Votre film du mois de Décembre 2015

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
C2302t
Doublure lumière
Messages : 580
Inscription : 30 nov. 13, 17:40

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar C2302t » 4 déc. 15, 17:07

Film du mois
Star wars, le réveil de la force.

Découvertes

Star wars, le réveil de la force : 9/10
Fantastic mister Fox de ses Anderson : 9/10

Une question de vie ou de mort de Michael Powell : 8/10

Le voyage d'arlo 7,5/10
Le vieil homme et l'enfant de Claude Berri : 7,5/10
Le pont des espions de Steven Spielberg : 7.5/10

Espion sur la tamise de fritz Lang : 7/10
Match d'amour de busby Berkeley : 7/10
Le vent de la plaine de John Houston : 7/10

Hunger games la révolte partie 2 : 6,5/10
Spectre de Sam mendes : 6.5/10
Faites sauter la banque de jean girault : 6.5/10

Dallas buyer club de Jean Marc vallée : 6/10
Un moment d'égarement de Claude Berri : 6/10
Divergente de Neil burger : 6/10

Redécouvertes

Le canardeur de Michael cimino : 7/10
Gremlins de Joe Dante : 7/10
Moi moche et méchant 2 : 7/10
Dernière édition par C2302t le 24 déc. 15, 17:36, édité 11 fois.

Avatar de l’utilisateur
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Messages : 18188
Inscription : 26 déc. 04, 18:31
Localisation : sleeping in the midday sun...

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar gnome » 5 déc. 15, 11:18

Films du mois : Décembre 2015

Film du mois


Les films vus (par ordre décroissant de préférence) - Les redécouvertes - Les films revus


Image Chef d'oeuvre !!!
Image On est vraiment pas loin de la masterpiece!
- Star Wars - Episode V - L'empire contre-attaque (Irvin Kershner) 9.5/10 BR VO

- Games of Thrones saison 2 (various) 8.5-9/10 TV VO

- Spiderman 2 (Sam Raimi) 8.5-9/10 TV VF

- Les sorcières de Zugarramundi (Alex de la Iglesia) 9.5/10 TV VF

Image Excellent !
- Blancanieve (Pablo Berger) 8/10 TV
Plastiquement irréprochable. Transposition originale. Berger maitrise son film un peu plus apprécié à cette révision que lors de la découverte en salles. Il manque cependant un petit quelque chose pour réellement me toucher, mais je ne sais pas quoi.

- Hunger Games - La révolte partie 2 (Francis Lawrence) 8.5/10 VF Ciné
Belle conclusion (même si pérvisible) pour une saga qui a bonifié avec le temps. Peut-être le meilleur épisode.

- Game of Thrones saison 3 (various) 8-8.5/10 TV VO
Une saison un peu en demi-teinte sauvée par un épisode 9 apocalyptique. Mais globalement, c'est toujours aussi bon.

- Star Wars - Episode III - La revenge des Siths (Georges Lucas) 8/10 BR VO

- Star Wars - Episode IV - Un nouvel espoir (Georges Lucas) 7.5-8/10 BR VO

- Star Wars - Episode VI - Le retour du Jedi (Richard Marquand) 8/10 BR VF

- Star Wars - Episode VII - Le réveil de la Force (J.J. Abrams) 8-8.5/10 Ciné 3D VF
Deux premiers tiers formidables puis une petite baisse de régime à l'apparition de Leïa avant de reprendre un peu le dessus sur le final. J'aurais peut-être pu mettre encore une meilleure note tant niveau spectacle (surtout en 3D ici vraiment bonne) ça assure, mais trop d'emprunts/ clins d’œil aux premier film (le droïde qui cache un "message", l'échiquier en hologrammes, une scène cantina like, sans parler des histoires de filiation...). Puis bon Dieu, où ont-ils été chercher ce falot de Driver !!!! :shock: Abrams prouve par ailleurs qu'il est mille fois meilleur réalisateur que Lucas. Voilà ce à quoi aurait dû ressembles les épisodes I à III.

- Mission : Noël Les aventures de la famille Noël (Sarah Smith) 8/10 TV VF

- Bienvenue chez les ch'tis (Danny Boon) 8/10 TV VF

- Spiderman (Sam Raimi) 8-8.5/10 TV VF

- Spiderman 3 (Sam Raimi) 8.5/10 TV VF
Image Tout à fait honorable
- Star Wars - Episode II - La guerre des clones (Georges Lucas) 7/10 BR VO

- Batman (Tim Burton) 6-6.5/10 TV VF

Image Pourquoi pas, mais peut mieux
Image A oublier
Image Le dessin est clair, non?
Dernière édition par gnome le 31 déc. 15, 18:49, édité 8 fois.
Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
francesco
Accessoiriste
Messages : 1515
Inscription : 28 juin 06, 15:39
Localisation : Paris depuis quelques temps déjà !

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar francesco » 8 déc. 15, 21:55

Pavillons lointains (mini série TV - 1984 - DVD commerce) 8,5/10

Étranges vacances (Dieterle - 1944 - DVD gravé VOST) Très joli film romantique de saison. Décidément, Dieterle est à l'aise dans ce registre si délicat et intime. Joseph Cotten et Ginger Rogers sont tous les deux excellents, naturels et crédibles. 8/10

La Dépravée (Winner - 1983 - DVD commerce VOSTA) La très mauvaise réputation du film me semble absolument injustifiée. La première version (le célèbre Masque aux yeux verts) est un des mes films favoris mais ce remake est un festival camp parfaitement assumé dans lequel Faye Dunaway dépasse la mesure comme même elle n'a jamais osé le faire ailleurs. C'est presque une parodie, ou en tout cas une version comique et ça marche. La reconstitution est fort belle. 8/10

Au fil de la vie (Marshall - 1988 - DVD commerce) Un de ces "films de filles" quasi épique et qui touche au mélodrame, typique des années 80 (Potins de femmes, Tendres passions ...) avec Bette Midler (en chanteuse ambitieuse et égoïste mais sympathique) et Barbara Hershey (sa meilleure amie, élégante et parfaite avocate). Plaisant et tire-larmes. 7,5/10

Tender Comrads (Dmytrick - 1943 - DVD gravé VOST) A mi chemin entre Les Quatre filles du Docteur Marsh et les grands mélodrames guerriers des années 40 (Depuis que tu es parti, Mrs Miniver etc.). Dmytrick, Trumbo et Ginger Rogers essayent très dur, un peu trop sans doute et ratent le final (long monologue patriotique de Rogers) ce qui n'empêchent pas des réussites patentes dans le registre de la tendresse et de l'intimité féminine. Un film inabouti sans doute et pourtant attachant. 7,5/10

La Cage aux poules (Higgins - 1983 - DVD commerce) Sympathique comédie musicale qui parvient à ne pas rendre glauque son sujet (la "cage aux poules" est un bordel) et est portée par des numéros musicaux réussis et entrainants. Une jolie surprise. 7,5/10

Le Cercle de sang (O'Connoly - 1967 - DVD commerce italien avec ST italiens) Vaut mieux que sa réputation. C'est un vrai film de cirque, finalement, dans lequel les numéros ont une véritable importance. L'intrigue policière (un tueur en série décime un cirque) est convenue mais le camp le plus délicieux est au RDV. Joan Crawford est géniale. 7/10

Michel Strogoff (Gallone - 1956 - DVD commerce) 7/10

La Veuve noire (Nunnaly Johnson - 1954 - DVD gravé VOST) Petite adaptation d'une pièce en couleur qui vaut surtout pour le technicolor, les tenus de Ginger Rogers (formidable) et la curiosité de son casting 4 étoiles. 7/10

A Dangerous Woman (Stephen Gyllenhaall - 1993 - Youtube VO) J'ai détesté ce film pompeux, déprimant et à la morale douteuse. 2/10

