Better Call Saul

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 11910
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Better Call Saul

Post by Alexandre Angel »

EliWallou wrote: 6 Aug 22, 10:56 D'ailleurs les intrigues du cartel m'intéressent pas dans BCS. Pour moi c'est du fan service nécessaire pour accrocher un grand public qui veut de l'action, du badass.
Mais dans les derniers épisodes de cette saison on voit bien le coeur et la force de la série.
J'ai presque fini la saison 3 et je suis bien accroché mais quand même, je trouve pour l'heure que la série a du mal à cracher sa valda :mrgreen: et je ne vois toujours pas comment ces intrigues parallèles vont finir par converger.
Breaking Bad avait le mérite de satelliser autour d'une ligne bien précise la constellation des personnages.
User avatar
Barry Egan
Accessoiriste
Posts: 1874
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: Better Call Saul

Post by Barry Egan »

Spoiler (cliquez pour afficher)
Le suicide de Chuck
m'avait éprouvé à l'époque.
Image
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 11910
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Better Call Saul

Post by Alexandre Angel »

Barry Egan wrote: 7 Aug 22, 18:19
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le suicide de Chuck
m'avait éprouvé à l'époque.
Je suis con : je t'ai lu.
User avatar
Barry Egan
Accessoiriste
Posts: 1874
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: Better Call Saul

Post by Barry Egan »

Moi aussi. Je ne t'ai pas lu assez. J'ai cru que tu avais fini la saison. J'ai zappé le "presque" :oops:
Image
User avatar
EliWallou
Assistant(e) machine à café
Posts: 193
Joined: 15 Apr 22, 18:27

Re: Better Call Saul

Post by EliWallou »

Alexandre Angel wrote: 7 Aug 22, 17:56 J'ai presque fini la saison 3 et je suis bien accroché mais quand même, je trouve pour l'heure que la série a du mal à cracher sa valda :mrgreen: et je ne vois toujours pas comment ces intrigues parallèles vont finir par converger.
Breaking Bad avait le mérite de satelliser autour d'une ligne bien précise la constellation des personnages.
J'ai une mémoire de poisson rouge…
Je me souviens juste que j'ai adoré la série dès le début de la première saison. Possible qu'il y ait des baisses de régime.
En tout cas j'aurai au moins appris une expression française que je connaissais pas :D
User avatar
tchi-tcha
Accessoiriste
Posts: 1630
Joined: 19 Oct 21, 01:46

Re: Better Call Saul

Post by tchi-tcha »

EliWallou wrote: 7 Aug 22, 22:02
En tout cas j'aurai au moins appris une expression française que je connaissais pas :D
Cracher sa Valda ?


Wikipédia : L'expression "crache-la, ta valda" est employée pour montrer son impatience à un feu rouge (attendre avec impatience que « le feu de circulation crache sa pastille verte »), usage attesté depuis 1953, et, par restriction de sens, en ne conservant que la notion d'impatience, pour vaincre la réticence de quelqu'un à dire ce qu'il a sur le cœur.

Cheucheu, wesh, t'émane, schneck... On apprend plein de nouveaux mots tous les jours ici :P
User avatar
Barry Egan
Accessoiriste
Posts: 1874
Joined: 5 Jan 12, 18:51

Re: Better Call Saul

Post by Barry Egan »

Épisode 12 encore stupéfiant. Entre l'ambiance, le jeu des acteurs, cette profusion de doubles ternes et dangereux, j'ai l'impression de me retrouver dans la toute dernière partie du "Twin Peaks" de 2017...
Image
User avatar
EliWallou
Assistant(e) machine à café
Posts: 193
Joined: 15 Apr 22, 18:27

Re: Better Call Saul

Post by EliWallou »

tchi-tcha wrote: 9 Aug 22, 07:56 Cracher sa Valda ?

Wikipédia : L'expression "crache-la, ta valda" est employée pour montrer son impatience à un feu rouge (attendre avec impatience que « le feu de circulation crache sa pastille verte »), usage attesté depuis 1953, et, par restriction de sens, en ne conservant que la notion d'impatience, pour vaincre la réticence de quelqu'un à dire ce qu'il a sur le cœur.

