Votre film du mois de Juin 2016

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3690
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar joe-ernst » 2 juin 16, 14:11

JUIN 2016


Film du mois :

AUCUN




Films découverts :

A Bigger Splash, de Luca Guadagnino : 6/10
Elle, de Paul Verhoeven : 4/10
La fin du jour, de Julien Duvivier : 7,5/10
Folles de joie, de Paolo Virzi : 7/10



Films revus ou redécouverts :





Film du mois, le récapitulatif :

Spoiler (cliquez pour afficher)
West Side Story, de Robert Wise et Jerome Robbins (janvier 2008)
La harpe de Birmanie, de Kon Ichikawa (février 2008)
Iphigénie, de Michael Cacoyannis (mars 2008)
Douce, de Claude Autant-Lara (avril 2008)
Rocco et ses frères, de Luchino Visconti (mai 2008)
La fille de l'amiral, de Roy Rowland (juin 2008)
Bellissima, de Luchino Visconti (juillet 2008)
Sciuscià, de Vittorio De Sica (août 2008)
Scarface, de Howard Hawks (septembre 2008)
La fureur de vivre, de Nicholas Ray (octobre 2008)
Un goût de miel, de Tony Richardson et Le narcisse noir, de Michael Powell et Emeric Pressburger (novembre 2008, ex-aequo)
Lettre d'une inconnue, de Max Ophuls (décembre 2008)
Colonel Blimp, de Michael Powell et Emeric Pressburger (janvier 2009)
Milk, de Gus Van Sant et Séraphine, de Martin Provost (février 2009, ex-aequo)
L'homme des vallées perdues, de George Stevens (mars 2009)
Justice est faite, d'André Cayatte (avril 2009)
Pour toi j'ai tué, de Robert Siodmak (mai 2009)
Les contes de la lune vague après la pluie, de Kenji Mizoguchi (juin 2009)
L'aurore, de Friedrich Wilhelm Murnau (juillet 2009)
Winchester 73, d'Anthony Mann (août 2009)
Le plus sauvage d'entre tous, de Martin Ritt (septembre 2009)
Le ruban blanc, de Michael Haneke (octobre 2009)
La captive aux yeux clairs, de Howard Hawks (novembre 2009)
Peau d'âne, de Jacques Demy (décembre 2009)
Pépé le Moko, de Julien Duvivier (janvier 2010)
Miss Oyu, de Kenji Mizoguchi (février 2010)
Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana (mars 2010)
Ces messieurs dames, de Pietro Germi (avril 2010)
Sueurs froides, d'Alfred Hitchcock (mai 2010)
AUCUN (juin 2010)
Chevaux de bois, de Rupert Julian et Erich von Stroheim (juillet 2010)
Le diable boiteux, de Sacha Guitry (août 2010)
AUCUN (septembre 2010)
Love, de Ken Russell (octobre 2010)
Topsy-Turvy, de Mike Leigh (novembre 2010)
Le marquis de Saint-Evremond, de Jack Conway (décembre 2010)
Incendies, de Denis Villeneuve (janvier 2011)
Une étoile est née, de George Cukor (février 2011)
Une si jolie petite plage, d'Yves Allégret (mars 2011)
Rabbit Hole, de John Cameron Mitchell (avril 2011)
Shakespeare Wallah, de James Ivory (mai 2011)
Le guépard, de Luchino Visconti (juin 2011)
The Beloved Rogue, d'Alan Crosland (juillet 2011)
America, America, d'Elia Kazan (août 2011)
Et maintenant, on va où ?, de Nadine Labaki (septembre 2011)
AUCUN (octobre 2011)
AUCUN (novembre 2011)
Le goût du saké, de Yasujirô Ozu (décembre 2011)
Le mécano de la General, de Buster Keaton (janvier 2012)
AUCUN (février 2012)
AUCUN (mars 2012)
AUCUN (avril 2012)
AUCUN (mai 2012)
Her Night of Romance, de Sidney Franklin (juin 2012)
AUCUN (juillet 2012)
AUCUN (août 2012)
Nouveau souffle, de Karl Markovics (septembre 2012)
Un singe en hiver, d'Henri Verneuil (octobre 2012)
Week-end, d'Andrew Haigh (novembre 2012)
Brighton Rock, de John Boulting (décembre 2012)
Yossi, d'Eytan Fox (janvier 2013)
Blancanieves, de Pablo Berger (février 2013)
AUCUN (mars 2013)
AUCUN (avril 2013)
Mulholland Drive, de David Lynch (mai 2013)
La grande bellezza, de Paolo Sorrentino (juin 2013)
L'inconnu du lac, d'Alain Guiraudie (juillet 2013)
AUCUN (août 2013)
AUCUN (septembre 2013)
La solitude du coureur de fond, de Tony Richardson (octobre 2013)
AUCUN (novembre 2013)
AUCUN (décembre 2013)
Pot-Bouille, de Julien Duvivier (janvier 2014)
AUCUN (février 2014)
AUCUN (mars 2014)
AUCUN (avril 2014)
L'armée du salut, d'Abdellah Taïa (mai 2014)
AUCUN (juin 2014)
RIEN (juillet 2014)
AUCUN (août 2014)
Pride, de Matthew Warchus (septembre 2014)
AUCUN (octobre 2014)
Der Kreis, de Stefan Haupt (novembre 2014)
AUCUN (décembre 2014)
AUCUN (janvier 2015)
Le passé se venge, de Robert Florey (février 2015)
AUCUN (mars 2015)
Le bal de la famille Anjo, de Kozaburo Yoshimura (avril 2015)
L'assassin sans visage, de Richard Fleischer (mai 2015)
AUCUN (juin 2015)
AUCUN (juillet 2015)
Les désarrois de l'élève Törless, de Volker Schlöndorff (août 2015)
The Outcast / The Broken Comandments (Hakai), de Kon Ichikawa (septembre 2015)
AUCUN (octobre 2015)
AUCUN (novembre 2015)
Raphaël ou le débauché, de Michel Deville (décembre 2015)
La lectrice, de Michel Deville (janvier 2016)
AUCUN (février 2016)
AUCUN (mars 2016)
AUCUN (avril 2016)
Julieta, de Pedro Almodovar (mai 2016)
Dernière édition par joe-ernst le 30 juin 16, 09:44, édité 4 fois.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

Avatar de l’utilisateur
Harkento
Assistant opérateur
Messages : 2668
Inscription : 12 oct. 11, 18:05
Liste de DVD
Localisation : Lyon

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Harkento » 2 juin 16, 16:38

FILM DU MOIS ???

Image

&

ImageImage

FILMS VUS AU CINEMA :

Julieta (Pedro Almodovar) : 7,5 / 10 – Espagne [2016]
Belladonna (Eiichi Yamamoto) : 7 / 10 – Japon [1973] ; Animation, fantasy, horreur
La loi de la jungle (Antonin Peretjatko) : 7,5 / 10 – France [2016]
The neon demon (Nicholas Winding Refn) : 6,5 / 10
Le monde de Dory (Andrew Stanton) : 6,5 / 10 – U.S.A. [2016]
Maintenant tout de suite (Pascal Bonitzer) : 6 / 10 – France [2016]
L’idéal (Frédéric Begbeider) : 2,5 / 10 – France [2016]

FILMS DECOUVERTS :

The offence (Sidney Lumet) : 9 / 10 – U.S.A. [1973] ; Crime, drame, thriller
Les passagers de la nuit (Delmer Daves) : 8,5 / 10 – U.S.A. [1947]
La fin du jour (Julien Duvivier) : 8,5 / 10 – France [1939]
Cyrano de Bergerac (Jean-Paul Rappeneau) : 8 / 10 – France [1990] ; Drame, comédie, biopic
Anomalisa (Charlie Kaufman, Duke Johnson) : 8 / 10 – U.S.A. [2015]
Le privé (Robert Altman) : 8 / 10 – U.S.A. [1973]
Bonnie and Clyde (Arthur Penn) : 8 / 10 – U.S.A. [1967]
My left foot (Jim Sheridan) : 8 / 10 – UK, Irlande [1989]

L’ombre d’un doute (Alfred Hitchcock) : 7,5 / 10 – U.S.A. [1943]
La guerre des boutons (Yves Robert) : 7,5 / 10 – France [1962]
Cat’s eye (Lewis Teague) : 7,5 / 10 – U.S.A. [1985]
L’homme qui voulait savoir (George Sluizer) : 7,5 / 10 – France, Hollande [1988]
Je suis à vous tout de suite (Baya Kasmi) : 7 / 10 – France [2015]
Tout en haut du monde (Rémi Chayé) : 7 / 10 – France [2015]
Le voyage d’Arlo (Peter Sohn) : 7 / 10 – U.S.A. [2015]
Charlie – Firestarter (Mark L. Lester) : 6,5 / 10 – U.S.A. [1984]
Eddie the Eagle (Dexter Fletcher) : 6,5 / 10 – UK, U.S.A., Allemagne [2016]
Tierra (Julio Medem) : 6,5 / 10 – Espagne [1996]
J’embrasse pas (André Téchiné) : 6,5 / 10 – France [1991]

Krampus (Michael Dougherty) : 5 / 10 – U.S.A., Nouvelle Zélande [2015]
L’aile ou la cuisse (Claude Zidi) : 5 / 10 – France [1976]
Coffee and cigarette (Jim Jarmush) : 4,5 / 10 – U.S.A., Japon, Italie [2003]
Orgueil et préjugés et zombies (Burr Steers) : 4 / 10 – U.S.A. [2016]
Point break (Ericson Core) : 3,5 / 10 – U.S.A. [2015]
Cendrillon (Kenneth Brannagh) : 3 / 10 – U.S.A. [2015]

FILMS REVUS A la hausse / à la baisse :

Alien, le huitième passager (Ridley Scott) : 8,5 / 10 – U.S.A., UK [1979]
Jean de Florette / Manon des source (Claude Berry) : 8,5 / 10 – France [1986]
Will Hunting (Gus Van Sant) : 8,5 / 10 – U.S.A. [1997]
Collatéral (Michael Mann) : 8 / 10 – U.S.A. [2004]
Dark City (Alex Proyas) : 7,5 / 10 – U.S.A. [1998]
Le grand blond avec une chaussure noire (Yves Robert) : 7,5 / 10 – France [1972]
The losers (Sylvain White) : 7 / 10 – U.S.A. [2010]
Prédictions (Alex Proyas) : 7 / 10 – Alex Proyas [2009]
1001 pattes (John Lasseter, Andrew Stanton) : 6,5 / 10 – U.S.A. [1998]
Le dernier samaritain (Tony Scott) : 6 / 10 – U.S.A. [1991]
Shutter Island (Martin Scorsese) : 5,5 / 10 – U.S.A. [2010]
Aliens (James Cameron) : 5,5 / 10 - U.S.A. [1986]
Cloverfield (Matt Reeves) : 4 / 10 – U.S.A. [2008]


SERIE(S) :

Game of thrones (David Benioff, D.B. Weiss) – épisode(s) 6.06 à 6.10 : 8,5 / 10 – U.S.A. [2016] ; Fantasy, aventure, drame
Narco (C. Bernard, C. Brancato, D. Miro) – épisode(s) 1.01 à 1.05 : 7 / 10 – U.S.A. [2015] ; Drame, crime, biopic
Sherlock – The abominable bride (Douglas McKinnon) : 7 / 10 – UK [2015] ; Crime, drame, mystère


MES FILMS DU MOIS :

Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2011 : Les démons à ma porte (Wen Jiang)

Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Fevrier 2012 : Le château ambulant (Hayao Miyasaki)
Mars 2012 : La harpe de Birmanie (Kon Ichikawa)
Avril 2012 : Room in Rome (Julio Medem)
Mai 2012 : Le passage du Canyon (Jacques Tourneur)
Juin 2012 : Daisy Clover (Robert Mulligan)
Juillet 2012 : Lolita (Stanley Kubrick)
Aout 2012 : Porco Rosso (Hayao Miyasaki)
Septembre 2012 : Fiancées en folie (Buster Keaton)
Octobre 2012 : Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
Novembre 2012 : Une femme disparaît (Alfred Hitchcock)
Décembre 2012 : Le chien jaune de Mongolie (Byambasuren Davaa)

Janvier 2013 : Deep end (Jerzy Skolimowski)
Fevrier 2013 : L'aigle des mers (Michael Curtiz)
Mars 2013 : Les salauds dorment en paix (Akira Kurosawa)
Avril 2013 : Caotica Ana (Julio Medem)
Mai 2013 : Enquète sur une passion (Nicolas Roeg)
Juin 2013 : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Juillet 2013 : Paris, Texas (Wim Wenders)
Août 2013 : Jeune & jolie (François Ozon)
Septembre 2013 : L'argent (Marcel L'herbier)
Octobre 2013 : Beau-père (Bertrand Blier)
Novembre 2013 : Lost Highway (David Lynch) & Pandora (Albert Lewin)
Décembre 2013 : La folle ingénue - Cluny Brown (Ernst Lubitsch)

Janvier 2014 : Le vent se lève (Hayao Miyasaki)
Février 2014 : Le lauréat (Mike Nichols) & L'homme à la caméra (Dziga Vertov)
Mars 2014 : Baisers volés (François Truffaut)
Avril 2014 : Excalibur (John Boorman)
Mai 2014 : L’homme de l’Ouest (Anthony Mann)
Juin 2014 : Sur la route de Madison (Clint Eastwood)
Juillet 2014 : Bird people (Pascale Ferran) & Last action hero (John McTiernan)
Août 2014 : Dellamorte dellamore (Michele Saovi)
Septembre 2014 : Lenny (Bob Fosse) & La rumeur (William Wyler)
Octobre 2014 : The other (Robert Mulligan) & Lucia y el sexo (Julio Medem)
Novembre 2014 : Les diables (Ken Russell)
Décembre 2014 : Un singe en hiver (Henri Verneuil)

Janvier 2015 : Mind game (Masaaki Yuasa) & Gun Crazy, le démon des armes (Joseph H. Lewis)
Février 2015 : Anna : 6 – 18 (Nikita Mikhalkov)
Mars 2015 : La maladie de Sachs (Michel Deville)
Avril 2015 : La trou (Jacques Becker)
Mai 2015 : Mad Max : Fury Road (George Miller) & Le voyage en douce (Michel Deville)
Juin 2015 : New York, deux heures du matin (Abel Ferrara)
Juillet 2015 : Eté violent (Valerio Zurlini)
Août 2015 : Quelques jours de la vie d’Oblomov (Nikita Mikhalkov)
Septembre 2015 : L'homme de la plaine (Michael Mann)
Octobre 2015 : Ratatouille (Brad Bird)
Novembre 2015 : Barberousse (Akira Kurosawa) & Massacre à la tronçonneuse (Tobe Hooper)
Décembre 2015 : La vie de château (Jean-Paul Rappeneau) & Pixote, la loi du plus faible (Hector Babenco)