Films revus

Hannah et ses sœurs(Woody Allen - 1986 - DVD commerce) 10/10 Le meilleur Allen ? Avec Intérieurs, peut-être.
Fabiola (Blasetti - 1949 - Gaumont) 9/10
Airport (Seaton - 1970 - DVD commerce) 8/10. J'assume.
Les Soeurs Casse-Cou (Koster - 1947 - DVD gravé VOST) 8/10
Ecrit dans le ciel (Wellman - 1954 - DVD commerce). Bien, bien meilleur que dans mon souvenir. Un film qui prend son temps pour laisser de la place aux personnages, de belles interprétations, une superbe BO et un réalisateur qui sait ce qu'il fait. Belles séquences finales, en particulier. 8/10
747 en péril (1975 - DVD commerce) 8/10
Le Secret des chandeliers (Fitzgerald - 1937 - DVD gravé VOST). 8/10
Entrons dans la danse (Charles Walters - 1947 - DVD commerce) 8/10
Mademoiselle et son bébé (Kanin - 1939 - DVD commerce) 8/10
Le Calice d'Argent (Saville - 1952 - DVD commerce) Ce film est incroyable. 8/10
les Mille et une nuits (Rawlins - 1942 - DVD commerce) Les productions arabisantes de Wanger, avec Sabu et Maria Montez avaient un charme fou, surtout quand, comme ici, les décors étaient aussi poétiques et travaillés. Un plaisir.
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire (Silbering - 2004 - TV VOST). Déjà onze ans .... 7,5/10
Le Journal de Bridget Jones II (Keedron - 2004 - DVD commerce) 7,5/10
Messaline (Cotaffavi - 1960 - DVD commerce) 7,5/10.
Les Naufragés du 747 (Jameson - 1977 - DVD commerce) 6,5/10
Dernière édition par francesco le 31 déc. 15, 12:12, édité 14 fois.
Spoiler (cliquez pour afficher)
June Allyson
Mary Astor
Carroll Baker
Leslie Caron
Joan Collins
Joan Crawford
Bette Davis
Doris Day
Irene Dunne
Edwige Feuillère
Greer Garson
Betty Grable
Gloria Grahame
Susan Hayward
Miriam Hopkins
Betty Hutton
Jennifer Jones
Zarah Leander
Gina Lollobrigida
Jeanette MacDonald
Anna Magnani
Jayne Mansfield
Sara Montiel
Maria Montez
Merle Oberon
Anna Neagle
Lilli Palmer
Eleanor Parker
Rosalind Russell
Lizabeth Scott
Norma Shearer
Lana Turner
Jane Wyman
Loretta Young

Johnny Doe
Producteur
Messages : 8897
Inscription : 13 mai 03, 19:59

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Johnny Doe » 9 déc. 15, 20:15

FILM DU MOIS

Aucun

FILMS / SERIES : DECOUVERTES / REDECOUVERTES

Carol (Todd Haynes, 2015) : 7/10
Bigger Than Life (Nicholas Ray, 1956) : 7/10
To Catch A Thief (Alfred Hitchcock, 1955) : 7/10
This Is 40 (Judd Apatow, 2012) : 7/10

Jamais de la vie (Pierre Jolivet, 2015) : 6/10

The Martian (Ridley Scott, 2015) : 5/10
Non-Stop (Jaume Collet-Serra, 2014) : 5/10
Ministry Of Fear (Fritz Lang, 1944) : 5/10
Captain America : The Winter Soldier (Anthony & Joe Russo, 2014) : 5/10

Amistad (Steven Spielberg, 1997) : 4/10
Blackhat (Michael Mann, 2015) : 4/10
Une famille à louer (Jean-Pierre Améris, 2015) : 4/10

The Final Girls (Todd Strauss-Schulson, 2015) : 3/10

FILMS REVUS

The World's End (Edgar Wright, 2013) : 7/10
Star Wars : Empire Strikes Back (Irvin Kershner, 1980) : 7/10
Dernière édition par Johnny Doe le 2 janv. 16, 00:14, édité 7 fois.
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12472
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar hellrick » 10 déc. 15, 13:26

Star Wars VII= 9,5/10 (ciné)

Fast & Furious 7 = 9/10 (revu)

Vice Versa = 8,5/10 (revu)

Tremors = 8/10 (revu)

Clerks 2 = 7,5/10

Quelque part dans le temps = 7,5/10 (revu, TV)

L'Homme de Rio = 7/10 (revu, Blu ray)
La rivière sanglante = 7/10
Look up in the sky! The amazing story of Superman = 7/10 (TV)
Je suis à prendre = 7/10 (revu)

Idiocracy = 6,5/10
Wrong = 6,5/10 (TV)

Kickin and screaming = 6/10 (dvd)

Le jugement des flèches = 5,5/10 (TV)
L'animal = 5,5/10 (revu, dvd)
Monsieur St Ives = 5,5/10 (revu, TV)
Tonnerre Apache = 5,5/10 (TV)

SPL 2 = 4,5/10 :-(

My Name is Bruce = 4/10
The Hallow = 4/10
Porn Wars Episode 1: Cum Join the force = 4/10
Dernière édition par hellrick le 27 déc. 15, 22:52, édité 3 fois.
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
Max Schreck
David O. Selznick
Messages : 14776
Inscription : 13 août 03, 12:52
Localisation : Hong Kong, California

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Max Schreck » 10 déc. 15, 14:51

Décembre 2015


Film du mois
Image
Boyhood (Linklater), délicat et poignant. Linklater est parvenu à créer quelque chose qui n'aura jamais d'équivalent dans les autres arts, éveillant chez le spectateur des émotions inédites dont je n'ai pas tout de suite mesuré la force.


Films découverts
L'Exercice de l'état (Schoeller), ambitieux et plutôt bien tenu, mais eu l'impression d'assister à une suite de bouts de scènes, manquant de développements
El premio (Markovitch), à la limite de la complaisance, tant la réalisatrice semble tout faire porter sur les épaules de sa jeune actrice (impressionnante), mais le film est fort
The Fall (Tarsem), pas convaincu par tous les parti-pris de mise en scène, mais le spectacle est quand même au rendez-vous, et le dispositif réussit à créer de l'émotion (et la gamine est formidable)
Les Garçons et Guillaume, à table ! (Gallienne), original, solide, plus que convaincant pour un premier film


Films revus (Hors compétition)
Harry Potter & the deathly hallows part 2 (Yates), toujours inégal mais le spectacle reste souvent fascinant et emballé avec classe
Innerspace (Dante), réjouissant et miraculeux cocktail de comédie romantique, d'espionnage et d'action
The Thing (Carpenter), impitoyable cocktail de paranoïa et d'horreur pure, mené de main de maître
The Grand Budapest hotel (Anderson), une merveille, un régal de bout en bout
Le Père Noël est une ordure (Poiré), efficace, réglé comme une horloge
Mon oncle (Tati), de la poésie documentaire, d'autres moments plus abscons


Séries TV
House of cards S.2 une mécanique un peu plus voyante (les faces à faces Tusk/Underwood), mais ça reste du solide
House of cards S.3, (en cours)



Mes films des années précédentes
Spoiler (cliquez pour afficher)
- 2005 -
mai = Locataires (Kim)
juin = Le roi singe (Lau)
juillet = Femmes au bord de la crise de nerf (Almodovar)
aout = Mr & Mrs Smith (Liman)
septembre = Hatari! (Hawks)
octobre = The End of Evangelion (Anno)
novembre = A History of violence (Cronenberg)
decembre = Rocky (Avildsen)

