Hayao Miyazaki

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

JeanLucGodardIV
Stagiaire
Posts: 77
Joined: 28 Oct 13, 00:40

Re: Hayao Miyazaki

Post by JeanLucGodardIV »

je l'ai revu il y a trois mois, et c'est un sacré chef-d'oeuvre, le profilage des avions, la connaissance de Miyasaki - tout comme katsuhiro Otomo pour d'autres machines - sur l'aéronautique est prodigieuse. Pour le dessin, la ligne claire n'est jamais ringarde, du très grand film d'animation donc.
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92954
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Hayao Miyazaki

Post by Jeremy Fox »

JeanLucGodardIV wrote:je l'ai revu il y a trois mois, et c'est un sacré chef-d'oeuvre,.
Tu vois ; non seulement nous pouvons être d'accord mais en plus tu avances la date du dernier chef-d'oeuvre en date de déjà une dizaine d'années par rapport à Blade Runner :mrgreen:
JeanLucGodardIV
Stagiaire
Posts: 77
Joined: 28 Oct 13, 00:40

Re: Hayao Miyazaki

Post by JeanLucGodardIV »

Bien sur que c'est un chef-d'oeuvre!! mais ce n'est pas un film live donc je ne peux pas le comparer dans la catégorie "réelle".
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92954
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Hayao Miyazaki

Post by Jeremy Fox »

JeanLucGodardIV wrote:Bien sur que c'est un chef-d'oeuvre!! mais ce n'est pas un film live donc je ne peux pas le comparer dans la catégorie "réelle".
En voilà une drôle d'idée (malheureusement partagée par beaucoup) ; comme pour le film documentaire d'ailleurs. Un film qu'il soit d'animation ou pas reste un film : je ne vois pas pourquoi les différencier dans des discussions de cet ordre, qui touchent à leur qualité.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15626
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Hayao Miyazaki

Post by Watkinssien »

Jeremy Fox wrote:
JeanLucGodardIV wrote:Bien sur que c'est un chef-d'oeuvre!! mais ce n'est pas un film live donc je ne peux pas le comparer dans la catégorie "réelle".
En voilà une drôle d'idée (malheureusement partagée par beaucoup) ; comme pour le film documentaire d'ailleurs. Un film qu'il soit d'animation ou pas reste un film : je ne vois pas pourquoi les différencier dans des discussions de cet ordre, qui touchent à leur qualité.
Etant donné que l'animation est un support et pas un genre, je ne peux qu'être d'accord avec cette vision des choses. :)
Image

Mother, I miss you :(
Pendragon
Electro
Posts: 882
Joined: 7 Nov 04, 18:13
Location: Canada

Re: Hayao Miyazaki

Post by Pendragon »

