La Comédie italienne

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11421
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar bruce randylan » 26 nov. 19, 00:45

La mia signora (Tinto Brass & Luigi Comencini & Mauro Bolognini - 1964)

Image

Un très bon films constitués de 5 sketchs qui a l'avantage d'être tous interprêté par le duo Alberto Sordi / Silvana Mangano.

Le sketch de Comencini est le seul à ne pas être co-écrit par Rodolfo Sonego. Il présente un architecte peu scrupuleux de la sauvegarde du patrimoine historique et qui cherche à obtenir un permis de construire d'un ministre. Il fait passer une call girl pris en auto-stop pour sa femme en espérant qu'elle puisse jouer de ses charmes pour influencer le ministre.
Le duo fonctionne bien avec une Mangano brillante dans une femme d'origine populaire que Sordi essaie d’élever le temps d'un week-end et qui se découvre par la-même une certaine noblesse d'âme en rentrant trop dans son rôle. Assez bien écrit, caustique sans être trop méchant et qui se révèle assez touchant en faisant passer Sordi un peu au second plan durant sa seconde moitié. L'épilogue est bien trouvé et en fait un honnête représentant de la comédie à l'italienne. La mise en scène de Comencini tire un excellent parti du cadre estival en jouant sur la profondeur de champ.
Sergio Corbucci en tira un remake en 1987.

Tinto Brass signe deux sketch assez courts : le premier met en scène un Sordi excédé par les gazouillis que son épouse adresse à son oiseau en cage. L'opposition entre le mutisme de Sordi et le moulin à parole de Mangano est percutant, comme la mise en place de la réponse de Sordi. Ca ne va tout de même pas très loin et la conclusion est assez prévisible. Tinto s'éclate surtout dans une mise en scène très moderne avec des travellings rapides, des plans serrés et un montage bourré de jump cuts. Plutôt amusant.
Le second est plus posé mais assez limité dans son postulat : lors d'un dépôt de plainte dans un commissariat, un mari est plus contrarié par le vol de sa voiture de sport que par la révélation de son épouse qui a pris le véhicule lors d'une aventure extra-conjugale. Des trouvailles dans le découpages et un souci des réactions mais ça reste trop superficiel pour marquer les esprits. Sympa mais un peu léger.

Bolognini signe deux sketchs également. Le premier est assez court et mordant avec un Sordi à l’hôpital recevant la visite de sa famille qui lui reproche d'être alité. Là aussi, sa trop courte durée l'empêche de développer son étude de caractères qui ne décolle pas vraiment. Ca ferait un bon postulat à creuser cela dit.

Par contre, son deuxième sketch est un pur bijou et une merveille qui en fait une référence du genre et donc un trésor méconnu. Sordi et Mangano campent deux personnes mariés respectivement à des personnes égoïstes les rabaissants perpétuellement. Ils échangent tous deux quelques regards de séduction alors qu'ils accompagnent leur conjoints à l'aéroport. Le hasard placent ces derniers dans le même avion qui connait une panne et risque de s'écraser. Cette nouvelle logiquement angoissante se transforme en un espoir d'un nouveau départ pour Sordi et Mangano qui attendent ensemble davantage d'informations.
Le scénario de Sonego est brillant, mélangeant tendresse, humour noir, mélancolie, d'introspection et étude de caractère. Ce sujet inspire logiquement l'équipe à commencer par Bolognini dont la réalisation est élégante, classieuse, précise et qui n'appuie aucun des registres du scénario pour une réelle unité de ton qui fait tout l'attrait du sujet. Et puis, il y a l'interprétation magistrale des deux comédiens qui parviennent à nuancer leur jeu pour faire passer presque tout le temps différents niveaux dans leur expression. On sent vraiment la dichotomie entre leur culpabilité d'espérer un catastrophe et un désir aussi naissant que complice pour une compréhension mutuelle.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
land of hope and dreams

Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Messages : 20426
Inscription : 31 déc. 04, 14:17
Localisation : Dans le cerveau de Dale Cooper

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Jack Carter » 26 nov. 19, 08:02

Celui-là,je me le note.

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 14720
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Supfiction » 26 nov. 19, 10:51

Quand je tape La Mia Signora sur Amazon, je tombe sur des dvds de cul..

Avatar de l’utilisateur
John Holden
Accessoiriste
Messages : 1646
Inscription : 1 sept. 14, 21:41

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar John Holden » 26 nov. 19, 12:42

Supfiction a écrit :Quand je tape La Mia Signora sur Amazon, je tombe sur des dvds de cul..


Et pour cause, même en Italie il n'a visiblement pas été édité.

Avatar de l’utilisateur
Arn
Accessoiriste
Messages : 1562
Inscription : 19 oct. 17, 16:32

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Arn » 26 nov. 19, 13:12

Très belle découverte hier de Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ? de Ettore Scola via la belle copie du BRM6 vidéos.
Une belle comédie d'aventure humaniste avec un cast hilarant et touchant. Je trouve juste que le dernier tiers baisse un peu en terme de rythme. Ca reste bon et c'est peut être voulu, mais j'aurais aimé que ça soit un peu plus resserré dans son final.

Et je me demandais par la même occasion ce qu'il y avait de dispo en France (ou pas d'ailleurs) en BR en terme de comédie à l'italienne. J'ai Divorce à l'italienne dans la même collec.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 18488
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Rick Blaine » 26 nov. 19, 13:18

Arn a écrit :Très belle découverte hier de Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ? de Ettore Scola via la belle copie du BRM6 vidéos.
Une belle comédie d'aventure humaniste avec un cast hilarant et touchant. Je trouve juste que le dernier tiers baisse un peu en terme de rythme. Ca reste bon et c'est peut être voulu, mais j'aurais aimé que ça soit un peu plus resserré dans son final.