Janvier 2016 : Au-delà des montagnes (Jia Zhangke) & Le voyage de Felicia (Atom Egoyan)
Février 2016 : Le juge et l'assassin (Bertrand Tavernier)
Mars 2016 : Mr Smith au sénat (Frank Capra)
Avril 2016 : L’étrangleur de Rillington Place (Richard Fleischer)
Mai 2016 : Tueur à gages (Frank Tuttle)


_______________________________________________________________________

10 / 10 : Chef d'oeuvre absolu / Traumatisme cinématographique - Je vénère
9 / 10 : Chef d'oeuvre - J'adore
8 / 10 : Grand film / Un classique - J'aime beaucoup
7 / 10 : Très bon film - J'aime bien
6 / 10 : Bon film / divertissant - J'apprécie
5 / 10 : Film moyen - Je m'ennuie un peu
4 / 10 : Peu mieux faire - Je m'ennuie beaucoup
3 / 10 : Mauvais film - Je m'ennuie terriblement
2 / 10 : Film nul - Je m'énerve
1 / 10 : Croûte cosmique - J'explose
Dernière édition par Harkento le 2 juil. 16, 19:32, édité 4 fois.

aelita
Accessoiriste
Messages : 1769
Inscription : 28 déc. 13, 18:34

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar aelita » 2 juin 16, 19:37

Sorties salles 2016

De douces paroles (Shemi Zarhin, 25/5)***
Men and chicken(Anders Thomas Jensen, 25/5)***
A war (Tobias Lindholm, 1/6)***
Apprentice (Boo Junfeng, 1/6)****
Folles de joie (Paolo Virzi, 8/6)****
Dans les forêts de Sibérie (Safy Nebbou, 15/6)***
Un traître idéal (Susanna White, 15/6)***
Love and friendship (Whit Stillman, 22/6)****
Autres films

Les exploits d'Ali Baba (Virgil W. Vogel, 1965)**
Parle avec elle (Pedro Almodovar, 2002)****
Jardins de pierre (Francis Ford Coppola, 1987)****
La femme en bleu (Michel Deville, 1973)***
Atlantide, l'empire perdu (Gary Trousdale et Kirk Wise, 2001)***
Antoine et Cléopâtre (Charlton Heston, 1972)**
Goya l'hérétique (Konrad Wolf, 1971)***
L'épée du vaillant (Stephen Weeks, 1984)**
Une famille sacrée vénitienne (Pietro Parolin, 2015)**
Les vampires (Riccardo Freda, 1956)***
Allan Quatermain et les mines du roi Salomon (Jack lee Thompson, 1985)**
Protektor (Marek Najbrt, 2008)***
Simetierre (Mary Lambert, 1989)***
Le mystérieux Docteur Clitterhouse (Anatole Litvak, 1938)****
Bel inconnu (Toni Bestard, 2011)**
La femme aux maléfices (Nicholas Ray, 1950)***
La famille Fenouillard (Yves Robert, 1960)****
La folle journée de Ferris Bueller (John Hughes, 1986)**
Trente minutes de sursis (Sydney Pollack, 1965)****
La constante (Krzysztof Zanussi, 1980)****FILM DU MOIS
Garde rapprochée (Stephen Herek, 2003)**
Contes italiens (Paolo et Vittorio Taviani, 2015)***
Re- animator (Stuart Gordon, 1985)***
Racket (John Cromwell, 1951)***
Kull le conquérant (John Nicolella, 1997)**
Les sœurs aimées (Dominik Graf, 2014)***
Tender comrade (Edward Dmytryk, 1943)****
Gangway for tomorrow (John H. Auer, 1943)***
Insiang (Lino Brocka, 1976)****
From this day forward (John Berry, 1946)***
Only one night (Gustaf Molander, 1939)***
Au seuil de l'enfer (Archie Mayo, 1930)***
Musée haut, musée bas (Jean-Michel Ribes, 2008)**
Timbuktu (Jacques Tourneur, 1959)***
Le secret de Green Knowe (Julian Fellowes, 2009)***
Peter Gunn- Détective spécial (Blake Edwards, 1967)***
Un milliard dans un billard (Nicolas Gessner, 1965)***
Dernière édition par aelita le 3 oct. 16, 19:46, édité 9 fois.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (pensée shadok)

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3260
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Vic Vega » 3 juin 16, 00:53

Juin 2016


Film du mois
Belladonna de Yamamoto Eiichi


Films découverts
Belladonna de Yamamoto Eiichi 7/10
La Panthère Noire de Ian Merrick 7/10
Monkey Kung Fu de John Law Ma 6/10
Kiss Kiss Bang Bang de Shane Black 6/10
Heartworn Highways de James Szalapski 6/10
Trivisa de Frank Hui, Jevons Au et Vicky Wong 5.5/10
Elle de Paul Verhoeven 5/10
Ten Years de Ng Ka-leung, Jevons Au, Chow Kwun-Wai, Wong Fei-Pang et Kwok Zune 3/10


Séries TV
Girls Saison 1 7/10
Ping Pong The Animation de Yuasa Masaaki 7/10
Making a Murderer 7/10
Girls Saison 2 6/10


Films revus (Hors compétition)


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
mars 2012=Wings (William A. Wellman)
avril 2012=L'Insoumis (Alain Cavalier)
mai 2012=The Nickel Ride (Robert Mulligan)
juin 2012=Nightfall (Jacques Tourneur)
juillet 2012=Chasse au gang (André De Toth)
août 2012=Pitfall (André De Toth)
septembre 2012=Nashville (Robert Altman)
octobre 2012=Mandingo (Richard Fleischer)
novembre 2012=Typhoon Club (Somai Shinji)
décembre 2012=La Jetée (Chris Marker)
janvier 2013=Le Quatrième homme (Phil Karlson)
février 2013=La Brute revient au pays natal (Imamura Shohei)
mars 2013=Madame Bovary (Vincente Minnelli)
avril 2013=Le Père Noël A Les Yeux Bleus (Jean Eustache)
mai 2013=Kill me again (John Dahl)
juin 2013=Veuve mais pas trop (Jonathan Demme)
juillet 2013=Les Mauvaises Fréquentations (Jean Eustache)
août 2013=Ça chauffe au lycée Ridgemont (Amy Heckerling)
septembre 2013=Boire et déboires (Blake Edwards)
octobre 2013=A Petal (Jang Sun-woo)
novembre 2013=Echec à l'organisation (John Flynn)
décembre 2013=Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
janvier 2014= That day on the beach (Edward Yang)
février 2014=Une Sale histoire (Jean Eustache)
mars 2014=Bon Voyage (Jean-Paul Rappeneau)
avril 2014=Frankenweenie (1984) (Tim Burton)
mai 2014=La Chatte des montagnes (Ernst Lubitsch)
juin 2014=Solitude (Paul Fejos)
juillet 2014=Mon ami Ivan Lapchine (Alexeï Guerman)
août 2014=Enfants de salauds (André De Toth)
septembre 2014=Le Flambeur (Karel Reisz)
octobre 2014=Du Rififi chez les hommes (Jules Dassin)
novembre 2014=Metade Fumaca (Riley Yip)
décembre 2014=Monsieur Klein (Joseph Losey)
janvier 2015=Le Kimono Rouge (Samuel Fuller)
février 2015=The Beast to Die (Murakawa Toru)
mars 2015=Mafioso (Alberto Lattuada)
avril 2015=Dragon Inn (King Hu)
mai 2015=Génération Proteus (Donald Cammell)
juin 2015=Ryuji (Kawashima Toru)
juillet 2015=Paradis perdu (Abel Gance)
août 2015=Une Chambre en ville (Jacques Demy)
septembre 2015=Les Neuf Reines (Fabián Bielinsky)
octobre 2015= Requiem pour un massacre (Kato Tai)
novembre 2015=La Vérification (Alexeï Guerman)
décembre 2015=Du poison pour les fées (Carlos Enrique Taboada)
janvier 2016=Une Journée particulière (Ettore Scola)
février 2016=Double Destinée (Roberto Gavaldón)
mars 2016=Hoop Dreams (Steve James)
avril 2016=Marqué par la haine (Robert Wise)
mai 2016=Le Dernier Testament (Lyne Littman)
Dernière édition par Vic Vega le 26 juin 16, 23:51, édité 12 fois.
ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
vic
viking
Messages : 3496
Inscription : 26 avr. 03, 18:37
Localisation : IHTFP

