Les Patriotes (Eric Rochant - 1994)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Melmoth
G.I. Joe
Messages : 6135
Inscription : 12 avr. 03, 01:41

Messagepar Melmoth » 1 mars 07, 19:03

AtCloseRange a écrit : Un Monde Sans Pitié
en même temps, je me demande si ce n'est pas un film "générationnel". Enfin, pour moi qui l'ai vu un bon paquet de fois, ça n'a pas vieilli.

J'ai toujours detesté ce film, justement à cause de la hype qui l'entourait au début des années 90, toutes les minettes du lycée me cassait les noix avec...
Image

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22830
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Messagepar AtCloseRange » 1 mars 07, 19:14

Melmoth a écrit :
AtCloseRange a écrit : Un Monde Sans Pitié
en même temps, je me demande si ce n'est pas un film "générationnel". Enfin, pour moi qui l'ai vu un bon paquet de fois, ça n'a pas vieilli.

J'ai toujours detesté ce film, justement à cause de la hype qui l'entourait au début des années 90, toutes les minettes du lycée me cassait les noix avec...

Voilà ce qui me semble être de "bonnes raisons"...
On dirait que tu parles du Grand Bleu :)
Image

Avatar de l’utilisateur
Melmoth
G.I. Joe
Messages : 6135
Inscription : 12 avr. 03, 01:41

Messagepar Melmoth » 1 mars 07, 19:27

AtCloseRange a écrit :
Melmoth a écrit :J'ai toujours detesté ce film, justement à cause de la hype qui l'entourait au début des années 90, toutes les minettes du lycée me cassait les noix avec...

Voilà ce qui me semble être de "bonnes raisons"...
On dirait que tu parles du Grand Bleu :)

J'aurais du mettre un smiley, ce sont évidemment les plus mauvaises raisons possibles pour ne pas aimer un film :mrgreen:

N'empeche, je ne pouvais le plus voir le Girardot :x
Image

Avatar de l’utilisateur
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Messages : 8758
Inscription : 13 avr. 03, 20:28
Localisation : A la recherche de Zoltar

Messagepar Joshua Baskin » 2 mars 07, 00:05

AtCloseRange a écrit :
Joshua Baskin a écrit :Après avoir vu les Patriotes, j'étais tout content de découvrir Un monde sans pitié, je suis tombé de haut.

Euh, c'est quoi le problème avec Un Monde Sans Pitié?

Je n'ai pas réussi à accrocher au film, que j'ai trouvé pour le coup trop artificiel. Je m'attendais à adorer et puis finalement non.

Avatar de l’utilisateur
Profondo Rosso
Howard Hughes
Messages : 15433
Inscription : 13 avr. 06, 14:56

Messagepar Profondo Rosso » 30 sept. 07, 03:03

Les Patriotes d'Eric Rochant (1993)

Vraiment une grosse claque dans un ciné de genre français des plus morose dans les 90's. Du recrutement à la formation au Mossad en passant par deux missions inspirées de faits réel, plongée bien immersive et réaliste dans un récit d'espionnage des plus prenant. Antispectaculaire au possible et focalisé sur l'espionnage sous terrain avec son lots de manipulation et de faux semblants (surtout la 1ere mission en France moments le plus réussi). Une détermination qui fait un peu froid dans le dos par moments ("cassez lui les deux jambes") et des traitrises des plus cruelles (le destin du pauvre Pelman) traduisent bien l'aspect froid et implacable du monde de l'espionnage. Réalisation vraiment impressionante de maitrise de Rochant (le récent "Agent Secrets" fait encore plus peine à voir du coup) qui rend crédible immédiatement tout les lieux visités avec un aspect presque documentaire en integrant ses personnage aux décors urbains par des longues focales. Casting impeccable notamment un Yvan Attal parfait froid et fragile à la fois et d'autres acteurs pas habitué au genres qui s'averent épatant comme Bernard Lecoq en beau salopard affable(la scène où il rappelle Prieur pour le menacer..) ou encore Jean Pierre Stevenin excellent. Gros choc aussi, Sandrine Kiberlain sensuelle et mysterieuse :shock: étonnant qu'elle ait optée pour de bon pour les rôle d'anorexique aux yeux cernés et au teint blafard après un tel rôle. Son personnage amène d'ailleurs les seuls éléments un peu trop romancé et irréalistes du film qui s'avère plus (j'apprecie le final romanesque un peu décrié malgré tout) ou moins (son integration à l'opération est assez grossière une scène coupée détaillait un peu plus dommage) réussis. Très bonne surprise donc dommage que ça se soit planté ça aurait changé bien des choses pour le ciné français de l'époque (excellent making of sur le dvd au passage) ke vais me pencher un peu plus sur la filmo de Rochant du coup. 5/6