- 2006 -
janvier = Catch-22 (Nichols)
février = Casablanca (Curtiz)
mars = Vous ne l'emporterez pas avec vous (Capra)
avril = It's always fair weather (Donen, Kelly)
mai = Les Salauds dorment en paix (Kurosawa)
juin = La bombe (Watkins)
juillet = Les Complices de la dernière chance (Fleischer)
octobre = Victor/Victoria (Edwards)
novembre =Reds (Beatty)
décembre = La fille de Ryan (Lean)

- 2007 -
janvier = The fountain (Aronofski)
février = Voyage à deux (Donen)
mars = La môme (Dahan)
avril = Bird (Eastwood)
mai = Sur la route de Madison (Eastwood)
juin = Boulevard de la mort (Tarantino)
juillet = Persepolis (Satrapi+Parronaud)
août = Scaramouche (Sidney)
septembre = The Stunt man (Rush)
octobre = El Topo (Jodorowsky)
novembre = Good Will Hunting (Van Sant)
décembre = Sept jours en mai (Frankenheimer)

- 2008 -
janvier = Tess (Polanski)
février = Silkwood (Nichols)
mars = The Darjeeling limited (Anderson)
avril = M*A*S*H (Altman)
mai = Un conte de Noël (Desplechin)
juin = Vincent, François, Paul...et les autres (Sautet)
juillet = Jacquot de Nantes (Varda)
août = Le Jugement des flèches (Fuller)
septembre = Mo' better blues (Lee)
octobre = La 25e heure (Verneuil)
novembre = Two lovers (Gray)
décembre = L'Orphelinat (Bayona)

- 2009 -
janvier = Sans retour (Hill)
février = The Curious case of Benjamin Button (Fincher)
mars = Touchez pas au grisbi (Becker)
avril = Pour le pire et pour le meilleur (Brooks)
mai = Casque d'or (Becker)
juin = Le Trou (Becker)
juillet = À bout de course (Lumet)
août = Cria cuervos (Saura)
septembre = De force avec d'autres (Reggiani)
octobre = Tarzan (Lima+Buck)
novembre = Duck soup (McCarey)
décembre = Esclave de l'amour (Mikhalkov)

- 2010 -
janvier = Up (Docter+Peterson)
février = Agora (Amenabar)
mars = Fantastic Mr. Fox (Anderson)
mai = The Ghost writer (Polanski)
juin = Still walking (Kore-Eda)
juillet = Dans ses yeux (Campanella)
août = Filles perdues, cheveux gras (Duty)
septembre = The Eiger sanction (Eastwood)
novembre = The Social network (Fincher)
décembre = Ghostbusters (Reitman)

- 2011 -
janvier = La Princesse de Montpensier (Tavernier)
février = Le 7e jour (Saura)
mars = Black swan (Aronosky)
avril = Le Viager (Tchernia)
mai = The Tree of life (Malick)
juillet = Summer wars (Hosoda)
août = Melancholia (von Trier)
septembre = Rango (Verbinski)
octobre = Sans témoins (Mikhalkov)
novembre = La Princesse et la grenouille (Clements+Musker)
décembre = Toy Story 3 (Unkrich)

- 2012 -
janvier = Into the wild (Penn)
février = The Molly maguires (Ritt)
avril = Nacido y criado (Trapero)

- 2014 -
octobre = Mommy (Dolan)
novembre = De rouille et d'os (Audiard)
décembre = Ça commence aujourd'hui (Tavernier)

- 2015 –
janvier = Morse (Aldredson)
février = La Guerre est déclarée (Donzelli)
mai = Distric 9 (Blomkamp)
juin = Super 8 (Abrams)
juillet = Laurence anyways (Dolan)
août = Star trek : into darkness (Abrams)
septembre = Le Vent se lève (Miyazaki)
octobre = Before midnight (Linklater)
novembre = Les Amours imaginaires (Dolan)
Dernière édition par Max Schreck le 31 déc. 15, 11:39, édité 5 fois.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...

Avatar de l’utilisateur
MJ
Conseiller conjugal
Messages : 11275
Inscription : 17 mai 05, 19:59
Localisation : Chez Carlotta

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar MJ » 11 déc. 15, 19:43

DECEMBRE 2015

Film du mois

Image

Vaudou (Jacques Tourneur)

Films des Mois Précédents

Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2005: Lost Highway (David Lynch)
Juin 2005: Sur la route de Madison (Clint Eastwood)
Juillet 2005: Shining (Stanley Kubrick)
Aout 2005: Starship Troopers (Paul Verhoeven)
Septembre 2005: Les Proies (Don Siegel)
Octobre 2005: The Hitcher (Robert Harmon)
Novembre 2005: Stalker (Andréi Tarkovski)
Décembre 2005: Saraband (Ingmar Bergman)

Janvier 2006: Sueurs froides (Alfred Hitchcock)
Février 2006: La Nuit du Chasseur (Charles Laughton)
Mars 2006: Chinatown (Roman Polanski)
Avril 2006: Le parrain - 2ème partie (Francis Ford Coppola)
Mai 2006: Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Juin 2006: Andréi Roublev (Andréi Tarkovski)
Juillet 2006: The Blade (Tsui Hark)
Août 2006: Crìa Cuervos (Carlos Saura)
Septembre 2006: Barton Fink (Joel & Ethan Coen)
Octobre 2006: Crimes et Délits (Woody Allen)
Novembre 2006: Hors d'Atteinte (Steven Soderbergh)
Décembre 2006: The Devil's Rejects (Rob Zombie)

Janvier 2007: Edvard Munch (Peter Watkins)
Février 2007: Coeurs (Alain Resnais)
Mars 2007: Cet obscur objet du désir (Luis Bunuel)
Avril 2007: The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Mai 2007: Tristana (Luis Bunuel)
Juin 2007: Un condamné à mort s'est échappé (Robert Bresson)
Juillet 2007: Le Labyrinthe de Pan (Guillermo Del Toro)
Aout 2007: Zodiac (David Fincher)
Septembre 2007: Duel au Soleil (King Vidor)
Octobre 2007: Manon des Sources (Marcel Pagnol)
Novembre 2007: Election 2 (Johnnie To)
Décembre 2007: The Naked Kiss (Samuel Fuller)

Janvier 2008: A Nos Amours (Maurice Pialat)
Février 2008: The River (Frank Borzage)
Mars 2008: Shoah (Claude Lanzmann)
Avril 2008: La Cérémonie (Claude Chabrol)
Mai 2008: Le fond de l'air est rouge (Chris Marker)
Juin 2008: Drowning by Numbers (Peter Greenaway)
Juillet 2008: Sabrina (Billy Wilder)
Août 2008: Le Chagrin et la Pitié (Marcel Ophüls)
Septembre 2008: La Stratégie de l'Araignée (Bernardo Bertolucci)
Octobre 2008: Dr. Folamour (Stanley Kubrick)
Novembre 2008: Madame de... (Max Ophuls)
Décembre 2008: Les Nuits Blanches (Luchino Visconti)

Janvier 2009: Husbands (John Cassavetes)
Février 2009: Chien Enragé (Akira Kurosawa)
Mars 2009: Colonel Blimp (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Avril 2009: Le Tombeau des Lucioles (Isao Takahata)
Mai 2009: Millenium Mambo (Hou Hsiao Hsien)
Juin 2009: La Fièvre dans le Sang (Elia Kazan)
Juillet 2009: Le Point de Non-Retour (John Boorman)
Août 2009: Twin Peaks - Saison 2 (David Lynch & Mark Frost)
Septembre 2009: Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
Octobre 2009: Ma Nuit Chez Maud (Eric Rohmer)
Novembre 2009: Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento)
Décembre 2009: Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu)

