La série "Alien" (1979-1997)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Aliens

Post by Jericho »

Père Jules wrote:
Nestor Almendros wrote:
ALIENS, LE RETOUR - édition spéciale

Seul bémol de cette Edition Spéciale : Cameron veut trop en montrer et cela nuit parfois à l’imaginaire. Si les scènes ajoutée des sentinelles automatiques sont plutôt bonnes, je préfère certainement la première qui joue beaucoup plus sur la suggestion que la seconde où apparaissent des écrans de contrôle mais dont on ne voit pas grand-chose, par manque de moyens. Plus discutable encore est la courte partie dans la colonie habitée, où l’on voit Newt et ses parents en train de découvrir le vaisseau Alien : c’est un passage obsolète à l’intérêt limité et qui a surtout le désavantage de ne plus appeler l’imaginaire du spectateur, lequel s’imagine très bien tout seul l’horreur que Cameron essaye de suggérer malgré, là aussi, des limites techniques.
Vu pour la première fois cette version longue hier soir et, comme je le disais dans mes films du mois, c'est ex-ac-te-ment ce que j'en ai pensé. Un film comme celui-ci ne se prête pas à mon sens à une explication de l'ensemble des tenants et aboutissants. Franchement, on s'en fout pas mal de la séquence sur la colonie. Elle nuit à la découverte par les forces spéciales (et donc, des spectateurs) d'une planète LV-426 désolée et inquiétante. La suggestion, ça a toujours été mieux que l'exposition. Version courte très nettement privilégiée pour ma part donc.
Idem.
Pour les autres scènes, je ne dis pas, mais on en a franchement rien à secouer de voir ce qu'il s'est passé sur la colonie LV-426.
Découvrir pour la première fois Newt, paumée toute seule, sans que l'on sache vraiment ce qui est arrivé à sa famille, c'est bien plus puissant et efficace.

Je crois que c'est une constante chez Cameron: ses versions longues ressemblent davantage à des scènes coupées du montage, car jugées inutiles.
Image
seb
Stagiaire
Posts: 73
Joined: 29 Sep 05, 20:46

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by seb »

La grande idée du film, c'était d'ailleurs surtout d'avoir fait participer l'artiste Giger. Scott, a su donner vie à ses peintures surréalistes. Le pouvoir de fascination qu'exerce le film, même encore aujourd'hui lui doit beaucoup.
Le pouvoir de fascination dont tu parles doit beaucoup et essentiellement au traitement de mise en scène de Scott absolument géniale. Et notre 'chef d'orchestre' a su effectivement s'entourer d'artistes compétents qui ont participé à ce succès.
seb
Stagiaire
Posts: 73
Joined: 29 Sep 05, 20:46

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by seb »

Pour ceux à qui cela intéresse, j'avais à l'époque rédigé une analyse du film jusqu'à sa moitié. Pas eu le temps de développer la suite et gros regret aujourd'hui car plus de temps à me consacrer pour l'écriture :

http://www.allocine.fr/communaute/forum ... age=1.html
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42725
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by Rockatansky »

As tu un problème avec les balises ?

edit pacaya : j'ai corrigé les balises
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Posts: 7860
Joined: 25 Jul 03, 14:58
Location: J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by Eusebio Cafarelli »

Alien, une tératologie de l'abjection http://resf.hypotheses.org/1943
Image
User avatar
Mama Grande!
Accessoiriste
Posts: 1512
Joined: 1 Jun 07, 18:33
Location: Tokyo

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by Mama Grande! »

J'ai enfin complete la trilogie avec le Fincher et le Jeunet et je ne comprends pas trop leur reputation respective.

Malgre une evolution interessante de Ripley, Alien 3 m'est apparu comme une suite assez impersonnelle. C'est efficace ok, mais il manque le je ne sais quoi qui faisait du Scott un chef-d'oeuvre et du Cameron un grand film. Sur le papier tout y est pourtant: un univers nouveau qui tranche avec le tout SF des 2 premiers, une heroine forte qui evolue... Mais on sent qu'au fond Fincher s'en fiche un peu. A cause du conflit avec le studio? En tout cas, je n'ai rien ressenti en le voyant, ni malaise, ni angoisse (en dehors de quelques effets de sursaut reussis), ni empathie pour les personnages. La seule relation interessante du film est Ripley-Charles Dance, mais elle est vite interrompue. J'admets quand meme que l'evolution du monstre est sympathique.

Par contre Alien 4 m'a agreablement surpris. Certes, le scenario est con. Certes, il ne joue pas dans la meme cour que les 2 premiers. Mais Jeunet arrive a inserer sa touche personnelle, et c'est ce qui fait l'interet de cette saga justement. Niveau action, il est particulierement efficace, mieux rythme que le Fincher, et les morts sont inventives et spectaculaires. La encore, l'evolution de l'alien en monstre intelligent apporte un cote inattendu, tout comme l'evolution de Ripley en action hero nihiliste. La touche personnelle de Jeunet se sent sur des scenes de toute beaute, comme le passage chez la reine, ou dans son affection pour les marginaux, a travers Ripley et le personnage de Winona Ryder. Je ne suis pas un fan de Jeunet a la base, pas plus que de Fincher, mais j'ai ressenti plus de chose a la vision de son film. J'avoue en revanche que le design du newborn est affreux, a la limite du ridicule. Mais la encore, on n'y tombe pas completement, on ne perd pas l'empathie pour les personnages principaux (grace a la toujours talentueuse Sigourney Weaver).

Donc si je devais faire un classement:

1- Alien, indetronable

2- Aliens, excellent actioner, mais je prefere la veine mysterieuse du premier.




3- Alien Ressurection: bon film d'horreur avec une touche personnelle qui lui donne une place honorable

4-Alien 3
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by julien »

Mama Grande! wrote:J'ai enfin complete la trilogie avec le Fincher et le Jeunet et je ne comprends pas trop leur reputation respective.
Moi pareil. Ces deux suites sont très médiocres, mais ce n'est pas tant la faute de la mise en scène mais de la construction scénaristique, qui ne se démarque pas assez des deux premiers opus. Je l'avais déjà dit mais la seule façon à mon sens de faire vraiment évoluer la série aurait était de faire débarquer l'Alien sur terre. En changeant de lieu, on aurait pu avoir une dramaturgie nouvelle et originale. Là on reste toujours confiné à l’intérieur d'un vaisseau ou d'une base spatiale. D'ailleurs il me semble que ça avait était suggéré par un producteur mais Sigourney Weaver trouvait l'idée trop horrible.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14753
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by Demi-Lune »

julien wrote:Je l'avais déjà dit mais la seule façon à mon sens de faire vraiment évoluer la série aurait était de faire débarquer l'Alien sur terre. En changeant de lieu, on aurait pu avoir une dramaturgie nouvelle et originale.
Comme dans Alien vs Predator, par exemple ?
L'invasion des aliens sur Terre, c'est quelque chose de tellement rabâché au cinéma que je sais gré aux producteurs de la franchise de ne pas avoir cédé à cette facilité. Entre de bonnes mains, je ne dis pas que ça n'aurait pas pu donner quelque chose de bon, mais raccrocher l'action sur Terre aurait affadi l'univers en le ramenant à un cadre familier pour le spectateur. Pour moi l'identité de la saga repose en partie sur son alliage paradoxal de mondes lointains et d'ambiance inextricable. "Dans l'espace, personne ne vous entend crier". L'angoisse de l'infini, le sentiment d'impuissance et d'isolement à des années-lumière, le fait que l'héroïne débarque à chaque film en territoire inconnu et hostile, ce sont des éléments-clés qui alimentent la fascination pour l'univers et renforcent la tension. Ce que j'adore notamment dans les films Aliens (enfin, dans les trois premiers j'entends), c'est qu'ils fonctionnent justement comme des films-mondes. Alien sur Terre, j'ai du mal à voir ça autrement que comme une fausse bonne idée, car c'est détruire le "mystère" de la créature en l'ancrant dans un cadre que nous connaissons déjà. Jeunet avait déjà plus ou moins pris ce chemin et on a vu ce que cette idée a donné avec la purge commise par Paul W. S. Anderson.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 23055
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by cinephage »

Je ne suis pas très fan d'alien 3, mais c'était vraiment une excellente idée de suite, que de placer un alien dans un monde dont les armes sont proscrites. C'était une très bonne idée pour enchainer sur le surarmé Aliens... Je n'aime pas vraiment ce qui en résulte (la spiritualité, le personnage de Ripley...), mais l'idée était très bonne. Bien meilleure qu'un débarquement des aliens sur terre (vieux cliché du film de SF qu'on a vu des milliers de fois).

A l'inverse, Aliens 4 est fondé sur une idée moins riche (l'armée, les expérimentations), mais le traitement par Jeunet donne plusieurs remarquable séquences qui, pour moi, sauvent largement le film et me le rendent très attachant.
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by julien »

