Notez les films naphta : Août 2012

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3599
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphta : Août 2012

Messagepar monk » 28 août 12, 18:00

Sur les quais de Elia Kazan

Je sens que découvrir Kazan va être une belle aventure ! Ce Sur les quais m'a effectivement fort impressionné, j'ai trouvé ça formidable. On sent l'amour de filmer, l'amour des personnages, et puis des acteurs qui donnent vraiment d'eux même pour porter plus haut le réalisme du sujet et de l’environnement. Il y a les yeux électriques de Karl Malden et ceux détruits de Brando. Il y a une très belle romance sans fleurs bleues, très intéressante, et puis un certain romantisme sans chichi à travers ce désir de vivre selon ses idéaux et d'en assumer les conséquences et les obstacles, jusqu'au bout, à la recherche (une peu désespérée) d'une vie meilleure.
Formellement, le film fait s'envoler les thèmes...On sent l'urgence mais c'est aussi assez virtuose, la caméra bouge avec fluidité et discrétion, la mise en scène est précise et envolée, ça ne traîne pas mais ça sait se poser.
Très touché, je garde !

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 87008
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Notez les films naphta : Août 2012

Messagepar Jeremy Fox » 28 août 12, 18:24

monk a écrit :Sur les quais de Elia Kazan

Je sens que découvrir Kazan va être une belle aventure ! Ce Sur les quais m'a effectivement fort impressionné, j'ai trouvé ça formidable. On sent l'amour de filmer, l'amour des personnages, et puis des acteurs qui donnent vraiment d'eux même pour porter plus haut le réalisme du sujet et de l’environnement. Il y a les yeux électriques de Karl Malden et ceux détruits de Brando. Il y a une très belle romance sans fleurs bleues, très intéressante, et puis un certain romantisme sans chichi à travers ce désir de vivre selon ses idéaux et d'en assumer les conséquences et les obstacles, jusqu'au bout, à la recherche (une peu désespérée) d'une vie meilleure.
Formellement, le film fait s'envoler les thèmes...On sent l'urgence mais c'est aussi assez virtuose, la caméra bouge avec fluidité et discrétion, la mise en scène est précise et envolée, ça ne traîne pas mais ça sait se poser.
Très touché, je garde !


Mon Kazan préféré avec Le Fleuve sauvage 8)

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3599
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphta : Août 2012

Messagepar monk » 28 août 12, 18:31

Jeremy Fox a écrit : Mon Kazan préféré avec Le Fleuve sauvage 8)


C'est bon à savoir :wink:
Quand à Le fleuve sauvage, j'ai bon espoir qu'il apparaisse bientôt dans mes boules à mites d’Août !

Avatar de l’utilisateur
locktal
Assistant opérateur
Messages : 2184
Inscription : 19 mars 11, 01:03
Liste de DVD
Localisation : Dijon

Re: Notez les films naphta : Août 2012

Messagepar locktal » 28 août 12, 18:35

J'aime bien Sur les quais, mais j'ai l'impression que Kazan dans ce film et notamment à travers le personnage de Brando tente de se justifier de ses actes de délations durant le maccarthysme et j'avoue que cela me gêne un peu. Néanmoins, il s'agit d'un film indiscutablement puissant, à la photographie admirable... Il faudrait que je le revois !

Mes trois films préférés de Kazan restent Le fleuve sauvage, La fièvre dans le sang et America America, 3 films inoubliables, frémissants, sublimes...
"Vouloir le bonheur, c’est déjà un peu le bonheur"

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3599
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Notez les films naphta : Août 2012

Messagepar monk » 28 août 12, 19:21

locktal a écrit :J'aime bien Sur les quais, mais j'ai l'impression que Kazan dans ce film et notamment à travers le personnage de Brando tente de se justifier de ses actes de délations durant le maccarthysme et j'avoue que cela me gêne un peu.


J'ai lu ça, oui.
J'ai aussi lu qu'il l'avait fait parce qu'il avait besoin de tourner et que s'il ne le faisait pas il ne pourrait plus tourner; et que de toute façon, à cette époque, il ne croyait plus dans le communisme. Il dément avoir fait ce film pour se justifier, mais c'est vrai que c'est troublant.
Mais c'est vrai aussi que c'est un thème déjà exploré et assez universel (finalement, c'est "l'esclave qui se rebelle"...), qu'il aurait très pu traiter sans tout ça.
Avec ou sans, c'est un très grand film pour moi.

Avatar de l’utilisateur
locktal
Assistant opérateur
Messages : 2184
Inscription : 19 mars 11, 01:03
Liste de DVD
Localisation : Dijon

Re: Notez les films naphta : Août 2012

Messagepar locktal » 28 août 12, 20:14

monk a écrit :
locktal a écrit :J'aime bien Sur les quais, mais j'ai l'impression que Kazan dans ce film et notamment à travers le personnage de Brando tente de se justifier de ses actes de délations durant le maccarthysme et j'avoue que cela me gêne un peu.


J'ai lu ça, oui.
J'ai aussi lu qu'il l'avait fait parce qu'il avait besoin de tourner et que s'il ne le faisait pas il ne pourrait plus tourner; et que de toute façon, à cette époque, il ne croyait plus dans le communisme. Il dément avoir fait ce film pour se justifier, mais c'est vrai que c'est troublant.
Mais c'est vrai aussi que c'est un thème déjà exploré et assez universel (finalement, c'est "l'esclave qui se rebelle"...), qu'il aurait très pu traiter sans tout ça.
Avec ou sans, c'est un très grand film pour moi.


Je suis assez d'accord avec tes propos, même si j'avoue avoir du mal à en faire totalement abstraction. C'est d'ailleurs peut-être ce trouble qui rend Sur les quais encore plus fort aujourd'hui : c'est pour cela que j'aimerais le revoir (d'autant que je le possède depuis un moment dans ma DVDthèque !), de même que Viva Zapata !...
"Vouloir le bonheur, c’est déjà un peu le bonheur"

Avatar de l’utilisateur
Lord Henry
A mes délires
Messages : 9467
Inscription : 3 janv. 04, 01:49
Localisation : 17 Paseo Verde

Re: Notez les films naphta : Août 2012

Messagepar Lord Henry » 29 août 12, 11:22

locktal a écrit :J'aime bien Sur les quais, mais j'ai l'impression que Kazan dans ce film et notamment à travers le personnage de Brando tente de se justifier de ses actes de délations durant le maccarthysme et j'avoue que cela me gêne un peu.


C'est un sentiment de culpabilité, ou à tout le moins un malaise, que l'on retrouve aussi mais de manière plus subliminale dans les films d'Edward Dmytryk.
Image