Janvier 2010: Cérémonie Secrète (Joseph Losey)
Février 2010: Panique à Needle Park (Jerry Schatzberg)
Mars 2010: New Rose Hotel (Abel Ferrara)
Avril 2010: Sérénade à Trois (Ernst Lubitsch)
Mai 2010: Le Verdict (Sidney Lumet)
Juin 2010: Un ange à ma table (Jane Campion)
Juillet 2010: L'Ami Américain (Wim Wenders)
Août 2010: Soldier of Orange -Director's Cut (Paul Verhoeven)
Septembre 2010: Afriques: Comment ça va avec la douleur? (Raymond Depardon)
Octobre 2010: Les Deux Anglaises et le Continent (François Truffaut)
Novembre 2010: Eve (Joseph L. Mankiewicz)
Décembre 2010: Tiresia (Bertrand Bonello)

Janvier 2011: Experiment in Terror (Blake Edwards)
Février 2011: Poetry (Lee Chang-Dong)
Mars 2011: Safe (Todd Haynes)
Avril 2011: Nowhere (Gregg Araki)
Mai 2011: La Maman et la Putain (Jean Eustache)
Juin 2011: La Loi du Milieu (Mike Hodges)
Juillet 2011: To Sleep With Anger (Charles Burnett)
Août 2011: Melancholia (Lars Von Trier)
Septembre 2011: L'Apollonide - Souvenirs de la Maison Close (Bertrand Bonello)
Octobre 2011: Le Cercle Rouge (Jean-Pierre Melville)
Novembre 2011: A Star is Born (George Cukor)
Décembre 2011: Assaut (John Carpenter)

Janvier 2012: Taking Off (Miloš Forman)
Février 2012: Take Shelter (Jeff Nichols)
Mars 2012: Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Avril 2012: Irène (Alain Cavalier)
Mai 2012: Family Life (Ken Loach)
Juin 2012: Le Fleuve (Jean Renoir)
Juillet 2012: White Dog (Samuel Fuller)
Août 2012: Place aux Jeunes (Leo McCarey)
Septembre 2012: Mishima (Paul Schrader)
Octobre 2012: My Own Private Idaho (Gus Van Sant)
Novembre 2012: Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks)
Décembre 2012: Milestones (Robert Kramer & John Douglas)

Janvier 2013: Umberto D. (Vittorio De Sica)
Février 2013: Sorcerer (William Friedkin)
Mars 2013: Spring Breakers (Harmony Korine)
Avril 2013: Into the Abyss (Werner Herzog)
Mai 2013: Sans Toit Ni Loi (Agnès Varda)
Juin 2013: Cutter's Way (Ivan Passer)
Juillet 2013: Eurêka (Shinji Aoyama)
Août 2013: Pension d'Artistes (Gregory LaCava)
Septembre 2013: Nobody's Daughter Haewon (Hong Sang-soo)
Octobre 2013: Hors Satan (Bruno Dumont)
Novembre 2013: Syndromes and a Century (Apichatpong Weerasethakul)
Décembre 2013: Il Posto (Ermanno Olmi)

Janvier 2014: De l'influence des rayons gamma sur la vie des marguerites (Paul Newman)
Février 2014: A Touch of Sin (Jia Zhang-Ke)
Mars 2014: Wrong Cops (Quentin Dupieux)
Avril 2014: Où est la maison de mon ami? (Abbas Kiarostami)
Mai 2014: Louie - Saison 4 (Louis C.K.)
Juin 2014: Les Hommes Le Dimanche (Robert Siodmak & Edgar G. Ulmer)
Juillet 2014: Under the Skin (Jonathan Glazer)
Août 2014: School Daze (Spike Lee)
Septembre 2014: Barcelona (Whit Stillman)
Octobre 2014: Modern Romance (Albert Brooks)
Novembre 2014: L'Oreille (Karel Kachyňa)
Décembre 2014: La vie comme ça (Jean-Claude Brisseau)

Janvier 2015: Two Rode Together (John Ford)
Février 2015: Val Abraham (Manoel de Oliveira)
Mars 2015: Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Avril 2015: Jauja (Lisandro Alonso)
Mai 2015: Outrage (Ida Lupino)
Juin 2015: Trois souvenirs de ma jeunesse (Arnaud Desplechin)
Juillet 2015: Grey Gardens (Ellen Hovde, Muffie Meyer, Al & David Maysles)
Août 2015: Heaven Knows What (Josh & Benny Safdie) / Queen of Earth (Alex Ross Perry)
Septembre 2015: Un Si Doux Visage (Otto Preminger)
Octobre 2015: Out 1: Noli me tangere (Jacques Rivette)
Novembre 2015: Mistress America (Noah Baumbach)
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum

Avatar de l’utilisateur
O'Malley
Cadreur
Messages : 4096
Inscription : 20 mai 03, 16:41

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar O'Malley » 12 déc. 15, 21:24

Comme je commence à ne plus me souvenir de ce que je vois d'une semaine sur l'autre, je m'y mets aussi en guide de memorandum...en espérant m'y tenir.

Notation: 0 Nul/Mauvais * Médiocre/Bof! ** Bien/Agréable ***Très bien/Excellent **** Chef d'oeuvre/Grand film
Découverte/Révision

Ma nuit chez Maud d'Eric Rohmer (1969) **
Le mecano de la général de Buster Keaton (1926) **
Le pont des espions de Steven Spielberg (2015) ***
L'Appolonide, souvenirs de la maison close de Bertand Bonello (2011) ****
Peyrol le Boucanier de Terence Young (1967) *
Espions sur la tamise de Fritz Lang (1944) **
Sweet Charity de Bob Fosse (1968) **
Starbuck de Ken Scott (2011) **
Messaline de Carmine Gallone (1951) **
Melinda de Vincente Minnelli (1970) *
Exodus: Gods and Kings de Ridley Scott (2014) *
Edge of Tomorrow de Doug Liman (2013) **
Dernière édition par O'Malley le 2 janv. 16, 17:22, édité 4 fois.

Avatar de l’utilisateur
HAL 9000
Doublure lumière
Messages : 441
Inscription : 4 oct. 06, 18:10

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar HAL 9000 » 22 déc. 15, 13:15

DECEMBRE 2015

Film du mois
Sorcerer - le convoi de la peur (William Friedkin)

Films (re)découverts
Sorcerer - le convoi de la peur (William Friedkin) 9/10
Body Double (Brian De Palma) 8/10
Star Wars Episode VII - le réveil de la Force (J.J. Abrams) 7.5/10
Spectre (Sam Mendes) 6/10

