Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
pol gornek
chat gratte !
Messages : 5070
Inscription : 21 févr. 05, 12:32
Localisation : Devant la petite lucarne

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar pol gornek » 1 mars 11, 21:32

Wagner a écrit :Il est certainement incontestable que la série est une adaptation beaucoup plus fidèle, ce qui ne veut pas dire grand chose. Le film de Kubrick est une oeuvre d'art d'une toute autre portée que le livre très sympathique de King.

Le roman de King est mal construit, trop long et sa fin grand-guignolesque casse toute la préparation.

Le film de Kubrick est, pour moi (je souligne avant que l'on me tombe dessus), un sommet d'ennui (je n'exagère pas, je n'éprouve rien en le voyant, sinon de l'ennui. Et j'ai pourtant essayé plus d'une fois).
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13023
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar Demi-Lune » 4 avr. 11, 15:05

Je ne sais pas si l'ancrage de ce commentaire dans ces lieux est pertinent, j'en laisserai les modérateurs en juger. J'ai eu l'opportunité de visionner le remake américain Laisse-moi entrer (Matt Reeves, 2010) avant de découvrir le film original, Morse. Je ne connaissais donc rien à l'histoire, et ne peux faire de comparaisons ; et il se trouve qu'objectivement, le film de Reeves est une réussite. Que cela soit dans sa manière intelligente d'aborder le fantastique (qui plus est dans un sous-registre dans lequel il n'est pas forcément évident de se renouveler), ou que cela soit dans la caractérisation subtile de ses jeunes personnages, Laisse-moi entrer s'impose facilement comme un travail abouti et revigorant. L'habileté du scénario se mesure à la manière dont il tient en haleine, entre situations classiques dans l'héritage de Stephen King (persécution scolaire, traumatisme, isolement) et vraies trouvailles, aussi bien dans la re-visitation du thème vampirique, que dans la construction de la relation délicate et crédible qui liera Owen à Abby (formidable Chloë Moretz). Les situations ne sont jamais surlignées, le cinéaste évite constamment le sur-explicatif ou le spectaculaire grand-guignolesque, préférant se focaliser sur une retenue énigmatique et un rendu atmosphérique, qui fait baigner le film dans une certaine et étrange douceur, malgré sa noirceur - notamment formelle, qui m'a d'ailleurs paru trop appuyée ; les images grisâtres/noirâtres/orangeâtres, faut pas trop en abuser. Au final, c'est moins l'aspect glauque du film que sa poésie sensible (je le répète, l'histoire - en définitive tragique - entre Owen et Abby est très bien écrite, très émouvante) qui retient l'attention du spectateur. Je regretterai seulement une exposition un peu longue et une mise en scène qui m'a semblé la plupart du temps plutôt timorée, Matt Reeves optant pour un classicisme glacial et appliqué duquel n'émergeront que peu de fulgurances, à l'exception du plan-séquence à l'intérieur de la voiture accidentée, et de l'intelligent hors-champ aquatique à la fin du film.
Un des meilleurs films fantastiques récents que j'ai pu voir.

Avatar de l’utilisateur
Amarcord
Assistant opérateur
Messages : 2813
Inscription : 30 oct. 06, 16:51
Localisation : 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar Amarcord » 4 avr. 11, 16:15

Demi-Lune a écrit :Je ne sais pas si l'ancrage de ce commentaire dans ces lieux est pertinent, j'en laisserai les modérateurs en juger. J'ai eu l'opportunité de visionner le remake américain Laisse-moi entrer (Matt Reeves, 2010) avant de découvrir le film original, Morse.

Oui, mais... LA question est : as-tu vu, depuis, Morse également ?
[Dick Laurent is dead.]

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13023
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar Demi-Lune » 4 avr. 11, 16:17

Amarcord a écrit :
Demi-Lune a écrit :Je ne sais pas si l'ancrage de ce commentaire dans ces lieux est pertinent, j'en laisserai les modérateurs en juger. J'ai eu l'opportunité de visionner le remake américain Laisse-moi entrer (Matt Reeves, 2010) avant de découvrir le film original, Morse.

Oui, mais... LA question est : as-tu vu, depuis, Morse également ?

Tu veux dire : depuis hier ? Non. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Brody
Indices : bateau - requin
Messages : 4655
Inscription : 21 févr. 06, 18:42
Localisation : à la flotte !

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar Brody » 4 avr. 11, 17:05

Tu veux dire : depuis hier ? Non. :mrgreen:

Ben kestufous ?