magobei wrote:
8140david wrote: Franchement, j'ai été très décu par ce Cagliostro.
Alors que je suis un grand fan de Miyazaki.
ça reste une oeuvre de commande, assez loin de ses films personnels (sa période Ghibli en somme). Mais je trouve qu'en termes de pure animation, ça tient vraiment la route. Rien que pour ça, ça vaut le détour. De plus, le scénar, dans sa veine rocambolesque, récit à tiroirs, n'est pas si mal; on voit même pointer quelque-uns des thèmes propres à Miyazaki (crédité au scénario ici)
Arrivé sur le tard pour ce fabuleux sujet.
Il est évident que les oeuvres les plus abouties seront logiquement les plus citées et encensées.
Quand j'ai découvert Miyazaki c'était avec Porco Rosso et en japonais sans sous-titres; autant dire que l'impact fut moindre, mais j'admirais les superbes plans aériens et le montage de ces plans. Puis ce fut Nausicca en VHS U.S. dans sa version tronquée. Et là, je me suis dit, faut que je vois ce que ce réalisateur a fait avant. Je trouve ça plus juste pour son oeuvre. Et j'ai d'abord trouvé Le Château de Cagliostro en DVD toujours en édition U.S.A. et puis Totoro encore une fois dans une version DVD remaniée par la FOX. Comme Naussica, Totoro m'avait beaucoup plus, même dans sa forme retouchée.
C'était frustrant car on trouvait peu de choses de Miyazaki, alors qu'au même moment je recevais une grande claque dans la gueule qui avait pour titre Akira...
Et tout d'un coup, la reconnaissance de ces "animés" s'établit rapidement. Ce fut donc Le Château dans le ciel avec les magnifiques compositions de Hisaishi. On oublie souvent l'importance de ce compositeur dans l'univers de Miyazaki; il est un peu comme Moriconne pour Sergio Leone.
Quand Princesse Mononoké sorti au cinéma, ce fut mon premier Ghibli visionné en français. Histoire plus rude que les précédentes mais tout autant engagée pour les thèmes fétiches du maître. Découvert quasiment en même temps que Horus, Prince du Soleil réalisé pour la Toei avec Takahata. Ce Horus étant à mon avis le film charnière où l'on voit la préoccupation des deux futurs fondateurs de Ghibli. Bien que fort imparfait dans la construction erratique du récit, car confronté aux demandes d'un studio très conservateur, on sent dans ce film la volonté des créateurs d'aller vers des oeuvres plus matures tout en étant lisibles pour un large public.
Puis enfin, arriva l'oscarisé Voyage de Chihiro par lequel Miyazaki était maintenant disponible partout.

Mais malgré mes efforts (et mon compte en banque), je ne découvris qu'en dernier lieu, la Saga de Conan Fils du Futur. Qui bouclait la boucle de mes recherches à rebours. Cette série est surprenante car beaucoup moins enfantine qu'elle n'y paraît, et ce, dès le premier épisode...avec la mort comme sujet central. Le genre de concept que l'on éviterait dans un programme aujourd'hui pour un jeune public surprotégé.

Je salue la constance de cet incroyable artiste qui même confronté à une usine à images comme la Toei s'est démarqué par son immense talent. Comme son petit héros Conan, il est arrivé de loin pour aider à construire une société plus consciente de son environnement. :)
Last edited by Pendragon on 2 Nov 13, 14:32, edited 1 time in total.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92954
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Hayao Miyazaki

Post by Jeremy Fox »

Pendragon wrote: Mais malgré mes efforts (et mon compte en banque), je ne découvris qu'en dernier lieu, la Saga de Conan Fils du Futur. Qui bouclait la boucle de mes recherches à rebours. Cette série est surprenante car beaucoup moins enfantine qu'elle n'y paraît, et ce, dès le premier épisode...avec la mort comme sujet central. Le genre de concept que l'on éviterait dans un programme aujourd'hui pour un jeune public surprotégé.
Oui superbe série animé que ce Conan ; vraiment un des rares cinéastes pour ma part à avoir fait un assez long parcours sans-faute.
Pendragon
Electro
Posts: 882
Joined: 7 Nov 04, 18:13
Location: Canada

Re: Hayao Miyazaki

Post by Pendragon »

Jeremy Fox wrote:Oui superbe série animé que ce Conan ; vraiment un des rares cinéastes pour ma part à avoir fait un assez long parcours sans-faute.
Oui, c'est vrai. Son parcours, que j'ai eu du mal à condenser dans mon texte, peut être vu comme une belle réussite...si on place tous les titres avec les contraintes dues à l'époque de leurs productions.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92954
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Hayao Miyazaki

Post by Jeremy Fox »

Pendragon wrote:
Jeremy Fox wrote:Oui superbe série animé que ce Conan ; vraiment un des rares cinéastes pour ma part à avoir fait un assez long parcours sans-faute.
Oui, c'est vrai. Son parcours, que j'ai eu du mal à condenser dans mon texte, peut être vu comme une belle réussite...si on place tous les titres avec les contraintes dues à l'époque de leurs productions.
La seule chose qui me console (même si je suis conscient être un cas isolé), c'est que je trouve que son fils a superbement pris la succession : deux superbes réussites de mon point de vue.
Pendragon
Electro
Posts: 882
Joined: 7 Nov 04, 18:13
Location: Canada

Re: Hayao Miyazaki

Post by Pendragon »

Jeremy Fox wrote:
Pendragon wrote: Oui, c'est vrai. Son parcours, que j'ai eu du mal à condenser dans mon texte, peut être vu comme une belle réussite...si on place tous les titres avec les contraintes dues à l'époque de leurs productions.
La seule chose qui me console (même si je suis conscient être un cas isolé), c'est que je trouve que son fils a superbement pris la succession : deux superbes réussites de mon point de vue.
Sans rien enlever à son premier Les Contes de Terre-Mer que j'ai bien aimé. Le fils est (et sera) inévitablement comparé au père. Les contextes d'apprentissage et les moyens mis au service des deux réalisateurs Miyazaki sont comme le jour et la nuit. Le fils a accès à toute l'expertise que son père a contribué à mettre en place.
Ceci n'est pas un jugement mais un constat...
Je crois que Goro Miyazaki a un bel avenir devant, mais qu'il devra se détacher ou essayer de faire abstraction de la très influente notoriété de son père sur le studio. Enfin...si on lui en donne les moyens pour réussir à s'accomplir.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Hayao Miyazaki

Post by Federico »

Ça devait arriver un jour : demain soir sur la Fox, Les Simpson rendront hommage à Miyazaki
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
ballantrae
Accessoiriste
Posts: 1890
Joined: 7 Dec 10, 23:05

Re: Hayao Miyazaki

Post by ballantrae »

Joie de découvrir un nouveau Miyazaki et tristesse à l'idée que ce sera sûrement le dernier ( je crois plus en la retraite de H Miyaziki qu'en celle de Soderbergh).
Ce cinéaste -je ne rajouterai pas d'animation car c'est un grand cinéaste tout court- a réalisé un sans faute à mon sens même si on peut préférer tel titre à tel autre.Pour ma part, Chihiro , Princesses Mononoke et Porco rosso trônenet au sommet de l'édifice Cependant même Kiki la petite sorcière apparemment léger et mineur est un beau roman d'apprentissage recélant plus de secrets, plus de complexité qu'il n'y paraît sur la question de l'émancipation d'une fille.
On a pu gloser sur l'héritage , sur le possible continuateur mais il sera très difficile de continuer cette oeuvre parmi les plus bouleversantes et enchanteresses apparues durant ces vingt dernières années.Peut être Hosoda prolongera t'il l'émerveillement suscité par Ame et Yuki et tel Laguionie avec Le tableau, hommage tardif à Grimault, lui faudra s'éloigner du maître pour mieux en retrouver les secrets.Je regrette de n'avoir pu voir Lettre à Momo car Jihn roh avait été une belle claque.
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7696
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Hayao Miyazaki

Post by 7swans »

ballantrae wrote:Joie de découvrir un nouveau Miyazaki et tristesse à l'idée que ce sera sûrement le dernier ( je crois plus en la retraite de H Miyaziki qu'en celle de Soderbergh).
Soderbergh a toujours précisé qu'il s'agissait d'un retrait du monde cinématographique, et plus précisément d'un moyen de diffusion en fait.
Il n'exclue pas la possibilité de travailler/créer pour d'autres formes de médias (tv, internet, etc...)

D'ailleurs en ce moment il tourne à New York une série de 10 épisodes pour Cinemax, The Knick avec Clive Owen.

Highjacking de topic terminé. :mrgreen:
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92954
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Hayao Miyazaki

Post by Jeremy Fox »

A l'occasion de la sortie en salles de Le Vent se lève, la rédaction a décidé de tracer un portrait du grand réalisateur japonais à travers ses films.
Mangus
Assistant(e) machine à café
Posts: 156
Joined: 9 Sep 13, 14:14

Re: Hayao Miyazaki

Post by Mangus »

Les avis que j'ai pu lire sur les sorties en Bluray de ces derniers jours sont assez contradictoires. C'est soit merveilleux, soit indigne d'un transfert HD. J'espère lire quelques tests ici avant de me décider.