Votre film du mois d'Octobre 2015

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7240
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar Cathy » 1 oct. 15, 11:28

Film du mois



Films découverts, redécouverts ou revus

Chicago (Rob Marshall) - 9/10
Toujours aussi bien. Des interprètes qui s'éclatent, une musique parfaite. Une très belle adéquation entre numéros de musical et vie réelle.

Dead again (Kenneth Brannagh) - 8.5/10
Thriller brillant au scénario astucieux permettant de jongler entre les années 50 et la période actuelle. C'est magnifiquement filmé, on déplorera peut-être juste la concession aux ralentis dans la scène finale, mais c'est prenant, angoissant ce qu'il faut. Kenneth Brannagh et Emma Thompson campent un très beau double couple. J'avais gardé le souvenir d'un bon film, et c'est un bon film.

Cluedo, Clue (Jonathan Lynn) - 8.5/10
Comédie policière sur le cluedo avec ses personnages. C'est drôle sympathique et ça se laisse voir et revoir sans problème.

Gone Girl (David Fincher) - 8.5/10
C'est brillant, magistralement interprété. La fin est glauque au possible et la dernière demi-heure traine un peu en longueur, mais c'est efficace et prenant.

Prisonniers, Prisoners (Denis Villeneuve) - 8.5/10
Même esprit que le Fincher, un univers glauque. De la violence, du suspense, une fin inattendue. Malgré sa durée, halletant. Hugh Jackman est très bien dans ce registre différent de son registre habituel. Jake Gyllenhaal est très bien en inspecteur Loki. Ambiance tendue, angoissante.

Sang chaud pour meurtre de sang froid, Final Analysis (Phil Joannou) - 8.5/10
Revu avec le même plaisir ce thriller hommage à Hitchcock. Kim Basinger et Richard Gere formaient un bien beau couple à l'écran. C'est efficace et bien mené.

Basic instinct (Paul Verhoeven) - 8.5/10
Thriller glauque brillant. Bien que vu plusieurs fois, le doute subsiste toujours sur l'innocence ou la culpabilité de Catherine Tramell. En tout cas toujours aussi efficace.

Troubles, Shattered (Wolfgang Petersen) - 8.5/10
Thriller efficace basé sur un ressort du film noir à savoir l'amnésique et la recherche de son identité, surtout quand celle-ci est mêlée à une affaire louche voire un meurtre. Tom Berenger est séduisant en diable, Bob Hoskins n'en fait pas trop en privé gérant d'une animalerie et Greta Scacchi est parfaite en femme fatale. Revu avec toujours autant de plaisir, même en connaissant le twist final.

Scream (Wes Craven) - 8/10
Film d'horreur parodique, rempli de références aux films du genre. Redécouvert tous les clins d'oeil, Neve Campbell est mignonne comme tout, Matthew Lillard en fait des tonnes mais crève l'écran dans son personnage déjanté.

Scream 2 (Wes Craven) - 8/10
Les frissons ne surviennent pas des scènes gore mais du reste. Humour toujours présent, on reprend quasiment les mêmes et on recommence avec délice.

La fin de Sheila, The Last of Sheila (Herbert Ross) - 8/10
Film qui va dans plusieurs sens. Au départ on pense que le producteur va venger Sheila mais le twist du milieu entraîne le film dans un traditionnel Whodunnit. Légère baisse de régime dans la fin un peu trop longue, malgré James Mason.

A double tranchant, Jagged Edge (Richard Marquand) - 8/10
Thriller à procès. Evidement quand on a déjà vu le film et qu'on connaît la fin le suspense n'est plus le même, mais cela n'en reste pas un film efficace. Glenn Close, Peter Coyote, et Jeff Bridges sont parfaits dans leurs différents rôles. A défaut d'être forcément original, un film prenant.

Jurassic World (ColinTrevorrow) - 8/10
Efficace, à défaut d'être original. Certes ne vaut pas le premier opus, mais est quand même bien foutu.

La main sur le berceau, The Hand That Rocks the Cradle (Curtis Hanson) - 8/10
Le thriller s'installe progressivement, le spectateur sachant qui est la nourrice contrairement à la famille. C'est traditionnel, mais efficace.

Scream 3 (Wes Craven) - 7.5/10
Sidney est toujours poursuivie par un tueur sadique, mais les héros sont Dewey le flic un peu râté et Gale Weathers la journaliste sans scrupules. Ici on reste dans la même logique, des crimes sanglants, des sursauts, du sang. On remarquera Patrick Dempsey en flic. Neve Campbell est presque secondaire dans l'histoire. Il manque quelque chose.

Scream 4 (Wes Craven) - 7.5/10
Dernier film de la franchise, on revient aux fondamentaux abandonnés dans l'épisode 3. Sidney redevient importante pour l'histoire. Le tueur est surprenant, par contre les deux scènes finales donnent dans la surenchère quelque peu ridicule. On sursaute, on frémit par moments et le mobile du tueur est glaçant mais bien représentatif de l'époque. Fin d'une quadrilogie.

Les nuits avec mon ennemi, Sleeping with the enemy (Joseph Ruben) - 7.5/10
Petit thriller qui tombe dans la comédie romantique avec de se terminer trop abruptement. Julia Roberts crève une fois encore l'écran mais le film est inégal.

Les Minions, Minion (Kyle Balda et Pierre Coffin) - 7.5/10
Inégal quelques lenteurs, mais bon les minions sont sympathiques dans leur stupidité.

Explorers (Joe Dante) - 7.5/10
Film typique des années 80, les jeunes, la science fiction, une ambiance à la ET, à la Goonies. Le film part en totale folie lors de la rencontre avec les extra-terrestres, hommage au cinéma de science fiction par les décors. Sympathique.

Vice Versa, Inside out (Dave Procter) - 7/10
Déception, des personnages moches. De bonnes idées comme le compartimentage du cerveau, avec ses iles et ses mondes "parallèles", cette formalisation des souvenirs, ou encore l'ami imaginaire mais il n'y a pas suffisamment d'émotion et on se moque de ce qui arrive à Riley et à ses émotions. Côté animation, c'est superbe par contre.

Madame du Barry (William Dieterle) - 7/10
Fantaisie autour de la dernière favorite de Louis XV. On est dans le cliché par moment, mais il y a quand même une certaine vérité historique avec Lebel, Richelieu. Dolores Del Rio est une Mme du Barry extravagante mais charmante. Film encore empreint de l'ambiance précode dans des discours à double sens, l'évocation du Parc aux cerfs et du choix des courtisanes.

Flight Plan (Robert Schwentke) - 7/10
Le film commence comme une sorte d'A Lady vanishes avec la disparition de cette petite fille que personne ne semble avoir vue, mais la dernière demi-heure après le twist tourne un peu dans le ridicule. Bon maintenant malgré toutes les invraisemblances, cela se laisse regarder sans réel déplaisir et Jodie Foster et Peter Sarsgaard font le job.

Le diabolique M. Benton, Julie (Andrew L. Jones) - 6.5/10
Film qui se veut un petit thriller, mais qui manque de vraisemblance. Les personnages sont grossièrement évoqués, notamment le mari jaloux qui veut tuer sa femme, les filatures grossières et cette hôtesse qui sauve l'avion... Maintenant les acteurs sont convaincants dans leurs rôles. Dommage que le scenario soit si bancal.


Séries :
Star Trek TOS 1ère saison en cours


Films du mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2009 - L'exilé (Ophuls)
Novembre 2009 - Old acquaintance (Sherman)
Décembre 2009 - The Browning version (Asquith)


Janvier 2010 - Jane Eyre (Stevenson)
Février 2010 - La Reine Christine (Mamoulian)
Mars 2010 - Remember the night (Leisen)
Avril 2010 - Ball of Fire (Hawks)
Mai 2010 - Lettre d'une inconnue (Ophuls)
Juin 2010 - Les Dix commandements (DeMille)
Juillet 2010 - Ninotchka (Lubitsch)
Août 2010 - The Great Ziegfeld (Leonard)
Septembre 2010 - A Royal Scandal (Preminger)
Octobre 2010 - La beauté du diable (Clair)
Novembre 2010 - La vie est belle (Capra)
Décembre 2010 - Les quatre filles du Docteur March (Cukor)

Janvier 2011 - L'ange des ténèbres (Milestone)
Février 2011 - L'homme au bras d'or (Preminger)
Mars 2011 - Pandora (Lewin)
Avril 2011 - Madame Bovary (Minnelli)
Mai 2011 - Témoin à charge (Wilder)
Juin 2011 - Jewel Robbery (Dieterle)
Juillet 2011 - L'amant sans visage (Sherman)
Août 2011 - L'appât (Mann)
Septembre 2011 - Le livre noir (Mann)
Octobre 2011 - Rio (Saldanha)
Novembre 2011 - Un seul amour (Sidney)
Décembre 2011 - Forbidden Love et Ladies of Leisure (Capra)

Janvier 2012 - Baby Face (Green)
Février 2012 - The Artist (Hazanavicius)
Mars 2012 - Pavillon noir (Borzage)
Avril 2012 - Hangover Square (Brahm)
Mai 2012 - Les inconnus dans la maison (Decoin)
Juin 2012 - Les plus belles années de notre vie (Wyler)
Juillet 2012 - Garçonnière pour quatre (Gordon)
Août 2012 - Les Aventures de Tintin (Spielberg)
Septembre 2012 - M le maudit (F. Lang)
Octobre 2012- Queen Kelly (Von Stroheim)
Novembre 2012- Captives de Bornéo (Negulesco)
Décembre 2012 - Music Lovers (Russell)

Janvier 2013 - Chicago (Rob Marshall)
Février 2013 - Agent Secret (Hitchcock)
Mars 2013 - Populaire (Poinsard)
Avril 2013 - The Secret Bride (Dieterle)
Mai 2013 - Le Vandale (Hawks)
Juin 2013 - Arènes Sanglantes (Mamoulian) - le Calice d'Argent (Saville)
Juillet 2013 - Chaines du destin (Leisen)
Août 2013 - Shadow on the wall (Pat Jackson)
Septembre 2013 - Yolanda and the Thief (Minnelli)
Octobre 2013 - La clé sous la porte (Sidney)
Novembre 2013 - La part du jeu (Leisen)
Décembre 2013 - The Company (Altman)

Janvier 2014 - La falaise mystérieuse (L. Allen)
Février 2014 - La Reine des neiges (Disney)
Mars 2014 - Le masque arraché (Miller D)
Avril 2014 - Le monde de Suzie Wong (Quine)
Mai 2014 - Last Action Hero (McTiernan)
Juin 2014 - Tendre est la nuit (King)
Juillet 2014 - Citizen Kane (Welles)
Août 2014 - 14 Heures (Hathaway)
Septembre 2014 - En cas de malheur (Autant-Lara)
Octobre 2014 - La bonne fée (Wyler)
Novembre 2014 - Le deuil sied à Electre (D. Nichols)
Décembre 2014 - La source de feu (Holden, Pichel)

Janvier 2015 - Le Trésor de la Sierra Madre (John Huston)
Février 2015 - Les Bourreaux meurent aussi (Fritz Lang), The Smiling Lieutenant et The Love Parade (Ernst Lubitsch)
Mars 2015 - La dame d'Onze heures (Jean Devaivre)
Avril 2015 - Le Glaive et la balanche (André Cayatte)
Mai 2015 - Le ciel peut attendre (Ernst Lubitsch)
Juin 2015 - La flamme qui s'éteint (Rudolph Maté)
Juillet 2015 - Gallant Lady (Gregory La Cava), Fury (Fritz Lang)
Août 2015 - Quand la terre brûle (Irving Rapper)
Septembre 2015 - Le temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
Octobre 2015 - Dead Again (Kenneth Brannagh)
Dernière édition par Cathy le 31 oct. 15, 15:36, édité 31 fois.

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9763
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar Gounou » 1 oct. 15, 11:28

Octobre2015

Films découverts
MARYLAND (Alice Winocour) 4/10
CEMETERY OF SPLENDOUR (Apichatpong Weerasethakul) 7/10
DON'T LOOK NOW (Nicolas Roeg) 8/10
THE VISIT (M. Night Shyamalan) 6/10
IRRATIONAL MAN (Woody Allen) 7/10
SICARIO (Denis Villeneuve) 6/10
THE CRYING GAME (Neil Jordan) 7/10
WHERE THE TRUTH LIES (Atom Egoyan) 5/10
THE MARTIAN (Ridley Scott) 6,5/10

Films revus
INSOMNIA (Christopher Nolan) 6/10
INSIDE MAN (Spike Lee) 5,5/10
STARSHIP TROOPERS (Paul Verhoeven) 7,5/10
REPULSION (Roman Polanski) 7,5/10
BREEZY (Clint Eastwood) 8/10
SIDE EFFECTS (Steven Soderbergh) 7/10
IT FOLLOWS (David R. Mitchell) 7/10

Séries
THE AMERICANS - saison 1
FARGO - saison 2
Dernière édition par Gounou le 29 oct. 15, 00:41, édité 20 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5183
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar Thaddeus » 1 oct. 15, 11:30

Octobre 2015


Image



Vers l’autre rive (Kiyoshi Kurosawa, 2015)
Kurosawa et les fantômes, une fois de plus. Mais le sujet est ici abordé par un autre versant, lumineux, bienveillant, apaisé. C’est évidemment la question du deuil qui est problématisée, le long d’un road-movie à travers la province du Japon où s’ouvrent constamment la possibilité d’une rencontre, l’opportunité d’un rapprochement, l’occasion d’une victoire, si minime soit-elle, sur la détresse et l’appel de la mélancolie. Il y a quelque chose de foncièrement séduisant dans l’approche minimaliste du cinéaste, une aptitude à ouvrir tout un mille-feuilles de sensations infimes, de présences suggérées, de réconciliations en attente, qui apportent à son fantastique une poésie et un humanisme bienvenus. En résulte un joli film très doux, simple mais profond, sans doute le plus touchant que j’aie vu de lui. 4/6

De la vie des marionnettes (Ingmar Bergman, 1980)
Frustration, meurtre et récession : ainsi font, font, font les petites marionnettes. Parce qu’il n’a pas le courage d’assassiner son épouse, un homme tue une prostituée. Sa folie est analysée de l’extérieur, l’enquête kaléidoscopique remonte la filière en adoptant une construction en sauts de puce, et conclut que tout vient de la mère, cette créature dominatrice qui aliène le fils par inconscient interposé – le rapport psychiatrique de l’expert et le plan final du héros prostré dans sa cellule d’asile évoquent même Psychose. Dans cette vivisection froide et aigüe où les mots constituent des pièges, des barreaux, des excitants factices, l’enfer conjugal est un déballage en alcool et valium dièses, une partie d’échecs sado-maso avec la mort, jouée entre épieurs et épiés. Évidemment, cela n’est pas gai. Mais cela est. 4/6

Les glaneurs et la glaneuse (Agnès Varda, 2000)
Agnès Varda prend la route, en France ; elle a une caméra DV et un regard libre, proche, le respect de ce qu’elle filme. Elle part de cette madeleine patrimoniale, Les Glaneuses de Millet, et la voilà à la rencontre des marginaux de notre société, les grapilleurs, les ramasseurs, celles et ceux qui vivent de nos déchets, de nos rebuts, traces de la civilisation d’un autre millénaire. Parfois ces biffins sont des artistes, le plus souvent ils récupèrent par nécessité, des pommes de terre en forme de cœur, des réchauds à gaz, des téléviseurs morts, des fruits tombés. Un plaisir gourmand de la rupture de ton parcourent ce documentaire drôle et grave, un goût pour les chemins de traverse où brillent la saveur d’esprit de la réalisatrice, son sens de la connivence, sa politesse de l’écoute et une trace de roublardise ingénue. 4/6

Sicario (Denis Villeneuve, 2015)
Difficile de nier l’implacable efficacité de ce gros suspense bien testostéroné par lequel le cinéaste affirme un art (ou une formule) consommé de la noirceur sous stéroïdes. Indéniablement, Villeneuve sait dégager le maximum de tension d’une scène d’extradition urbaine, tirer tout le profit d’un espace exploité jusque dans sa dimension abstraite, insuffler une dynamique continue à un récit sans accroc où la guerre contre les cartels se réduit à un banal enjeu de vendetta personnelle. On peut néanmoins tiquer sur la facture assez cérémonieuse de ce cinéma rouleur de mécaniques, bandant constamment les muscles, et dont le nihilisme forcené, conjoint à une fascination révulsée mais ambigüe pour les dérives fascisantes des méthodes de police, tient peut-être plus de la pose que du désarroi. 3/6

Fatima (Philippe Faucon, 2015)
Il est de ces œuvres faussement fragiles mais pleinement réfléchies où chaque élément est à sa place sans empiéter sur l’espace de liberté du spectateur, où la moindre scène est pensée à la fois dans son articulation au sens global et dans son impact émotionnel, où la pudeur, la justesse et la sincérité exprimées neutralisent toute réserve critique. La dernier chapitre consacré par Faucon à la France immigrée est de celles-là. Il dévoile la complexité des barrières auxquelles se heurtent ces modestes gens de l’ombre, réfute le simplisme et la démagogie, exalte autant les vertus de l’amour parental que l’opiniâtreté de la jeunesse, et affirme avec une incommensurable douceur la bienveillance d’un regard qui nous engage pleinement dans les doutes, les espoirs et les rêves de ses personnages. Un superbe film. 5/6

Les guerriers de l’enfer (Karel Reisz, 1978)
S’il puise dans le traumatisme du Vietnam, Reisz livre un authentique film noir dont les personnages sont des être brisés, des humiliés et des offensés qui tentent de fuir leur propre dégoût, par la drogue ou la violence, le cynisme ou la méfiance à l’égard des sentiments. Entre une première scène de bruit et de fureur et une fusillade furieuse dans les éclairs d’un son et lumière stéréophonique au milieu du désert, l’œuvre développe une parabole suicidaire pour les archétypes d’une nouvelle génération perdue, dont l’itinéraire régressif vers la nature vierge des pionniers traduit comme un décrochage du réel. Derrière le suspense et la tension dramatique d’un récit rigoureusement mené, c’est un échec pathétique qui transparaît, l’impossibilité de cristalliser la révolte, le refus qui conduit à l’exil intérieur. 4/6

Une femme mariée (Jean-Luc Godard, 1964)
Et non "la" femme mariée, titre censuré par la hache d’Alain Peyrefitte, pour éviter qu’on ne pense que toutes les Françaises étaient endoctrinées. Partagée entre son mari et son amant, l’héroïne de cette chronique de l’aliénation ordinaire offre le visage trivial d’un désir passé au crible de la société de consommation. Celle du milieu des années 60, de l’émancipation sexuelle, des magazines de mode, des signes cachés de la publicité, des exhortations à un épanouissement normatif : tout un système qui travaille insidieusement au désœuvrement, à la désaffection et à la solitude des individus. Macha Méril apporte au film sa jolie personnalité, mais on peut aussi se lasser de cette espèce de grisaille permanente, de cette ambigüité sans raisons ni fins se ménageant des portes de sortie vers nulle part. 3/6

Gallipoli (Peter Weir, 1981)
L’Australie, en 1915. La départ pour la guerre change deux naïfs conscrits en hommes ; il leur fait découvrir l’amitié, les différences sociales, la diversité du monde et l’incertitude de leur cause. La trajectoire se fracassera sur les falaises turques des Dardanelles, petit Verdun de la Méditerranée : tandis que le premier tente de sauver son régiment en portant un contre-ordre, le second fait, avant la charge, l’aveu que toute sa préparation ne le menait qu’à sa perte. La force de l’argument vient de ce qu’il expose généreusement la morale qui lie depuis Pindare les exploits guerriers et sportifs en une même gloire, avant d’en montrer la vanité. Avec cette évocation d’une défaite héroïque, Weir livre un réquisitoire sensible contre la grande faucheuse de la jeunesse, et signe un beau film d’inspiration classique. 4/6

L’homme irrationnel (Woody Allen, 2015)
Ça commence comme une comédie romantique, ou presque, avec un prof dépressif arrivé au sommet de la déglingue qui se laisse aller au jeu des affinités électives en compagnie de son étudiante. Ça bifurque vers le film noir tendance sarcastique alors qu’il se découvre nouveau souffle en explorant les joies du crime idéaliste, censément parfait. Et ça démonte au fil d’un implacable engrenage les failles de l’énoncé auquel notre héros pensait se soumettre : qu’importe les principes pourvu qu’il y ait l’ivresse de la transgression. Avec ce conte moral affûté comme une lame de couteau, précis comme un mécanisme d’horlogerie, expurgé du moindre détail inutile, le Allen tragédien prouve à nouveau qu’il sait traiter des questions existentielles avec la légèreté et l’invention les plus vives, les plus stimulantes. 5/6

Belles familles (Jean-Paul Rappeneau, 2015)
C’est comme si le cinéma de Rappeneau, dans ses principes formels et le credo romanesque qui le fonde, n’avait quasiment pas évolué en un demi-siècle. Le charme désuet de ce virevoltant chassé-croisé familial "actualisé" à notre époque appartient pleinement à la grande tradition française de la comédie bourgeoise en milieu provincial. Comme toujours, le récit est mené à cent à l’heure, avec un sens grisant des enchaînements, une élégance jamais prise en défaut, et s’il l’on peut trouver qu’il brasse un peu trop de vent pour ne finalement rien dire de décisif, que certains comédiens ont tendance à en faire un peu trop, voire que la naïveté frise par moments la parodie (les derniers plans, il fallait oser), l’irrésistible énergie et la légèreté poids plume qui s’en dégagent assurent un vrai plaisir à l’entreprise. 4/6

Furyo (Nagisa Ōshima, 1983)
Où Ōshima fait son Pont de la Rivière Kwaï. Tel un entomologiste distingué, il réunit dans un camp de prisonniers deux civilisations insulaires et finissantes et observe les réactions brutales dont accouche ce curieux face-à-face. Sa force est de transcender la signification habituelle du film de guerre pour atteindre à l’universalité d’une fable amère sur la culpabilité, l’honneur et la solitude : on s’y fait hara-kiri, on s’y tranche la langue, on s’y torture physiquement et mentalement dans des rituels de violence, d’amour et de mort. La sophistication de la mise en scène, la musique psychédélique de Sakamoto, les acteurs-pop stars, beaux et éthérés comme des dieux de tragédie antique, submergés par des passions équivoques et terrassés par le mal qui les ronge, tout participe d’une singulière fascination. 5/6

Vanya, 42è rue (Louis Malle, 1994)
Drôle de pari : interpréter la pièce de Tchekhov au sein d’un immense théâtre désaffecté de New York, à l’occasion de l’ultime répétition. Avec une table et trois chaises, Malle et ses comédiens nous entraînent aussi loin que le dramaturge et sa Russie nostalgique, dans un hommage aux planches américaines et à leur vérité immédiate, quotidienne. Les acteurs sont en col roulé et gros velours, le décor est mangé d’ocres et d’ombres, la lumière naturelle cède la place à la lampe de la datcha tandis que s’éteignent au même rythme les bruits de la rue. S’il faut un certain temps pour dompter l’exercice, celui-ci finit par imposer ses puissants courants de mots couverts et de non-dits, et à exprimer la douleur et la force de beaux personnages qui, parlant à cœur ouvert, ont tous beaucoup à défendre. 4/6

Les joueurs d’échecs (Satyajit Ray, 1977)
1856. Tandis que l’administration britannique avale par bouchées les États féodaux gouvernés par les monarques, deux seigneurs se livrent à d’interminables parties d’échecs, inconscients de la tragédie qui se joue et condamnés à rester des bouffons. Ray associe la grande Histoire (drame politique d’une fin de règne) avec la petite (vaudeville fait de coups bas entre amis et de problèmes conjugaux, gorgé d’un humour succulent), et élabore un film transitif, dicté par un souci de simplicité et de limpidité visant à élaguer toute zone d’ombre propice à la spéculation interprétative. Son œuvre se regarde comme on lirait un conte illustré pour enfants, une histoire à la Andersen ("il était une fois un roi") qui mélangerait la tristesse et le rire et parviendrait à traiter du sujet le plus grave avec une infinie légèreté. 5/6
Top 10 Année 1977

Seul sur Mars (Ridley Scott, 2015)
Dans le contexte d’une production hollywoodienne dominée par l’emphase et l’esprit de sérieux, cette passionnante opération de sauvetage interplanétaire vient apporter un vent de fraîcheur, une énergie et un esprit de décontraction ô combien salutaires. La beauté du film est de miser sur un optimisme revigorant, une approche généreuse, positive, utopique de son sujet, et d’insuffler au récit cette puissance d’emportement qui fait de chaque personnage, chaque effort, chaque idée le maillon d’une irrésistible chaîne de solidarité. Porté par l’incroyable capital sympathie de Matt Damon (et par extension de tout le casting), Scott ose prendre le contre-pied de toutes les tendances catastrophistes du moment pour signer un hymne galvanisant aux pouvoirs de la science et de l’esprit humain. Et ça fait un bien fou. 5/6

Travail au noir (Jerzy Skolimowski, 1982)
Londres, un monde poli et policé, clos et oppressant. Venus restaurer la maison d’un riche compatriote capitaliste, trois ouvriers bernés (tel le peuple polonais) obéissent aux ordres d’un petit chef (qui ressemble comme un frère à Jaruzelski). Lui-même est soumis à l’influence d’un puissant protecteur, son patron – l’image de l’URSS. L’allégorie est limpide, et le film manifeste de la pensée d’un apatride qui ne peut plus éluder le drame de son pays. Du labeur clandestin comme structure de survie et ascèse libératrice, le réalisateur tire paradoxalement une fable navrée sur les mécanismes de la tyrannie et de sa composante principale : le mensonge. Avec lui le cinéma politique devient ambigu, incisif et captivant : sa cruauté est celle d’une fatalité ridicule, et sa dérision grinçante une marque de lucidité. 4/6

Le prince de Hombourg (Marco Bellocchio, 1997)
Clairs-obscurs sculptés par les torches et les chandelles, remarquable jeu du net et du flou, contre-jours aveuglants qui engloutissent soudain les corps : il fallait à Bellocchio cet art de l’image pour insuffler la vie nécessaire à sa lecture toute cérébrale de la pièce de Kleist, dont le minimalisme baroque recherche une théâtralité pleinement assumée. L’inconscient travaille ici en pleine lumière pré-analytique, et la brillance de cet univers renvoie à un mode clos sur lui-même, cristal d’hallucination qui confine à la claustrophobie, comme si le cinéaste parvenait à montrer en même temps l’attrait et le danger de cet enfermement dans l’imaginaire. La vie est un songe, semble affirmer le réalisateur, et le cinéma a pour tâche de le figurer. Ce qu’illustre la conclusion, assez magnifique mais très ambigüe. 4/6