Cheucheu, wesh, t'émane, schneck... On apprend plein de nouveaux mots tous les jours ici :P
Oui. Merveilleux :D
User avatar
Mosin-Nagant
Producteur Exécutif
Posts: 7425
Joined: 12 Jun 14, 19:36
Location: "Made in America"

Better Call Saul (De l'eau dans le gaz)

Post by Mosin-Nagant »

La scène où elle craque dans le bus est vraiment très émouvante et tellement bien gérée par l'actrice.
Toute cette partie sur sa petite vie morne avec ce mari d'un ennui mortel (même au lit), ça nous permet de mesurer que, de son côté aussi, l'existence n'a plus la même saveur. Six ans pour finalement tout avouer et se libérer définitivement de ses mauvais souvenirs en risquant l'enfermement. Curieux de voir la conclusion de son parcours à elle, à moins que ça ne soit déjà fait. Ainsi, forcément, on ne pourrait que trouver la tournure des événements très triste : "Je suis contente que tu ailles bien" en guise de dernier échange avec lui. Et rideau aussi pour le spectateur quand, après une dernière cigarette (leur rituel), elle disparaît devant nos yeux sous une pluie battante. Symboliquement, le relai est passé à un autre comparse emblématique de la grande histoire suivante. Comme une sorte de malédiction des seconds couteaux perpétuée.

La force de cette série, c'est aussi d'arriver à nous faire oublier l'énorme cliffhanger de l'épisode précédent en temporisant juste comme il faut avec cette entrée en matière si calme. Pour enfin y revenir sans crier gare avec ce carreau cassé.

Le fameux grain de sable dans l'engrenage pourtant bien huilé de Jimmy, c'est justement son arrogance face au destin, son incapacité à savoir quand s'arrêter. On pense évidemment à la trajectoire de Walter White, au final très similaire. Les deux personnages avaient déjà tout réussi sans le savoir. Mais leur cupidité, leur fierté mal placée, cause définitivement leur perte. On sait que ça va mal finir, reste à savoir comment... Vivement le 13ème épisode. Le dernier, celui où la chance n'est désormais plus de la partie.
Every day's a gift. It's just... does it have to be a pair of socks?
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 16282
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Better Call Saul (De l'eau dans le gaz)

Post by Watkinssien »

Mosin-Nagant wrote: 10 Aug 22, 05:17 La scène où elle craque dans le bus est vraiment très émouvante et tellement bien gérée par l'actrice.
Toute cette partie sur sa petite vie morne avec ce mari d'un ennui mortel (même au lit), ça nous permet de mesurer que, de son côté aussi, l'existence n'a plus la même saveur. Six ans pour finalement tout avouer et se libérer définitivement de ses mauvais souvenirs en risquant l'enfermement. Curieux de voir la conclusion de son parcours à elle, à moins que ça ne soit déjà fait. Ainsi, forcément, on ne pourrait que trouver la tournure des événements très triste : "Je suis contente que tu ailles bien" en guise de dernier échange avec lui. Et rideau aussi pour le spectateur quand, après une dernière cigarette (leur rituel), elle disparaît devant nos yeux sous une pluie battante. Symboliquement, le relai est passé à un autre comparse emblématique de la grande histoire suivante. Comme une sorte de malédiction des seconds couteaux perpétuée.

La force de cette série, c'est aussi d'arriver à nous faire oublier l'énorme cliffhanger de l'épisode précédent en temporisant juste comme il faut avec cette entrée en matière si calme. Pour enfin y revenir sans crier gare avec ce carreau cassé.

Le fameux grain de sable dans l'engrenage pourtant bien huilé de Jimmy, c'est justement son arrogance face au destin, son incapacité à savoir quand s'arrêter. On pense évidemment à la trajectoire de Walter White, au final très similaire. Les deux personnages avaient déjà tout réussi sans le savoir. Mais leur cupidité, leur fierté mal placée, cause définitivement leur perte. On sait que ça va mal finir, reste à savoir comment... Vivement le 13ème épisode. Le dernier, celui où la chance n'est désormais plus de la partie.
Tout pareil, et cette séquence de bus m'a achevé. Toute la tristesse, la frustration, la culpabilité, la colère explosent en quelques secondes, dans ce noir et blanc sobre et volontairement terne. Et curieusement, ce qui a déclenché véritablement l'émotion de ce passage, c'est cette main d'une anonyme passagère de bus qui se pose sur l'épaule subrepticement. Une femme hors-champ, mais dont sa main signifie le geste d'humanité que Kim a besoin pour pouvoir avancer et affronter son destin.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
EliWallou
Assistant(e) machine à café
Posts: 193
Joined: 15 Apr 22, 18:27

Re: Better Call Saul (De l'eau dans le gaz)

Post by EliWallou »

Mosin-Nagant wrote: 10 Aug 22, 05:17 Et rideau aussi pour le spectateur quand, après une dernière cigarette (leur rituel), elle disparaît devant nos yeux sous une pluie battante. Symboliquement, le relai est passé à un autre comparse emblématique de la grande histoire suivante. Comme une sorte de malédiction des seconds couteaux perpétuée.
👌
jeanjean333
Stagiaire
Posts: 1
Joined: 13 Aug 22, 20:34

Re: Better Call Saul (De l'eau dans le gaz)

Post by jeanjean333 »

