu mais je ne ressent pas le besoin de la garder.

Je pense aussi zapper les 30's pour le moment et attaquer tout de suite les 40's.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17886
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar Rick Blaine » 5 nov. 11, 11:42

monk a écrit :Scarface de Howard Hawks

Je commence avec le Scarface de Hawks donc, qui tient plus du film de gangster que du Noir, mais qui est le sous genre de l'autre ?


Difficile à dire. Le noir des 40's hérite forcément du film de gangster, dont Scarface est un des jalons. Dans ce cas il faudrait remonter au moins à Underworld de Sternberg, dont Scarface reprend énormément d’éléments.
Ceci étant dit le noir définit tout de même ses codes de manière plus indépendante à partir des 40's, même si la frontière est difficile à définir.

monk a écrit :Sensation étrange cependant: j'aurais presque préféré que le film fut muet tant le maquillage et le jeux des acteurs font Muet. Les plans de conversation sont très statiques, mais on aurait aussi loupé quelques répliques fortes.


Je ne me souviens pas trop de cet aspect. Je pense toutefois que ça doit être moins net avec les deux autres films qui ont lancé la vague au début des 30's, L'ennemi Public et Little Ceasar, portés par des acteurs au jeu peut-être plus moderne. Si tu ne les à pas vu tu les aimeras peut-être plus.

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar riqueuniee » 5 nov. 11, 12:03

A ce propos , voir la préface de Brion dans son livre sur le film noir. Ce dernier genre est un genre un peu composite , qui emprunte à divers genres, dont le film de gangsters. En tant que genre cinématographique, il date de la fin des années 30, même s'il y a eu des précédents (le premier Faucon Maltais date de 1931).
Le film de Hawks est un film de gangsters, qui relève du sous-genre "biographie de gangster" (de fiction, mais très inspiré par Al Capone, jusqu'au surnom du personnage principal). Ca reste un des grands films du genre.

Avatar de l’utilisateur
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Messages : 14738
Inscription : 30 mars 09, 20:11

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar Père Jules » 5 nov. 11, 19:16

Julien Léonard a écrit :Sorcerer (Le convoi de la peur) - Réalisé par William Friedkin / 1977 :


Enfin vu. Comme son surestimé (c'est mon avis) aîné le film met un temps fou à démarrer (facile une bonne grosse demi-heure en trop) -- je me fous comme de l'an 40 des raisons qui ont amené les protagonistes dans ce trou du cul du monde -- mais devient diablement efficace par la suite: gestion de l'angoisse admirable, mise en scène d'une sécheresse tout à fait adéquate, acteurs principaux particulièrement inspirés (mention spéciale à Bruno Crémer). Emmerdé cependant par le contexte politique, ça n'apporte rien à mon sens, ça alourdit le récit. Bref une semi-réussite.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3589
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar monk » 6 nov. 11, 09:46

Rick Blaine a écrit :
Spoiler (cliquez pour afficher)
monk a écrit :Sensation étrange cependant: j'aurais presque préféré que le film fut muet tant le maquillage et le jeux des acteurs font Muet. Les plans de conversation sont très statiques, mais on aurait aussi loupé quelques répliques fortes.


Je ne me souviens pas trop de cet aspect. Je pense toutefois que ça doit être moins net avec les deux autres films qui ont lancé la vague au début des 30's, L'ennemi Public et Little Ceasar, portés par des acteurs au jeu peut-être plus moderne. Si tu ne les à pas vu tu les aimeras peut-être plus.


J'ai ces films dans le coffret Films Noirs Warner. Je les verrais, mais je dois avouer qu'il me tarde de découvrir certains films des 40's (L'homme de la Rue, Assurance sur la Mort, Les Tueurs etc)
Et pour être plus précis, cette sensation "étrange" ne m'a pas vraiment géné, je n'ai aucun problème avec le Muet (j'ai même une poigné de films d'avance pour un prochain programme de découverte). J'y voyais juste un décalage étonnant, mais j'imagine aussi qu'il s'agit d'une période charnière et que certains tics du muet ont débordé sur le parlant.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17886
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar Rick Blaine » 6 nov. 11, 10:22

monk a écrit :
J'ai ces films dans le coffret Films Noirs Warner. Je les verrais, mais je dois avouer qu'il me tarde de découvrir certains films des 40's (L'homme de la Rue, Assurance sur la Mort, Les Tueurs etc)
Et pour être plus précis, cette sensation "étrange" ne m'a pas vraiment géné, je n'ai aucun problème avec le Muet (j'ai même une poigné de films d'avance pour un prochain programme de découverte). J'y voyais juste un décalage étonnant, mais j'imagine aussi qu'il s'agit d'une période charnière et que certains tics du muet ont débordé sur le parlant.


