John Sturges (1910-1992)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980...

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
pak
Machino
Messages : 1010
Inscription : 23 mars 08, 00:25
Localisation : Dans une salle, ou sur mon canapé, à mater un film.

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar pak » 9 sept. 11, 19:29

Je ne vais pas cracher dans la soupe, j'aime beaucoup les films de John Sturges, même les plus descendus (injustement je trouve) comme Joe Kidd ou son dernier, L'aigle s'est envolé.
Bon, je n'irai pas jusqu'à sauver Un silencieux au bout du canon (j'en ai un sale souvenir, mais je ne l'ai pas revu depuis au moins 15 ans) ou Sur la piste de la grande caravane faussement drôle...
Ce qui dessert un peu l'impression qu'on a de Sturges, c'est peut-être le fait que ce sont toujours les mêmes films qui sont diffusés à la TV ou facilement trouvables, comme les ultra connus La grande évasion ou Les sept mercenaires, véritables catalogues de vedettes, mais aussi Le dernier train de Gun Hill, Règlement de comptes à O.K. Corral, Un homme est passé, Coup de fouet en retour... Tous très bons (m'enfin moi, je m'en contente aisément) ?

Je ne connais pas du tout ses débuts, n'ayant vu aucun de ses films des années 1940 e début 1950 (le film le plus vieux de lui que je connaisse doit être l'excellent Fort Bravo).
Le cinéma : "Il est probable que cette marotte disparaîtra dans les prochaines années."

Extrait d'un article paru dans The Independent (1910)

http://www.notrecinema.com/

Avatar de l’utilisateur
Julien Léonard
Duke forever
Messages : 11844
Inscription : 29 nov. 03, 21:18
Localisation : Hollywood

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar Julien Léonard » 9 sept. 11, 19:43

En tout cas, même s'il y en a de moins bons que d'autres, je n'ai encore jamais été déçu par un film de Sturges (et j'en ai plus d'une quinzaine en DVD). Et je continuerais de défendre McQ, un polar nerveux possédant une magnifique photographie, des très belles poursuites en voitures (surtout celle sur la plage, à la fin) et un John Wayne encore fringant malgré ses 67 ans (disons que ça passe bien). Et la musique de Bernstein ! Un film très esthétique au scénario soigné.

Celui que j'aime le moins, ce serait plutôt Joe Kidd, que je juge vraiment plus que très moyen.
Image

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3591
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar monk » 13 oct. 11, 14:25

Vus Escape From Frot Bravo et The Law And Jake Wade, respectivement de 53 et 58.
Deux westerns différents mais qui ont en commun d'être BONS ! Des films solides, entiers, bien rythmés et maitrisés; en un mot: efficasses ! Bon scénarios servis par un très bon sens de l'espace et des décors naturels superbes.
On appréciera la confrontation Nord/Sud puis Blancs/Indiens dans Fort Bravo; et celle, dans The Law, entre Robert Taylor en bad guy repenti - un peu comme dans Saddle The Wind - et Richard Widmark, particulièrement excellent dans son rôle de méchant !
Je garde et vais continuer à approfondir la filmo, qui m'est globalement méconnue.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86016
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar Jeremy Fox » 13 oct. 11, 14:29

monk a écrit :Vus Escape From Frot Bravo et The Law And Jake Wade, respectivement de 53 et 58.
Deux westerns différents mais qui ont en commun d'être BONS ! Des films solides, entiers, bien rythmés et maitrisés; en un mot: efficasses ! Bon scénarios servis par un très bon sens de l'espace et des décors naturels superbes.
On appréciera la confrontation Nord/Sud puis Blancs/Indiens dans Fort Bravo; et celle, dans The Law, entre Robert Taylor en bad guy repenti - un peu comme dans Saddle The Wind - et Richard Widmark, particulièrement excellent dans son rôle de méchant !
Je garde et vais continuer à approfondir la filmo, qui m'est globalement méconnue.