J'ai regardé par curiosité ce remake de Morse, que j'avais énormément apprécié il y a quelques mois, au point de m'acheter dans la foulée le BR. Le film original est effectivement l'un des meilleurs films du genre des 10 dernières années, autant dire qu'il y a un sacré matériau de départ. Et Cloverfield m'avait suffisamment tenu en haleine pour légitimement attendre quelque chose d'intéressant de ce Let me in US.

Rapidement, c'est la douche froide. Le choix que fait Reeves est un non-choix, un simple copié-collé de l'original, à quelques scènes près. Même ambiance dans l'ensemble d'habiltation (on se croirait toujours en Suède d'ailleurs, plus qu'aux USA), même gestion générale de l'espace dans chacune des scènes-clé, même photo (!), on est dans la simple photocopie la plupart du temps : la rencontre des deux enfants, l'attaque sous le pont, la sortie scolaire, le final.

Seules quelques scènes supplémentaires développant les brimades faites au garçon par ses "camarades" permettent de lui manifester une empathie supérieure ; est-ce un bien ? Pour ma part j'avoue préférer l'original, les sentiments éprouvés par le spectateur envers cet ado renfermé étant du coup plus riches et ambigüs. L'intro suivie d'un court flash-back raccroché n'a aucun intérêt, c'est de la grosse ficelle scénaristique qui n'apporte rien.
Je ne sauverai finalement que l'attaque en plan-séquence dans la voiture, suffisamment efficace pour dépasser le simple effet de virtuosité gratuite. Ah oui et Richard Jenkins, quand même (et si j'aime bien Chloé Moretz, elle n'apporte rien de plus à son rôle que Lina Leandersson - elle est plus bankable après Kick-ass, c'est tout).
Passablement énervé par le manque global d'imagination, j'ai sauté quelques passages pour arriver plus vite à la fin. Et là, pas de surprise, photocopie again, même traitement en hors-champ de l'inoubliable final.

Pour résumer, oui le remake US est un bon film, c'est normal de l'avoir apprécié. Paradoxalement, c'est aussi un produit dénué de toute créativité, totalement inutile et nuisible artistiquement, dont la genèse est dictée uniquement par un aspect mercantile qui coupe toute chance de reconnaissance de l'oeuvre originale. Pour cette raison, poubelle donc. ou boycott plutôt.

Shin Cyberlapinou
Machino
Messages : 1341
Inscription : 1 févr. 09, 09:51

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar Shin Cyberlapinou » 4 avr. 11, 17:47

Je crois savoir que le réal Matt Reeves avait dit aux producteurs "mais pourquoi faire le remake?" et qu'on lui aurait répondu "avec ou sans toi, on fait le film", et que foutu pour foutu, il a signé et l'a joué scolaire, appliqué et fidèle. C'est toujours mieux qu'un remake édulcoré et sans saveur... On a accès à la version d'origine, tant mieux pour nous, mais pour la "populace" qui zappera d'office la version d'origine, il y a moins un film a priori très défendable.

Avatar de l’utilisateur
Anorya
Laughing Ring
Messages : 11859
Inscription : 24 juin 06, 02:21
Localisation : LV426

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar Anorya » 4 avr. 11, 22:31

Brody a écrit :
demi-lune a écrit :Tu veux dire : depuis hier ? Non. :mrgreen:

Ben kestufous ?


Fais comme moi, embête le en MP. 8) :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Wagner
Assistant opérateur
Messages : 2258
Inscription : 2 oct. 04, 19:21
Localisation : Dans le temps

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar Wagner » 5 avr. 11, 08:47

Shin Cyberlapinou a écrit :Je crois savoir que le réal Matt Reeves avait dit aux producteurs "mais pourquoi faire le remake?" et qu'on lui aurait répondu "avec ou sans toi, on fait le film", et que foutu pour foutu, il a signé et l'a joué scolaire, appliqué et fidèle. C'est toujours mieux qu'un remake édulcoré et sans saveur... On a accès à la version d'origine, tant mieux pour nous, mais pour la "populace" qui zappera d'office la version d'origine, il y a moins un film a priori très défendable.


Dans son com audio, il dit avoir fait une nouvelle adaptation du bouquin, non un remake. Il ne cache pas pour autant l'existence du film suédois qu'il invite tout le monde à aller voir.
Image

Ego sum qui sum

Avatar de l’utilisateur
Amarcord
Assistant opérateur
Messages : 2813
Inscription : 30 oct. 06, 16:51
Localisation : 7bis, rue du Nadir-aux-Pommes

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar Amarcord » 5 avr. 11, 10:46

Wagner a écrit :Dans son com audio, il dit avoir fait une nouvelle adaptation du bouquin, non un remake. Il ne cache pas pour autant l'existence du film suédois qu'il invite tout le monde à aller voir.

C'est bien le moins ! :shock:
[Dick Laurent is dead.]

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12472
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar hellrick » 5 avr. 11, 11:33

Pas encore vu ce remake mais il est évident qu'il a été fait pour les 99,99% de la population américaine qui ne connaissent pas l'original et n'iront jamais voir un film doublé ou sous-titré donc ce n'est pas un mauvais choix que de l'avoir fait à l'identique, nous sommes sans doute des privilégiés de pouvoir voir les 2 (et encore je suis sur qu'en Europe aussi la plupart ignorent l'existence de Morse et préfèreront la version US)...
C'est plus problématique pour le cas de certains films asiatiques dont les droits sont achetés pour qu'ils ne sortent pas et moisissent sur une étagère en attendant la sortie de la version US...
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
Wagner
Assistant opérateur
Messages : 2258
Inscription : 2 oct. 04, 19:21
Localisation : Dans le temps

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar Wagner » 5 avr. 11, 11:41

Il ne faut pas exagérer, n'importe quel américain cinéphile peut très facilement voir le film d'Alfredson. Ta parenthèse le reconnaît d'ailleurs in fine.
Image

Ego sum qui sum

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22038
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar cinephage » 5 avr. 11, 11:56

Wagner a écrit :Il ne faut pas exagérer, n'importe quel américain cinéphile peut très facilement voir le film d'Alfredson. Ta parenthèse le reconnaît d'ailleurs in fine.


Je pense qu'on parlait du grand public qui va au cinéma : les films étrangers sous-titrés sont très peu exploités aux USA, ils n'ont accès qu'à quelques centaines d'écrans art & essai, et jamais aux grands circuits qui touchent l'essentiel du public.
D'où l'habitude de refaire ces films pour le grand public américain, qui n'irait jamais mettre les pieds dans une salle art & essai, et encore moins voir un film sous-titré, lorsque l'on trouve le film d'origine bon et susceptible de toucher un vaste public... Je pense qu'il s'agit des 99,99 % dont parlait hellrick. Après, il est certain que les cinéphiles peuvent découvrir le film, mais en dvd et pas en salle, ormis quelques rares cinéphiles proches des salles art & essai.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Wagner
Assistant opérateur
Messages : 2258
Inscription : 2 oct. 04, 19:21
Localisation : Dans le temps

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar Wagner » 5 avr. 11, 12:14

cinephage a écrit :
Wagner a écrit :Il ne faut pas exagérer, n'importe quel américain cinéphile peut très facilement voir le film d'Alfredson. Ta parenthèse le reconnaît d'ailleurs in fine.


Je pense qu'on parlait du grand public qui va au cinéma : les films étrangers sous-titrés sont très peu exploités aux USA, ils n'ont accès qu'à quelques centaines d'écrans art & essai, et jamais aux grands circuits qui touchent l'essentiel du public.
D'où l'habitude de refaire ces films pour le grand public américain, qui n'irait jamais mettre les pieds dans une salle art & essai, et encore moins voir un film sous-titré, lorsque l'on trouve le film d'origine bon et susceptible de toucher un vaste public... Je pense qu'il s'agit des 99,99 % dont parlait hellrick. Après, il est certain que les cinéphiles peuvent découvrir le film, mais en dvd et pas en salle, ormis quelques rares cinéphiles proches des salles art & essai.


Morse a été distribué comment en France'?
Image

Ego sum qui sum

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22038
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar cinephage » 5 avr. 11, 12:24

Les marchés ne sont vraiment pas comparables dans leur structure : un film "art et essai" est aussi distribué dans des salles des grands réseaux (pour ma part, je l'ai vu dans un Gaumont). Le systême français permet à des films sous-titrés d'atteindre le million d'entrées France (certes, c'est rare, mais réellement possible, et arrivé à plusieurs reprises).
C'est d'ailleurs un problème pour les salles art & essai, qui doivent se battre avec les gros réseaux de salles pour avoir des copies de film d'auteur à gros potentiel (Wong Kar-Wai, Woody Allen, Almodovar...).

Le marché US est bien plus cloisonné que ça, les grands circuits ne prennent aucun film sous-titré.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Jericho
Cadreur
Messages : 4437
Inscription : 25 nov. 06, 10:14

Re: Morse (Tomas Alfredson - 2008)

Messagepar Jericho » 5 avr. 11, 13:19

Morse a été distribué comment en France'?


Sur une trentaine de copies !
Image