Commentaires à propos de votre film du mois

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8458
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Strum »

Le lien avec le topic du concours et le nom d'Opuhls était évident. ;) Mais je partais du principe que John Holden, qui tient à raison Ophuls pour un très grand cinéaste et son cinéaste français préféré, a vraiment vu (evidemment pas ce mois-ci...) et donc noté les films en question. Post donc intéressant au premier comme au deuxième degré.
Last edited by Strum on 29 Nov 17, 12:04, edited 1 time in total.
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 25252
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jack Carter »

Alexandre Angel wrote:
Jack Carter wrote:vous le faites expres d'etre aussi premier degré ?
Moi, je ne répondrai rien. Pour laisser planer le mystère :mrgreen:
Malin ! :lol:
"On peut revenir au sujet du topic ?" (Jack Carter)
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Max Schreck »

Arn wrote:Vu Le dernier des Mohicans hier. Si tout le film était du calibre de son dernier tiers ça aurait surement été mon film du mois. Malheureusement je trouve qu'on met un peu de temps à rentrer de temps, il aurait mérité d'être (selon moi) un peu plus long pour introduire un peu mieux les personnages et les enjeux au début.
Très très beau film malgré cela.
Le problème étant, comme (trop) souvent avec Mann, l'existence de plusieurs montages qui pourraient éventuellement être plus ou moins équilibrés dans leur narration.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
John Holden
Décorateur
Posts: 3833
Joined: 1 Sep 14, 21:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by John Holden »

Strum wrote:Le lien avec le topic du concours et le nom d'Opuhls était évident. ;) Mais je partais du principe que John Holden, qui tient à raison Ophuls pour un très grand cinéaste et son cinéaste français préféré, a vraiment vu (evidemment pas ce mois-ci...) et donc noté les films en question. Post donc intéressant au premier comme au deuxième degré.
Pour cet opus, on dira que j'ai fait mon Max dans la section "évènements". :mrgreen:
En plus je m'aperçois que j'avais oublié le tendre Divine dans la liste des films du Maître.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jeremy Fox »

33 films pour un mois qualitativement mémorable avec pas moins de 5 gros coups de cœur que voici répertoriés en images ci-dessous. A signaler que Agnès Varda squatte pour la troisième fois de 2017 la plus haute marche du podium.


Image

Image

Image

Image

Image



Le résumé :


* Jacquot de Nantes : Agnès Varda 1991 : 8/10
* Les Figures de l'ombre (Hidden Figures) : Theodore Melfi 2017 : 8/10
* L'Atelier : Laurent Cantet 2017 : 8/10

* Il Gaucho : Dino Risi 1964 : 7.5/10
* Les Copains d'Eddie Coyle (The Friends of Eddie Coyle) : Peter Yates 1973 : 7.5/10
* L'Emploi (Il Posto) : Ermano Olmi 1961 : 7.5/10
* Private Practice saison 3 : 7.5/10

* Live by Night : Ben Affleck 2017 : 7/10
* Jugement à Nuremberg (Judgment at Nuremberg) : Stanley Kramer 1961 : 7/10
* La Barbe à papa (Paper Moon) : Peter Bogdanovich 1973 : 7/10
* Les Seins de glace : George Lautner 1974 : 7/10
* L'Odyssée du Hindenburg (The Hindenburg) : Robert Wise 1975 : 7/10
* De bon matin : Jean-Marc Moutout 2010 : 7/10

* Le Caire confidentiel (The Nile Hilton Incident) : Tarik Saleh 2017 : 6.5/10
* Willie Boy (Tell Them Willie Boy Is Here) : Abraham Polonsky 1969 : 6.5/10
* Les Collines de la terreur (Chato's Land) : Michael Winner 1972 : 6.5/10
* L'Autre Côté de l'espoir (Toivon tuolla puolen) : Aki Kaurismaki 2017 : 6.5/10
* M15 demande protection (The Deadly Affair) : Sidney Lumet 1966 : 6.5/10
* Tu seras mon mari (Sun Valley Serenade) : Bruce Humberstone 1941 : 6.5/10

* Nymphomaniac / vol.1 : Lars Von Trier 2014 : 6/10
* Dans la chaleur de la nuit (In the Heat of the Night) : Norman Jewison 1967 : 6/10
* Le Piment de la vie (The Thrill of it all) : Norman Jewison 1963 : 6/10
* Sage femme : Martin Provost 2017 : 6/10
* Aurore : Blandine Lenoir 2017 : 6/10

* Passengers : Morten Tyldum 2016 : 5.5/10
* Un Flic : Jean-Pierre Melville 1972 : 5.5/10
* Les Fantômes d'Ismaël : Arnaud Desplechin 2017 : 5.5/10

* The Leftovers saison 3 : 5/10
* La Petite bande : Michel Deville 1983 : 5/10

* Le Cycliste (Bycileran) : Mohsen Makhmalbaf 1987 : 4.5/10

* Pendez-les haut et court (Hang 'em High) : Ted Post 1968 : 4/10
* Le Gang Anderson (The Anderson Tapes) : Sidney Lumet 1971 : 4/10

* Le Shérif est en prison (Blazzing Saddles) : Mel Brooks 1974 : 3.5/10

* Hélas pour moi : Jean-Luc Godard 1993 : 0.5/10
* Le Trappeur des grands lacs (The Pathfinder) : Sidney Salkow 1952 : 0.5/10
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21576
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Rick Blaine »

Je bats tous mes records de manque de temps cette année, mais ce mois famélique se conclue malgré tout par une belle découverte avec le I comme Icare de Verneuil.
Image
Le mois complet :
Spoiler (cliquez pour afficher)
I... comme Icare, de Henri Verneuil (1979) : 8/10

MacArthur - Le général rebelle (MacArthur), de Joseph Sargent (1977) : 7,5/10
Up the river, de John Ford (1931) : 7,5/10
4 mouches de velours gris (4 moshe de velluto grigio), de Dario Argento (1971) : 7,5/10

Le Caire confidentiel (The Nile Hilton Incident), de Tarik Saleh (2017) : 7/10

Un baquet de sang (A bucket of blood), de Roger Corman (1959) : 6/10
Grand froid, de Gérard Pautonnier (2017) : 6/10

Amiral Canaris (Canaris), de Alfred Weidenmann (1954) : 5,5/10

Films revus : Hors compétition :

Sept morts sur ordonnance, de Jacques Rouffio (1975) : 8/10

La nuit du lendemain (The night aof the following day), de Hubert Cornfield (1969) : 6,5/10
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22699
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by cinephage »

Ce soir, je suis au théâtre (Festen), donc je peux d'ores et déja cloturer novembre.

Mon film du mois est chasse au gang, d'Andre de Toth (1953), un film noir exemplaire, qui doit beaucoup à ses comédiens.

Derrière, j'évoquerais Fellini - Satyricon, de Federico Fellini (1969), dans lequel le sens visuel de Fellini est si spectaculaire que j'en accepte l'écriture un peu brouillonne, puis Gregory's Girl, de Bill Forsyth (1980), un excellent récit sur l'adolescence, aussi juste qu'émouvant, puis vivre libre, de Jean Renoir (1943) dont je n'attendais pas une telle réussite, tant la période américaine du cinéaste a mauvaise réputation. Ici, c'est clairement à tort. Et enfin un film vu en salle, le foisonnant Au revoir là haut, d'Albert Dupontel, qui confirme un cinéaste qui s'améliore de film en film, et offre ici une oeuvre à la mise en scène ambitieuse et souvent très inventive.

Mais je note moins de coups de coeur qu'habituellement, donc un mois qui n'est pas totalement satisfaisant pour moi...
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jeremy Fox »

cinephage wrote:
Mon film du mois est chasse au gang, d'Andre de Toth (1953), un film noir exemplaire, qui doit beaucoup à ses comédiens.

Un des grands films noirs des 50's et l'un des sommets de son réalisateur 8)
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21576
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Rick Blaine »

Beau choix le De Toth. 8)
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14679
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Demi-Lune »

Film du mois sur le fil, mais incontestable :
Image
Expérience de Cinéma absolument galvanisante. Greenaway était grand.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10559
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Alexandre Angel »

Demi-Lune wrote: Greenaway était grand.
Voilà un réalisateur à côté duquel je suis (presque) complètement passé. C'est même un cas d'école personnel. A une époque, les films sortaient, les uns après les autres et je les boudais systématiquement. Quelque chose en moi avait décidé qu'il n'aimait pas ça.....d'avance (échaudé tout de même par ce que j'en avais expérimenté). C'est assez mystérieux parce que ça continue :oops: .
Dans mon esprit, Greenaway incarne la maîtrise formelle totalement dénuée de frémissements.
Que faire? :mrgreen:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92963
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Jeremy Fox »

Alexandre Angel wrote: Que faire? :mrgreen:
Tenter pour commencer Le cuisinier, le voleur, sa femme et son amant. Tu y trouveras les frémissements voulus.
Ben Castellano
Décorateur
Posts: 3689
Joined: 23 Jan 05, 12:07

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Ben Castellano »

J'ai mis du temps à aimer avec le même genre de blocages... et maintenant je suis plutôt fan, y compris de Nightwatching et de son Eiseinstein dans les derniers
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10559
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Alexandre Angel »

Jeremy Fox wrote:Tenter pour commencer Le cuisinier, le voleur, sa femme et son amant. Tu y trouveras les frémissements voulus.
Merci Jeremy.
En fait ce sera retenter car...(mais je l'ai mal vu ; déjà pas en salle, etc..).
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14679
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Commentaires à propos de votre film du mois

Post by Demi-Lune »

Alexandre Angel wrote:
Demi-Lune wrote: Greenaway était grand.
Voilà un réalisateur à côté duquel je suis (presque) complètement passé. C'est même un cas d'école personnel. A une époque, les films sortaient, les uns après les autres et je les boudais systématiquement. Quelque chose en moi avait décidé qu'il n'aimait pas ça.....d'avance (échaudé tout de même par ce que j'en avais expérimenté). C'est assez mystérieux parce que ça continue :oops: .
Dans mon esprit, Greenaway incarne la maîtrise formelle totalement dénuée de frémissements.
Que faire? :mrgreen:
Tu n'es pas le seul dans ce cas, rassure-toi.

Pour moi, Greenaway est un génie à l'univers sans nul autre pareil. C'est comme avec Lynch ou Fellini, on sait d'emblée qu'on est dans un film de Peter Greenaway : il faut exterminer toute pensée rationnelle et obéir à ses propres lois. Le voyage, dès lors, est souvent mémorable et incroyablement stimulant, parce que ses films sont d'authentiques énigmes artistiques. Je les vois comme des codex précieux, échoués sur les berges de notre temps. C'est comme si plusieurs siècles de l'Histoire de l'art (arts plastiques et arts scéniques) y étaient concentrés et sublimés, et dont le sens esquiverait même les analyses des initiés. Par exemple, je ne "comprends" pas particulièrement Meurtre dans un jardin anglais alors que le pitch est assez simple, mais c'est à dess(e)in, et le film ne cesse de se rappeler à ma mémoire depuis que je l'ai vu. Il ne faut pas tant chercher des frémissements d'émotions humaines dans ce Cinéma, que le plaisir intellectuel et esthétique de terrains de jeu en abyme, à l'instar de ces "trucages" découverts par certains maîtres de la Renaissance ou de l'art baroque. On peut trouver ça assez limité ou hermétique, ou être complètement emporté par l'absolu et la radicalité cinématographiques de telles visions. Et éprouver, au final, des émotions de l'ordre de la sidération, du malaise, du vertige, de la nausée... bref, quelque chose qui se rapprocherait du syndrome de Stendhal.
Par ailleurs, je trouve ses films souvent très érotiques (alors que paradoxalement très crus) et très évocateurs sur le plan de la reconstitution historique. Les grandes perruques, les fraises, tout ça...
Son chef-d’œuvre en l'état de mes découvertes : The baby of Mâcon.
Mais Prospero's books et toutes ses expérimentations visuelles, c'est quelque chose.