Il a fait trois autres westerns au moins aussi bons à mon avis : Le dernier train de Gun Hill, Règlements de comptes à OK Corral et sa suite non officielle : Sept secondes en enfer. Et puis on peut citer aussi Un Homme est passé qui pourrait s'y apparenter par certains côtés, ses décors entre autres.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3591
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar monk » 13 oct. 11, 14:32

Merci. Je vais pouvoir emprunter Rêglement de compte et j'ai déjà Un Homme est passé, qui attend sagement son tour :)
Je ne connaissais pas du tout les deux autres, mais je vais wishlister, et revoir pour l'occasion les 7 mercenaires que je n'ai pas vu depuis...bouh...vraiment longtemps.

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3591
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar monk » 25 oct. 11, 16:16

Rêglement de Comptes à OK Corral donc.
Je ne sias pas ce qu'il s'est passé, et je vais me faire taper sur les doigts, mais je suis resté totalement insensible au film. Absolument pas concerné par ce qu'il s'y passe. Je l'ai même regardé en....3 fois ! Et pourtant je n'ai pas grand chose à lui reprocher: il y a une belle dramaturgie, un sens du cadre certain, de grands acteurs, un gunfight sympa à la fin, etc. Mais malgré tout, il m'a profondément ennuyé - contrairement à My Darling Clementine, sur le même sujet, que j'avais trouvé fantastique.
Je l'ai vu il y a plusieurs jours maintenant, et il ne s'est pas non plus particulièrement bonifié avec le temps.
Je ne garde pas, évidement (de toute façon, je l'avais emprunté) mais j'avoue que c'est très décevant.


----


Je vais faire une pose dans le Western, après quelques mois intensifs. J'en ai encore une quinzaine en réserve et au moins autant wishlistés ! Je serais content d'y revenir après...quelques mois intensifs avec le Film Noir !

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86016
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar Jeremy Fox » 25 oct. 11, 16:19

monk a écrit :
Je vais faire une pose dans le Western, après quelques mois intensifs.


Ta déception peut éventuellement venir de ce marathon. Mais sache que ce western est loin de n'avoir que des admirateurs (tout comme Sturges d'ailleurs) :wink:

Avatar de l’utilisateur
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Messages : 1602
Inscription : 18 janv. 07, 11:12

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar Tancrède » 25 oct. 11, 16:26

monk a écrit :Rêglement de Comptes à OK Corral donc.
Je ne sias pas ce qu'il s'est passé, et je vais me faire taper sur les doigts, mais je suis resté totalement insensible au film. Absolument pas concerné par ce qu'il s'y passe. Je l'ai même regardé en....3 fois ! Et pourtant je n'ai pas grand chose à lui reprocher: il y a une belle dramaturgie, un sens du cadre certain, de grands acteurs, un gunfight sympa à la fin, etc. Mais malgré tout, il m'a profondément ennuyé - contrairement à My Darling Clementine, sur le même sujet, que j'avais trouvé fantastique.
Je l'ai vu il y a plusieurs jours maintenant, et il ne s'est pas non plus particulièrement bonifié avec le temps.
Je ne garde pas, évidement (de toute façon, je l'avais emprunté) mais j'avoue que c'est très décevant.


----


Je vais faire une pose dans le Western, après quelques mois intensifs. J'en ai encore une quinzaine en réserve et au moins autant wishlistés ! Je serais content d'y revenir après...quelques mois intensifs avec le Film Noir !


non mais c'est normal c'est très ennuyeux ces véhicules à numéros de stars. C'est bien fait mais c'est sans vie ni inspiration, c'est de l'académisme où tout est appuyé, surligné à coup notamment d'interminables blablas.

A noter que que sa suite, Sept secondes en enfer, est largement mieux, bien plus sèche et violente. Les acteurs (James Garner, Jason Robards) y sont moins connus mais largement moins cabotins et plus convaincants.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86016
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar Jeremy Fox » 25 oct. 11, 16:28

Tancrède a écrit :non mais c'est normal c'est très ennuyeux ces véhicules à numéros de stars. C'est bien fait mais c'est sans vie ni inspiration, c'est de l'académisme où tout est appuyé, surligné à coup notamment d'interminables blablas.