Séries TV
Chapeau melon et bottes de cuir saison 4 (Sydney Newman, Leonard White) épisode 3/26 8/10
Daredevil (Drew Goddard, Steven S. DeKnight) épisode 4/13 8/10
Dragon Ball Z Kai (Akira Toriyama) épisode 61/167 7.5/10
Invasion planète Terre saison 1 (Gene Roddenberry, Majel Barrett) épisode 3/22 7/10
La quatrième dimension saison 3 (Rod Serling) épisode 19/37 8.5/10
Penny Dreadful saison 2 (John Logan) épisode 2/10 7/10
Saint Seiya, les chevaliers du zodiaque (Masami Kurumada) épisode 21/114 7/10
Star Trek : The Next Generation saison 3 (Gene Roddenberry) épisode 2/26 6.5/10
The X-Files : aux frontières du réel saison 1 (Chris Carter) épisode 3/24 7.5/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Novembre 2015 : Le Hobbit - la bataille des cinq armées version longue 3D (Peter Jackson)
Octobre 2015 : Le solitaire (Michael Mann)
Septembre 2015 : Raging Bull (Martin Scorsese)
Août 2015 : Albert à l'ouest (Seth McFarlane)
Juillet 2015 : Mad Max : Fury Road (George Miller)
Juin 2015 : Arnold le magnifique (George Butler, Robert Fiore)
Mai 2015 : Batman : Assaut sur Arkham (Jay Oliva, Ethan Spaulding)
Avril 2015 : Les belles de nuit (René Clair)
Mars 2015 : Le convoi de la peur ( William Friedkin)
Février 2015 : Night Call (Dan Gilroy)
Janvier 2015 : Blade Runner version cinéma US 1982 (Ridley Scott)
Décembre 2014 : L'homme qui tua Liberty Valance (John Ford)
Novembre 2014 : Les sentiers de la gloire (Stanley Kubrick)
Octobre 2014 : Gone Girl (David Fincher)
Septembre 2014 : Le nom des gens (Michel Leclerc)
Août 2014 : La planète des singes : l'affrontement (Matt Reeves)
Juillet 2014 : Mud, sur les rives du Mississippi (Jeff Nichols)
Juin 2014 : Breakfast Club (John Hughes)
Mai 2014 : Les 5000 doigts du dr T (Roy Rowland)
Avril 2014 : Les forçats de la gloire - The Story of G.I. Joe (William A. Wellman)
Mars 2014 : Les inconnus dans la ville (Richard Fleischer)
Février 2014 : Assaut (John Carpenter)
Janvier 2014 : Le dernier pub avant la fin du monde (Edgar Wright)
Décembre 2013 : Rendez-vous avec la peur (Jacques Tourneur)
Novembre 2013 : Dans la maison (François Ozon)
Octobre 2013 : Gravity (Alfonso Cuaron)
Septembre 2013 : Pirates (Roman Polanski)
Août 2013 :[ b]Niagara[/b] (Henry Hathaway)
Juillet 2013 : Rivière sans retour ( Otto Preminger)
Juin 2013 : Frankenweenie (Tim Burton)
Mai 2013 : Gone Baby Gone (Ben Affleck)
Avril 2013 : Dans l'ombre de San Francisco - Woman on the Run (Robert Foster)
Mars 2013 : Argo (Ben Affleck)
Février 2013 : Le rôdeur (Joseph Losey)
Janvier 2013 : The Dark Knight Returns : Part 2 (Jay Oliva)
Décembre 2012 : Le Hobbit : un voyage inattendu (Peter Jackson)
Novembre 2012 : Les nuits rouges du bourreau de jade (Julien Carbon & Laurent Courtiaud)
Octobre 2012 : The Dark Knight Returns - Part 1 (Jay Oliva)
Septembre 2012 : La cabane dans les bois (Drew Goddard)
Août 2012 : The Dark Knight Rises (Christopher Nolan)
Juillet 2012 : Thirst (Park Chan-Wook)
Juin 2012 : Good Morning England (Richard Curtis)
Mai 2012 : Star Wars : The Clone Wars saison 2 (Dave Filoni)
Avril 2012 : Game of Thrones saison 1 (David Benioff & D. B. Weiss)
Mars 2012 : Caprica (Ronald D. Moore, Remi Aubuchon, David Eick)
Février 2012 : Drive (Nicolas Winding Refn)
Janvier 2012 : Valérie au pays des merveilles (Jaromil Jireš)
Décembre 2011 : Les demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
Novembre 2011 : Mad Men saison 3 (Matthew Weiner)
Octobre 2011 : CIA Guerres Secrètes (William Karel)
Septembre 2011 : Mais qu'avez-vous fait à Solange ? (Massimo Dallamano)
Août 2011 : La planète des singes : les origines (Rupert Wyatt)
Juillet 2011 : Quatre mouches de velours gris (Dario Argento)
Juin 2011 : X-Men : le commencement (Matthew Vaughn)
Mai 2011 : L'étoffe des héros (Philip Kaufman)
Avril 2011 : Black Death (Christopher Smith)
Mars 2011 : La grande évasion (John Sturges)
Février 2011 : Angel Heart (Alan Parker)
Janvier 2011 : Brainstorm (Douglas Trumbull)
Août 2010 : Kick-Ass (Matthew Vaughn)
Juillet 2010 : Inception (Christopher Nolan)
Juin 2010 : Les 3 jours du Condor (Sydney Pollack)
Mai 2010 : Conversation secrète (Francis Ford Coppola)
Mars 2010 : Shutter Island (Martin Scorsese)
Février 2010 : La rue rouge (Fritz Lang)
Janvier 2010 : Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (Robert Aldrich)
Décembre 2009 : La route (John Hillcoat)
Novembre 2009 : Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert)
Octobre 2009 : La baronne de minuit (Mitchell Leisen)
Septembre 2009 : L'âge de glace 3 (Carlos Saldhana)
Août 2009 : Departures (Yojiro Takita)
Juillet 2009 : Terminator Renaissance (McG)
Juin 2009 : Coraline (Henry Selick)
Mai 2009 : Ghost in the Shell : stand alone complex - 2nd Gig (Kenji Kamiyama)
Avril 2009 : Histoires de fantômes chinois (Ching Siu-Tung)
Mars 2009 : L'année du dragon (Michael Cimino)
Février 2009 : Nuages flottants (Mikio Naruse)
Janvier 2009 : Yakuza (Sydney Pollack)
Décembre 2008: Battlestar Galactica - saison 1
Novembre 2008 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau)
Octobre 2008 : Katie Tippel (Paul Verhoeven)
Septembre 2008 : Casablanca (Michael Curtiz)
Août 2008 : The Dark Knight - Le chevalier noir (Christopher Nolan)
Juillet 2008 : Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir)
Juin 2008 : La légende de Beowulf (Robert Zemeckis)
Mai 2008 : Rome saison 1 (John Milius, William J. MacDonald & Bruno Heller)
Avril 2008 : Bug (William Friedkin)
Mars 2008 : J'ai le droit de vivre (Fritz Lang)
Février 2008 : Peur(s) du noir (Charles Burns, Blutch, Marie Caillou, Lorenzo Mattotti, Richar McGuire, Pierre Discuillo)
Janvier 2008 : Into the Wild (Sean Penn)
Décembre 2007 : Les proies (Don Siegel)
Novembre 2007 : Je sais où je vais (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Octobre 2007 : Les forbans de la nuit (Jules Dassin)
Septembre 2007 : L'inspecteur Harry (Don Siegel)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Juillet 2007 : Babel (Alejandro Gonzalez Inarritu)
Juin 2007 : Narc (Joe Carnahan)
Mai 2007 : Zodiac (David Fincher)
Avril 2007 : Les tueurs (Robert Siodmak)
Mars 2007 : Mad Max 2 (George Miller)
Février 2007 : Suspiria (Dario Argento)
Janvier 2007 : The Fountain (Darren Aronofsky)
Décembre 2006 : La bête aveugle (Yasuzo Masamura)
Novembre 2006 : Les hommes du Président (Alan J. Pakula)
Octobre 2006 : Que le spectacle commence (Bob Fosse)
Septembre 2006 : Les enfants du Paradis (Marcel Carné)
Août 2006 : Le tigre du Bengale/Le Tombeau Hindou (Fritz Lang)
Juillet 2006 : Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Juin 2006 : L'homme qui rétrécit (Jack Arnold)
Dernière édition par HAL 9000 le 13 janv. 16, 22:19, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Edouard
Accessoiriste
Messages : 1693
Inscription : 24 oct. 14, 09:28

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Edouard » 25 déc. 15, 17:48

Echelle de valeurs

20/20: Chef d'œuvre
De 18 à 19,5/20: Excellent
De 16 à 17,5/20: Très bon
De 13 à 15,5/20: Bon
De 9 à 12,5/20: Pas mal
De 5,5 à 8,5/20: Très moyen
De 1,5 à 5/20: Quelques trucs à sauver
De 0 à 1/20: Inutile de perdre son temps


FILM DU MOIS
Image


Films découverts dont les films 2015 et les films 2016
The Hateful Eight: 18/20
Un + Une: 16/20
Star Wars: Episode VII - Le Réveil de la Force: 13/20


Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Films des mois précédents
[spoiler]Janvier 2015 : La Bonne Année (Claude Lelouch)
Février 2015 : La Grande Illusion (Jean Renoir)
Mars 2015 : The Big Heat (Fritz Lang)
Avril 2015 : Still Alice (Wash Westmoreland et Richard Glatzer)
Mai 2015 : Mad Max - Fury Road (George Miller) / From Dusk till Dawn (Robert Rodriguez)
Juin 2015 : The Innocents (Jack Clayton)
Juillet 2015 : The Thomas Crown Affair (Norman Jewison) / Comme un avion (Bruno Podalydès)
Août 2015 : More (Barbet Schroeder)
Septembre 2015 : Pink Floyd: Live at Pompeii (Adrian Maben)
Octobre 2015 : Spectre (Sam Mendes)
Novembre 2015 : -
Dernière édition par Edouard le 24 janv. 16, 15:00, édité 6 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Lockwood
Assistant(e) machine à café
Messages : 121
Inscription : 23 août 15, 20:39

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Lockwood » 27 déc. 15, 20:01

Décembre 2015


Her, de Spike Jonze (2014)

Un film absolument remarquable de justesse, aussi bien dans les interactions des personnages que dans leur quête de nouveaux enchantements, à l'ère des intelligences artificielles: 9/10

The life and death of Colonel Blimp de Michael Powell et Emeric Pressburger(1943)

J'ai plutôt apprécié la manière dont l'histoire dépeint de manière nuancée le renversement des valeurs à travers les antagonismes politiques entre le Royaume Uni et l'Allemagne sur 40 ans. L'évolution du personnage d'Anton Walbrook est à ce titre la plus surprenante et la plus émouvante. Cependant, grosse déception autour des personnages joués par Deborah Kerr. Il est déjà difficile à avaler de voir une même actrice jouer 3 rôles, aux physiques aussi similaires, mais j'ai trouvé en plus que ces derniers manquaient considérablement de consistance. A ce titre, son premier rôle n'est plus développé avant même la moitié du film, ce qui est difficile à justifier à mon sens lorsque l'on mesure son importance pour les deux principaux protagonistes du film: 7,5/10

Sylvie et le fantôme de Claude Autant-Lara (1945)
Une comédie fantastique pleine de charme. Touchante interprétation d'Odette Joyeux qui n'a aucun mal à interpréter une jeune fille qui a la moitié de son âge: 7,5/10

Under the skin de Jonathan Glazer (2013): 7,5/10

The Locket de John Brahm (1946)
Plus je découvre les films de ce réalisateur, plus j'ai l'impression que celui-ci est l'un des metteurs en scène hollywoodiens les plus sous-estimés des années 40. L'histoire: le future mari d'une femme visiblement parfaite reçoit la visite d'un docteur qui annonce que celle-ci souffre de troubles psychologiques. La déroulement complexe de l'histoire (plusieurs flashbacks enchâssés) est habilement narré et permet de cerner peu à peu le personnage torturé joué par Laraine Day, avant une conclusion particulièrement oppressante: 7,5/10

Phantom Lady de Robert Siodmak (1944)
Le traitement de ce film noir est plutôt original: 1 demi-heure centrée sur la victime de l'histoire et l'enquête qui suit menée par un personnage féminin, portée par une Ella Raines aux multiples facettes. Belle mise en scène expressionniste de Siodmak. La conclusion, plutôt attendue, laisse un peu sur sa faim par contre : 7/10

I'll never forget you de Roy Ward Baker (1951): 7/10

Le Bounty de Roger Donaldson (1983):
Belle reconstitution de l'univers du Bounty, mais l'ensemble manque un peu de rythme. La musique de Vangelis totalement hors sujet, m'a sorti pas mal de fois du film également. Je n'ai pas trouvé Mel Gibson très convaincant en Fletcher Christian; par contre, Anthony Hopkins est parfait en lieutenant Bligh, plus torturé que tyrannique dans cette version: 6,5/10

Sudden Death de Peter Hyams (1995):
Un sous piège de cristal absolument jouissif: combat jubilatoire avec une mascotte qui dure 10 minutes, des scènes d'actions sur toit de stade de hockey bien enlevées et un méchant wunderbar porté par un Powers Boothe plein de reparties assassines. Je suis surpris qu'il soit aussi sous estimé: 7/10

Bone Tomahawk de S. Craig Zahler (2015): 6,5/10

Replicant de Ringo Lam (2001)
J'étais surpris de voir Michal Rooker dans un rôle de gentil. C'était avant de constater qu'il s'agissait du personnage le plus flippant de l'histoire, un fou furieux absolument incontrolable : 6/10

Rock de Michael Bay (1995)
La première heure est assez pénible, puis on se laisse peu à peu convaincre par l'histoire, grâce au personnage d'Ed Harris, méchant peu conventionnel pour un film made in Bruckheimer. La dernière demi-heure est assez étonnante et bien troussée niveau action: 6/10

Prince of Foxes d'Henri King (1949)
La reconstitution est parfaite, mais le film manque considérablement de souffle épique, surtout vu le potentiel du scénario. Je ne connaissait pas Wanda Hendrix, et il faut avouer que sa beauté est plutôt estomaquante: 6/10

The black rose de Henry Hathaway (1949)
On remet le couvert pour le duo Tyrone Power-Orson Welles (première fois que je le vois aussi peu convaincant dans un film. En même temps, quel cadeau de lui confier le rôle d'un seigneur de guerre mongol...). J'ai trouvé ce film très bavard et franchement assez peu intéressant: 5,5/10

The Kremlin Letter de John Huston (1970): 5/10

Hard Target de John Woo (1993)
Pour le mulet de JCVD flottant au ralenti dans l'air: 5/10

Canicule d'Yves Boisset (1983)
Un Ovni du cinéma français d'une vulgarité sans nom, mais assez rigolo à regarder avec des amis. Mais par quel concours de circonstance Lee Marvin s'est-il retrouvé dans cette galère beauceronne ? 4,5/10

In hell de Ringo Lam (2003): 4/10
Dernière édition par Lockwood le 30 déc. 15, 12:27, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
someone1600
Euphémiste
Messages : 8853
Inscription : 14 avr. 05, 20:28
Localisation : Québec

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar someone1600 » 28 déc. 15, 18:46

Film du mois de novembre 2015

Film du mois

Image

Films découverts

The Ridiculous 6 (2015) 6.5 / 10
Star Wars: The Force Awakens (2015) 8 /10
Point Break (2015) 8.5 / 10

Films redécouverts

Star Wars: Episode I - The Phantom Menace (1999) 7.5 / 10
Star Wars : Episode II - The attack of the clones (2002) 7 / 10
Star Wars : Episode III - The revenge of the Sith (2005) 8 / 10
Star Wars : Episode IV - A new hope (1977) 8.5 / 10

Films des mois précédents de JUIN 2008 à NOVEMBRE 2015

Année 2008
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImageImage


Année 2009
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Année 2010
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Année 2011
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Année 2012

Spoiler (cliquez pour afficher)
(Pas de film du mois en février, aucune découverte)
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Année 2013
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Année 2014
Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImage


Année 2015
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par someone1600 le 13 janv. 16, 02:37, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Anorya
Laughing Ring
Messages : 11859
Inscription : 24 juin 06, 02:21
Localisation : LV426