Oui ce débordement existe très clairement pendant quelques années.
Je pense que tu as raison, autant commencer par les archétypes du noir, comme le Wilder ou le Siodmak.

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12472
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar hellrick » 6 nov. 11, 10:46

NAVAJO JOE

En consultant mes fiches je me rends compte que j'avais déjà vu ce film il y a 15 mois et je n'en avais plus le souvenir...Pas bon signe...Après 10 minutes je comprends que je l'ai déjà vu mais bon je poursuis la vision...au final un western pas désagréable mais définitivement mineur et oubliable, loin des grandes réussites ultérieures de Corbucci.

PLUS FEROCES QUE LES MALES

Un divertissement sympa avec une ambiance entre James Bond, The Avengers (pour le duel final sur un échiquier géant robotisé surtout) et un peu Drôles de dames pour les 3 redoutables tueuses...Une partie de l'équipe de la Hammer est derrière ce film plaisant mais qui manque cependant de nerf ou de scènes d'action vraiment marquante pour convaincre. Mais ça reste un bon moment.
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13027
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar Demi-Lune » 6 nov. 11, 10:50

hellrick a écrit :NAVAJO JOE

En consultant mes fiches je me rends compte que j'avais déjà vu ce film il y a 15 mois et je n'en avais plus le souvenir...Pas bon signe...Après 10 minutes je comprends que je l'ai déjà vu mais bon je poursuis la vision...au final un western pas désagréable mais définitivement mineur et oubliable, loin des grandes réussites ultérieures de Corbucci.

Le score de Morricone est absolument génial. Une de ses plus grandes réussites à mes yeux, en tout cas dans le spagh.

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12472
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar hellrick » 6 nov. 11, 10:58

Demi-Lune a écrit :
hellrick a écrit :NAVAJO JOE

En consultant mes fiches je me rends compte que j'avais déjà vu ce film il y a 15 mois et je n'en avais plus le souvenir...Pas bon signe...Après 10 minutes je comprends que je l'ai déjà vu mais bon je poursuis la vision...au final un western pas désagréable mais définitivement mineur et oubliable, loin des grandes réussites ultérieures de Corbucci.

Le score de Morricone est absolument génial. Une de ses plus grandes réussites à mes yeux, en tout cas dans le spagh.


Par contre pour ma part je suis peu client des chansons du film (et c'est souvent le cas dans le spagh') avec ce "navajoooo joooooe" qui revient sans cesse...dans le style un des seuls films où j'ai apprécié ce procédé c'est Keoma, parce que les chansons racontent les "passages manquants" de l'histoire...

Sinon pour la musique j'aime évidemment beaucoup, je suis grand fan de ces bandes originales de western (et de bis italien de manière plus large) :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

riqueuniee
Mogul
Messages : 10077
Inscription : 15 oct. 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar riqueuniee » 6 nov. 11, 11:26

hellrick a écrit :

PLUS FEROCES QUE LES MALES

Un divertissement sympa avec une ambiance entre James Bond, The Avengers (pour le duel final sur un échiquier géant robotisé surtout) et un peu Drôles de dames pour les 3 redoutables tueuses...Une partie de l'équipe de la Hammer est derrière ce film plaisant mais qui manque cependant de nerf ou de scènes d'action vraiment marquante pour convaincre. Mais ça reste un bon moment.

Très plaisant film , en effet, à la limite de la parodie parfois. On passe vraimen un bon moment.

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15285
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Re: Notez les films naphtas - Novembre 2011

Messagepar Profondo Rosso » 6 nov. 11, 14:20

riqueuniee a écrit :
hellrick a écrit :

PLUS FEROCES QUE LES MALES

Un divertissement sympa avec une ambiance entre James Bond, The Avengers (pour le duel final sur un échiquier géant robotisé surtout) et un peu Drôles de dames pour les 3 redoutables tueuses...Une partie de l'équipe de la Hammer est derrière ce film plaisant mais qui manque cependant de nerf ou de scènes d'action vraiment marquante pour convaincre. Mais ça reste un bon moment.

Très plaisant film , en effet, à la limite de la parodie parfois. On passe vraimen un bon moment.


Il y a eu une suite l'année suivante Some girls do avec la même équipe, c'est un poil moins bien (le nouveau duo de tueuse est moins charismatique que dans le premier film et le héros la joue trop James Bond du pauvre) mais très sympa aussi.