Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2014)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5668
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2014)

Post by Truffaut Chocolat »

C'est sorti hier.
Qui l'a vu ?
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12240
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: Inherent vice (PTA, 2015)

Post by Jack Griffin »

Pas moi mais merci d'avoir ouvert le topic et ne pas galérer à cherche des avis dans les topics notez/films du mois/réalisateurs etc...
un peu d'ordre là dedans :)
Image
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5668
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by Truffaut Chocolat »

Ah je savais même pas qu'on en parlait ailleurs.
Mais oui c'est une grosse sortie, il mérite son topic.
User avatar
El Dadal
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5606
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by El Dadal »

Inherent Vice, c'est un pote qu'on a pas vu depuis très longtemps. On se fait une soirée, on discute de tout et de rien, on se marre, on est en désaccord sur certains points parce que chacun a évolué dans une direction différente, et on ne se rappelle pas forcément de chaque moment de la soirée. Mais on ne veut pas qu'elle se termine. C'est malheureusement le cas. Alors on se promet qu'on remettra ça tantôt, tout en sachant pertinemment que ça n'arrivera pas, ce qui, sur le chemin du retour chez soi, nous plonge dans un entre-deux, partagé entre le plaisir des retrouvailles et l'amertume de la réalité.

Très schématiquement, c'est ce que j'ai ressenti devant le film. Et le plan séquence entre Katherine Waterston et Joaquin Phoenix sur le canapé, je vais le chérir longtemps.

Moto panacaku!
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90485
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by Jeremy Fox »

El Dadal wrote:
Très schématiquement, c'est ce que j'ai ressenti devant le film.
Et ça me donne franchement envie. :wink:
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by Watkinssien »

Joaquin Phoenix est génial, mais pour le reste, malgré quelques moments loufoques et maîtrisés (le plan-séquence évoqué par Dadal montre qu'il y a du talent chez le cinéaste), c'est une grande déception, autant dans sa mise en scène, pas si inspirée que cela, que dans sa galerie de personnages non passionnants et inégalement interprétés pour ma part. J'ai senti totalement Anderson faisant un film qui retrouve la mécanique altmanienne de The Long Goodbye, sans faire oublier que cela marchait mieux, à mes yeux, dans les années 70 qu'aujourd'hui. Après il y a des moments solides, mais pour la première fois, je ne vois quasiment aucune transcendance dans l'exercice de style, contrairement à ses films précédents. Mais ma déception vient du fait que je considère Anderson comme l'un des meilleurs cinéastes émergeant des années 90 et qu'il ne m'a quasiment jamais déplu.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46015
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by Flol »

El Dadal wrote:Inherent Vice, c'est un pote qu'on a pas vu depuis très longtemps. On se fait une soirée, on discute de tout et de rien, on se marre, on est en désaccord sur certains points parce que chacun a évolué dans une direction différente, et on ne se rappelle pas forcément de chaque moment de la soirée. Mais on ne veut pas qu'elle se termine. C'est malheureusement le cas. Alors on se promet qu'on remettra ça tantôt, tout en sachant pertinemment que ça n'arrivera pas, ce qui, sur le chemin du retour chez soi, nous plonge dans un entre-deux, partagé entre le plaisir des retrouvailles et l'amertume de la réalité.

Très schématiquement, c'est ce que j'ai ressenti devant le film. Et le plan séquence entre Katherine Waterston et Joaquin Phoenix sur le canapé, je vais le chérir longtemps.

Moto panacaku!
C'est exactement ça. Et c'est joliment dit.
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11598
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by MJ »

Les dix minutes de Martin Short... :shock: :shock:
Il faut un film sur ce type-là!
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by Edouard »

Watkinssien wrote:Joaquin Phoenix est génial, mais pour le reste, malgré quelques moments loufoques et maîtrisés (le plan-séquence évoqué par Dadal montre qu'il y a du talent chez le cinéaste), c'est une grande déception, autant dans sa mise en scène, pas si inspirée que cela, que dans sa galerie de personnages non passionnants et inégalement interprétés pour ma part.
Entièrement d'accord.
De PTA je n'avais vu que jeune Magnolia qui m'avait énormément impressionné.
Mais là, je me suis franchement ennuyé une grande partie de cet Inherent Vice au profit duquel je préfère largement celui de Miami. Certes, il y a quelques sursaut humoristiques bien venus, une scène d'action très maîtrisé, quelques beaux plans séquences mais c'est tout pour la réalisation. Mention spéciale à Joaquin Phoenix et à Martin Short.
Heureusement qu'il y avait Harvest de Neil Young qui vaut au moins 1 point dans ma note.
J'ai peur d'être hermétique au cinéma de PTA tout comme celui de Malick. C'est ce que je qualifie de beau mais chiant.
5/20
MJ wrote:Les dix minutes de Martin Short... :shock: :shock:
Il faut un film sur ce type-là!
Entièrement d'accord aussi.
Image
Ignatius
Assistant(e) machine à café
Posts: 134
Joined: 19 Aug 12, 22:13

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by Ignatius »

Et le scénario est compréhensible ?
Parce que Thomas Pynchon, c'est quand même de la littérature relativement ardue (je n'ai lu que Vente à la criée du lot 49). Alors adaptée au cinéma, j'imagine qu'une bonne partie de la salle doit regarder sa montre, à l'image de ce que j'ai pu vivre lors de l'adaptation de Cosmopolis de DeLillo par Cronenberg.
Je précise que moi aussi j'ai souvent regardé ma montre lors de Cosmopolis.
Last edited by Ignatius on 6 Mar 15, 16:49, edited 1 time in total.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46015
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by Flol »

Ignatius wrote:Et le scénario est compréhensible ?
Non. Mais c'est pas grave, l'essentiel est ailleurs.
Et le film est tellement génial.
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by Edouard »

Ignatius wrote:Et le scénario est compréhensible ?
Je précise que moi aussi j'ai souvent regarder ma montre lors de Cosmopolis.
Non. L'intrigue n'étant pas un minimum lisible, je n'ai fais que le minimum pour la comprendre.
De plus, pour un film avec une intrigue touffue et dont l'essentiel est plutôt de capter une ambiance, on est loin du Grand Sommeil (même si en général, je pense un peu comme comme Gabin, pour faire un bon film il faut trois chose: une bonne histoire, une bonne histoire et une bonne histoire).
Inherent Vice: la seconde fois où j'ai hésité à sortir de la salle avec... Cosmopolis.
Si cela peut éclairer ton choix avant de prendre ton ticket...
Image
Ignatius
Assistant(e) machine à café
Posts: 134
Joined: 19 Aug 12, 22:13

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by Ignatius »

Je crois que je vais plutôt me ranger du côté d'Edouard.
Je visionnerai plutôt Inherent Vice à la TV dans queleques mois avec un whisky à la main vu qu'il semble que ce soit un de ces films éthyliques que j'affectionne parfois.
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by Colqhoun »

J'ai trouvé ça faussement tordu au niveau de l'intrigue.
Il y a beaucoup de personnages et de situations, mais rien n'est réellement ardu ou incompréhensible.
Sujet à interprétation oui, mais pas si difficile à saisir qu'on veuille bien le dire.
Edouard
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 24 Oct 14, 09:28

Re: Inherent vice (Paul Thomas Anderson - 2015)

Post by Edouard »

Ignatius wrote:Je crois que je vais plutôt me ranger du côté d'Edouard.
Je visionnerai plutôt Inherent Vice à la TV dans queleques mois avec un whisky à la main vu qu'il semble que ce soit un de ces films éthyliques que j'affectionne parfois.
Sage décision. A la base le film me tentait moyen mais bon difficile de refuser une projection en 70MM.
Le film dans le côté intrigue tordue en corrélation avec l'état "avancé" de son personnage principal (comme si on vivait l'intrigue comme lui) m'a rappelé Las Vegas Parano, auquel je n'ai pas accroché du tout aussi.
Le whisky, un bon Aberlour de 15 ans d'âge par exemple, peut aider au visonnage. Fais gaffe de ne pas flinguer la bouteille non plus car il faut s'accrocher. :wink:
Image