Fritz Lang : La période américaine

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Sybille
Assistant opérateur
Posts: 2057
Joined: 23 Jun 05, 14:06

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by Sybille »

D'accord si on fait la distinction entre "expédié" et "tiré par les cheveux".

Je persiste à trouver un certain charisme à Hayward mais d'après mes souvenirs, le but n'est jamais de le rendre attachant. En fait il joue bien le côté sournois, imbu de lui mais finalement couard de son personnage, c'est pour ça que j'admire assez son interprétation.

Je trouve aussi l'actrice pas mauvaise du tout mais c'est vrai que le rôle n'a rien d'extraordinaire.
User avatar
Loup Solitaire
Stagiaire
Posts: 27
Joined: 6 Jul 20, 19:23

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by Loup Solitaire »

Je redonnerai une chance à Clash by Night, mais je l'avais trouvé très moyen la dernière fois (je le mettrai personnellement dans le dernier tiers de sa filmo américaine).
« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise » - The Broken Sword - Poul Anderson
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7279
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by Cathy »

Maitreshifu m'a donné envie de revoir mes Lang (je dois tous les avoir)

Je viens de revoir Chasse à l'Homme, j'aime beaucoup Walter Pidgeon, et George Sanders est toujours exceptionnel en personne haïssable. Voici un personnage sombre mais qu'on aime détester et qui a du charisme tout comme John Carradine, qui a toujours joué les personnages troubles. La fin laisse sur sa faim... même si l'ultime confrontation entre les deux protagonistes masculins est magnifique de tension...

Les bourreaux meurent aussi, efficace toujours sur le nazisme et l'horreur. Effectivement le plan pour accuser le collabo est redoutable, maintenant serait-ce possible en vrai, je n'en suis pas sûre. Mais bon c'est sacrément efficace, et ça fonctionne pendant les deux heures que durent le film.

Espions sur la Tamise, Ray Milland m'impressionne de plus en plus que ce soit en ordure, en jeune premier ou là en homme confronté à des espions. Un film noir, même si finalement assez évident, sauf sans doute la scène de la livraison de bouquins...

Je viens de commencer Cape et poignard, mais je me suis aperçue que je n'avais jamais du voir le film, car j'aurais racheté le DVD, celui de FSF que j'ai propose certes une copie correcte, mais les sous-titres restent affichés tout le temps jusqu'à l'affichage du suivant, donc insupportable au visionnage.
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7279
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by Cathy »

Je viens de revoir Clash by night mais c'est très bien. Il faut dire que j'adore Paul Douglas et Barbara Stanwyck ! C'est un gros mélo, on se demande si ça va basculer dans le policier avec meurtre volontaire ou pas, et pas du tout ! Et puis il y a Marylin Monroe qui crève l'écran !
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7279
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Fritz Lang : La période américaine

Post by Cathy »

Tu n'as pas vu Casier judiciaire non plus (you and me), c'est un Lang atypique, qui commence comme une comédie musicale, avant de sombrer dans un film plus noir. Un magasin recrute ses vendeurs parmi d'anciens taulards en sursis... C'est assez curieux, certaines scènes sont de pures comédies, d'autres beaucoup plus noirs. Deux scènes sont magistrales, celle de la réunion des anciens prisonniers qui se remémorent leur vie en captivité, avec les codes en morse... et celle où la compagne explique le vol... On tourne vers la comédie aussi. C'est un film vraiment atypique où on retrouve Sylvia Sidney et George Raft...