Promised land (Gus Van Sant, 2012)
Nul doute que le cinéaste a trouvé de l’intérêt à cette fable morale qui oppose les habitants d’une petite ville en voie de déclassement économique aux représentants d’une grande firme qui leur offre un pont d’or au risque de mettre en péril l’agriculture et tout l’équilibre écologique de la région. Sujet classique aux développements prévisibles, mais préservé de la facilité édifiante par la maîtrise spatiale de Van Sant, sa sensibilité relevée d’humour, son attention marquée à tous les personnages. Calme et sereine variation sur la force de la communauté, les échanges du jeu social, les vertus de la prise de conscience individuelle, le film rouvre le dossier jamais vraiment clos de la démocratie et du peuple yankees, excellemment porté par Matt Damon, le meilleur Américain moyen depuis James Stewart. 4/6

Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Une certaine définition du bonheur. Donen perpétue un plaisir du mouvement quasi abstrait, un instinct enivrant des rimes et des enchaînements, des éléments d’un lyrisme improbable qui ne forment pas la trame d’un jeu gratuit ou d’une intrigue prétexte mais participent au contraire d’une vision enchantée du monde (et donc empreinte de nostalgie), à la mesure exacte des sentiments des deux héros. Avec cet éblouissant puzzle conjugal, cette évocation kaléidoscopique d’une aventure amoureuse (flirt, idylle, maturité égoïste, solitude, adultère, retour vers l’autre), il transfigure la comédie romantique et jugule l’extrême séduction par une acuité, une amertume et une gravité dignes des plus grands chroniqueurs du couple. Quant à Audrey Hepburn et Albert Finney, merveilleux d’alchimie, ils brillent de tout leur immense talent. 5/6
Top 10 Année 1967


Et aussi :

The look of silence (Joshua Oppenheimer, 2014) - 5/6
La fiancée de Frankenstein (James Whale, 1935) - 4/6
Scum (Alan Clarke, 1979) - 5/6
Planète interdite (Fred M. Wilcox, 1956) - 4/6


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 1 nov. 15, 11:42, édité 8 fois.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2538
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar magobei » 1 oct. 15, 11:35

Film du mois:

(re-)découvertes / films revus / séries:

The Misfits (John Huston, 1961) **
Mon roi (Maïwenn, 2015) *
Crimson Peak (Guillermo del Toro, 2015) ***
Irrational Man (Woody Allen, 2015) *
Le juge et l'assassin (Bertrand Tavernier, 1975) ***
Belles familles (Jean-Paul Rappeneau, 2015) ****
The Martian (Ridley Scott, 2015) *
Fallen Angel (Otto Preminger, 1945) ****
Shokuzai (Kiyoshi Kurosawa, 2012) **
The Visit (M. Night Shyamalan, 2015) ***
Sicario (Denis Villeneuve, 2015) ****
Imitation of Life (John M. Stahl, 1934) ***

j'aime °pas du tout *à la rigueur **un peu ***bien ****beaucoup *****passionnément

Mois précédents:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Septembre 2015
Août 2015
Juillet 2015
Juin 2015
Mai 2015
Avril 2015
Mars 2015
Février 2015
Janvier 2015
Décembre 2014
Novembre 2014
Octobre 2014
Septembre 2014
Août 2014
Juillet 2014
Juin 2014
Mai 2014
Avril 2014
Mars 2014
Février 2014
Janvier 2014
Décembre 2013
Novembre 2013
Octobre 2013
Septembre 2013
Août 2013
Juillet 2013
Juin 2013
Mai 2013
Avril 2013
Mars 2013
Février 2013
Janvier 2013
Décembre 2012
Novembre 2012
Octobre 2012
Septembre 2012
Août 2012
Juillet 2012
Juin 2012
Mai 2012
Avril 2012
Mars 2012
Février 2012
Janvier 2012
Décembre 2011
Novembre 2011
Octobre 2011
Septembre 2011
Août 2011
Juillet 2011
Juin 2011
...
Avril 2011
Mars 2011
Février 2011
Janvier 2011
Dernière édition par magobei le 27 oct. 15, 23:07, édité 15 fois.
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42648
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar Flol » 1 oct. 15, 12:00

Octobre 2015

Films découverts
Maryland (Alice Winocour) : 4/10
Odd Man Out (Carol Reed) : 7/10
Cop Car (Jon Watts) : 6/10
Stitches (Conor McMahon) : 6/10
The Visit (M. Night Shyamalan) : 7/10
Fatima (Philippe Faucon) : 7.5/10
Atari : Game Over (Zak Penn) : 7/10
Tricked (Paul Verhoeven) : 5.5/10
Une étrange affaire (Pierre Granier-Deferre) : 7/10
In Their Skin (Jeremy Power Regimbal) : 4/10
Schizopolis (Steven Soderbergh) : 7.5/10
Crimson Peak (Guillermo del Toro) : 4.5/10
Z for Zachariah (Craig Zobel) : 7/10
I Wish (Hirokazu Kore-eda) : 7/10
Posse (Kirk Douglas) : 7/10
Ne réveillez pas un flic qui dort (José Pinheiro) : 5/10
Rampage (William Friedkin) : 7/10
Beasts of No Nation (Cary Fukunaga) : 7/10
Belles Familles (Jean-Paul Rappeneau) : 5.5/10
Asphalte (Samuel Benchetrit) : 6.5/10
Vers l'autre rive (Kiyoshi Kurosawa) : 7/10
Les Nouvelles Aventures d'Aladin (Arthur Benzaquen) : 2/10
Parole de Flic (José Pinheiro) : 6.5/10
La Désintégration (Philippe Faucon) : 7.5/10
Hell in the Pacific (John Boorman) : 7.5/10
The Martian (Ridley Scott) : 6.5/10
Aloha (Cameron Crowe) : 3/10
Young Ones (Jake Paltrow) : 6.5/10
Lone Survivor (Peter Berg) : 6/10
The Fault in Our Stars (Josh Boone) : 6/10
Regression (Alejandro Amenábar) : 3/10
[REC] 4 : Apocalypse (Jaume Balagueró) : 4/10
Gung Ho (Ron Howard) : 5.5/10
Last Exit To Brooklyn (Uli Edel) : 7/10

Films revus
They Live (John Carpenter) : 9/10 (+)
Escape From New York (John Carpenter) : 6.5/10 (-)
Christine (John Carpenter) : 7.5/10 (=)
Batman (Tim Burton) : 8/10 (=)
Big Trouble in Little China (John Carpenter) : 8.5/10 (+)
Prince of Darkness (John Carpenter) : 7/10 (=)
Planet of the Apes (Tim Burton) : 5/10 (=)
The World's End (Edgar Wright) : 7/10 (=)
Hellboy (Guillermo del Toro) : 7/10 (=)
Coup de tête (Jean-Jacques Annaud) : 6.5/10 (-)

Séries revues
Six Feet Under - saison 2 (Alan Ball) : 8.5/10 (=)

Mes films du mois de Janvier 2005 à Septembre 2015
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Janvier 2013 : The White Diamond (Werner Herzog)
Février 2013 : Oslo, 31 Août (Joachim Trier)
Mars 2013 : The Swimmer (Frank Perry)
Avril 2013 : Les Naufragés de l'Île de la Tortue (Jacques Rozier)
Mai 2013 : The Thin Blue Line (Errol Morris)
Juin 2013 : Hôtel Terminus (Marcel Ophuls)
Juillet 2013 : Tous les matins du monde (Alain Corneau)
Août 2013 : Gummo (Harmony Korine)
Septembre 2013 : Calmos (Bertrand Blier)
Octobre 2013 : Le Quai des Brumes (Marcel Carné)
Novembre 2013 : Inside Llewyn Davis (Joel Coen)
Décembre 2013 : A Matter of Life & Death (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Janvier 2014 : Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
Février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Avril 2014 : Underworld U.S.A. (Samuel Fuller)
Mai 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne)
Juin 2014 : Under The Skin (Jonathan Glazer)
Juillet 2014 : Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Août 2014 : Gallipoli (Peter Weir)
Septembre 2014 : Wonderland (Michael Winterbottom)
Octobre 2014 : Blancanieves (Pablo Berger)
Novembre 2014 : L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski)
Décembre 2014 : Whiplash (Damien Chazelle)
Janvier 2015 : Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Février 2015 : Allemagne Année Zéro (Roberto Rossellini)
Mars 2015 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov)
Avril 2015 : Images (Robert Atman)
Mai 2015 : Mia Madre (Nanni Moretti)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen)
Juillet 2015 : Les Glaneurs et la Glaneuse (Agnès Varda)
Août 2015 : The One I Love (Charlie McDowell)
Septembre 2015 : Bad Timing (Nicolas Roeg)
Dernière édition par Flol le 31 oct. 15, 14:57, édité 33 fois.

Avatar de l’utilisateur
El Dadal
Cadreur
Messages : 4191
Inscription : 13 mars 10, 01:34

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar El Dadal » 1 oct. 15, 12:04

OCTOBRE 2015

FILM DU MOIS
Image


Films découverts:
_ Sicario (Denis Villeneuve - 2015) Image
_ John et Mary (Peter Yates - 1969) Image
_ L'homme irrationnel (Woody Allen - 2015) Image
_ A Snake of June (Shinya Tsukamoto - 2002) Image
_ Troubles (Wolfgang Petersen - 1991) Image
_ Dheepan (Jacques Audiard - 2015) Image
_ Programmé pour tuer (Brett Leonard - 1995) Image
_ Marseille contrat (Robert Parrish - 1974) Image
_ Straight Outta Compton (F. Gary Gray - 2015) Image
_ La fin de Freddy: l'ultime cauchemar (Rachel Talalay - 1991) Image


Films revus:
_ Enquête sur une passion (Nicolas Roeg - 1980) Image
Dernière édition par El Dadal le 24 oct. 15, 12:35, édité 8 fois.

Avatar de l’utilisateur
Flavia
My Taylor is rich
Messages : 3388
Inscription : 4 juin 11, 21:27

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar Flavia » 1 oct. 15, 12:07

OCTOBRE 2015


Film(s) du mois

Image

Découvertes

Solaris (1972 - Andreï Tarkovski) 8.5
Les salauds dorment en paix (1960 - Akira Kurosawa) 8
La forteresse cachée (1958 - Akira Kurosawa) 8
Le temps de l'innocence (1993 - Martin Scorsese) 8
Le château de l'araignée (1957 - Akira Kurosawa) 8
Chien enragé (1949 - Akira Kurosawa) 7.5
La Dame de Windsor (1998 - John Madden) 7.5
La tête haute (2015 - Emmanuelle Bercot) 7
L'héritage (1976 - Mauro Bolognini) 7
La tendresse (2013 - Marion Hänsel) 7
Walk the line (2005 - James Mangold) 7
Si je reste (2014 - R.J. Cutler) 6.5
Tomorrowland (2015 - Brad Bird) 6.5
5 Flights Up (2015 - Richard Loncraine) 6.5
Les Croods (2013 - C. Sanders) 6.5
Gemma Bovery (2014 - Anne Fontaine) 6
La grande lessive (1968 - Jean Pierre Mocky) 6
Jurassic World (2015 - Colin Trevorrow) 6
Suzanne (2013 - Katell Quillévéré) 5.5
Le destin fabuleux de Désirée Clary (1942 - Sacha Guitry) 5
Avengers : L'ère d'Ultron (2015 - Joss Whedon) 4.5
San Andreas (2015 - Brad Peyton) 4


Séries en cours

The Walking Dead - Saison 6 -
The Knick - Saison 2 -

Fear the walking dead (2015 - Robert Kirkman) - 4



Spoiler (cliquez pour afficher)
2011

Juin : Mean Streets (Martin Scorsese)
Juillet : Waterloo Bridge (Mervyn LeRoy)
Août : Husbands (John Cassavetes)
Septembre : Le Charlatan (Edmund Goulding)
Octobre : Trois Camarades (Frank Borzage)
Novembre : La vie est belle (Frank Capra)
Décembre : Peter Ibbetson (Henry Hathaway)

2012

Janvier : La chevauchée des bannis (André De Toth)
Février : La dernière fanfare (John Ford)
Mars : To be or not to be (Ernst Lubitsch)
Avril : Coups de feu dans la Sierra (Sam Peckinpah)
Mai : Un homme est passé (John Sturges)
Juin : Le temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
Juillet : Drive (Nicolas Winding Refn)
Août : Annie Hall (Woody Allen)
Septembre : The descendants (Alexander Payne)
Octobre : Ambre (Otto Preminger)
Novembre : Les chaussons rouges (M. Powell & E. Pressburger)
Décembre : Colonel Blimp (M. Powell & E. Pressburger)

2013

Janvier : Edge of Darkness (Lewis Milestone)
Février : La Maîtresse du lieutenant français (Karel Reisz)
Mars : Skyfall (Sam Mendes)
Avril : La victime (Basil Dearden)
Mai : La mélodie du bonheur (Robert Wise)
Juin : Queen Kelly (Erich von Stroheim)
Juillet : Le Fleuve (Jean Renoir)
Août : 3H10 pour Yuma (Delmer Daves)
Septembre : Trust (David Schwimmer)
Octobre : Fail-Safe (Sidney Lumet) & Les Fils de l'homme (Alfonso Cuarón)
Novembre : Mulholland Drive (David Lynch)
Décembre : La Liste de Schindler (Steven Spielberg)

2014

Janvier : The Last Picture Show (Peter Bogdanovich)
Février : Sonate d'Automne & Les Fraises Sauvages (Ingmar Bergman)
Mars : Little Odessa (James Gray)
Avril : 12 Years a Slave (Steve McQueen) & La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche)
Mai : Démineurs (Kathryn Bigelow) & Philomena (Stephen Frears)
Juin : A History of Violence (David Cronenberg) - Miller's Crossing (J. & E. Coen) - Paris, Texas (Wim Wenders)
Juillet : Prisoners (Denis Villeneuve) & Eaux Profondes (Michel Deville)
Août : The Yards (James Gray)
Septembre : Sorcerer (William Friedkin)
Octobre : Fenêtre sur Cour (Alfred Hitchcock)
Novembre : Les Ailes (William A. Wellman) & La Règle du Jeu (Jean Renoir)
Décembre : Tempête à Washington (Otto Preminger)

2015

Janvier : La Fille de Ryan (David Lean)
Février : Andreï Roublev (Andreï Tarkovski)
Mars : Gens de Dublin (John Huston)
Avril : La leçon de piano (Jane Campion)
Mai : Le trou (Jacques Becker)
Juin : Les raisins de la colère (John Ford)
Juillet : Le bon, la brute et le truand (Sergio Leone)
Août : 8 1/2 (Federico Fellini) & La grande ville (Satyajit Ray)
Septembre : Barry Lyndon (Stanley Kubrick)
Octobre : Solaris (Andreï Tarkovski)
Dernière édition par Flavia le 31 oct. 15, 09:40, édité 12 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17633
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar Kevin95 » 1 oct. 15, 12:30

Octobre 2015

Film du mois :

Image

Liste des films découverts (ou presque) :

9,5/10

NEW YORK, NEW YORK (Martin Scorsese, 1977)
DÉSIRÉ (Sacha Guitry, 1937)

9/10

A CAVALLO DELLA TIGRE (Luigi Comencini, 1961)
FIFTH AVENUE GIRL (Gregory La Cava, 1939)
SELF DEFENSE (Paul Donovan & Maura O'Connell, 1983)

8,5/10

BRIGADE DES MŒURS (Max Pécas, 1985)
THE GREAT SINNER (Robert Siodmak, 1949)
MALONE (Harley Cokeliss, 1987)
SCHOCK (Mario Bava, 1977)
LE LAC DES MORTS VIVANTS (Jean Rollin, 1981)
RETOUR DE MANIVELLE (Denys de La Patellière, 1957)
RETURN OF THE EIGHTEEN BRONZEMEN (Joseph Kuo, 1976)

8/10

WHERE HAVE ALL THE PEOPLE GONE (John Llewellyn Moxey, 1974)
MAGIC (Richard Attenborough, 1978)
THE BLACK PANTHER (Cheng Hou, 1973)
BAD DAY ON THE BLOCK (Craig R. Baxley, 1997)
ADJUST YOUR TRACKING (Dan M. Kinem & Levi Peretic, 2013)

7,5/10

À GAUCHE EN SORTANT DE L'ASCENSEUR (Édouard Molinaro, 1988)
SYMBOL (Hitoshi Matsumoto, 2009)
THE MIRROR CRACK'D (Guy Hamilton, 1980)
ANOTHER THIN MAN (W.S. Van Dyke, 1939)

7/10

HOW AWFUL ABOUT ALLAN (Curtis Harrington, 1970)
MAN WANTED (William Dieterle, 1932)
THE CITY OF THE DEAD (John Llewellyn Moxey, 1960)
THE FOURTH WAR (John Frankenheimer, 1990)
SLAYGROUND (Terry Bedford, 1983)
SON OF ALI BABA (Kurt Neumann, 1952)

6,5/10

13 FRENCH STREET (Jean-Pierre Mocky, 2007)
BANG BANG (Serge Piollet, 1967)

5,5/10

THEY'RE A WEIRD MOB (Michael Powell, 1966)

5/10

LA DIVINE POURSUITE (Michel Deville, 1997)

3,5/10

STAIRCASE (Stanley Donen, 1969)

3/10

L'IMMORTELLE (Alain Robbe-Grillet, 1963)