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar vic » 3 juin 16, 13:35

Image


Bad Santa (Terry Zwigoff, 2003) 5/10
Rolling Thunder (John Flynn, 1977) 8.5/10
Vampires (John Carpenter, 1998) 8/10
The elegant life of Mr Everyman (Kihachi Okamoto, 1963) 7.5/10
Le sang du damné (Hideo Gosha, 1966) 8/10
L' Epouse du château des Otori (Sadatsugu Matsuda, 1957) 6/10
Kage Gari (Toshio Masuda, 1972) 7/10
The Sitter (David Gordon Green, 2011) 6/10
Fire Dragon (Yuen Woo-ping, 1994) 7/10
Blood of revenge (Tai Kato, 1965) 8/10
La bête élégante (Yuzo Kawashima, 1962) 8/10
The ninth gate (Roman Polanski, 1999) 4/10
Starman (John Carpenter, 1984) 7/10
Human lanterns (Sun Chung, 1982) 7/10
Tatouage (Yasuzo Masumura, 1966) 8/10
Panic in year zero! (Ray Milland, 1962) 7/10
Fleur pâle (Masahiro Shinoda, 1964) 8/10
Le gars des vents froids (Yasuzo Masumura, 1960) 7.5/10
Tuer (Kenji Misumi, 1962) 9/10
Akira (Katsuhiro Ōtomo, 1988) 8/10
Le vent se lève (Hayao Miyazaki, 2013) 8/10
Dementia (John Parker, 1955) 7/10
Breaker Morant (Bruce Beresford, 1980) 8/10
Frances Ha (Noah Baumbach, 2012) 8/10
Jusqu'au bout du monde (Wim Wenders, 1991) 7/10
The Glass Key (Stuart Heisler, 1942) 7.5/10
Quartier violent (Hideo Gosha, 1974) 7/10
Fantastic Voyage (Richard Fleischer, 1966) 7/10
The Thing (John Carpenter, 1982) 9/10
Cthulhu (Dan Gildark, 2007) 6.5/10
His kind of woman (John Farrow, 1951) 7/10
Silk stockings (Rouben Mamoulian, 1957) 8/10
Ghost of Oiwa (Tai Kato, 1961) 8/10
Tirez sur le pianiste (François Truffaut, 1960) 7.5/10
Dernière édition par vic le 1 juil. 16, 00:08, édité 7 fois.
Image

Withdrawing in disgust is not the same thing as apathy.

Consistency is the last refuge of the unimaginative. Oscar Wilde

Unité Ogami Ittô.

Avatar de l’utilisateur
Karras
Mogul
Messages : 10437
Inscription : 15 avr. 03, 18:31
Liste de DVD
Localisation : La cité du Ponant

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Karras » 3 juin 16, 22:12

Juin 2016

Film du mois
Les délices de Tokyo

Sorties cinéma 2016
Et ta sœur ? (3/10) : Un remake laborieux assez loin du charme de son modèle indé. On se contentera de reconnaitre quelques paysages bretons.
Encore heureux (4/10) : Quelques bonnes répliques mais le scénario manque de consistance.
Les premiers les derniers (5/10) : Beaucoup de qualités techniques ( du choix du casting à la photographie en passant par la bande son ) mais un scénario trop confus pour ne pas ressentir pas mal d'ennui.
Joséphine s'arrondit (3,5/10) : Une comédie bordélique qui confond un peu trop énergie et hystérie.
The witch (7,5/10) : Un film de genre déroutant dont le mysticisme et la rigueur formelle le rapproche parfois d'un Dreyer.
Bang Gang (une histoire d'amour moderne) (4/10) : Un portrait de l'adolescence trop poseur pour se sentir concerné.
Demolition (5/10) : Une rédemption par la destruction qui ne casse pas des briques. Reste le casting.
Les Innocentes (7,5/10) : Une histoire grave et touchante qui interroge à plusieurs niveaux.
Les délices de Tokyo (7,5/10) : Une fable émouvante sur la transmission.
Everybody Wants Some !! (6,5/10) : Une comédie désinvolte qui doit beaucoup à sa BO tubesque.
La tour 2 contrôle infernale (2/10) : Si le personnage de P. Katerine m'a arraché quelques sourires, je reste complétement hermétique à l'humour neuneu du duo principal.
Demain ( 6/10) : Une démarche constructive mais pas toujours convaincante.
La vache (6/10) : Un personnage à la Bourvil et un duo qui rappelle celui de Fernandel et Marguerite : du recyclage sympatique à défaut d'être innovant.

Films découverts

Films revus

Série TV
Fear the Walking dead saison 2 (en cours)
Game of thrones - saison 6(7,5/10)
The Americans - saison 4 (7/10)

Avatar de l’utilisateur
El Dadal
Cadreur
Messages : 4176
Inscription : 13 mars 10, 01:34

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar El Dadal » 4 juin 16, 11:40

JUIN 2016

FILM DU MOIS


Films découverts:
_ The Neon Demon (Nicolas Winding Refn - 2016) Image
_ Elle (Paul Verhoeven - 2016) Image
_ Café Society (Woody Allen - 2016) Image

Films revus:
_ Harry dans tous ses états (Woody Allen - 1997) Image
_ Crossing Guard (Sean Penn - 1995) Image
Dernière édition par El Dadal le 21 juin 16, 00:42, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Joe Wilson
Entier manceau
Messages : 5463
Inscription : 7 sept. 05, 13:49
Localisation : Entre Seine et Oise

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Joe Wilson » 5 juin 16, 11:45

Film du mois

Diamant noir, d'Arthur Harari



Films découverts

Diamant noir, d'Arthur Harari 7/10

A War, de Tobias Lindholm 6,5/10
Tout de suite maintenant, de Pascal Bonitzer 6,5/10

