Francis Ford Coppola

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Non non, assurémment LE.
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48587
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Carlito wrote:Tu n'as pas vu la Conversation?

Ratatouille va-t-il répondre? Telle est la question...
Non.
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10886
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Re: Le nouveau top FF Coppola

Post by -Kaonashi Yupa- »

01. Apocalypse now
02. Dracula
03. Cotton club
04. Conversation secrète
05. Le parrain II
06. Le parrain
07. Coup de coeur
08. Le parrain III
09. Rusty James
10. Peggy Sue s'est mariée
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Art Core wrote:Sinon personne n'a cité Supernova ? :wink:
Pourquoi on citerait un truc de Walter Hill ?
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51391
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: Le nouveau top FF Coppola

Post by Roy Neary »

Mon Top Coppola, bien évidemment moutonnier comme il faut, puant le consensuel à fond les manettes, voire même honteusement putassier :

1. Le Parrain II
2. Apocalypse Now
3. Dracula
4. Le Parrain
5. Le Parrain III
6. Conversation secrète
7. Tucker
8. Rusty James
9. Cotton Club
10. Coup de coeur
11. Outsiders
12. Les Gens de la pluie
13. Jardins de pierre
14. Peggy Sue s'est mariée
15. You're a Big Boy Now
16. L'Idéaliste
17. La Vallée du bonheur
18. Dementia 13
19. Jack


Pas vu Tonight for Sure.

PS : entre 1972 et 1979, Coppola devrait avoir honte d'avoir pu aligner autant de films aussi scandaleusement ridicules. 8)
Image
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 13464
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Post by Zelda Zonk »

Il est pas consensuel ton Top Roy, puisque Dracula se trouve devant Le parrain. :wink:
jason bourne
Assistant(e) machine à café
Posts: 239
Joined: 10 Jun 05, 10:29

Post by jason bourne »

1. Apocalypse Now
2. The Conversation
3. The Godfather
4. The Godfather part 2.
5. The Godfather part. 3.
6. Dracula

J'aimerai bien revoir Tucker.
Image
Melmoth
G.I. Joe
Posts: 6135
Joined: 12 Apr 03, 01:41

Re: Le nouveau top FF Coppola

Post by Melmoth »

Roy Neary wrote:Mon Top Coppola, bien évidemment moutonnier comme il faut, puant le consensuel à fond les manettes, voire même honteusement putassier
C'est normal tu fais partie de la secte :idea:
Image
Art Core
Paulie Pennino
Posts: 2254
Joined: 24 May 05, 14:20

Post by Art Core »

Max Schreck wrote:
Art Core wrote:Sinon personne n'a cité Supernova ? :wink:
Pourquoi on citerait un truc de Walter Hill ?
Il est de notorieté public que ce film a été co-réalisé par un Coppola qui cherchait à sauver les meubles d'une production apocalyptique. Bien sûr ce n'est pas un film de Coppola mais je trouve amusant de le voir (uncredited evidemment) à la tête de ce film.
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Art Core wrote:
Max Schreck wrote: Pourquoi on citerait un truc de Walter Hill ?
Il est de notorieté public que ce film a été co-réalisé par un Coppola qui cherchait à sauver les meubles d'une production apocalyptique. Bien sûr ce n'est pas un film de Coppola mais je trouve amusant de le voir (uncredited evidemment) à la tête de ce film.
Ah bin du coup, tu me donnes envie de le voir. :)
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Un des cinéastes pour lesquels j’éprouve le plus de respect, auteur de génie dont les œuvres m’impressionnent toujours quelque soit le nombre de visionnages (je l’ai vu en vrai une fois dans le quartier latin, l’année où il présidait Cannes, sans oser l’approcher, bavant de loin). J'aime la fidélité de ses collaborateurs (Dean Tavoularis, Robert Duvall, Tom Waits). J’ai une tendresse particulière pour ses années 80, qui furent un cauchemar financier et pendant lesquelles il a été incroyablement loin dans l’expérimentation d’une nouvelle forme de narration, libre, poétique et jouant consciemment avec les artifices du spectacle. Top extrêmement difficile pour moi. Tous, à part Peggy Sue, sont pour moi des grands films.


1. The Godfather part II : une fresque bluffante, que je placerais devant les autres épisodes seulement parce que j’aime beaucoup tout ce qui y concerne John Cazale. J’adore la façon dont on ressent au long de la saga le poids de la culpabilité, du remords et de la fatalité qui entraîne la famille Corleone sur la voie du sang.
2. Apocalypse now : (version pas redux) une œuvre fondamentale de ma cinéphilie. Un poème épique et halluciné qui m’emporte dans son rythme sinueux. L’ouverture du film m’avait tout simplement terrassé lors de ma première vision
3. The Godfather part III : pour son ambiance, sa mise en scène peut-être encore plus maîtrisée que dans les deux premiers volets, le personnage d’Andy Garcia est une belle création, le final anthologique.
4. Rumble fish : une atmosphère cotonneuse, des interprètes sur des nuages, une façon de faire éclater la violence belle et étrange. Un film-monde.
5. The Godfather : magistralement écrit et construit. Une vraie leçon de maître.
6. Dracula : je me souviens parfaitement du soir où je l’ai découvert à sa sortie, de la salle, de l’ambiance qui y régnait, et de l’emballement et de l’émerveillement qui m’ont saisi. Du travail d’orfèvre, intelligent et visuellement jubilatoire.
7. Coup de coeur : géniale histoire de couple traitée avec autant de fantaisie que d’émotion, ne sacrifiant jamais la direction d'acteurs (ah, cette scène du tango !).
8. The Rain people : chronique assez typique du ciné ricain des 70’s, un road-movie pudique, sincère, avec un James Caan magnifique
9. Gardens of stone : une œuvre particulièrement fragile et attachante. Un minimalisme qui donne une force incroyable à l’émotion dégagée par des acteurs réellement en état de grâce (James Caan, James Earl Jones, Angelica Huston). J’en conseille très fortement la découverte à ceux qui ne l’auraient pas vu.
10. The Conversation : impressionnant film paranoïaque, un peu hermétique (comme son protagoniste) mais passionnant, aussi bien formellement que dans son interprétation. Je ne l’ai vu qu’une fois et j’avais été un peu largué par l’intrigue, d’autant plus que ça devait être en VF et que je crois savoir que ça dénature pas mal le sens des mots recueillis par Hackman lors de son écoute du parc.
11. Tucker : film de mon enfance, je me régalais de son histoire édifiante, de l’ambiance familiale retranscrite, de l’état d’esprit d’atelier, de l’humanisme de ses personnages (notamment celui de Martin Landau, remarquablement écrit). Un film très personnel tant on peut deviner ce qui rapproche Tucker de Coppola.
12. The Cotton club : un tourbillon de haines, amours, jalousies, folies sur fond de musique, film hommage au jazz, aux films de gangsters hollywoodiens. Grandiose.
13. L'idéaliste : excellente et inattendue surprise que ce dernier opus en date. Une intrigue palpitante, évitant brillamment tous les écueils du genre pour parvenir à quelque chose de réellement sincère et touchant. Matt Damon y est très bon. J’ai très envie de le revoir.
14. Peggy Sue s'est mariée : souvenir lointain d’une comédie sans surprise mais efficace et soignée.

Pas vu son sketch pour New York stories (je n'ai vu que celui de Woody Allen, Oedipus wreck, qui est un de mes films préférés du cinéaste).

Je suis bien évidemment consterné par son absence. Comment un type de son calibre et avec une telle carrière peut-il peiner autant à monter ses projets ? Francis we love you !
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Memento wrote:Il est pas consensuel ton Top Roy, puisque Dracula se trouve devant Le parrain. :wink:
Mais Dementia 13 se trouve après Apocalypse Now :wink:
George Bailey
Monteur
Posts: 4876
Joined: 22 Apr 03, 14:12
Location: Francilien

Post by George Bailey »

Résultats en 1ère page.
Mes chéris
Mes préférés
Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point. Pascal
rudolf slansky
Stagiaire
Posts: 11
Joined: 25 May 06, 12:36

Post by rudolf slansky »

Manolito wrote: Mauvais
Jack
t'es qui pour juger un film de coppola, toi ?
condamné à moscou en 1937...
Peter Venkman
Spice Boy
Posts: 1209
Joined: 25 Feb 05, 17:32

Post by Peter Venkman »

rudolf slansky wrote:t'es qui pour juger un film de coppola, toi ?
Aaaaaaaaaah, je m'disais bien aussi :mrgreen: :lol:
They're from Barcelona.Moustache d'or 2006