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Anorya » 29 déc. 15, 16:07

Film du mois décembre 2015



Image
Fanny & Alexandre - Ingmar Bergman




Films vus



Capitaine Dent de Sabre le trésor de Lama Rama - John Andreas Andersen + Lisa Marie Gamlem - 3/6.
Blind - Eskil Vogt - 5/6.
La femme insecte - Shohei Imamura - 4/6. Imamura dresse un portrait de femme (et de sa fille) sur près de 40 ans dans un film certainement pas aimable et assez dur mais avec déjà les touches d'humanités qui lui sont chères. Pas un grand Imamura mais déjà une carrière qui s'annonce très riche. Et puis il y a le fameux plan culte du père incestueux avec sa fille dans la nature...
Strip-Tease - Jacques Poitrenaud - 4/6. Une curiosité. Nico joue comme un pied en mode monofacial à deux expressions et réussi à faire encore plus fort que Léa Seydoux. Mais garde son aura fascinante toutefois. Autour de ça, Darry Cowl est en roue libre, Gainsbourg signe la musique et fait un petit caméo dans le film et on se rince l'oeil tranquillou dans un film qui évite d'ailleurs l'aspect purement glauque/misérabiliste qui aurait pu échoir dans la fin. Au contraire, celle-ci parvient même à émouvoir un peu ce qui n'est pas si mal.
Cobra le film - Osamu Dezuki - 4/6. Une curiosité bis. J'ai fait plein de captures en appel du pied (en pensant à Demi-Lune en fait sur cette série B de SF animée) en plaisir coupable à ce truc où Cobra se la joue en mode Bebel que c'en est jubilatoirement trop gros. :fiou:
Star wars - episode VII - Un nouvel espoir de la force qui se réveille - J.J.Abrams - 3/6. :|
Vanishing waves - Kristina Buozyte - 4/6.
Der Samurai - Till Kleinert - 4,5/6.
Enquête sur une passion - Nicolas Roeg - 5/6. Passionnant de bout en bout et probablement le Roeg le plus complexe pour moi même si pas forcément mon préféré.
Fanny & Alexandre - Ingmar Bergman - 6/6. Version longue siouplaît. Bonheur de tous les instants. Film du mois inattendu et bienvenu.



A part :
- Cocottes et courtisanes dans l'oeil des peintres - Sandra Paugam (documentaire)
- Le Prisonnier (quelques épisodes)
- FLCL
- Sherlock Holmes - la série de Miyazaki + Mikuriya (quelques épisodes)


Films revus-redécouverts



Vice versa - Pete Docter - 6/6.
Mad Max Fury Road - George Miller - 5/6.
Alien - Ridley Scott - 6/6. Juste le meilleur film du monde. Cela dit, pourquoi le Gaumont fauvette a passé le film dans sa version director's cut et non cinéma ? Le mystère demeure.
Star Wars épisode III - La revanche des slip...siths - Georges Lucas - 5/6. Vous aurez beau me sortir le "NOOOOO" final de Darkou à la fin (coucou Rata), rien à branler. :mrgreen:
The birds - Hitchcock - 6/6. Encore un autre meilleur film du monde, voui voui. Magistrale redécouverte dans le Blu-ray sorti dernièrement qui efface la pénible version du DVD.
Le village des damnés - John Carpenter - 4/6. Mineur mais je l'aime bien.
Tremors - Ron Underwood - 4/6.
Deep End - Jerzy Skolimowski - 5/6. But I might die tonight ! chante justement Cat Stevens. Il a raison, on risque toujours autant de se noyer dans la piscine. Ou probablement d'amour pour la jolie Jane Asher.
Star wars episode V : L'empire contre attaque - Irvin Kershner - 6/6. Oh juste encore et encore un des meilleurs films du monde (le meilleur ?). C'est Noël.
Gremlins 2 - Joe Dante - 5/6. Presqu'une redécouverte : je me souvenais de plein de passages du film mais le DVD sous plastique indiquait bien qu'il fallait que je me le revoie un de ces jours, pourquoi repousser son plaisir ?
L'histoire sans fin - Wolfgang Petersen - 6/6. Oh, encore le... Ouais je radote. Et là on ne sera pas forcément d'accord avec moi. Tant pis. Le blu-ray est somptueux.
Sacré Robin des bois ! - Mel Brooks - 3/6. Me rappelais plus que c'était si faible dans les gags, mince.
Matrix - Wachowski bros - 5/6.
The game - David Fincher - 5/6.
Dernière édition par Anorya le 31 déc. 15, 13:31, édité 1 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Mr-Orange
Assistant(e) machine à café
Messages : 139
Inscription : 22 janv. 13, 17:10

Re: Votre film du mois de Décembre 2015

Messagepar Mr-Orange » 31 déc. 15, 12:03

American Beauty - Sam Mendes - 1999 : Première fois que je vois ce film considéré "de chevet" pour n'importe qui dans l'opinion populaire. Je craignais un film consensuel, racoleur, il est vrai que le film n'est pas une satire aussi subversive qu'il le prétend (sinon, nombre de gens ne s'y seraient pas reconnus) mais très calculée. Une oeuvre de petit malin donc, mais qui, je dois l'avouer, reste tout de même efficace, le cinéaste sachant raconter une histoire, à défaut de dire la vérité, et le film bénéficiant surtout de la prestation grandiose de Kevin Spacey. Sinon, je le répète mais je ne suis pas convaincu de la portée "réelle" du propos, or tout le monde la vante : qui a raison ? Alors soit je vis une vie bien plus saine que la plupart des gens, soit je rate un truc dans ma vie. 4/6

Bad Lieutenant : Escale à la Nouvelle-Orléans - Werner Herzog - 2009 : Alors ça c'est un film fou, qui aurait pu l'être encore davantage cependant (parce que bon, le mariage avec la prostituée enceinte fière de son nouveau mari, les honneurs à la fin, "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" voilà quoi ce n'était pas nécessaire). L'intrigue, on s'en fout complètement, mais la mise en scène hallucinée de ce grand cinéaste qu'est Herzog rend le film jamais ennuyant, et la prestation de Nicolas Cage est démentielle. Le film est peut-être bien plus important qu'il ne le parait : c'est le lanceur d'une mode renouvelée, celle du polar déjanté psychédélique seventies avec les pontes du genre comme Le Privé d'Altman, qui revient à la charge ces derniers temps, avec Paul Thomas Anderson, James Gunn, Dan Gilroy... Toutes les scènes psyché du film sont de grands moments. Un trip dénué de sens, mais un trip bien jouissif. 4 ou 5/6

Prête à tout - Gus Van Sant - 1994 : Qui ne vaut que pour la présence hypnotique extraordinaire de Nicole Kidman. Sinon, ce film ne sait pas où aller, vers le thriller ou la satire certainement, sans y parvenir. 2/6