Et je me demandais par la même occasion ce qu'il y avait de dispo en France (ou pas d'ailleurs) en BR en terme de comédie à l'italienne. J'ai Divorce à l'italienne dans la même collec.

En BR très peu de chose. A part ces deux là il y avait eu quelques titres dans chez ESC (Le Prophète, Brancaleone aux Croisades, Canard à l'orange.. j'en oublie peut-être 1 ou 2)
En DVD beaucoup plus, dans cette collection M6 justement, chez Studio Canal et un peu chez Tamasa, chez ESC.

Avatar de l’utilisateur
bruce randylan
Mogul
Messages : 11421
Inscription : 21 sept. 04, 16:57
Localisation : lost in time and lost in space

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar bruce randylan » 26 nov. 19, 13:49

John Holden a écrit :
Supfiction a écrit :Quand je tape La Mia Signora sur Amazon, je tombe sur des dvds de cul..


Et pour cause, même en Italie il n'a visiblement pas été édité.


Il doit être assez rare en effet car Jean Gili était dans la salle. Je l'ai aussi croisé aux Ogresses et Adieu Moscou. Après, il est peut-être juste fan de Bolognini et il a profité de la rétro (j'ai fait peu de séance en fait :( ).
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"

land of hope and dreams

Beule
Décorateur
Messages : 3915
Inscription : 12 avr. 03, 22:11

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Beule » 26 nov. 19, 13:50

En BR il y a aussi Il Maestro di Vigevano, Affreux, Sales et Méchants voire même Les Camarades. Tout dépend d'où on positionne le curseur Comédie à l'italienne. Personnellement, je n'intègre pas Le Canard à l'orange dans ce corpus, mais c'est très subjectif, je l'admets volontiers.

Beule
Décorateur
Messages : 3915
Inscription : 12 avr. 03, 22:11

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Beule » 26 nov. 19, 13:53

bruce randylan a écrit : Après, il est peut-être juste fan de Bolognini et il a profité de la rétro (j'ai fait peu de séance en fait :( ).

Il considère à tout le moins que Bolognini n'est pas reconnu à sa juste valeur. Il l'a souligné dans ses modules pour les éditions SNC.
Dernière édition par Beule le 26 nov. 19, 14:03, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 18488
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Rick Blaine » 26 nov. 19, 13:58

Beule a écrit :En BR il y a aussi Il Maestro di Vigevano, Affreux, Sales et Méchants voire même Les Camarades. Tout dépend d'où on positionne le curseur Comédie à l'italienne.

Ah oui je les oubliais ceux-là. (Même si effectivement, ça peut se discuter)

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 14720
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Supfiction » 26 nov. 19, 14:38

Il Maestro di Vigevano est effectivement en BR Make My day mais également sur Ciné+ en ce moment pour ceux qui l'ont.

Comédie très sympa. Alberto (il maestro di Vigevano) n'avait toujours pas retenu la leçon d'Une vie difficile et a une trop jolie femme (la superbe Claire Bloom). :P

Comme le chantait Claude François :

une jolie fille rend un mari très fier
oui mais aussi malheureux et jaloux
faut tellement d'argent pour la satisfaire
pour la garder il travaille comme un fou
Si tu veux être heureux pour le reste de ta vie
n'épouse jamais une trop jolie fille
écoute bien le conseil d'un ami
épouse plutot une fille gentille


Image

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 18488
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Rick Blaine » 26 nov. 19, 14:56

Supfiction a écrit :Alberto (il maestro di Vigevano) n'avait toujours pas retenu la leçon d'Une vie difficile et a une trop jolie femme (la superbe Claire Bloom).

Ce n'est pas du tout le fait qu'elle soit trop jolie qui est mis en évidence par le film. C'est son ambition matérielle induite par la pression sociale.
Elle pourrait être "moche" ca ne changerait pas grand chose au film.

Avatar de l’utilisateur
Supfiction
David O. Selznick
Messages : 14720
Inscription : 2 août 06, 15:02
Localisation : Have you seen the bridge?

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Supfiction » 26 nov. 19, 14:59

Rick Blaine a écrit :
Supfiction a écrit :Alberto (il maestro di Vigevano) n'avait toujours pas retenu la leçon d'Une vie difficile et a une trop jolie femme (la superbe Claire Bloom).

Ce n'est pas du tout le fait qu'elle soit trop jolie qui est mis en évidence par le film. C'est son ambition matérielle induite par la pression sociale.
Elle pourrait être "moche" ca ne changerait pas grand chose au film.


Si elle avait été "moche", Bugatti..

Spoiler (cliquez pour afficher)
ne lui aurait pas piqué.


Pour le reste, c'est une question d'appréciation personnelle. Mieux vaut pas se lancer dans ce débat.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 18488
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Rick Blaine » 26 nov. 19, 15:33

Supfiction a écrit :Si elle avait été "moche", Bugatti..

Spoiler (cliquez pour afficher)
ne lui aurait pas piqué.


Oui mais ça c'est plus un rebondissement que l'ensemble du film, ce n'est pas le fait que d'autres essaient de la séduire qui fait qu'elle en veut plus. C'est la société autour d'elle, ce qu'elle voit.
Cet évenement renforce la situation, mais n'est pas à la source du problème.

Avatar de l’utilisateur
Arn
Accessoiriste
Messages : 1562
Inscription : 19 oct. 17, 16:32

Re: La Comédie à l'italienne

Messagepar Arn » 27 nov. 19, 21:20

Merci pour les réponses je vais jeter un œil à tout ça (j'ai déjà le Elio Petri et Les Camarades). :)