Un traître idéal, de Susanna White 6/10

The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn 5,5/10
La nouvelle vie de Paul Sneijder, de Thomas Vincent 5,5/10

L'origine de la violence, d'Elie Chouraqui 4,5/10








Films revus





Films des mois précédents


Spoiler (cliquez pour afficher)
Novembre 2005 : La flibustière des Antilles (Jacques Tourneur)
Décembre 2005 : Le port de la drogue (Samuel Fuller)

Janvier 2006 : Le narcisse noir (Michael Powell/Emeric Pressburger)
Février 2006 : Le nouveau monde (Terrence Malick)
Mars 2006 : Le fleuve (Jean Renoir)
Avril 2006 : Colonel Blimp (Michael Powell/Emeric Pressburger)
Mai 2006 : De beaux lendemains (Atom Egoyan)
Juin 2006 : Ordet (Carl Theodor Dreyer)
Juillet 2006 : La prisonnière du désert (John Ford)
Août 2006 : Trois camarades (Frank Borzage)
Septembre 2006 : L'idiot (Akira Kurosawa)
Octobre 2006 : Raging bull (Martin Scorsese)
Novembre 2006 : Raining in the mountain (King Hu)
Décembre 2006 : La condition de l'homme (Masaki Kobayashi)

Janvier 2007 : Au service secret de sa Majesté (Peter Hunt)
Février 2007 : Lettres d'Iwo Jima (Clint Eastwood)
Mars 2007 : Les 13 tueurs (Eiichi Kudo)
Avril 2007 : Les tueurs (Robert Siodmak)
Mai 2007 : Il était une fois en Amérique (Sergio Leone)
Juin 2007 : L'impasse (Brian De Palma)
Juillet 2007 : Le jardin des Finzi Contini (Vittorio De Sica)
Août 2007 : Goyokin (Hideo Gosha)
Septembre 2007 : La dernière séance (Peter Bogdanovich)
Octobre 2007 : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : Faux semblants (David Cronenberg)
Décembre 2007 : Mirage de la vie (Douglas Sirk)

Janvier 2008 : Le temps de l'innocence (Martin Scorsese)
Février 2008 : Assurance sur la mort (Billy Wilder)
Mars 2008 : Comme un torrent (Vicente Minnelli)
Avril 2008 : Stalker (Andrei Tarkovski)
Mai 2008 : Husbands (John Cassavetes)
Juin 2008 : La fille du désert (Raoul Walsh)
Juillet 2008 : La harpe de Birmanie (Kon Ichikawa)
Août 2008 : Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks)
Septembre 2008 : Entre le ciel et l'enfer (Akira Kurosawa)
Octobre 2008 : The Swimmer (Frank Perry)
Novembre 2008 : Two lovers (James Gray)
Décembre 2008 : Demain est un autre jour (Douglas Sirk)

Janvier 2009 : Opening night (John Cassavetes)
Février 2009 : Casino (Martin Scorsese)
Mars 2009 : Distant voices, still lives (Terence Davies)
Avril 2009 : A bout de course (Sidney Lumet)
Mai 2009 : Monika (Ingmar Bergman)
Juin 2009 : Les deux anglaises et le continent (François Truffaut)
Juillet 2009 : Le plaisir (Max Ophüls)
Août 2009 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci)
Septembre 2009 : Le monde d'Apu (Satyajit Ray)
Octobre 2009 : Il était une fois la révolution (Sergio Leone)
Novembre 2009 : Vincere (Marco Bellochio)
Décembre 2009 : Tetro (Francis Ford Coppola)

Janvier 2010 : L'adieu aux armes (Frank Borzage)
Février 2010 : Mademoiselle Oyû (Kenji Mizoguchi)
Mars 2010 : The house of mirth (Terence Davies)
Avril 2010 : Henry V (Kenneth Branagh)
Mai 2010 : Le mépris (Jean-Luc Godard)
Juin 2010 : La peau douce (François Truffaut)
Juillet 2010 : Tous les autres s'appellent Ali (Rainer Werner Fassbinder)
Août 2010 : Le visage d'un autre (Hiroshi Teshigahara)
Septembre 2010 : Le rebelle (King Vidor)
Octobre 2010 : Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz)
Novembre 2010 : Nostalgie de la lumière (Patricio Guzman)
Décembre 2010 : L'ange de la rue (Frank Borzage)

Janvier 2011 : Les affameurs (Anthony Mann)
Février 2011 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman)
Mars 2011 : Les contes de la lune vague après la pluie (Kenji Mizoguchi)
Avril 2011 : Le roi Lear (Grigori Kozintsev)
Mai 2011 : The tree of life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Pandora (Albert Lewin)
Juillet 2011 : Le guépard (Luchino Visconti)
Août 2011 : Melancholia (Lars Von Trier)
Septembre 2011 : L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bertrand Bonello)
Octobre 2011 : Portrait de femme (Jane Campion)
Novembre 2011 : Shame (Steve McQueen)
Décembre 2011 : The bitter tea of General Yen (Frank Capra)

Janvier 2012 : Wichita (Jacques Tourneur)
Février 2012 : La vengeance d'un acteur (Kon Ichikawa)
Mars 2012 : Martha Marcy May Marlene (Sean Durkin)
Avril 2012 : Stars in my crown (Jacques Tourneur)
Mai 2012 : Coups de feu dans la Sierra (Sam Peckinpah)
Juin 2012 : The Deep Blue Sea (Terence Davies)
Juillet 2012 : L'Emploi (Ermanno Olmi)
Août 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Septembre 2012 : Les Enfants Loups, Ame § Yuki (Mamoru Hosoda)
Octobre 2012 : La maman et la putain (Jean Eustache)
Novembre 2012 : The Adjuster (Atom Egoyan)
Décembre 2012 : Tabou (Miguel Gomes)

Janvier 2013 : Le maître, la maîtresse et l'esclave (Abrar Alvi)
Février 2013 : Printemps tardif (Yasujiro Ozu)
Mars 2013 : Calle mayor (Juan Antonio Bardem)
Avril 2013 : A la merveille (Terrence Malick)
Mai 2013 : Mud (Jeff Nichols)
Juin 2013 : Sayat Nova (Sergei Paradjanov)
Juillet 2013 : Fin d'automne (Yasujiro Ozu)
Août 2013 : La Fugue (Arthur Penn)
Septembre 2013 : Jimmy P. (Arnaud Desplechin)
Octobre 2013 : La Vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche)
Novembre 2013 : The Immigrant (James Gray)
Décembre 2013 : Trilogie My Childhood/My Ain Folk/My Way Home (Bill Douglas)

Janvier 2014 : Prospero's Books (Peter Greenaway)
Février 2014 : Mark Dixon, détective (Otto Preminger)
Mars 2014 : Lettre d'une inconnue (Max Ophüls)
Avril 2014 : Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
Mai 2014 : Maria's Lovers (Andrei Konchalovsky)
Juin 2014 : Le Conte de la princesse Kaguya (Isao Takahata)
Juillet 2014 : Les nuits de Cabiria (Federico Fellini)
Août 2014 : Un étrange voyage (Alain Cavalier)
Septembre 2014 : Saint Laurent (Bertrand Bonello)
Octobre 2014 : Mommy (Xavier Dolan)
Novembre 2014 : La grande extase du sculpteur sur bois Steiner (Werner Herzog)
Décembre 2014 : Comrades (Bill Douglas)