Demi-Lune wrote:
julien wrote:Je l'avais déjà dit mais la seule façon à mon sens de faire vraiment évoluer la série aurait était de faire débarquer l'Alien sur terre. En changeant de lieu, on aurait pu avoir une dramaturgie nouvelle et originale.
Comme dans Alien vs Predator, par exemple ?
L'invasion des aliens sur Terre, c'est quelque chose de tellement rabâché au cinéma que je sais gré aux producteurs de la franchise de ne pas avoir cédé à cette facilité. Entre de bonnes mains, je ne dis pas que ça n'aurait pas pu donner quelque chose de bon, mais raccrocher l'action sur Terre aurait affadi l'univers en le ramenant à un cadre familier pour le spectateur. Pour moi l'identité de la saga repose en partie sur son alliage paradoxal de mondes lointains et d'ambiance inextricable. "Dans l'espace, personne ne vous entend crier". L'angoisse de l'infini, le sentiment d'impuissance et d'isolement à des années-lumière, le fait que l'héroïne débarque à chaque film en territoire inconnu et hostile, ce sont des éléments-clés qui alimentent la fascination pour l'univers et renforcent la tension. Ce que j'adore notamment dans les films Aliens (enfin, dans les trois premiers j'entends), c'est qu'ils fonctionnent justement comme des films-mondes. Alien sur Terre, j'ai du mal à voir ça autrement que comme une fausse bonne idée, car c'est détruire le "mystère" de la créature en l'ancrant dans un cadre que nous connaissons déjà. Jeunet avait déjà plus ou moins pris ce chemin et on a vu ce que cette idée a donné avec la purge commise par Paul W. S. Anderson.
Oui ça aurait pu se passer sur terre mais dans un environnement clos. Ça aurait pu donner un truc assez stressant, dans le genre Demon Seed. Bon après évidemment, il faut avoir un bon scénario et un concept solide comme dans le premier opus, autrement évidemment ça ne peut pas tenir. Alien vs Predator je l'ai pas vu mais bon rien que le titre j'imagine la grosse blague ! l'invasion d'Alien sur terre, c'est clair que c'est pas nouveau mais dans le genre de l'épouvante il n'y a pas tellement eu de grands films sur le sujet finalement. La Guerre des Mondes ou L'invasion des Profanateurs, constituent sans doute les meilleurs réussites du genre. La Chose de Carpenter c'est pas mal par contre j'aime pas Predator. Le problème dans le film c'est que tu as Schwarzenegger avec la grosse artillerie, donc on sait d'avance qu'il va gagner. Ça désamorce tout suspens et le film reste très prévisible dans son développement.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by julien »

cinephage wrote:Je ne suis pas très fan d'alien 3, mais c'était vraiment une excellente idée de suite, que de placer un alien dans un monde dont les armes sont proscrites. C'était une très bonne idée pour enchainer sur le surarmé Aliens... Je n'aime pas vraiment ce qui en résulte (la spiritualité, le personnage de Ripley...), mais l'idée était très bonne. Bien meilleure qu'un débarquement des aliens sur terre (vieux cliché du film de SF qu'on a vu des milliers de fois).
Moi je vois pas tellement l'intérêt de reprendre les mêmes lieux à chaque fois. Le vaisseau, la base spatiale... Sur le plan visuel, ça donne trop une impression de déjà vu et une certaine redondance dans la mise en scène. Moi je pense qu'ils ont surtout peur de faire évoluer la série. Ils préfèrent se reposer sur des formules toutes faites plutôt que d'en créer de nouvelles. Sinon, tu peux partir d'un cliché mais après ce qui importe c'est le développement et la construction de l'intrigue et des personnages. C'est surtout une question d'imagination. Dans la vieille série The Outer Limits, t'as pas mal de clichés aussi et pourtant c'est rempli de trouvailles scénaristiques excellentes. Dans Alien, l'histoire de l'extra-terrestre qui embarque dans un vaisseau c'était pas nouveau non plus et ça reprenait ouvertement le synopsis de It The Terror from Beyond Space!, une série B pas très réussit ; mais dans la construction dramatique c'était beaucoup plus élaboré. Non le vrai problème, c'est que maintenant, les bons scénaristes n'intéressent plus Hollywood.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26808
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by Billy Budd »

Moi, j'aurais aimé que Cronenberg en réalise un, le quatre par exemple.
Everybody's clever nowadays
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13825
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by hellrick »

julien wrote:Non le vrai problème, c'est que maintenant, les bons scénaristes n'intéressent plus Hollywood.
Je n'en reviens pas que tu n'ai pas embrayé sur Prometheus :uhuh:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by Anorya »

hellrick wrote:
julien wrote:Non le vrai problème, c'est que maintenant, les bons scénaristes n'intéressent plus Hollywood.
Je n'en reviens pas que tu n'ai pas embrayé sur Prometheus :uhuh:
Il attend que je lui en refourgue une copie pour faire lui-même la version montage tchèque. 8) :mrgreen:
Image
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: La série "Alien" (1979-1997)

Post by julien »

Ouais je mettrais des marionnettes tchèques de Jiří Trnka à la place de l'Alien.
Ça sera nettement plus effrayant :

Image
Billy Budd wrote:Moi, j'aurais aimé que Cronenberg en réalise un, le quatre par exemple.
On lui avait proposé le 4 d'ailleurs si je me souviens bien mais il a pas voulu le faire. Hé il est pas con le Cronenberg. Il a vu de suite en lisant le scénario que c'était un ersatz. Maintenant qu'il est un peu en perte de renommé, il l'aurait sans doute réalisé remarque.
Last edited by julien on 15 Aug 13, 19:03, edited 1 time in total.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.