Liste des films revisionnés :

10/10

PAT GARRETT & BILLY THE KID (Sam Peckinpah, 1973)
GOODFELLAS (Martin Scorsese, 1990)

9,5/10

LES AVENTURIERS (Robert Enrico, 1967)
THE COLOR OF MONEY (Martin Scorsese, 1986)
BRINGING OUT THE DEAD (Martin Scorsese, 1999)

9/10

DEATH WISH (Michael Winner, 1974)
LA SCOUMOUNE (José Giovanni, 1972)

8,5/10

CONVOY (Sam Peckinpah, 1978)
BOULEVARD DU RHUM (Robert Enrico, 1971)

8/10

LES LONGS MANTEAUX (Gilles Béhat, 1986)

7,5/10

MANIAC COP (William Lustig, 1988)

6,5/10

CONSPIRACY THEORY (Richard Donner, 1997)
Dernière édition par Kevin95 le 31 oct. 15, 16:18, édité 32 fois.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22826
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar AtCloseRange » 1 oct. 15, 12:32

(Re-)Découvertes:

La Maison des Ombres (Murphy) 6,5/10
Maryland (Winocour) 3/10
Man From Reno (Doyle) 6,5/10
Eye of the Tiger (Sarafian) 5,5/10
Captain America (Pyun) 5,5/10
Conversation Secrète (Coppola) 6/10
Hamburger Hill (Irvin) 7,5/10
Z For Zachariah (Zobel) 6/10
Une Etrange Affaire (Granier-Deferre) 6/10
I Believe in Unicorns (Meyerhoff) 5,5/10
L'Ultimatum des Trois Mercenaires (Aldrich) 3/10
A Walk Among the Tombstones (Frank) 5,5/10

Révisions:

Taxi Driver (Scorsese) 8/10
La Guerre des Etoiles (Lucas) 8/10
La Forteresse Noire (Mann) 5,5/10 (+)
Gabriel Over the White House (La Cava) 7,5/10
The Invention of Lying (Gervais) 6/10
Faute de Preuves (Moore) 5/10 (-)
A Vif (Jordan) 7/10
Le Temps de l'Innocence (Scorsese) 7/10
Dernière édition par AtCloseRange le 28 oct. 15, 00:44, édité 19 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Sybille
Accessoiriste
Messages : 1791
Inscription : 23 juin 05, 14:06

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar Sybille » 1 oct. 15, 12:38

OCTOBRE 2015

FILM DU MOIS

Yolanda and the thief
-- Vincente Minnelli

Image

DECOUVERTES
Ange (Lubitsch - 1937) : 7/10
Yolanda and the thief (Minnelli - 1945) : 7,5/10
La bohème (Vidor - 1926) : 7/10
Un homme très recherché (Corbijn - 2014) : 6,5/10

REVUS

MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2006 : Les contrebandiers de Moonfleet / Fritz Lang (1955)
Novembre 2006 : Heaven knows Mr Allison / John Huston (1957)
Décembre 2006 : La fille de Ryan / David Lean (1970)

Janvier 2007 : Le narcisse noir / Powell & Pressburger (1947)
Février 2007 : Le convoi des braves / John Ford (1950)
Mars 2007 : Cluny Brown / Ernst Lubitsch (1946)
Avril 2007 : Les fraises sauvages / Ingmar Bergman (1957)
Mai 2007 : La comtesse aux pieds nus / Joseph Mankiewicz (1954)
Juin 2007 : Umberto D / Vittorio de Sica (1951)
Juillet 2007 : Le tour du monde en 80 jours / Michael Anderson (1956)
Août 2007 : Night and the city / Jules Dassin (1950)
Septembre 2007 : Le jardin du diable / Henry Hathaway (1954)
Octobre 2007 : Miller's crossing / Joel & Ethan Coen (1990)
Novembre 2007 : The wind / Victor Sjöström (1928)
Décembre 2007 : Amarcord / Federico Fellini (1973)

Janvier 2008 : L'homme qui tua Liberty Valance / John Ford (1962)
Février 2008 : The lady Eve / Preston Sturges (1941)
Mars 2008 : Apocalypse now / Francis Ford Coppola (1979)
Avril 2008 : Manhattan / Woody Allen (1979)
Mai 2008 : La route des Indes / David Lean (1984)
Juin 2008 : Avanti ! / Billy Wilder (1972)
Juillet 2008 : The man from Laramie / Anthony Mann (1955)
Août 2008 : The clock / Vincente Minnelli (1945)
Septembre 2008 : A letter to three wives / Joseph Mankiewicz (1949)
Octobre 2008 : Ordet / Carl Theodor Dreyer (1954)
Novembre 2008 : Une partie de campagne / Jean Renoir (1936)
Décembre 2008 : Oliver ! / Carol Reed (1968)

Janvier 2009 : Le deuxième souffle / Jean-Pierre Melville (1966)
Février 2009 : Miss Pettigrew / Bharat Nalluri (2009)
Mars 2009 : Le fleuve sauvage / Elia Kazan (1960)
Avril 2009 : The servant / Joseph Losey (1964)
Mai 2009 : Un tramway nommé désir / Elia Kazan (1951)
Juin 2009 : Sur les quais / Elia Kazan (1954)
Juillet 2009 : Whatever works / Woody Allen (2009)
Août 2009 : White heat / Raoul Walsh (1949)
Septembre 2009 : Neverland / Marc Forster (2005)
Octobre 2009 : Under Capricorn / Alfred Hitchcock (1949)
Novembre 2009 : Westward the women / William Wellman (1951)
Décembre 2009 : Je suis un évadé / Mervyn LeRoy (1932)

Janvier 2010 : Bright Star /Jane Campion (2010)
Février 2010 : Sherlock Holmes / Guy Ritchie (2010)
Mars 2010 : L'Atalante / Jean Vigo (1934)
Avril 2010 : They drive by night / Raoul Walsh (1940)
Mai 2010 : Slightly Scarlet / Allan Dwan (1956)
Juin 2010 : Permission jusqu'à l'aube / John Ford & Mervyn LeRoy (1955)
Juillet 2010 : Monika / Ingmar Bergman (1953)
Août 2010 : Maris et femmes / Woody Allen (1992)
Septembre 2010 : 3.10 pour Yuma / Delmer Daves (1956)
Octobre 2010 : L'homme à la caméra / Dziga Vertov (1929)
Novembre 2010 : La règle du jeu / Jean Renoir (1939)
Décembre 2010 : L'ange de la rue / Frank Borzage (1928)

Janvier 2011 : Opening night / John Cassavetes (1977)
Février 2011 : Darling / John Schlesinger (1965)
Mars 2011 : The young Victoria / Jean-Marc Vallée (2009)
Avril 2011 : A matter of life and death / Michael Powell & Emeric Pressburger (1946)
Mai 2011 : Objective, Burma ! / Raoul Walsh (1945)
Juin 2011 : L'armée des ombres / Jean-Pierre Melville (1969)
Juillet 2011 : L'idiot / Akira Kurosawa (1951)
Août 2011 : Melancholia / Lars von Trier (2011)
Septembre 2011 : The tarnished angels / Douglas Sirk (1958)
Octobre 2011 : Scarface / Howard Hawks (1932)
Novembre 2011 : Bungalow pour femmes / Raoul Walsh (1956)
Décembre 2011 : Madame Bovary / Vincente Minnelli (1949)

Janvier 2012 : Sadie McKee / Clarence Brown (1934)
Février 2012 : La rue de la honte / Kenji Mizoguchi (1956)
Mars 2012 : La forteresse cachée / Akira Kurosawa (1958)
Avril 2012 : Bunny Lake is missing / Otto Preminger (1965)
Mai 2012 : Le visage / Ingmar Bergman (1958)
Juin 2012 : Le quai des brumes / Marcel Carné (1938)
Juillet 2012 : Charles mort ou vif / Alain Tanner (1969)
Août 2012 : Lettre d'une inconnue / Max Ophuls (1948)
Septembre 2012 : The world ten times over / Wolf Rilla (1963)
Octobre 2012 : Le juge et l'assassin / Bertrand Tavernier (1976)
Novembre 2012 : La flèche brisée / Delmer Daves (1950)
Décembre 2012 : All this and heaven too / Anatole Litvak (1940)

Janvier 2013 : The loneliness of the long distance runner / Tony Richardson (1962)
Février 2013 : Citizen Kane / Orson Welles (1941)
Mars 2013 : The innocents / Jack Clayton (1961)
Avril 2013 : Nuages flottants / Mikio Naruse (1955)
Mai 2013 : Day of the outlaw / André De Toth (1959)
Juin 2013 : City for conquest / Anatole Litvak (1940)
Juillet 2013 : Thé et sympathie / Vincente Minnelli (1956)
Août 2013 : Underworld U.S.A. / Samuel Fuller (1960)
Septembre 2013 : The man I love / Raoul Walsh (1947)
Octobre 2013 : The temptress / Fred Niblo (1926)
Novembre 2013 : Rain / Lewis Milestone (1932)
Décembre 2013 : Duel in the sun / King Vidor (1946)

