Question technique

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
k-chan
squatteur
Messages : 14138
Inscription : 16 avr. 05, 05:22
Localisation : on the road again.

Messagepar k-chan » 21 août 07, 20:09

Toujours chez De Palma

The Untouchables
Image

Avatar de l’utilisateur
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Messages : 23979
Inscription : 19 janv. 06, 15:33
Localisation : Californie, années 50

Messagepar ed » 21 août 07, 20:31

Dans le même style, dans Femme Fatale, y'a ce plan affreux en contre-champ du fameux strip-tease, avec le costaud qui bave et Banderas en arrière-plan qui se passe la main dans les cheveux (parce qu'il est tourmenté)
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image

Avatar de l’utilisateur
Nada
Machino
Messages : 1370
Inscription : 26 déc. 03, 18:39

Messagepar Nada » 21 août 07, 21:11

S'il s'agit d'un plan fait directement au tournage à l'aide d'une lentille spéciale, ce qui n'est le cas ni de Citizen Kane ni de Night of the Hunter comme l'a précisé Gounou, le "truc" en question s'appelle un split diopter shot.
Une petite discussion sur ce forum explique tout ça plutôt bien.
Image
God is good, He gave us Hollywood.

Avatar de l’utilisateur
Nestor Almendros
Déçu
Messages : 20419
Inscription : 12 oct. 04, 00:42
Localisation : dans les archives de Classik

Messagepar Nestor Almendros » 21 août 07, 21:28

Une modeste intervention pour dire que quand j'ai remarqué cet effet pour la première fois, c'était dans la série Twin Peaks. Warren Beatty s'est bien laché aussi avec ça dans DICK TRACY il me semble...

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5397
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Messagepar Blue » 21 août 07, 22:05

Nada a écrit :S'il s'agit d'un plan fait directement au tournage à l'aide d'une lentille spéciale, ce qui n'est le cas ni de Citizen Kane ni de Night of the Hunter comme l'a précisé Gounou, le "truc" en question s'appelle un split diopter shot.
Une petite discussion sur ce forum explique tout ça plutôt bien.


Thanks pour le lien. Ils remontent jusqu'à "King of Kings" de Nicholas Ray (1961). Je ne l'ai pas vu, donc si quelqu'un pouvait confirmer...
Ils parlent aussi du "War and Peace" de Bondarchuk (1968), que je vais visionner prochainement.
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5397
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Messagepar Blue » 21 août 07, 22:16

ed a écrit :Dans le même style, dans Femme Fatale, y'a ce plan affreux en contre-champ du fameux strip-tease, avec le costaud qui bave et Banderas en arrière-plan qui se passe la main dans les cheveux (parce qu'il est tourmenté)


Image

On a déjà vu De Palma plus inspiré... :mrgreen:
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5397
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Messagepar Blue » 21 août 07, 22:27

MJ a écrit :On peut aussi penser à Europa de Von Trier, qui dans un registre plus récent utilise l'effet avec un grand talent.


Un sacré festival d'audaces visuelles, ce film !

Image

Image
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach

Avatar de l’utilisateur
Nada
Machino
Messages : 1370
Inscription : 26 déc. 03, 18:39

Messagepar Nada » 22 août 07, 00:19

Blue a écrit :Ils remontent jusqu'à "King of Kings" de Nicholas Ray (1961). Je ne l'ai pas vu, donc si quelqu'un pouvait confirmer...

Image
Image
God is good, He gave us Hollywood.

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5397
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Messagepar Blue » 22 août 07, 00:21

Ah ouais quand même 8)
Classe, merci
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5397
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Messagepar Blue » 22 août 07, 00:36

Un exemple de ce qu'on peut faire aujourd'hui, avec un plan qui fut retouché numériquement :

Oldboy (Park Chan-Wook, 2003)
Image
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach

Avatar de l’utilisateur
Nomorereasons
Dédé du Pacifique
Messages : 5151
Inscription : 29 mai 07, 20:19

Messagepar Nomorereasons » 22 août 07, 10:17

Je ne sais pas si je suis vraiment dans le sujet, mais on a coutume de tenir Jean Renoir pour le théoricien (dans ses films bien sûr) de la profondeur de champ, qui permettait selon lui, grâce à la simultaneité des actions au second ou troisième plan, de nuancer l'action principale, voire la faire mentir.
Les limites de mon post, c'est que ce topic semble s'occuper davantage de l'influence des actions d'arrière-plan sur un personnage filmé en plan principal, dans le but narratif consistant non plus à faire partager une vision fissurée de la vérité (le modèle de Renoir) que de compléter la psychologie d'un personnage ou d'en délivrer un secret au spectateur -sans toutefois s'adresser directement à lui mais en en faisant le témoin privilégié- en ce qu'on peut rapprocher ce procédé de l'aparté.

Avatar de l’utilisateur
AlexRow
The cRow
Messages : 25590
Inscription : 27 mars 05, 13:21
Localisation : Granville (50)

Messagepar AlexRow » 22 août 07, 11:15

Michel-Ange, médaillon de la Sainte Famille (tondo Doni), vers 1507

Image

Titien, la Vénus d'Urbin, 1538
Image

Et je suppose qu'entre la peinture et le cinéma, il a dû y avoir des photographes qui ont adapté ce procédé de composition.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages

Avatar de l’utilisateur
Nada
Machino
Messages : 1370
Inscription : 26 déc. 03, 18:39

Messagepar Nada » 22 août 07, 12:20

Blue a écrit :Ils parlent aussi du "War and Peace" de Bondarchuk (1968), que je vais visionner prochainement.


Image
Image
God is good, He gave us Hollywood.

Avatar de l’utilisateur
Max Schreck
David O. Selznick
Messages : 14811
Inscription : 13 août 03, 12:52
Localisation : Hong Kong, California

Messagepar Max Schreck » 22 août 07, 19:38

Très intéressant. Je comptais justement lancer un de ces 4 une discussion sur cette technique, particulièrement flagrante chez De Palma en effet et qui m'avait bien interpellée sur le Star Trek de Robert Wise (évoqué dans le lien posté par Nada).

Image

J'étais persuadé qu'il s'agissait d'une double exposition, où l'on tournait deux fois de suite la scène avec des caches, avec d'abord le premier plan net, puis le second.

J'avoue bien aimer le résultat en général, pourtant criant d'artificialité mais qui ne me fait pas pour autant sortir du film.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5397
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Messagepar Blue » 22 août 07, 23:24

Exemples d'utilisation de la profondeur de champ dans "Citizen Kane" d'Orson Welles (1941) :

Image

Image
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach