La saga des Freddy (1984-2003)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11824
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

La saga des Freddy (1984-2003)

Post by Julien Léonard »

Salut à tous !! Bon, ce coup-ci on va parler « Freddy », vous savez, le croquemitaine assoiffé de victimes… Les slashers c’est pas mon truc, genre « Vendredi 13 » et autre films à suspense répétitif (mis à part les 3 premiers « Halloween » estampillés Carpenter d’une manière ou d’une autre), mais Freddy Krueger est l’exception de par sa tchatche et l’intelligence de la saga dans son aspect général de saga d’horreur.

Allez, un petit récapitulatif des 7 films (je ne compte pas le « Freddy vs Jason », faut pas charier) :

-Les griffes de la nuit (A nightmare on Elm street) – 1984 : Le premier et meilleur film de la saga pour beaucoup !! Le génie de Wes Craven prend toute son ampleur dans les scènes de cauchemars, alliant un solide savoir faire dans le suspense et le gore (encore assez soft). Freddy est assez drôle par moment (c’est voulu), mais c’est la peur qui l’emporte, grâce notamment aux séquences de rêves particulièrement bien conçues. La grande force de Craven est d’avoir su tirer profit de la vraie terreur que procure les cauchemars : le fait de se sentir isolé, de ne pas pouvoir courir aussi vite que l’on voudrait… Le film se tient admirablement dans son traitement général, et est mené par des acteurs tous excellents : Heather Langenkamp donne une énergie et un terrible pouvoir d’attraction à son personnage (une vraie bonne actrice, que l’on ne reverra pas souvent malheureusement), Johnny Depp dons son premier rôle au cinéma… Le seul point faible résiderait dans le côté « jeunesse années 80 » déployé dans le film, ça a méchamment prit un coup de vieux… Mais c’est tellement mineur par rapport à l’intérêt véritable du film. Maquillages de Freddy et effets spéciaux terribles !! Grand classique et gros succès !!
-Note : 9/10.

-La revanche de Freddy (A nightmare on Elm street 2 : Freddy’s revenge) – 1985 : Ce second opus est très décrié mais il serait de bon ton de le rapatrier avec les autres… Certes, on oublie complètement les personnages du premier film, mais la continuité est bel et bien présente : c’est la même maison, le scénario permet un habile changement de propriétaires… Non, le film est une vraie suite, mais avec des acteurs différents. Le métrage n’est pas exempt de défauts : Freddy apparaissant dans la réalité (sortant du domaine des rêves) est une bonne idée au final, si cela ne se renouvèle pas, mais trop peu exploitée correctement la plupart du temps. Dommage, car les scènes de meurtres sont assez réussies dans l’ensemble !! Et le film propose une scène incontournable, au début, avec l’autobus, bref, toute la scène d’ouverture jusqu’au réveil du personnage : un moment excellent servi par une magnifique photographie, un rythme haletant et une musique très ingénieuse !! Le meilleur moment du film (si, si) !! L’acteur principal s’en sort pas trop mal, mais l’actrice jouant sa copine est à mille lieues des même efforts, sur-jouant constamment, pas crédible pour un sous… Le film, malgré d’indéniables faiblesses, reste un solide divertissement d’horreur aux séquences gores déjà plus affinées, servies par des effets visuels très bons.
-Note : 7/10.

-Les griffes du cauchemar (A nightmare on Elm street 3 : dream warriors) – 1987 : Le troisième film fait table rase du deuxième !! On reprend après le premier avec un scénario très solide et des acteurs tous excellents : génial, on retrouve Heather Langenkamp, toujours aussi charmante et efficace dans son jeu, mais aussi Patricia Arquette dans ses débuts !! Mais dans son traitement général, ce troisième opus tranche littéralement avec les précédents… Jusqu’ici on avait droit à des films présentant des chauchemars efficace mais restant assez réalistes… Ici, on garde la formule du premier film (suspense et peur), tout en la mélangeant avec un pur délire visuel donnant aux cauchemars leur plein dimension : budget oblige, les scènes de rêves en question sont terriblement géniales, bien plus gores, et réellement inventives (retenons le personnage mené comme un pantin par ses propres artères, la fan de TV tuée par celle-ci, les 20 dernières minutes versant dans l’onirisme le plus pur…)… Ici, on ne se refuse rien, à chaque seconde c’est l’étonnement par rapport aux effets spéciaux particulièrement bien réussis dans l’ensemble !! Freddy, quant à lui, est incarné avec toujours autant de bonheur par un Robert Englund sous amphétamines : il sur-joue à fond, débite plein de vannes, bref, devient à la fois effrayant et drôle, c’est un bonheur que de le voir à l’écran. « Freddy 3 » réussit donc un pari difficile : le mélange parfait entre l’ambiance du premier et un festival visuel toujours impressionnant à l’heure actuelle, donnant une bien plus grande consistance aux rêves !! Excellent… tout comme l’idée de faire de la maison de Nancy une maison abandonnée et hantée par Freddy, idée qui sera reprise (et deviendra même le fil conducteur) du reste de la saga !! A noter qu’on en apprend enfin davantage sur le passé de Krueger, ça c’est top !! Malheureusement, les épisodes suivants vont jouer à chaque fois dans la surenchère au profit d’un script toujours moins élaboré…
-Note : 9/10.

-Le cauchemar de Freddy ( A nightmare on Elm street 4 : the dream master) – 1988 : Ce quatrième opus n’est finalement pas une surprise, on s’attendait à une telle dérive de la part des producteurs… Le scénario ne tient plus que sur un timbre-poste plié en quatre, et franchement on s’en fout de ce que le script propose… Les trois survivants du troisième film sont éliminés en à peine une demi-heure, et le nouveau casting (à part une interprète principale convaincante) donne dans le médiocre, avec des acteurs et actrices en sur-jeu complet (c’est bien pour Freddy, mais pour les autres je n’en suis pas sûr). Ensuite, la question de « Comment Freddy peut-il venir hanter ces jeunes gens alors que tous les anciens de Elm street sont morts ? » est complètement contournée de manière très fade : une sorte de passage de relais risible entre le personnage principal du 3 et celui du 4 (à noter que l’héroïne du 3 n’est ici plus interprétée par Patricia Arquette, dommage…). Bref, le réalisateur (Renny Harlin) se montre très efficace, trop même, en enfilant les séquences gores comme un « Die Hard » enfilerait les scènes d’action… En vrac, on trouve : un attaque hommage aux « Dents de la mer », une carrière de vieilles voitures menaçantes, une pizza très « freddienne » (et non pas Freud… ok, je sors…), une victime se transformant en cafard… Beaucoup de bonne idées, aux effets spéciaux très très impressionnants et gores, le tout noyé dans un univers visuel incroyable et mené par un Freddy Krueger plus allumé et déjanté que jamais : il ne fait plus très peur, mais gagne en ironie et en humour, tout en restant dans le sanguinolent… Freddy à la plage, Freddy au restaurant… On continue également d’en apprendre plus sur son personnage et son passé. Et l’affrontement final digne d’une préparation de Rambo (par l’héroïne) finit sur un maelström de gore particulièrement horrifique… Bref, une réussite dans le domaine de l’anarchie visuelle, mais on s’enfonce dans du n’importe quoi, même si l’ensemble reste bien sympathique. A voir purement pour son aspect visuel détonnant et rarement égalé, et pour le plaisir de revoir Freddy bien sûr… A noter que la comptine sur Freddy devient vraiment un moteur du film !! Ce sera malgré tout le plus gros succès de la saga, devant le 3 même...
-Note : 6/10.

-L’enfant du cauchemar (A nitghtmare on Elm street 5 : the dream child) – 1989 : Un cinquième opus qui avait pas mal de choses pour réussir… Une mise en scène fouillée lorgnant sur le gothique, un scénario plus palpitant que dans le 4ème qui n’était qu’un remake en plus gore du 3… Et non, tout part à vau l’eau : des idées de scénario qui trahissent un ensemble pourtant bon (Freddy cherchant à agir en vrai par l’intermédiaire du bébé qu’attend l’héroïne), quelques scènes grotesques (je n’ai jamais accroché à la scène en moto…), un rythme trop rapide dans le récit (serait-on dans « Benny-hill » ?? non je déconne… elle est mauvaise)… Quelques scènes horrifiques de cauchemars font tout de même leur effet : l’affrontement dans un comics entre le super-héros (super future victime) et super-Freddy (un poil ridicule, mais on n’est plus à une incohérence près…), les scènes dans le château abandonné (magnifique photographie par moments…), bref, mais cela ne suffit pas à relever un ensemble poussif et lâche. Freddy, plus à l’aise que jamais, se montre toujours aussi drôle et parfois même loufoque (une nouveauté là tout de même). A noter un final assez bon dans des décors surréalistes (les escaliers dans tous les sens). Effets spéciaux toujours excellents, mais un maquillage de Freddy qui passe de « grand brulé dégueulasse » dans les films précédents à « grand brulé au maquillage plus simple » dans les 4 et 5ème opus… Admetons toutefois que l'ambiance, contrairement au 4, reviens parfois aux sources avec des moments assez malsains. Pour les puristes de la VF, je rappelle que ce film possède l’une des pires VF que j’ai jamais entendu (alternant accent bourgeois et empathie complète, c’est un désastre).
-Note : 5/10.

-La fin de Feddy : l’ultime cauchemar (A nitghmare on Elm street 6 : Freddy’s dead) – 1991 : Si les 5 épisodes précédents se tenaient tous dans leur scénario (se faisant suite à chaque fois… même pour le deuxième finalement qui, même sans les personnages du 1, avait réussit à maintenir une ligne directrice), le 6ème décide de partie en cacahuète complet !!!! Enorme du début à la fin, court (trop court : 1H20 à peine), scénarisé à la va-vite, et flanqué d’une 3-D (dans les dix dernières minutes) aujourd’hui obsolète et apparaissant comme ridiculement apposée à l’ensemble… sans oublier un casting mémorable de par sa médiocrité !! La seule bonne idée de l’ensemble tient au fait que l’on apprend enfin tout ce que l’on ne savait pas de Freddy dans ce 6ème opus, en incorporant sa fille à l’ensemble (héroïne du dit nouvel opus). Ne nous mentons pas, ce nouveau film vaut exclusivement par Freddy : oubliez tout ce que vous avez vu avant, ici Freddy décide de laisser tomber l’horreur pour ouvrir un cirque (enfin c’est l’image quoi), multipliant les répliques qui tuent, les moments d’humour et de franche déconnade (les scènes de cauchemars s’enfoncent dans l’humour et le burlesque le plus total), avec au final un croquemitaine cartoonesque !! C’est cool, certes, mais ça n’a plus rien à voir avec l’excellence des premiers films… La fin est trop rapide, tout est trop rapide, on sent le bon gros film fait à la va-vite pour offrir un enterrement à Freddy qui, à défaut d’être génial, s’avère à peine digne. Dommage tout de même… A noter un hommage au sigle Warner des toons en dessins animés : Freddy pousse un tapis de piques avec son dos et s’affale tel un Bugs Bunny essouflé… N’importe quoi je vous dis, mais assez jouissif dans le burlesque.
-Note : 3/10.

-Freddy sort de la nuit (New nightmare) – 1994 : Dix ans après le premier, Wes Craven reprend les commandes pour ce dernier opus !! N’ayant rien à voir avec les précédents, le métrage est une fabuleuse mise en abîme du film dans le film… Une sorte de « Sream 3 » avant l’heure et en beaucoup plus réussit !! On a ici un petit bijou de suspense et de peur avec un Freddy de nouveau effroyable, et même plus dans le mesure où son humour a totalement disparu et où son maquillage se révèle enfin digne des premiers films (même si on passe un peu du statut de grand brûlé à celui d’écorché vif, à mon sens)… Heather Langenkamp fait son grand retour dans son propre rôle, pareil pour tous les acteurs du premier film… Si c’était déjà le cas furtivement dans le 2, le 5 et surtout le 6, on voit ici beaucoup plus Robert Englund en vrai, sans maquillage !! Alternant onirisme, retournements de situations, scénario complexe, vraies scènes d’horreur, sobriété de l’ensemble (le film ne décolle que tardivement) et interprétation au diapason, ce « Freddy 7 » (qui ne devrait pas être considéré comme une suite) est une totale réussite sur presque toute la ligne, mis à part deux ou trois faiblesses et maladresses… Heather Langenkamp n’a jamais été meilleure que dans ce film, explosant ses deux autres performances et, l’âge aidant, sa révélant être une très belle femme d’une trentaine d’années !! Wes Craven offre une belle sortie à Freddy, plus effrayant que jamais, avec un hommage à « Nosferatu » de Murnau à la clé !!
-Note : 9/10.

Voilà, et vous, quel est votre avis ??


:wink:
Image
kayman
Réalisateur
Posts: 6764
Joined: 14 Apr 03, 10:30
Last.fm
Location: neuftrois

Post by kayman »

Par rapport à tes notes que le 5 est pas si mal, et que le 6 est encore pire que ca ! Le 6 est vraiment à vomir, un vrai Disneyland version Freddy avec ses punchlines affligeantes, d'ou ne sont à sauver que les flashbacks passés. Et la 3D toute moisie avec la justification des ridicules lunettes ! J'ai toujours mes lunettes de l'epoque d'ailleurs, et je les ai utilisé en regardant en 3D le Z1...avant de vite remettre la version sans 3D. Le 2 est pas terrible non plus avec son Freddy quittant son domaine du rêve pour s'incarner. Tu n'as pas parlé de Freddy VS Jason ! Tu le considères hors franchise ?
Le dernier de ta liste, j'aime bien meme si Craven se la pete un peu pour pas grand chose, comme pour Scream.
Le reste, je suis fan. Mes préférés sont le 1 et le 3, loin devant. En général dans cette franchise j'aime bien aussi l'univers musical, la chansonnette de Freddy, l'ambiance 80's. Un Freddy trone d'ailleurs sur l'une de mes enceintes !
Seul contre tous.
top hebdo lastfm
Image
Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11824
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

Post by Julien Léonard »

kayman wrote: Tu n'as pas parlé de Freddy VS Jason ! Tu le considères hors franchise ?
Je n'en n'ai pas parlé, oui, lis mon tout début de chronique... :wink:
Image
Frank Bannister
The Virgin Swiss Hyde
Posts: 6874
Joined: 22 Feb 04, 18:02

Post by Frank Bannister »

Freddy est sans conteste mon croquemitaine favori. J'adore l'univers du personnage et son cynisme. Une série culte qui marqua le cinéma d'horreur des années 80.

le 1er: Un excellent slasher qui met en scène pour la première fois le légendaire Freddy Kruger. Wes Craven n'aura jamais été autant inspiré en créant ce personnage aux griffes d'acier. C'est pour moi la plus grande réussite de sa carrière.

Le 2: Bien plus subversif qu'il n'y parait!
Car derrière son coté "suite", se cache une certaine reflexion sur l'adolescence (la métaphore du corps qui change quand le héros est possédé par l'esprit de Freddy). Jack Sholder réalise là l'un de ses meilleurs films et signe l'épisode le plus intelligent de la série avec le premier opus.

Le 3 et le 4: Des épisodes qui tiennent la route et qui font preuve de beaucoup de qualités. Je les aimes énormement. Ils comportent des séquences chocs et inoubliables de la série (la fille encastré dans la télé, le somnanbule utilisé comme marionnette par Freddy, Joey attaché sur le lit, etc.). On y apprend notamment l'origine de la naissance de Freddy.

le 5: C'est l'épisode que j'aime le moins. Je le trouve assez poussif et long à démarrer. L'idée de départ était originale (Freddy de vient père) mais le résultat est mitigé. Un film moyen pour la série.

Le 6: Qui a dit qu'il fallait bruler Rachel Talalay? j'aime bien ce 6e opus. A le revoir aujourd'hui, je le trouve beaucoup moins mauvais que ca que l'on a pu dire à l'époque de sa sortie.
L'originalité de l'épisode résidait dans l'utilisation de séquence en 3D à la fin du film. C'était l'époque de la 3D et d'autres films utilisaient ce procédé à l'époque: Jaws 3D et Vendredi 13, épisode 3 notamment.

Le 7: Retour aux sources pour Wes Craven, créateur du personnage, qui réalise ce dernier épisode et met un terme après dix ans d'existence cinématographique au croquemitaine d'Elm Street. L'idée d'une mise en abime est vraiment originale et tout à fait innatendu. L'épisode se révèle à la hauteur de mes espérances. j'adhère totalement.


Une question pour les plus fanatique d'entre nous: qui se souvient encore de la série télé intitulée Les Cauchemars de Freddy?
kayman
Réalisateur
Posts: 6764
Joined: 14 Apr 03, 10:30
Last.fm
Location: neuftrois

Post by kayman »

Julien Léonard wrote:
kayman wrote: Tu n'as pas parlé de Freddy VS Jason ! Tu le considères hors franchise ?
Je n'en n'ai pas parlé, oui, lis mon tout début de chronique... :wink:
j'avais pas lu l'intro, désolé. Le seul que je n'ai pas vu, j'ai trop peur d'etre décu....mais ca va venir.
Seul contre tous.
top hebdo lastfm
Image
mannhunter
Laspalès
Posts: 16362
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

le premier reste à mon avis le meilleur,effrayant et oppressant,très habile (on n'arrive jamais vraiment à faire la distinction entre rêve et réalité,et c'est très efficace),bien joué (Heather Langenkamp :oops: 8) )...un vrai classique du Fantastique 80's!

pour le reste,j'aime bien le "New Nightmare",une relecture pré-"Scream" du mythe très intéressante,et également l'épisode signé Jack Sholder,pour son ambiance trouble (et très gay! :mrgreen: ) et ses quelques scènes fortes (le début,la "naissance" de Freddy,la scène des douches...)

les autres épisodes sont anecdotiques et ont pris un petit coup de vieux (j'adorais le 3ème à l'époque mais à la revoyure... :? )
Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11824
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

Post by Julien Léonard »

Frank Bannister wrote: Le 3 et le 4: Des épisodes qui tiennent la route et qui font preuve de beaucoup de qualités. Je les aimes énormement. Ils comportent des séquences chocs et inoubliables de la série (la fille encastré dans la télé, le somnanbule utilisé comme marionnette par Freddy, Joey attaché sur le lit, etc.). On y apprend notamment l'origine de la naissance de Freddy.

Une question pour les plus fanatique d'entre nous: qui se souvient encore de la série télé intitulée Les Cauchemars de Freddy?
Perso, je trouve le 3 bien supérieur au 4 (mais c'est personnel)... :wink:

La série TV, j'en ai beaucoup entendu parler sur le Net mais je n'ai jamais vu d'épisodes...
Image
Frank Bannister
The Virgin Swiss Hyde
Posts: 6874
Joined: 22 Feb 04, 18:02

Post by Frank Bannister »

Julien Léonard wrote:La série TV, j'en ai beaucoup entendu parler sur le Net mais je n'ai jamais vu d'épisodes...
Je dois encore avoir quelques épisodes en VHS, il faudrait que j'essaye de remettre la main dessus.
Lucky
...
Posts: 1487
Joined: 23 Dec 04, 16:18

Post by Lucky »

Frank Bannister wrote:Une question pour les plus fanatique d'entre nous: qui se souvient encore de la série télé intitulée Les Cauchemars de Freddy?
Ah oui ! Je crois que ça passait sur la 5 le vendredi ou samedi, en fin de soirée. En fait, je me souviens seulement du pilote (?) où l'on voyait la genèse de Freddy (parents d'Elm Street brûlant son repaire aprés les accusations de violences sur enfants).
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Mon petit avis sur les épisodes que j'ai vu.

Le 1er. Sympathique. Il pose les bases évidemment, s'avère un peu effrayant par moments (surtout quand on le découvre en étant jeune), assez efficace et plutôt glauque. Si ce n'est pas celui que je préfère, il reste, très logiquement, l'épisode qui présente Freddy de la meilleure manière, à savoir cruel, violent et sarcastique.

Le 2ème. Catastrophique. Si l'on excepte la scène dans la chambre où Freddy passe dans le monde réel en sortant d'un jeune homme, tout le film est bien misérable, voir même franchement ringard par moments. Et on peut évidemment en retirer un certain nombre de parallèles avec un coming out.

Le 3ème. Excellent. Comme l'a très bien dit Julien, ici on fait table rase de l'épisode précédent et on repart en gardant la logique du premier (Freddy agit dans les rêves et nul part ailleurs). On appréciera le budget confortable dont est doté le film (5mio $ contre 1.8mio$ pour le premier) et qui lui permet d'offrir quelques scènes plutôt efficaces (le jeu de pantin, bien dérangeant). Cet épisode me plaît bien plus que le premier même si Freddy ressemble de plus en plus à un bouffon.

Le 4ème. Mon préféré. Freddy devient un gros débile qui vanne à chaque victime, les meurtres s'alignent sans discontinuer, les situations ne sont que des prétextes à des idées toujours plus folles.. un épisode complètement débridé, qui fait la part belle à des effets spéciaux d'excellente facture (la pizza, la décharge de voiture, le lit-bassin, la fin de freddy, etc..). Certes l'histoire est bien neuneu, les acteurs plutôt nazes, mais on s'y amuse beaucoup.

Je n'ai pas encore vu les épisodes suivants, en revanche j'ai vu Freddy vs Jason, bien bourrin, bien con, bien jouissif et j'ai découvert qu'un Freddy vs The Ghostbusters était sorti en 2004. :shock: :lol:
"Give me all the bacon and eggs you have."
Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11824
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

Post by Julien Léonard »

Colqhoun wrote: Le 4ème. Mon préféré. Freddy devient un gros débile qui vanne à chaque victime, les meurtres s'alignent sans discontinuer, les situations ne sont que des prétextes à des idées toujours plus folles.. un épisode complètement débridé, qui fait la part belle à des effets spéciaux d'excellente facture (la pizza, la décharge de voiture, le lit-bassin, la fin de freddy, etc..). Certes l'histoire est bien neuneu, les acteurs plutôt nazes, mais on s'y amuse beaucoup.
:lol: :lol: Je suis mort de rire sur mon PC !! Voilà un avis bien sympathique !!

Par contre, je trouve le 2 vraiment pas mauvais. :wink:
Image
Akira
Disciple zen
Posts: 5571
Joined: 9 Oct 03, 23:03
Location: Loin !

Post by Akira »

Le 1er : LE seul et unique freddy à mes yeux. Insurpassable, d'une efficacité redoutable ... bref le perso de Freddy a ici une stature qu'il va rapidement perdre au fil des suites ... à savoir un croquemitaine reelement inquietant. Un classique incontournable ! 9/10

Le 2eme : Décevant au 1er abord ... finalement c'est mon Freddy préféré parmi les suites :oops: Choix bizarre j'en suis conscient mais j'admire le fait que l'on garde ici un semblant d'atmosphere. Et surtout que le personnage de Freddy garde son aspect reelement inquietant. Reste que le scenario est assez maladroit je trouve dans son developpement du perso principal "possédé" par Freddy. Finalement cette transgression n'est pas super interessante je trouve. Tres bonne scene d'intro. Un freddy qui malgré tout reste tres plaisant. 7,5/10

Le 3eme : Le debut de la fin :( Le vrai depart de ce que va etre la saga freddy et ses suites direct donc. Si au depart, j'avoue que le fait de retrouver Heather Langenkamp fait plaisir, que la situation (hopital psychatrique avec ados suicidaires) est interessante et enfin que l'on decouvre precisement l'origine du croquemitaine est allechant ... ça s'annoncait bien. Pourtant ... de par son importance sur le reste de la serie (il sera souvent cité comme LA reference pour les films suivants), je crois que j'en ferais mon plus mauvais. Car finit l'ambiance pesante ... finit le croquemitaine inquietant ... Non, ce film fait reelement rentrer Freddy au rang des mechants cool (aux coté d'un Chucky par exemple).
Les meurtres sont certes originaux mais ... affublés d'un Freddy adepte de la "blague qui tue" qui vient tout cassé. N'ayons pas peur des mots ... Freddy est devenu un bouffon ! Incroyable avec les multiples possibilités que laisse un tel perso... Traitement pour ma part inacceptable. Et donc debut de la nouvelle serie. On est pas au bout de nos peines... :cry: 5/10

Le 4eme : La continuité logique de l'episode 3. Ou Freddy reste le meme bouffon ... ou l'interet n'est desormais plus que l'originalité des meurtres.
Ca y est definitivement ... Freddy est un film qu'on regarde en bouffant du pop corn et en s'esclaffant à chaque meurtre apres la replique de "l'inquietant" croquemitaine. Incroyable de voir en deux films comment la saga a été orienté. Peut etre que le coté insurpassable de l'original a contraint les producteurs à suivre cette voie. Un aspect formaté qui marche puisque l'episode rapporte encore plus que le precedent ce qui d'ailleurs encourage les producteurs à continuer dans cette voie. Mais pour ma part, je dirais quel gachis ! Qu'ont ils fait d'un tel personnage? Freddy depuis le 3 qui en devenant reelement le heros de ses films (coté apparition bien entendu) a perdu tout son caractere flippant.
Sont bien loin les cauchemars ou on retrouvera l'homme au pul rayé. :cry: 4/10

Le 5eme : Encore dans la continuité... Une idée assez sympa et qui tranche un peu avec le reste de la saga (comme le second d'ailleurs) soit Freddy "papa" :mrgreen: mais ... tjrs ce cahier des charges qui imposent des meurtres originaux certes (enfin quoique ... on tourne un peu en rond) mais qui n'ont plus pour objet d'etre le plus realiste possible mais le plus fun. Bref la continuité ... Finalement je le prefere ptetre aux deux cités au dessus pour sa tentative (maladroite certes) de changer un peu le concept ... mais ça reste maigre au vu de meurtres tout desamorcés par papa Freddy. Comme les autres, ça se laisse voir sans grand pb ... mais ça n'en reste une grosse deception (de plus) pour moi 5/10

Le 6eme : La fin de Freddy? Forcement, ce film devait avoir son importance dans cette saga. Pourquoi donc pour la cloture de cette serie ne pas croire à un retour aux sources? Parce que les 3 derniers episodes ont fait tranquillement leur beurre sur un concept qui plait ... donc qui ne changera pas :cry: Et la ... y a quasiement rien à sauver. Une scene qui m'a fait rire tout aussi pourrie puisse elle etre (la console) ... et le reste c'est nul, limite chiant meme :oops: Meme le scenar est limite incomprehensible....
Enfin seul point positif ... j'ai bien aimé la description de cette ville (l'arrivée donc) quand les habitants se ruent sur nos ados car ils n'en ont plus vu depuis un moment. La visite de l'ecole aussi.
Ca commencait pas trop mal et on aurait ptetre pu esperer un traitement dans un tel univers un peu plus inquietant. Il n'en sera rien puisqu'on revient aux (nouvelles) bases visant à respecter le cahier des charges ... ce qu'il arrive à peine à faire. Mais je serais surement moins cassant que vous sur ce film ... car à la limite je le met au meme niveau que les 3 derniers. :oops: 4/10

Le 7eme : Le retour de Craven ! Et le retour aussi des bonnes bases qu'il avait instauré dans cette saga? En partie oui et ca reste toujours bon à prendre.
Pourtant ... j'ai beau reconnaitre que le concept est tres interessant (surtout pour conclure en beauté cette saga), qu'un effort à été fait pour rehabiliter le perso de Freddy comme reel perso inquietant et non un simple bouffon ... je n'accroche pas à ce film non plus :oops:
Dommage mais le concept a été à mon avis sous-exploité et le film est bien trop long. Pleins de scenes chocs bien sympas ... mais toutes montrés dans la bande annonce. Forcement ... on est un peu deçu au final. Enfin peut etre est ce aussi que je n'ai pas reussi à rentrer reelement dedans. Et puis ... la reele fin de Freddy ... ça meritait autre chose que ce final un peu limite.
Mais bon à saluer quand meme quand on sort du reste. 6,5/10

Apres, je garde un aspect nostalgique pour tous les episodes (decouvert plus jeune) Je ne dis pas m'emmerder à m'en taper un ... mais c'est surtout comment fusiller au fil des suites un tel perso qui est un vrai cauchemar pour moi (depuis tout ptit :oops: ) qui me rends aussi critique.
Et d'ou les notes.
Voila :fiou:
Lying here on the floor I can’t stand, I’m too weak
I don’t dream anymore, there’s monsters haunting my sleep
Put a lock on the door to try to keep them outside
But they’re in my head I don’t know where I can hide
So I’m talking to them ‘cause I lost all my friends
I never get what I want so I'll get drunk again
I don’t wanna feel anymore ‘cause I only feel pain
Put my thoughts in the sink and watch them go down the drain
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Ce qui me faisait marrer c'était de lire les critiques super mauvaises dans la presse à chaque sortie d'un nouvel opus. Les films se faisaient démolir en une dizaine de lignes et ça m'éclatait bien.

J'ai vu le 1 (assez parfait dans son genre avec un excellent concept et des acteurs bien dirigés), le 5 (premier que j'ai vu, donc souvenir lointain), le 6 (si on n'est pas très exigeant ça se laisse voir) et le 7 (en salles, où Craven entreprend une passionnante mise en abîme).
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11824
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

Post by Julien Léonard »

Akira wrote: Le 2eme : Décevant au 1er abord ... finalement c'est mon Freddy préféré parmi les suites :oops: Choix bizarre j'en suis conscient mais j'admire le fait que l'on garde ici un semblant d'atmosphere. Et surtout que le personnage de Freddy garde son aspect reelement inquietant. Reste que le scenario est assez maladroit je trouve dans son developpement du perso principal "possédé" par Freddy. Finalement cette transgression n'est pas super interessante je trouve. Tres bonne scene d'intro. Un freddy qui malgré tout reste tres plaisant. 7,5/10
Je conviens de ce que tu dis sur ce deuxième épisode à propos du fait que l'on garde l'atmosphère... En fait, plus que le scénario un peu con, c'est la fin qui fait tout tomber : du n'importe quoi, Jesse sauvé par l'amour, le tout joué par une actrice sans conviction et sans talent...

Par contre, le côté humoristique développé dans les suivants fait toute la différence entre Freddy et les autres : plus que la thématique du rêve, ce sont les affolantes scène (burlesques parfois) de meurtres rivalisant d'ingénuosité (sauf dans le 6 et le 7, mais dans dernier ce n'est pas le but...) !! :wink:
Image
Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11824
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

Post by Julien Léonard »

Akira wrote: Le 4eme : La continuité logique de l'episode 3. Ou Freddy reste le meme bouffon ... ou l'interet n'est desormais plus que l'originalité des meurtres.
Je trouve que le 4 va tout de même beaucoup plus loin que le 3, il est difficile de les égaliser tous deux... Le 3 garde une incontestable qualité d'ensemble, alors que le 4, malgré une pèche d'enfer, n'en n'est que le squelette... :wink:
Image