J'adore le film pour ma part.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14423
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar Watkinssien » 25 oct. 11, 16:34

Jeremy Fox a écrit :
Tancrède a écrit :non mais c'est normal c'est très ennuyeux ces véhicules à numéros de stars. C'est bien fait mais c'est sans vie ni inspiration, c'est de l'académisme où tout est appuyé, surligné à coup notamment d'interminables blablas.



J'adore pour ma part.


Pareil, l'un des meilleurs films de Sturges, que je ne trouve jamais académique.
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17892
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar Rick Blaine » 25 oct. 11, 16:38

monk a écrit :Rêglement de Comptes à OK Corral donc.
Je ne sias pas ce qu'il s'est passé, et je vais me faire taper sur les doigts, mais je suis resté totalement insensible au film. Absolument pas concerné par ce qu'il s'y passe. Je l'ai même regardé en....3 fois ! Et pourtant je n'ai pas grand chose à lui reprocher: il y a une belle dramaturgie, un sens du cadre certain, de grands acteurs, un gunfight sympa à la fin, etc. Mais malgré tout, il m'a profondément ennuyé - contrairement à My Darling Clementine, sur le même sujet, que j'avais trouvé fantastique.
Je l'ai vu il y a plusieurs jours maintenant, et il ne s'est pas non plus particulièrement bonifié avec le temps.
Je ne garde pas, évidement (de toute façon, je l'avais emprunté) mais j'avoue que c'est très décevant.


Comme l'a dit Jeremy, le film n'a pas que des admirateurs. Comme toi, il m'a laissé tout à fait insensible - avec de la même manière une comparaison très défavorable avec le Ford que j'avais découvert quelques mois plus tôt. Je le trouve plutôt terne et plutôt ennuyeux. Même les acteurs que j'adore ailleurs ne me paraissent pas totalement convainquants ici ; pour le duo Lancaster/Douglas, je préfère infiniment Sept Jours en Mai. Tout cela alors que j'ai plutôt du bien à dire de Sturges habituellement.

Après effectivement, il y a peut-être un phénomène de saturation. J'ai hâte de lire ta petite promenade dans le monde du noir!

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3591
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar monk » 25 oct. 11, 16:50

Merci à tous, ça me rassure. J'en attendais beaucoup, surtout avec Fort Bravo et Jake Wade ! Ce fut donc une importante déception, qui est sans doute dûe plusieurs raisons...
La pause me fera effectivement du bien, je pense que j'ai besoin de changer un peu d'air, sans aucun pour mieux y revenir plus tard. Ce fut une importante découverte tant cinématographique que personnelle. Mais là, je sens bien que le Noir m'attend ! (J'ai 37 films à découvrir)

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9468
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar Lord Henry » 25 oct. 11, 17:00

Ce n'est pas non plus la période la plus passionnante de Sturges. Dans un style similaire, The Last Train from Gun Hill suscite la même indifférence.
Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86016
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar Jeremy Fox » 25 oct. 11, 17:01

Lord Henry a écrit :Ce n'est pas non plus la période la plus passionnante de Sturges. Dans un style similaire, The Last Train from Gun Hill suscite la même indifférence.


... ou la même passion ; ça reste donc assez cohérent :wink:

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17892
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: John Sturges (1911-1992)

Messagepar Rick Blaine » 25 oct. 11, 17:03

Jeremy Fox a écrit :
Lord Henry a écrit :Ce n'est pas non plus la période la plus passionnante de Sturges. Dans un style similaire, The Last Train from Gun Hill suscite la même indifférence.


... ou la même passion ; ça reste donc assez cohérent :wink:


Ou une réaction opposée, j'aime bien Gun Hill! :D