Janvier 2015 : Foxcatcher (Bennett Miller)
Février 2015 : L'histoire d'Adèle H. (François Truffaut)
Mars 2015 : All That Jazz (Bob Fosse)
Avril 2015 : La dernière vague (Peter Weir)
Mai 2015 : Gallipoli (Peter Weir)
Juin 2015 : L'impératrice Yang Kwei-Fei (Kenji Mizoguchi)
Juillet 2015 : Hill of Freedom (Hong Sang-Soo)
Août 2015 : Messidor (Alain Tanner)
Septembre 2015 : The Duke of Burgundy (Peter Strickland)
Octobre 2015 : L'ombre des femmes (Philippe Garrel)
Novembre 2015 : Surviving Desire (Hal Hartley)
Décembre 2015 : L'étreinte du serpent (Ciro Guerra)

Janvier 2016 : Carol (Todd Haynes)
Février 2016 : Un jour avec, un jour sans (Hong Sang-Soo)
Mars 2016 : The Assassin (Hou Hsiao-Hsien)
Avril 2016 : Le fils de Joseph (Eugène Green)
Mai 2016 : Sunset Song (Terence Davies)
Dernière édition par Joe Wilson le 1 juil. 16, 00:10, édité 1 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
C2302t
Doublure lumière
Messages : 562
Inscription : 30 nov. 13, 17:40

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar C2302t » 5 juin 16, 13:53

Film du mois :

Découvertes

Silmido de woo suk kang : 8/10
Le désordre et la nuit de Gilles grangier : 8/10
3 camarades de Franck borzage : 8/10
Winchester 73 de Anthony mann : 8/10
Comanche station de bud boetticher : 8/10

Ni vu ni connu de Yves Robert : 7.5/10

Ken le survivant, l'ère de raoh : 7/10
Public enemy de woo suk kang : 7/10
Agents spéciaux de Guy ritchie : 7/10

La rage au ventre d Antoine fuqua : 6.5/10

Répulsion de roman Polanski : 6/10


Re découvertes

gremlins 2 : 6.5/10

Séries
Gotham saison 2 : 8,5/10
The fall saison 2 : 8/10


Film de janvier: le garçon et la bête
Film de février : le septième juré
Film de mars : kundo
Film d'avril : la légende de manolo
Film de mai : wiplash
Dernière édition par C2302t le 28 juin 16, 16:08, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
manuma
Accessoiriste
Messages : 1540
Inscription : 31 déc. 07, 21:01

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar manuma » 6 juin 16, 09:24

Films vus / Films revus

DIPLOMATIE - Volker Schlöndorff (2014) : 7.5/10
NEBRASKA - Alexander Payne (2013) : 7.0/10
BOYHOOD - Richard Linklater (2014) : 7.0/10
ENOUGH SAID - Nicole Holofcener (2013) : 6.5/10
THE HEARTBREAK KID - Bobby Farrelly, Peter Farrelly (2007) : 6.5/10
THE MAN IN THE GLASS BOOTH - Arthur Hiller (1975) : 6.5/10
HIT! - Sydney J. Furie (1973) : 6.5/10
DEVIL'S KNOT - Atom Egoyan (2013) : 6.0/10
GLI FUMAVANO LE COLT... LO CHIAMAVANO CAMPOSANTO - Giuliano Carnimeo (1971) : 6.0/10
GREETINGS FROM TIM BUCKLEY - Daniel Algrant (2012) : 6.0/10
THE FIRST TIME - James Neilson (1969) : 5.5/10
THE OUT OF TOWNERS - Arthur Hiller (1970) : 5.5/10
BLOODSTONE - Dwight H. Little (1988) : 5.0/10
TALL TALE - Jeremiah S. Chechik (1995) : 4.5/10
TALENT FOR THE GAME - Robert M. Young (1991) : 4.5/10
SITUATION AMOUREUSE : C'EST COMPLIQUE - Rodolphe Lauga, Manu Payet (2014) : 4.5/10
LA DOTTORESSA SOTTO IL LENZUOLO - Gianni Martucci (1976) : 3.5/10
Dernière édition par manuma le 24 juin 16, 09:13, édité 4 fois.

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9762
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Gounou » 6 juin 16, 12:27

Films vus
DAWN OF THE DEAD montage US (George A. Romero) 8/10
SINISTER (Scott Derrickson) 5/10

Films revus
DAY OF THE DEAD (George A. Romero) 7/10

Séries
FREAKS AND GEEKS 7,5/10
BLOODLINE (saison 1) en cours
Dernière édition par Gounou le 29 juin 16, 23:08, édité 7 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
origan42
Régisseur
Messages : 3305
Inscription : 2 févr. 07, 17:22

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar origan42 » 7 juin 16, 11:22

Par ordre de préférence :

Un amour éternel (Keisuke Kinoshita, 1961) ***** FILM DU MOIS

Le sable était rouge (Cornel Wilde, 1967) ****
Le fils adoptif / Beshkempir (Aktan Abdikalikov, 1998) ****
L'étoile cachée (Ritwik Ghatak, 1960) ****
Le fils de Joseph (Eugène Green, 2016) ****
À bout de course (Sidney Lumet, 1988) ****

Complot à Dallas / Executive Action (David Miller, 1973) ***
C'étaient des hommes (Fred Zinnemann, 1950) ***
Entre adultes (Stéphane Brizé, 2006) ***
Peter's friends (Kenneth Branagh, 1992) ***
Du sang sur la piste (Ray Enright, 1947) ***
49ème parallèle (Michael Powell, 1941) ***
Les infiltrés (Martin Scorsese, 2006) ***
Infernal Affairs (Andrew Lau / Alan Mak, 2002) ***
L'increvable Jerry (Frank Tashlin, 1962) ***
I love you Phillip Morris (Glenn Ficarra / John Requa, 2009) ***
Le voile des illusions (Richard Boleslawski, 1934) ***
La famille Fenouillard (Yves Robert, 1960) ***
Jiburo (Lee Jung-hyang, 2002) ***
L'oncle Harry (Robert Siodmark, 1945) ***
La péniche de l'amour (Archie L. Mayo, 1942) ***
Barcelona (Whit Stillman, 1994) ***
Les innocentes (Anne Fontaine, 2016) ***
Le cœur fantôme (Philippe Garrel, 1996) ***
Les mains qui tuent (Robert Siodmark, 1944) ***

Le sentier de l'enfer (Byron Haskin, 1951) **
Une seule nuit / En enda natt (Gustaf Molander, 1939) **
Trente minutes de sursis (Sydney Pollack, 1965) **
La femme aux deux visages (George Cukor, 1941) **
Terre damnée (John Farrow, 1950) **
L'attaque de Fort Douglas (Kurt Neumann, 1956) **
Terre de volupté (Sidney Franklin, 1929) **
Le trouillard du far west (Norman Taurog, 1956) **
The witch (Robert Eggers, 2015) **
Antoine et Cléopâtre (Charlton Heston, 1972) **
World War Z (Marc Forster, 2013) **
Les habitants (Raymond Depardon, 2016) **
C'est pas moi, c'est l'autre (Jean Boyer, 1962) **
La dame aux camélias (Raymond Bernard, 1953) **
300 (Zack Snyder, 2007) **
L'homme de la Riviera (Neil Jordan, 2002) **