Star Wars VII : Le Réveil de la Force - J.J Abrams - 2015
: On ne va pas se mentir, ce septième épisode est un quasi-remake du Nouvel Espoir, Han Solo devenant le mentor Ben Kenobi, Kylo Ren le Dark Vador, Rey le double féminin de Luke Skywalker, ce dernier laissant à la fin penser qu'il va jouer pour cette fille le rôle qu'a eu pour lui Yoda. On retrouve même des coupures similaires de montage.
Alors forcément, en reprenant les ficelles du schéma mythologique et narratif de la saga, J.J Abrams parvient à faire réveiller en chacun d'entre nous la nostalgie du premier volet. Et c'est là sa plus grande force. Il y a de beaux moments mélancoliques, le cinéaste fait fi du mauvais goût et de la surenchère présents dans la prélogie pour revenir à la simplicité et à l'élégance des deux premiers volets. C'est d'ailleurs clairement l'épisode le plus élégant de la saga : la photographie est somptueuse, le combat final dans un cadre champêtre enneigé est esthétiquement magnifique et rappellerait presque Kurosawa (selon la volonté même du réalisateur...), le visage de Luke qui se dévoile à la toute fin, ces chasseurs de la Résistance qui surgissent et qui font valser l'eau de la mer, comme tant d'autres plans...
La musique est très bien reprise aussi, mais peut-être pas assez, je ne crois d'ailleurs pas que l'on entende le très puissant morceau de la bande-annonce, sauf à la toute fin peut-être, fin qui est d'ailleurs assez belle, convenue mais belle quand même et qui fait son petit effet.
A ce niveau, J.J Abrams est bel et un bien un auteur qui conserve son style : la mélancolie d'un produit sorti des seventies, l'esthétique à en couper le souffle, l'accentuation des couleurs... Visuellement, il semble avoir résisté à des pressions évidentes de la production.
Je ne sais pas si on peut en dire autant du scénario, cela dit. La principale faiblesse de ce point de vue est que le film ne se repose jamais, les éclats de nostalgie ne s'imposent pas assez dans le temps, il y a ce besoin d'être constamment dans l'action, dans le divertissement... J'ai l'impression que le cinéaste voulait en faire plus, je voulais plus d'importance accordée à la mélancolie directe, celle qui provient du film, pas de notre sensibilité à l'univers créé il y a une quarantaine d'années.
Il y a aussi des facilités scénaristiques évidentes. D'ailleurs le personnage incarné par Gwendolyne Christie, le Captain Phasma dont le look est clairement un clin d'oeil aux Fett, souffre du syndrome Fett : un personnage d'allure classe et imposante, mais qui se fait marcher dessus tout au long du film de manière assez irrespectueuse et ironique.
Concernant le principal antagoniste, j'attends de voir les prochains épisodes, sa psychologie n'a clairement pas été développée, malgré des bases qui semblent se poser ici. Vrai antihéros tourmenté par des complexes véritablement tragiques, ou juste faux-méchant gnian gnian comme peut en produire Disney ? L'avenir nous le dira.
Ce qui est inquiétant aussi, c'est que J.J Abrams ne soit pas à la direction de chaque épisode de cette nouvelle trilogie. Malgré son sens virtuose de l'esthétique et de l'atmosphère, on ne peut vanter une vraie solidité scénaristique, il faut espérer que ses successeurs arrivent à, eux aussi, ajouter leur patte d'auteur pour compenser cette faiblesse.
Sans quoi il en ressortirait quelque chose d'évidemment fade et mièvre.
Au final, ce Star Wars, c'est un film sur le passé, sur la nostalgie, sur les regrets. Il renvoie constamment un miroir au spectateur, ce que nous voulons voir : ces héros qui, comme nous, ont vieilli, et qui, comme nous, sont là pour assister à un éternel recommencement, le plus nostalgique possible. Et c'est ça que je trouve beau, même si on peut reprocher au cinéaste de, justement, ne pas transcender nos attentes et l'univers.
Mais si la force du film est le passé, les nouveaux ne sont pas en reste : Daisy Ridley dégage une vraie présence et Oscar Isaac a cette gueule de héros des années 60/70 qui correspond bien à l'intention du film. 5/6

Des Hommes et des Dieux - Xavier Beauvois - 2010 : Film très sage et très juste, qui devrait servir de modèle quant aux propos qu'il tient sur la situation en Algérie, sur un choc des civilisations, des religions. Le film est ponctué par de véritables éclats de poésie et de plastique magnifique, mais on sent toutefois que Beauvois n'a pas véritablement la foi, ce qui fait que la beauté du fond et de la forme et la représentation du martur n'atteingnent jamais le mysticisme d'un Dreyer ou d'un Tarkovski. 5/6

Casanova - Federico Fellini - 1977 : L'inventivité esthétique de Fellini triomphe une fois de plus, Nino Rota a encore une fois fait du très bon boulot et le portrait de cette société décadente est d'un cynisme destructeur, mais je suis moins sensible lorsque le cinéaste s'adonne à cette bouffonnerie bruyante, vulgaire et laide, cette plongée dans un vide où nous ne verrons finalement ni réelle grandeur ni descente aux enfers véritable. Comme testament d'une société, je préfère largement "Et Vogue le Navire", symphonie d'une beauté sidérante, ode à un humanisme immortel et invincible. 4/6

Scorpio Rising - Kenneth Anger - 1963
: Soit le film expérimental le plus célèbre de l'auteur, pour commencer. Que dire de plus sinon que c'est visionnaire, avec un travail sonore parfait et une utilisation musicale qui a forcément inspiré des types comme Scorsese ou Tarantino (comme la capacité à fondre de l'underground dans du pop et inversement)... Après, j'avoue qu'en soi, expérimentalement, ce n'est pas très intéressant à regarder et que c'est plutôt la symbiose entre l'image et le son qui permet de garder l'attention. 4/6

New York-Miami - Frank Capra - 1934 : Un des lanceurs du genre de la rom com, celui-là se distingue surtout par son manque de sophistications et de lourds artifices, et c'en est pas plus mal, car il évite alors la poussière et les archaïsmes du cinéma hollywoodien de l'époque. Les répliques font mouches, le film est très drôle (les diverses démonstrations de Clark Gable sont ultra-savoureuses) et on en ressort léger et heureux. J'avais très mal commencé avec Capra avec La Vie est Belle (à revoir, peut-être, bien que je n'en ai pas spécialement l'envie), mais c'est le troisième film qui me pousse à me réconcilier avec l'auteur. 5/6

JFK - Oliver Stone - 1991 : Si le film dit totalement la vérité, je ne le sais pas, et je ne le pense pas totalement. Ce que je sais, c'est que le film détruit un mythe inacceptable par un autre mythe et qu'il le fait brillamment. Et si le film ne dit pas à 100% la vérité, il en reste un appel à cela, et c'est peut-être bien l'appel le plus important du cinéma, explicité par le regard caméra spontané de Costner à la fin de sa tirade majestueuse sur le désir ardent de la transparence et ces merveilleux mots inscrits au générique de fin : "Dédié à la jeunesse en qui survit la quête de vérité". Le film est une véritable leçon civique, et si le personnage de Costner ne représente peut-être pas le juge réel qui, parait-il, est un peu plus névrosé et suspect, il incarne cette volonté du cinéaste à briser une vérité fallacieuse d'Etat, et à guider le peuple dans cette lucidité d'esprit. Je vais peut-être parler comme un enfant ou comme une âme influençable, mais il est possible que ce film vient de bouleverser en moi certains buts, certaines conceptions du monde.
Si le film est important politiquement, il est aussi une virtuose prouesse cinématographique. Le rythme ne s’essouffle pas une seconde lors de ces grandioses trois heures vingt-cinq, et Kevin Costner est formidable, et livre un véritable exploit dramatique dans sa longue plaidoirie finale, en digne héritier de Stewart avec Capra, l'idéalisme en moins, la lucidité en plus. Le thriller n'est pas grandiloquent, mais d'une grande intensité car jamais les enjeux n'ont été si importants et réels. De ce fait, j'ose affirmer que nous tenons là un des films les plus importants de l'Histoire. 6/6 ===> FILM DU MOIS

Promised Land - Gus Van Sant - 2013 : Le calme profond et le souffle qui émanent de l'oeuvre font la principale qualité du film, et la mise en scène illustre alors son propos et l'état d'âme du personnage principal. Derrière cette apparence paisible, bucolique, se cache aussi un vrai thriller économique, politique et écologique, tout cela basé sur la manipulation. Et un thriller pertinent, lucide (un portrait d'une société en perte de repères), qui s'égare toutefois de ses vertus lors du final, où le film devient alors une fable, belle mais très prévisible. Une fable sans grands artifices d'idéaux toutefois, offrant le salut de l'âme mais pas celui de la planète, comme le témoigne cette fin qui ne dresse pas le résultat des votes ni des conséquences pragmatiques que cela implique, évoquées au début du film, quel qu'en soit l'issu de la décision. A noter une complicité touchante et généreuse entre Matt Damon et Frances MacDormand. 5/6
Nouveau sur ce site.