James Cagney (1899-1986)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
bogart
Réalisateur
Messages : 6512
Inscription : 25 févr. 04, 10:14

James Cagney (1899-1986)

Messagepar bogart » 10 nov. 04, 09:04

Acteur américain (1899-1986) Image


Petit par la taille (1,65m) James Cagney sut imposer un jeu énergique et dynamique dans nombres de films noir.

Au moment de l'âge d'or du film de gangsters, Cagney se battait sans cesse contre Edward G Robinson ou Humphrey Bogart...

Cruel, cynique et, mufle (il écrasait un pamplemousse sur le visage d'une femme dans L'Ennemi Public, 1931, de William A. Wellman) son cinquième film, celui qui le propulsa en vedette de films de gangsters et le lanca dans les rôles de durs...

Il oeuvra également dans la comédie musicale Prologues (1933) et obtint un oscar pour son interprétation de George M. Cohan dans Yankee Doodle Dandy de Michael Curtiz (La Glorieuse parade, 1942).


Outre ces deux genres, on le vit dans quelques westerns, notamment, A l'ombre des potences de Nicolas Ray (1955), La loi de la prairie de Robert Wise (1956).

En 57, James Cagney a réalisé lui-même un film : Short cut to Hell (A deux pas de l'enfer)

NB : Paris Première diffusera à 13.50 demain son dernier film " Ragtime " de Milos Forman.


Mon top :

1 - 1949 White Heat (L'enfer est à lui, Raoul Walsh)
2 - 1939 The Roaring Twenties (Les fantastiques années 20, Raoul Walsh)
3 - 1931 The Public Enemy (L'Ennemi Public, William A. Wellman)
4 - 1938 Angels With Dirty Faces (Les anges aux figures sales, Michael Curtiz)
5 - 1955 Tribute to a Bad Man (La loi de la prairie, Robert Wise).


De ce comédien, j'aimerais bien découvrir, entre autres :

A chaque aube je meurs de William Keighley (1939)
Les hors-la-loi, idem (1935)
L'homme aux mille visages de Joseph Pevney (1957)


Info ici sur 4 de ces films à sortir sur support DVD (zone 1)
http://www.dvdclassik.com/forum/viewtopic.php?t=13342&postdays=0&postorder=asc&start=0
Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87873
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Messagepar Jeremy Fox » 10 nov. 04, 09:12

Grand bonhomme (par le talent)

Mon top 6 de cet acteur teigneux qui a visiblement beaucoup influencé Joe Pesci :

1- White heat : l'enfer est à lui : Raoul Walsh (L'année prochaine en DVD)
2- Les anges aux figures sales : Michael Curtiz (L'année prochaine en DVD)
3- A lion is in the street : Raoul Walsh
4- Love me or leave me : Charles Vidor (l'année prochaine en DVD)
5- La loi de la prairie : Robert Wise
6- The roaring Twenties : Raoul Walsh (l'année prochaine en DVD)

Avatar de l’utilisateur
Fatalitas
Bête de zen
Messages : 38662
Inscription : 12 avr. 03, 21:58

Messagepar Fatalitas » 10 nov. 04, 09:21

1 White Heat
2 The Roaring twenties
3 One, two, three
Image

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9467
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Messagepar Lord Henry » 10 nov. 04, 11:11

Je prends les Walsh, le Curtiz, le Wellmann et le Wilder, je garde le Vidor sous le coude et je laisse le Wise.
Image

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9467
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Re: Portrait ' James Cagney ' + top

Messagepar Lord Henry » 10 nov. 04, 11:17

bogart a écrit : L'homme aux mille visages de Joseph Pevney (1957)


La biographie d'un génie revisitée par un tâcheron, un film parfaitement indigne de son sujet.
Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87873
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Portrait ' James Cagney ' + top

Messagepar Jeremy Fox » 10 nov. 04, 11:40

Lord Henry a écrit :
bogart a écrit : L'homme aux mille visages de Joseph Pevney (1957)


La biographie d'un génie revisitée par un tâcheron, un film parfaitement indigne de son sujet.


Pas fameux mais néanmoins bien plaisant, loin d'être honteux, et Cagney y est encore une fois remarquable.

Avatar de l’utilisateur
bogart
Réalisateur
Messages : 6512
Inscription : 25 févr. 04, 10:14

Re: Portrait ' James Cagney ' + top

Messagepar bogart » 10 nov. 04, 12:20

Jeremy Fox a écrit :
Lord Henry a écrit :
bogart a écrit : L'homme aux mille visages de Joseph Pevney (1957)


La biographie d'un génie revisitée par un tâcheron, un film parfaitement indigne de son sujet.


Pas fameux mais néanmoins bien plaisant, loin d'être honteux, et Cagney y est encore une fois remarquable.



Donc à découvrir. :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
Tom Peeping
Assistant opérateur
Messages : 2305
Inscription : 10 mai 03, 10:20

Messagepar Tom Peeping » 10 nov. 04, 12:38

James Cagney était aussi un danseur de claquettes très doué.
Bref, bien plus qu'un acteur, c'était un entertainer à l'américaine.

Il faut le voir dans deux excellents musicaux, comme le rappelle Bogart :

- Footlight Parade (Prologues)
- Yankee Doodle Dandy (La Glorieuse Parade), son seul Oscar mais combien mérité
... and Barbara Stanwyck feels the same way !

Pour continuer sur le cinéma de genre, visitez mon blog : http://sniffandpuff.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Max Schreck
David O. Selznick
Messages : 14804
Inscription : 13 août 03, 12:52
Localisation : Hong Kong, California

Re: Portrait ' James Cagney ' + top

Messagepar Max Schreck » 10 nov. 04, 15:20

bogart a écrit :NB : Paris Première diffusera à 13.50 demain son dernier film " Ragtime " de Milos Forman.

Il y est méconnaissable mais grandiose. Pour ceux qui n'ont pas vu ce film, c'est à ne pas rater. Une narration extrêmement étonnante et ambitieuse, des personnages denses et une reconstitution d'époque passionnante.

J'aime également beaucoup la savoureuse composition de Cagney dans One, two, three, de Wilder. Film hénaurme et tellement drôle.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...

Avatar de l’utilisateur
bogart
Réalisateur
Messages : 6512
Inscription : 25 févr. 04, 10:14

Messagepar bogart » 26 nov. 04, 10:43

Je viens d'apprendre que son seul film en tant que réalisateur, pour rappel "A deux pas de l'enfer " était un remake du film de Frank Tuttle "Tueurs à Gages" qui propulsa Alan Ladd.


Info pour ceux qui ne savaient pas... :) :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
bogart
Réalisateur
Messages : 6512
Inscription : 25 févr. 04, 10:14

Messagepar bogart » 8 mai 06, 11:26

Découvert ce week-end le western de Nicolas Ray "A l'ombre des potences"
Image

Curieux film dont les premières minutes sont suffisamment intrigantes pour captiver le spectateur. Cet homme au passé mystérieux (certaines informations nous seront délivrées tout au long du film) cherche la rédemption auprès d'un jeune homme qui lui rappelle son fils décédé...
L'austérité sied à ce western de Ray tourné à la suite de Johnny Guitar bien plus flamboyant dans sa mise en scène.

James Gagney les traits vieillissants impose avec charisme son personnage face à un John Derek plus fade.

Au final : pas le meilleur western de Nicholas Ray, ma préférence restant à Johnny Guitar, néanmoins A l'ombre des potences mérite qu'on s'y attarde car on y retrouve le cinéma de Nicholas Ray !
Image

Avatar de l’utilisateur
k-chan
squatteur
Messages : 14133
Inscription : 16 avr. 05, 05:22
Localisation : on the road again.

Messagepar k-chan » 8 mai 06, 11:28

Je n'ai vu que White heat. Il y est plutôt furieux, ce qui n'est pas pour me déplaire. :D

Avatar de l’utilisateur
bogart
Réalisateur
Messages : 6512
Inscription : 25 févr. 04, 10:14

Messagepar bogart » 8 mai 06, 11:39

k-chan a écrit :Je n'ai vu que White heat. Il y est plutôt furieux, ce qui n'est pas pour me déplaire. :D




Dans le même style je te conseille : The Roaring Twenties (Les fantastiques années 20, Raoul Walsh) et Angels With Dirty Faces (Les anges aux figures sales, Michael Curtiz)
Image

Avatar de l’utilisateur
k-chan
squatteur
Messages : 14133
Inscription : 16 avr. 05, 05:22
Localisation : on the road again.

Messagepar k-chan » 8 mai 06, 11:43

Oui, je comptais me les acheter un jours ou l'autre. :wink:

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17705
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Messagepar Kevin95 » 8 mai 06, 15:19

bogart a écrit :
k-chan a écrit :Je n'ai vu que White heat. Il y est plutôt furieux, ce qui n'est pas pour me déplaire. :D




Dans le même style je te conseille : The Roaring Twenties (Les fantastiques années 20, Raoul Walsh) et Angels With Dirty Faces (Les anges aux figures sales, Michael Curtiz)


Ainsi que L'Ennemi public de William A. Wellman, qui détient lui aussi, son lot de scènes mémorables.

[spoiler]La scène du gun fight final sous la pluie est magnifique ! :shock:[/spoiler]
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)