Avatar de l’utilisateur
Jihl
Doublure lumière
Messages : 584
Inscription : 4 mars 06, 23:06
Localisation : Louis Restaurant

Re: Les Patriotes (Eric Rochant, 1993)

Messagepar Jihl » 14 avr. 10, 10:45

Découvert en DVD (joli master au passage). Film solide, bien écrit, bon casting, belle musique et agréable à suivre... dans toute sa première partie.
Je ne serai pas aussi dithyrambique que certains, car le film a du mal à redécoller avec l'affaire Aladin et même si le film est sur la manipulation, les personnages sont alors souvent taillés à la serpe, voir inutiles (Nancy Allen :roll: ).
Au final, je trouve le film assez à l'aise dans l'intime (la relation d'Attal avec sa famille, avec Kiberlain), beaucoup moins dans les scènes à la NSA ou au Mossad. Sans parler de la fin du film qui à mon avis est ratée.
Je conseille quand même pour cette très bonne première heure.
5,5/10

Avatar de l’utilisateur
Jericho
Cadreur
Messages : 4437
Inscription : 25 nov. 06, 10:14

Re: Les Patriotes (Eric Rochant, 1993)

Messagepar Jericho » 19 avr. 10, 19:06

Très bon film d'espionnage, malgré la longue durée du métrage et l'absence d'action, je ne me suis aucunement ennuyé.
Le scénario tient bien la route mais aussi et surtout les dialogues sont bien écrit, la mise en scène d'Eric Rochant est de qualité et l'interprétation des différents acteurs est quasi irréprochable. J'aurai jamais soupçonné que Sandrine Kiberlain pouvait être aussi canon. Avant de voir le film si j'avais su à l'avance qu'elle jouerai une prostituée de luxe, j'aurais pas trouvé ça crédible une seconde. Et pourtant...
Et puis Nancy Allen dans un film français, c'est franchement la classe, même si son rôle n'est pas très important malheureusement !
Image

Avatar de l’utilisateur
Mama Grande!
Machino
Messages : 1305
Inscription : 1 juin 07, 18:33
Localisation : Tokyo

Re: Les Patriotes (Eric Rochant, 1993)

Messagepar Mama Grande! » 22 août 10, 22:25

L'histoire du cinéma est remplie d'événements inexplicables et l'échec critique et commercial cuisant de ce film en fait partie. Comment un film non seulement réussi mais aussi ambitieux et différent du tout venant du cinéma français a-t-il pu être boudé?
Eric Rochant offre un film d'espionnage ambitieux, prenant, réaliste, esthétiquement supérieur à la moyenne. Une fois n'est pas coutume, un jeune cinéaste est à la hauteur de ses références. Sans forcément les égaler, il se donne les moyens (et a la chance d'avoir un producteur qui les lui a donnés). Temps de tournage exceptionnel, budget confortable, casting de qualité (pourtant sans tête d'affiche). Il cède même au petit caprice cinéphile en écrivant un rôle spécial pour Nancy Allen, à l'utilité discutable. Et certaines scènes sont de vrais instants de grâce, de ceux où tous les éléments sont comme ils devraient être. On pourrait noter les apparitions de Sandrine Kiberlain en femme fatale mystérieuse, la scène où Yvan Attal révèle la vérité à Nancy Allen, quand Bernard Lecoq appelle Stévenin, la disparition de Sandrine Kiberlain...Quant au final, il ne m'a pas gêné, peut-être grâce à la musique qui s'accorde merveilleusement au travelling.
Certes, ce n'est pas exempt de tout défaut. Par exemple, la deuxième partie est un peu moins prenante. Et avouons-le, le recrutement d'un imbécile comme Pelman est peu crédible pour des espions d'élite.
Mais même en dépit de cela, la rigueur et l'intelligence du scénario, la réalisation talentueuse et inspirée, le souci du détail, et la froideur fragile d'Yvan Attal en font un sommet du film d'espionnage auquel le temps rendra justice.

Note: le DVD offre une belle copie et des bonus intéressants, mais une compression dégueulasse qui gâche pas mal de plans.

Avatar de l’utilisateur
Nestor Almendros
Déçu
Messages : 19876
Inscription : 12 oct. 04, 00:42
Localisation : dans les archives de Classik

Re: Les Patriotes (Eric Rochant, 1993)

Messagepar Nestor Almendros » 23 août 10, 16:29

Mama Grande! a écrit :un sommet du film d'espionnage auquel le temps rendra justice.

Cela commence déjà, mais pas suffisamment pour que Rochant revienne à des projets cinés aussi ambitieux :cry: . Il se contente, pour l'instant, de réaliser une série tv ou des films "tous publics" (comme le limité L'ECOLE POUR TOUS diffusé en prime time la semaine dernière). J'ai découvert il y a peu son intéressant TOTAL WESTERN, mais il date déjà de quelques années.
Curieux et impatient de le revoir sur un truc consistant...

Avatar de l’utilisateur
Jericho
Cadreur
Messages : 4437
Inscription : 25 nov. 06, 10:14

Re: Les Patriotes (Eric Rochant, 1993)

Messagepar Jericho » 23 août 10, 16:59

Si à chaque fois ses films font des bides (même ceux qui sont censés rameuter la masse), c'est mal barré pour qu'il revienne sur des projets ambitieux ou intéressants.
Image

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13056
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Les Patriotes (Eric Rochant, 1993)

Messagepar Demi-Lune » 22 nov. 10, 11:19

Excellent ! Cela faisait longtemps que je voulais le voir, eu égard à la réputation très flatteuse dont il bénéficie aussi bien auprès des cinéphiles que des milieux du renseignement. Les Patriotes passe en effet pour être la meilleure retranscription du monde de l'espionnage au cinéma. Au vu du résultat, je ne suis pas déçu. Pas de coups de feu, pas d'explosion, évidemment pas de gadgets, mais un film qui prend son temps sans jamais être ennuyeux, une mécanique millimétrée, structurée autour de deux missions différentes et pourtant très liées, et attachant une attention essentielle à la crédibilité narrative de l'ensemble... un spectacle burné dans le cinéma français, carré et classieux, associant une ampleur ambitieuse à l'américaine à un trait d'écriture dans les personnages plus dans la tradition française. Tant dans le réalisme que dans ses interrogations quant au rapport (victimaire) à la violence d'Israël qui légitimerait, en filigrane, les abus impitoyables du Mossad, le film se montre d'une intelligence réjouissante, et pose les bases qui seront reprises, approfondies et transcendées par le chef-d'oeuvre de Spielberg, Munich. Quelques bémols, cependant, en lien d'ailleurs avec cette comparaison : l'égarement d'Yvan Attal dans ses convictions n'est pas aussi prégnant que celui d'Eric Bana chez Spielberg, où l'on suivait vraiment le personnage dans les ravages de ses missions, culminant dans une scène polémique mais particulièrement osée et puissante. La prestation "blanche" d'Attal (qui aura d'ailleurs un tout petit rôle dans Munich) empêche quelque peu le film d'avoir une vraie charge émotionnelle. Je pense que ce choix était volontaire, renforçant la froideur de ce milieu, mais j'avoue être légèrement frustré de ce côté là. Frustration aussi de voir le personnage de Nancy Allen complètement sacrifié par le scénario. Je finirai en soulignant, bien sûr, la qualité du casting, dont la principale surprise fut Sandrine Kiberlain, que je n'aurai jamais cru aussi désirable. Très belle musique, également.

P.S. : Je l'ai vu en VF.

Avatar de l’utilisateur
bronski
Touchez pas au grisbi
Messages : 17419
Inscription : 23 févr. 05, 19:05
Localisation : location

Re: Les Patriotes (Eric Rochant, 1993)

Messagepar bronski » 22 nov. 10, 13:16

Tiens, j'ai vu que Rochant réalise maintenant des épisodes de la série Mafiosa qui passe ce soir sur Canal+.

Avatar de l’utilisateur
hansolo
David O. Selznick
Messages : 12628
Inscription : 7 avr. 05, 11:08
Localisation : In a carbonite block

Re: Les Patriotes (Eric Rochant, 1993)

Messagepar hansolo » 22 nov. 10, 13:37

Demi-Lune a écrit :Pas de coups de feu, pas d'explosion, évidemment pas de gadgets, mais un film qui prend son temps sans jamais être ennuyeux

je suis bien moins enthousiaste!
certes il y a de bonnes idées, quelques moments sont excellents; mais il y a quand même des ficelles très grosses et la conclusion tombe comme un cheveu sur la soupe.
par ailleurs certains choix de casting sont à la limite du ridicule ...

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13056
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Les Patriotes (Eric Rochant, 1993)

Messagepar Demi-Lune » 22 nov. 10, 17:37

hansolo a écrit :par ailleurs certains choix de casting sont à la limite du ridicule ...

Lesquels ?

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5258
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Les Patriotes (Eric Rochant, 1993)

Messagepar Thaddeus » 22 nov. 10, 17:42

D'accord avec ta critique, Demi-Lune, les bémols en moins.
C'est pour moi l'un des films français les plus étonnants et accomplis des années 90 : c'est franchement rare de voir dans nos latitudes un film aussi ambitieux et exigeant. La qualité de l'écriture, la rigueur et l'ampleur de la mise en scène, la complexité de sa réflexion sur les rapports entre responsbilité individuelle, éthique et raison d'état... Un film soufflant.