La fièvre de l'or (Charlton Heston, 1982) *
Nadine (Robert Benton, 1987) *
300 - la naissance d'un empire (Noam Murro, 2014) *

RE-VISION
Le voile des illusions (John Curran, 2006) *** →
Dernière édition par origan42 le 1 juil. 16, 07:32, édité 12 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5153
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Thaddeus » 9 juin 16, 11:34

Juin 2016


Image



Tout va bien (Jean-Luc Godard & Jean-Pierre Gorin, 1972)
A priori on est sur le terrain connu de Week-end et de La Chinoise : Montand et Fonda y analysent leur histoire conjugo-personnelle au milieu de l’Histoire et du cataclysme de la civilisation pourrissante. La grève de l’usine Salumi décortiquée en coupe, le sac du supermarché traduisent le même maoïsme, type spontanéiste, que les précédents opus militants. Pourtant, s’il ne fait guère de doute que le cinéaste entend de nouveau dénoncer l’impossible condition du bourgeois de gauche, le disparate du style – Caprioli, marionnette ; ouvriers, silhouettes à la Duvivier ; le couple Lui-Suzanne, film psychologique français – révèle des incertitudes et des ambigüités et les métamorphose en signes d’une profondeur cryptée. Mi-examen de conscience mi-exercice brechtien, le film captive et stimule. 4/6

Crépuscule de gloire (Josef von Sternberg, 1928)
Emil Jannings, le dernier des hommes, est un vieillard bousculé et houspillé par une horde de bourreaux, un débris de la Russie tsariste abandonné au sein d’un gigantesque cloaque où la lutte de tous contre chacun est la règle, et qui a pour nom Hollywood. Dans Mirages, Vidor concevait la figuration comme le point de départ d’une fiction, le premier pas sur le chemin de la gloire. Sternberg, foncièrement négativiste, propose l’itinéraire inverse. Il se livre à la description d’un double enfer : réaliste en dépit des apparences dans la cité du rêve, imaginaire à propos d’un évènement historique qui compare les préparatifs d’une bataille et ceux d’un tournage, détermine la capitale du cinéma comme une machine militaire, et souligne les ambigüités du jeu, de la politique et des sentiments. 4/6

The hole (Tsai Ming-liang, 1998)
Tsai est un cinéaste programmatique : pour faire un film il a besoin d’une base de données, d’un canevas minimal. Sachant qu’un trou s’agrandit entre deux appartements et qu’une épidémie se propage, combien de temps faudra-t-il pour que l’un des occupants rejoigne l’autre ? Dans cette HLM amphibie sur laquelle tombe une pluie incessante, et où l’apathie des émotions se mesure à l’échelle hygrométrique, l’angoisse millénariste trouve une solution dans des intermèdes musicaux saturés de couleurs kitsch et de gaieté forcée. À la désolation du vingtième siècle finissant, à la peur de la solitude, de la pollution, du manque d’amour, peut s’opposer une providentielle main tendue, la femme sauvée du naufrage, de la folie et de la bestialité par le voisin désiré : conclusion lumineuse pour une fable singulière. 4/6

L’année de tous les dangers (Peter Weir, 1982)
L’Indonésie convulsive de 1965, où à quelques jours du putsch communiste visant à renverser Sukarno, un gnome mystérieux et idéaliste se plaît à jouer les démiurges. Mabuse de poche à la Graham Greene, petit roi sans royaume prenant en charge le destin d’un Galatée mâle, il est le meilleur atout d’une intrigue où il reste pourtant secondaire. Car pour l’essentiel, le réalisateur s’en remet à un hollywoodianisme propre et carré, filmant aussi prudemment que son héros écrit, quelque part entre Lelouch et Costa-Gavras. De la love-story conventionnelle au happy-end bâclé, du mythe du reporter aventurier au boy-scoutisme un peu fade du récit, tout relève davantage du cliché touristique que du romanesque embrasé. Ce qui, pour un cinéaste d’ordinaire aussi subtil et perspicace que lui, est décevant. 3/6

Le fantôme (Friedrich W. Murnau, 1922)
Parce que ce film a été réalisé dans le sillage de Nosferatu, il n’est surprenant d’y retrouver les motifs de la nuit fantasmagorique, de l’être spectral, de la façade fatidique (le palais de l’enchanteresse), de la lumière vacillante dans les ténèbres. Quant au héros, modeste gratte-papier qui tente d’oublier la médiocrité de son existence en se piquant de poésie, il est happé par les tourbillons de son inconscient et manifeste la sujétion de l’homme à ses démons intimes, son inaptitude à concilier libido et moralité, règles sociales et pulsions sauvages. Mais cette histoire d’une folie passionnelle vouée à la terreur aussi sûrement que le crime appelle le châtiment souffre d’un déroulé si conventionnel et accuse tant de longueurs qu’elle souffre de la comparaison avec les autres opus de l’artiste. 3/6

Sabotage à Berlin (Raoul Walsh, 1942)
Destiné à soutenir l’effort de guerre, le film raconte une histoire totalement invraisemblable, mais en pointer son manque de crédibilité reviendrait à critiquer l’extravagance des exploits de frère Jean chez Rabelais ou de d’Artagnan chez Dumas. Traversé par un sens assez formidable du récit épique, il crée, maintient, prolonge une tension dramatique en concentrant toutes les ressources possibles d’une technique maîtrisée jusqu’à son efficacité maximale : travellings avants ou latéraux démultipliant les déplacements, fondus enchaînés qui annihilent les temps morts, plans courts ne laissant jamais la monotonie s’installer. La complémentarité des acteurs vedettes parachève cette course-poursuit menée tambour battant, qui semble avoir intégré toutes les vertus du cinéma d’action le plus moderne. 4/6

Fureur apache (Robert Aldrich, 1972)
Âpre, sanglant et sans concessions, le film met à sac les clichés du western traditionnel (anti-indien) comme ceux du western moderne (pro-indien). Sa force est de remettre en cause le paradigme abstrait du bon sauvage, croyance qui n’est qu’un déguisement du racisme qu’elle croit combattre, et qui ne résiste pas à l’épreuve des faits. En opposant la violence institutionnalisée et ritualisée des Apaches, liée à une sorte de théorie des climats, aux certitudes théoriques des Blancs, fondées sur un humanisme chrétien, Aldrich questionne la fonction même de la cruauté et exige que le regard se défasse des stéréotypes. Problématique creusée de façon très physique tout au long d’un jeu du chat et de la souris qui exploite brillamment les espaces ouverts, les manœuvres tactiques et les rapports contradictoires. 4/6

La fille seule (Benoît Jacquot, 1995)
Le scénariste Cesare Zavattini suggérait, comme acte suprême d’humble confiance dans la réalité, qu’on filme quatre-vingts minutes consécutives de la vie d’un homme. Jacquot assume radicalement ce partis pris à travers une journée ordinaire dans un grand hôtel parisien, sa succession de menues brimades, de bassesses vénielles, de cruautés feutrées. L’exactitude clinique du constat et la fluidité avec laquelle la caméra accompagne cette initiation négative concourent à la libre et haletante inscription d’une jeune femme dans l’univers du travail, du temps vrai. Quant à la gracieuse Virginie Ledoyen, elle impose un somnambulisme habité et apporte une belle épaisseur à un personnage qui glisse vers l’indifférence et s’inflige une espèce de dépersonnalisation pour ne pas subir la morsure de l’existence. 4/6