Janvier 2014 : Back street / John Stahl (1932)
Février 2014 : Un amour éternel / Keisuke Kinoshita (1961)
Mars 2014 : Nous ne vieillirons pas ensemble / Maurice Pialat (1972)
Avril 2014 : Feu Mathias Pascal / Marcel L'Herbier (1926)
Mai 2014 : Europe 51 / Roberto Rossellini (1952)
Juin 2014 : Pat and Mike / George Cukor (1952)
Juillet 2014 : Easy living / Mitchell Leisen (1937)
Août 2014 : L'étrange aventurière / Frank Launder (1946)
Septembre 2014 : The hoodlum / Sidney Franklin (1919)
Octobre 2014 : Footsteps in the fog / Arthur Lubin (1955)
Novembre 2014 : Passion ardente / Kiju Yoshida (1967)
Décembre 2014 : La légende de Gösta Berling / Mauritz Stiller (1924)

Janvier 2015 : Beyond the forest / King Vidor (1949)
Février 2015 : The bride of Frankenstein / James Whale (1935)
Mars 2015 : The poor little rich girl / Maurice Tourneur (1917)
Avril 2015 : A farewell to arms / Frank Borzage (1932)
Mai 2015 : Le salaire de la peur / Henri-Georges Clouzot (1953)
Juin 2015 : Conte d'automne / Eric Rohmer (1998)
Juillet 2015 : Daïnah la métisse / Jean Grémillon (1931)
Août 2015 : Isadora / Karel Reisz (1968)
Septembre 2015 : Wings / William Wellman (1927)
Octobre 2015 : Yolanda and the thief / Vincente Minnelli (1945)
Dernière édition par Sybille le 30 oct. 15, 12:07, édité 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3262
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar Vic Vega » 1 oct. 15, 12:39

Octobre 2015


Film du mois
Requiem pour un massacre de Kato Tai


Films découverts
The Assassin de Hou Hsiao Hsien 8/10
Requiem pour un massacre de Kato Tai 8/10
Le Jeu présidentiel de Yamashita Kosaku 7/10
Les Copains d'Eddie Coyle de Peter Yates 7/10
Wild Search de Ringo Lam 6/10
Le Pont des espions de Steven Spielberg 5/10
Wild City de Ringo Lam 5/10
Veteran de Ryu Seung-wan 4/10
Wet sand in august de Fujita Toshiya 4/10
The King of pigs de Yeon Sang-ho 4/10
Ryuzo and his seven henchmen de Kitano Takeshi 2/10


Séries TV
Flight of the conchords Saison 1 6/10


Films revus (Hors compétition)
Casino de Martin Scorsese 9/10


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
mars 2012=Wings (William A. Wellman)
avril 2012=L'Insoumis (Alain Cavalier)
mai 2012=The Nickel Ride (Robert Mulligan)
juin 2012=Nightfall (Jacques Tourneur)
juillet 2012=Chasse au gang (André De Toth)
août 2012=Pitfall (André De Toth)
septembre 2012=Nashville (Robert Altman)
octobre 2012=Mandingo (Richard Fleischer)
novembre 2012=Typhoon Club (Somai Shinji)
décembre 2012=La Jetée (Chris Marker)
janvier 2013=Le Quatrième homme (Phil Karlson)
février 2013=La Brute revient au pays natal (Imamura Shohei)
mars 2013=Madame Bovary (Vincente Minnelli)
avril 2013=Le Père Noël A Les Yeux Bleus (Jean Eustache)
mai 2013=Kill me again (John Dahl)
juin 2013=Veuve mais pas trop (Jonathan Demme)
juillet 2013=Les Mauvaises Fréquentations (Jean Eustache)
août 2013=Ça chauffe au lycée Ridgemont (Amy Heckerling)
septembre 2013=Boire et déboires (Blake Edwards)
octobre 2013=A Petal (Jang Sun-woo)
novembre 2013=Echec à l'organisation (John Flynn)
décembre 2013=Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
janvier 2014= That day on the beach (Edward Yang)
février 2014=Une Sale histoire (Jean Eustache)
mars 2014=Bon Voyage (Jean-Paul Rappeneau)
avril 2014=Frankenweenie (1984) (Tim Burton)
mai 2014=La Chatte des montagnes (Ernst Lubitsch)
juin 2014=Solitude (Paul Fejos)
juillet 2014=Mon ami Ivan Lapchine (Alexeï Guerman)
août 2014=Enfants de salauds (André De Toth)
septembre 2014=Le Flambeur (Karel Reisz)
octobre 2014=Du Rififi chez les hommes (Jules Dassin)
novembre 2014=Metade Fumaca (Riley Yip)
décembre 2014=Monsieur Klein (Joseph Losey)
janvier 2015=Le Kimono Rouge (Samuel Fuller)
février 2015=The Beast to Die (Murakawa Toru)
mars 2015=Mafioso (Alberto Lattuada)
avril 2015=Dragon Inn (King Hu)
mai 2015=Génération Proteus (Donald Cammell)
juin 2015=Ryuji (Kawashima Toru)
juillet 2015=Paradis perdu (Abel Gance)
août 2015=Une Chambre en ville (Jacques Demy)
septembre 2015=Les Neuf Reines (Fabián Bielinsky)
Dernière édition par Vic Vega le 31 oct. 15, 13:34, édité 13 fois.
ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5579
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar Best » 1 oct. 15, 12:46

Octobre 2015

Film du mois

Seul sur Mars (Ridley Scott)

Image


Films découverts (Re)

Sicario (Denis Villeneuve) 8/10
Notre petite sœur (Hirokazu Koreeda) 8/10
Star Wars : The Clone Wars (Dave Filoni) 8/10
Mune Le gardien de la lune (Benoît Philippon, Alexandre Heboyan) 7,5/10
Dragon Ball Z - La Résurrection de F (Tadayoshi Yamamuro) 7,5/10
Hôtel Transylvanie 2 (Genndy Tartakovsky) 6,5/10
Le Labyrinthe : La Terre brûlée (Wes Ball) 6/10
L'homme irrationnel (Woody Allen) 5,5/10
Spy (Paul Feig) 5/10



Films revus (Hors compétition)

Captain America, le soldat de l'hiver (Anthony Russo, Joe Russo) 9/10 ▲
Hellboy II : les légions d'or maudites (Guillermo del Toro) 8,5/10 ►
Hôtel Transylvanie (Genndy Tartakovsky) 7,5/10 ▲



Séries (Hors compétition)

Food wars (Yonetani Yoshitomo ) 8,5/10
Rokka no Yuusha (Takahashi Takeo) 7,5/10

The Clone wars - Saison 1 7,5/10
The Clone wars - Saison 2 8/10
The Clone wars - Saison 3 8/10
The Clone wars - Saison 4 7,5/10
The Clone wars - Saison 5 7,5/10
The Clone wars - Saison 6 8/10

Star wars rebels - Saison 1 7,5/10

Notation

10/10 : Je suis en extase
9,5/10 : Je suis aux anges
9/10 : Je jubile
8,5/10 : J'adore
8/10 : J'aime beaucoup
7,5/10 : J'aime
7/10 : J'aime bien
6,5/10 : J'aime assez
6/10 : J'aime moyennement
5,5/10 : J'aime sans plus
5/10 : Entre deux eaux
4/10 : Je n'aime pas vraiment
3/10 : Je n'aime pas
2/10 : Je n'aime pas du tout
1/10 : Je déteste
0/10 : Où est mon pulvérisateur ?


Révisions revues ▲ à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique

Mes films du mois de Mai 2005 à Septembre 2015

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Best le 28 oct. 15, 17:29, édité 15 fois.

Avatar de l’utilisateur
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Messages : 10298
Inscription : 21 avr. 03, 16:18

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar -Kaonashi Yupa- » 1 oct. 15, 13:03

Image

Octobre 2015

Film du mois
Foxcatcher

Films découverts
A Most Violent Year (JC Chandor) ***
Foxcatcher (Bennet Miller) ****
Populaire (Régis Roinsard) **
Leviathan (Andrei Zviagintsev) ***

Films revus (Hors compétition)
Ponyo sur la falaise (Hayao Miyazaki) ****
Il était une forêt (Luc Jacquet) ***
Mad Max: Fury Road (George Miller) *****

Mes films du mois (depuis mai 2005)
Spoiler (cliquez pour afficher)

2005
mai : Star Wars : Épisode III - La Revanche des Sith (Georges Lucas)
juin : Les Poupées russes (Cédric Klapish)
juillet : La Fille de Ryan (David Lean)
août : La Femme de Seisaku (Masumura Yasuzo)
septembre : La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre : Cette sacrée vérité (Leo McCarey)
novembre : Les Quatre cavaliers de l'Apocalypse (Vincente Minnelli)
decembre : L'Enfant (Luc et Jean-Pierre Dardenne)


2006
janvier : Good Night, and Good Luck (Georges Clooney)
février : Le Nouveau monde (Terrence Malick)
mars : L'Incompris (Luigi Comencini)
avril : Scaramouche (Georges Sidney)
mai : La Terre tremble (Luchino Visconti)
juin : The Host (Bong Joon-ho)
juillet : Volver (Pedro Almodovar)
août : Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir)
septembre : Sandra (Luchino Visconti)
octobre : Le Vent se lève (Ken Loach)
novembre : Les Fils de l'homme (Alfonso Cuaron)
décembre : Kwaïdan (Kobayashi Masaki)


2007
janvier : The Foutain (Darren Aronofsky)
février : Allemagne année zéro (Roberto Rossellini)
mars : Cria Cuervos (Carlos Saura)
avril : La Femme des sables (Teshigahara Hiroshi)
mai : Que le spectacle commence ! (Bob Fosse)
juin : Le Temps des gitans (Emir Kusturica)
juillet : Les Simpson, le film (David Silvermann)
août : Mondovino (Jonathan Nossiter)
septembre : Secret Sunshine (Lee Chang-dong)
octobre : L'Heure suprême (Frank Borzage)
novembre : La dolce vita (Federico Fellini)
décembre : No Country for Old Men (Joel & Ethan Coen)


2008
janvier : Sweeney Todd, le barbier démoniaque de Fleet Street (Tim Burton)
février : La Graine et le mulet (Abdelatif Kechiche)
mars : There Will be Blood (Paul Thomas Anderson)
avril : Le Bel Antonio (Mauro Bolognini)
mai : Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal (Steven Spielberg)
juin : Une histoire d'amour suèdoise (Roy Andersson)
juillet : The Dark Knight (Christopher Nolan)
août : Wall.E (Andrew Stanton)
septembre : Lenny (Bob Fosse)
octobre : Qu'est-il arrivé à Baby Jane (Robert Aldrich)
novembre : L'Echange (Clint Eastwood)
décembre : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman)


2009
Janvier : Les Innocents (Jack Clayton)
Février : L'Etrange histoire de Benjamin Button (David Fincher)
Mars : Gran Torino (Clint Eastwood)
Avril : Ponyo sur la falaise (Hayao Miyazaki)
Mai : Coraline (Henry Selick)
Juin : Still Walking (Hirokazu Kore-eda)
Juillet : The Fall (Tarsem Singh)
Août : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Septembre : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Octobre : Le Ruban blanc (Michael Haneke)
Novembre : Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (Jim Abraham, David Zucker & Jerry Zucker)
Décembre : Avatar (James Cameron)


2010
janvier : Bright Star (Jane Campion)
février : Le Bonheur (Alexandre Medvedkine)
mars : Le Guerrier silencieux (Nicolas Winding Refn)
avril : Zéro de conduite (Jean Vigo)
mai : Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert)
juin : Moon (Duncan Jones)
juillet : Into the Wild (Sean Penn)
août : Regarde les hommes tomber (Jacques Audiard)
septembre : Poetry (Lee Chang-dong)
octobre : Macadam Cowboy (John Schlesinger)
novembre : Quand passent les cigognes (Mikhail Kalatozov)
décembre : Une belle journée d'été (Edward Yang)


2011
janvier : Le Vieux fusil (Robert Enrico)
février : Reds (Warren Beatty)
mars : Winter's Bone (Debra Granik)
avril : Bleu (Krzysztof Kieslowski)
Mai : Miracle en Alabama (Arthur Penn)
Juin : Alexandre le bienheureux (Yves Robert)
Juillet : Bienvenue Mister Chance (Hal Ashby)
Août : The Thing (John Carpenter)
septembre : Moby Dick (John Huston)
octobre : Un après-midi de chien (Sidney Lumet)
novembre : Mes chers amis (Mario Monicelli)
décembre : Hunger (Steve McQueen)


2012
janvier : Z (Costa-Gavras)
février : Ivan le terrible (Sergueï M. Eisenstein)
mars : Le Retour (Andreï Zviaguintsiev)
avril : Mad Men saisons 1 à 4 (Matthew Weiner)
mai : Paris (Cédric Klapisch)
juin : De rouille et d'os (Jacques Audiard)
juillet : Shotgun Stories (Jeff Nichols)
août : The Dark Knight rises (Christopher Nolan)
septembre : Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio)
octobre : Baraka (Ron Fricke)
novembre : Le Complexe du castor (Jodie Foster)
décembre : Mary & Max (Adam Elliot)


2013
janvier : Sur écoute/The Wire, saison 1 (David Simon)
Février : À la Merveille (Terrence Malick)
Mars : Fish Tank (Andrea Arnold)
Avril : Amour (Michael Haneke)
Mai : Django unchained (Quentin Tarantino)
Juin : Guerre et paix (Sergueï Bondartchouk)
Juillet : Pacific Rim (Guillermo del Toro)
Août : The Master (Paul Thomas Anderson)
Septembre : Notre pain quotidien (Nikolaus Geyrhalter)
Octobre : Les Enfants loups Ame et Yuki (Mamoru Hosoda)
Novembre : Gravity (Alfonso Cuaron)
Décembre : 9 mois ferme (Albert Dupontel)


2014
Janvier : Pelle le conquérant (Bille August)
Février : Sur écoute/The Wire, saison 5
Mars : 12 Years a Slave (Steve McQueen)
Avril : Les Invisibles (Sébastien Lifshitz)
Mai : Elle et lui (Leo McCarey, 1939)
Juin : Né un 4 juillet (Oliver Stone)
Juillet 2014 : Le Conte de la Princesse Kaguya (Isao Takahata)
Août 2014 : C'est quoi la vie ? (François Dupeyron)
Septembre 2014 : La Route (John Hillcoat)
Octobre 2014 : Profils paysans - La Vie moderne (Raymon Depardon)
Novembre 2014 : La Chambre bleue (Mathieu Amalric)
Décembre 2014 : Massacre à la tronçonneuse (Tobe Hooper)


2015
janvier : Birdman (Alejandro Gonzalez Inarritu)
février : Nebraska (Alexander Payne)
mars : La Solitude du coureur de fond (Tony Richardson)
avril : A Touch of Sin (Jian Zhangke)
mai : Mad Max : Fury Road (George Miller)
juin : La Commune, Paris 1871 (Peter Watkins)
juillet : Oslo, 31 août (Joachim Trier)
août : L'Homme qui plantait des arbres (Frédéric Back)
septembre : Blue Ruin (Jeremy Saulnier)
Dernière édition par -Kaonashi Yupa- le 8 nov. 15, 22:28, édité 4 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
jonathan271190
Stagiaire
Messages : 58
Inscription : 27 janv. 15, 15:04

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar jonathan271190 » 1 oct. 15, 13:24

Octobre 2015

La poursuite impitoyable(1966) d'Arthur Penn 15/20
Le Charlatan(1947) d'Edmund Goulding 15/20
Échec à l'organisation(1973) de John Flynn 14,5/20
Blood Diamond(2006) d'Edward Zwick 14,5/20
Rapid Fire(1992) de Dwight H. Little 14/20
SPL:Sha po lang(2005) de Wilson Yip 13/20
Tchao Pantin(1983) de Claude Berri 12/20
Carancho(2010) de Pablo Trapero 12/20
Kung Fu Jungle(2014) de Teddy Chan 11/20
Tokarev(2014) de Paco Cabezas 8/20
Dernière édition par jonathan271190 le 31 oct. 15, 15:36, édité 6 fois.

Avatar de l’utilisateur
Tommy Udo
Producteur
Messages : 8655
Inscription : 22 août 06, 14:23

Re: Votre film du mois d'Octobre 2015

Messagepar Tommy Udo » 1 oct. 15, 13:41

Film du mois d'octobre 2015



Image





UN MAUVAIS GARÇON (Jean Boyer, 1936) 9/10

MORT D'UN POURRI (Georges Lautner, 1977) 8/10
MARCELINO, PAN Y VINO (Ladislao Vajda, 1955) 8/10

DRACULA (Tod Browning, 1931) 4/10

LA NUIT DU CARREFOUR (Jean Renoir, 1932) 2/10



Films de télévision

LES ENQUÊTES DU COMMISSAIRE MAIGRET - (1) : CECILE EST MORTE (1967) 6/10
LES ENQUÊTES DU COMMISSAIRE MAIGRET - (2) : LA TÊTE D'UN HOMME (1967) 6,5/10
LES ENQUÊTES DU COMMISSAIRE MAIGRET - (3) : LE CHIEN JAUNE (1968) 5,5/10
LES ENQUÊTES DU COMMISSAIRE MAIGRET - (5) : L'INSPECTEUR CADAVRE (1968) 6,5/10
LES ENQUÊTES DU COMMISSAIRE MAIGRET - (6) : FELICIE EST LA (1968) 6/10




-----------------------------------
Légende :
Films (re)découverts
Films revus (hors concours)
-----------------------------------
Dernière édition par Tommy Udo le 27 mai 16, 22:53, édité 26 fois.