Watkinssien wrote: 10 Aug 22, 19:44
Mosin-Nagant wrote: 10 Aug 22, 05:17 La scène où elle craque dans le bus est vraiment très émouvante et tellement bien gérée par l'actrice.
Toute cette partie sur sa petite vie morne avec ce mari d'un ennui mortel (même au lit), ça nous permet de mesurer que, de son côté aussi, l'existence n'a plus la même saveur. Six ans pour finalement tout avouer et se libérer définitivement de ses mauvais souvenirs en risquant l'enfermement. Curieux de voir la conclusion de son parcours à elle, à moins que ça ne soit déjà fait. Ainsi, forcément, on ne pourrait que trouver la tournure des événements très triste : "Je suis contente que tu ailles bien" en guise de dernier échange avec lui. Et rideau aussi pour le spectateur quand, après une dernière cigarette (leur rituel), elle disparaît devant nos yeux sous une pluie battante. Symboliquement, le relai est passé à un autre comparse emblématique de la grande histoire suivante. Comme une sorte de malédiction des seconds couteaux perpétuée.

La force de cette série, c'est aussi d'arriver à nous faire oublier l'énorme cliffhanger de l'épisode précédent en temporisant juste comme il faut avec cette entrée en matière si calme. Pour enfin y revenir sans crier gare avec ce carreau cassé.

Le fameux grain de sable dans l'engrenage pourtant bien huilé de Jimmy, c'est justement son arrogance face au destin, son incapacité à savoir quand s'arrêter. On pense évidemment à la trajectoire de Walter White, au final très similaire. Les deux personnages avaient déjà tout réussi sans le savoir. Mais leur cupidité, leur fierté mal placée, cause définitivement leur perte. On sait que ça va mal finir, reste à savoir comment... Vivement le 13ème épisode. Le dernier, celui où la chance n'est désormais plus de la partie.
Tout pareil, et cette séquence de bus m'a achevé. Toute la tristesse, la frustration, la culpabilité, la colère explosent en quelques secondes, dans ce noir et blanc sobre et volontairement terne. Et curieusement, ce qui a déclenché véritablement l'émotion de ce passage, c'est cette main d'une anonyme passagère de bus qui se pose sur l'épaule subrepticement. Une femme hors-champ, mais dont sa main signifie le geste d'humanité que Kim a besoin pour pouvoir avancer et affronter son destin.
Bonjour à tous,
Je profite de ce premier post pour vous saluer.
Je confirme que pour cet épisode Vince Gilligan a usé de son art avec subtilité. Pas mal d'émotions tous azimuts sans pour autant tomber dans le pathos larmoyant. Cela annonce un final surprenant ... ou alors Vince Gilligan restera fidèle à ses convictions : les bad guys doivent avoir la fin qu'ils méritent et ne pas être considérés en héros. Pour le coup on l'a bien compris avec pas mal d'épisodes sur le misérabilisme de la vie actuelle de Jimmy/Saul.
Hâte de voir cette fin de série ! :wink:

Bonne soirée à tous
Last edited by jeanjean333 on 19 Aug 22, 07:27, edited 1 time in total.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 11910
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Better Call Saul (De l'eau dans le gaz)

Post by Alexandre Angel »

Watkinssien wrote: 10 Aug 22, 19:44 Tout pareil, et cette séquence de bus m'a achevé. Toute la tristesse, la frustration, la culpabilité, la colère explosent en quelques secondes, dans ce noir et blanc sobre et volontairement terne. Et curieusement, ce qui a déclenché véritablement l'émotion de ce passage, c'est cette main d'une anonyme passagère de bus qui se pose sur l'épaule subrepticement.
Rhea Seehorn est LA grande révélation de cette série pour moi et elle est sensationnelle dans cette scène qui est magistralement exécutée (cette main sur l'épaule, c'est en effet d'une sobriété et d'une efficacité émotionnelle!)
User avatar
Mosin-Nagant
Producteur Exécutif
Posts: 7425
Joined: 12 Jun 14, 19:36
Location: "Made in America"

Re: Better Call Saul (De l'eau dans le gaz)

Post by Mosin-Nagant »

jeanjean333 wrote: 13 Aug 22, 20:43Bonjour à tous,
Je profite de ce premier post pour vous saluer.
Salut et bienvenue !
Alexandre Angel wrote: 15 Aug 22, 09:40cette main sur l'épaule, c'est en effet d'une sobriété et d'une efficacité émotionnelle!
Hé, tu as bien rattrapé ton retard ! 8)
Every day's a gift. It's just... does it have to be a pair of socks?
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 11910
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Better Call Saul (De l'eau dans le gaz)

Post by Alexandre Angel »

Mosin-Nagant wrote: 15 Aug 22, 14:17 Hé, tu as bien rattrapé ton retard ! 8)
A partir du moment où j'ai décidé de m'y mettre (j'avais laissé un certain temps la saison 1 en plan), je me suis laissé nicotiner :mrgreen: