George Cukor (1899-1983)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90486
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: George Cukor (1899-1983)

Post by Jeremy Fox »

frédéric wrote: 18 Sep 20, 17:26 L'oiseau bleu


Une grosse curiosité, l'avant dernier film de Cukor adapté d'une pièce de théâtre et tourné en Russie. Ca ressemble un peu au Magicien d'Oz mais en moins bien. La meilleure séquence est celle de la nuit jouée par Jane Fonda et des enfants du futur. Elizabeth Taylor est plutôt bonne dans un de ses derniers grands rôles, le visuel oscille entre le bon et le moins bon. Enfin la copie diffusée par TCM est très moyenne, peut être vu la rareté du film. Cela donne un ensemble inégal mais pas déplaisant, aimerai découvrir du coup la version des années 40 avec Shirley Temple.
Oui en voyant l'état de la copie j'ai préféré ne pas le regarder. Le Shirley Temple était passé en prime time dans les années 80, sur fr3 il me semble.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9069
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: George Cukor (1899-1983)

Post by Alexandre Angel »

Idem pour L'Oiseau bleu : la laideur de l'image (est-ce seulement une question de copie?) et la réputation du film m'ont fait décrocher au bout de 5 minutes. C'était vraiment pas le film de ce soir-là.
frédéric
1st Degree
Posts: 13055
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: George Cukor (1899-1983)

Post by frédéric »

Jeremy Fox wrote: 18 Sep 20, 18:32 Oui en voyant l'état de la copie j'ai préféré ne pas le regarder. Le Shirley Temple était passé en prime time dans les années 80, sur fr3 il me semble.

Exact, dans mes souvenirs lointains.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90486
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re:

Post by Jeremy Fox »

Sybille wrote: 16 Dec 06, 00:39
Born Yesterday / Comment l'esprit vient aux femmes
George Cukor (1950)
Tout à fait ça même si je suis toujours aussi admiratif de la mise en scène de Cukor, tout du moins ici de sa direction d'acteurs. Et puis moi qui suis en plein Les Soprano, j'ai cru voir tout du long en Broderick Crawford le modèle de James Gandolfini, son personnage en revanche bien moins fin et intelligent évidemment que celui de Tony : même gestuelle, même carrure, même manière de parler, mêmes intonations ; c'en était assez troublant :mrgreen:
User avatar
Sybille
Assistant opérateur
Posts: 2020
Joined: 23 Jun 05, 14:06

Re: George Cukor (1899-1983)

Post by Sybille »

Oh là un message de 2006 :o (le côté pratique des forums !)

Ca commence à dater aussi mais j'avais revu le film en 2013 (là aussi, merci le topic 'film du mois') et avais baissé un peu ma note : 6,5/10.
Malgré tout, je sais que c'est un film que j'aime bien et que je reverrai volontiers un jour.

Au passage, j'admire et apprécie de plus en plus la filmographie de George Cukor :D
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90486
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: George Cukor (1899-1983)

Post by Jeremy Fox »

Moi aussi. :wink:
User avatar
Barry Egan
Machino
Posts: 1396
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: George Cukor (1899-1983)

Post by Barry Egan »

Femmes
Justin Kwedi wrote:Ni misogyne, ni féministe mais simplement humain obéissant à leurs sentiments profonds : voilà la vision de la femme pour Cukor et le cheminement que suivra Norma Shearer.
Excellent résumé de ce que j'ai ressenti en regardant ce film, après son remake "The Opposite Sex" visionné la semaine dernière. L'absence d'acteurs masculins rend les thèmes universels, à l'inverse du remake (qui tombe souvent dans la misogynie et exonère les hommes de toute responsabilité, et que j'ai bien fait de voir tout de même parce qu'il éclaircit l'histoire, un peu obscurcie par le procédé de laisser les hommes de côté dans l'original). Norma Shearer est plus poignante que le chausson aux pommes, qui ne démérite pas pourtant. Le rôle de la séductrice est bien plus venimeux dans l'original, alors que le remake aplatit le personnage au nom d'une morale un peu mièvre, sauvée in extremis avec beaucoup moins d'aplomb. Et puis, l'original a plus de cœur (ces scènes entre la mère et la fille sont touchantes) et plus de profondeur. J'ai adoré les numéros musicaux dans le remake (le cowboy à la fin) mais ils ne m'ont pas manqué dans l'original. Un beau signe de réussite !
Image