Sauvage innocence (Philippe Garrel, 2001)
Une fois de plus, le cinéaste jette un pont au-dessus du vide que jettent à jamais certaines absences. Il évite ici les voies balisées qui menacent de l’entraîner dans les impasses du psychologisme lugubre et de la métaphore poids lourds sur les liaisons adultères entre le réel et sa fiction, et recourt au film dans le film afin de révéler la fêlure ontologique des personnages et leur cheminement inéluctable. Celui d’un manipulateur des ombres concluant un pacte faustien avec un ténébreux dealer : obnubilé par le désir de tourner l’histoire d’une précédente liaison, il n’est alors plus que le témoin aveugle du naufrage de sa présente compagne (fragile et émouvante Julia Faure). Le dépouillement désarmant de ce requiem intime touche comme une sanglot retenu qui, sans colère, éclate enfin. 4/6

La chevauchée sauvage (Richard Brooks, 1975)
Comblant une étape intermédiaire et complétant une peinture néo-industrielle de l’Ouest, le film se déroule significativement au début du XXème siècle et décrit l’après de la conquête, la disparition du cow-boy, la fin d’une aventure devenue spectacle dont les signes pervertissent la signification sans en altérer l’apparence. L’action suffit ici à exprimer le sens, l’image en dit autant que le dialogue, même si le réalisateur ne peut s’empêcher de vouloir expliciter (les ralentis) ou si le récit s’en remet parfois un peu trop à sa stricte fonctionnalité. Et bien que l’humanisme idéaliste de Brooks se teinte de scepticisme, sa célébration sans emphase de l’amitié, de la solidarité, de la loyauté, de l’amour des hommes, de la terre et des chevaux, offre son charme à ce western mâtiné, truculent et sincère. 4/6

Tout de suite maintenant (Pascal Bonitzer, 2016)
Avec son écriture affûtée, son savant réseau relationnel et ses répliques comme des flèches acérées, le film rappelle que Bonitzer fut d’abord scénariste avant d’être réalisateur. Ce savoir-faire éprouvé concourt à faire passer la pilule d’une vision assez convenue du monde impitoyable du capitalisme sauvage. Il jette également un semblant de nuance sur un petit théâtre de la méchanceté, de la bassesse et de la mesquinerie, un jeu assez sinistre de l’humiliation généralisée où les vieux, dépressifs, salauds, névrosés, cultivent leur dégoût de soi en entretenant leur mépris des autres, et où les jeunes, naïfs et ambitieux, essaient tant bien que mal de rester intègres en morale et en amour. Sans convaincre pleinement, et même avec l’impression de l’avoir vu cent fois (en mieux), le tableau social accroche. 3/6

Les félins (René Clément, 1964)
Au départ, un scénario assez invraisemblable de type série noire à base de gangsters très méchants qui disparaissent puis reviennent, de jolies filles qui ont l’air bête mais sont malignes comme des chouettes, de jeune premier qui semble intelligent mais s’avère le dindon de la farce, de tiroirs secrets, de malles à double fond et autres miroirs sans tain. Deux hommes-objet dont l’un prendra malgré lui la place de l’autre, deux femmes orchestrant de machiavéliques machinations : une vraie salade niçoise, à laquelle Clément apporte une sorte d’énorme plus-value baroque, refusant le jeu de l’économie et creusant toujours les implications de l’affaire, quelque chose comme un suspense grinçant et absurde autour de la liberté illusoire, de la hantise de la claustration, de l’individu prisonnier de son destin. 5/6
Top 10 Année 1964

Le monde de Dory (Andrew Stanton & Angus MacLane, 2016)
Il suffit de quelques secondes pour être conquis par les personnages de cette suite-remake, et d’à peine plus de temps pour comprendre qu’elle ne sera pas à la hauteur du premier volet. Car à s’en remettre avec une facilité un peu roublarde à certains automatismes, à limiter les risques au profit d’une écriture frisant la paresse (le recours aux flash-backs qui assaillent l’héroïne amnésique pour faire avancer l’histoire), les réalisateurs accouchent d’une aventure sur courant alternatif, mais dont la canonique sensibilité garantit néanmoins un vrai plaisir. Vertu constante du studio qui, même lorsqu’il flirte avec la sensiblerie ou gratte un sillon déjà bien creusé, parvient à séduire par la cocasserie de ses situations, le développement de ses thématiques, et sa faculté à les structurer dans des couches sous-jacentes. 4/6

Le choix du destin (Paul Verhoeven, 1977)
Aux commandes de la production la plus imposante procréée jusqu’alors par le cinéma néerlandais, le réalisateur lisse sensiblement son inspiration et rassemble dans un cadre qui lui est cher tous les ingrédients romanesques de ce qui, pendant trop longtemps, ne relève que d’un téléfilm de luxe. Amitiés contrariées, destins ballotés par l’Histoire, trahisons, relances et retournements dramatiques, louvoiements de l’intégrité et de la compromission… Rien ne manque à cette fresque moins réaliste que rocambolesque, si ce n’est l’essentiel : l’ironie cinglante, le goût du clair-obscur, l’ambigüité constitutive formant une vision du monde d’ordinaire imperméable aux conventions. La dernière heure a beau retrouver en partie cet esprit, il faudra attendre Black Book pour voir le grand film sur le sujet. 3/6


Édouard et Caroline (Jacques Becker, 1951)
Film d’énergie, de rythme, de jeu sur un prétexte infime, film faisant en somme toute une fiction d’un rien. Becker donne ici une vraie équivalence à la comédie américaine enlevée, tonique, pétillante, celle notamment de Lubitsch. Pas d’archétype ni même de vision sociale, plutôt une attention exacte au langage des personnages, au monde dans lequel ils vivent, une précision d’entomologiste fondée sur des objets (un gilet, une robe à la mode), une temporalité de la structure et non du style (cinq petits actes répartis entre l’appartement et la luxueuse résidence de l’oncle). Et pour brocher la satire malicieuse des mœurs bourgeoises à l’amour triomphant de ses jeunes héros après leur brouille d’un soir, rien de tel que ce côté cancanier de la vie, dont le cinéaste sait fixer le cours par pur plaisir de cinéma. 4/6


Et aussi :

A war (Tobias Lindholm, 2015) - 5/6
La loi de la jungle (Antonin Peretjatko, 2016) - 4/6
The witch (Robert Eggers, 2015) - 5/6
Diamant noir (Arthur Harari, 2016) - 4/6
Love and friendship (Whit Stillman, 2016) - 4/6
La tortue rouge (Michaël Dudok de Wit, 2016) - 5/6


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2016 - Elle (Paul Verhoeven, 2016)
Avril 2016 - La pyramide humaine (Jean Rouch, 1961)
Mars 2016 - The assassin (Hou Hsiao-hsien, 2015)
Février 2016Le démon des femmes (Robert Aldrich, 1968)
Janvier 2016La Commune (Paris 1871) (Peter Watkins, 2000)
Décembre 2015Mia madre (Nanni Moretti, 2015)
Novembre 2015Avril ou le monde truqué (Franck Ekinci & Christian Desmares, 2015)
Octobre 2015Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 30 juin 16, 15:25, édité 9 fois.

Avatar de l’utilisateur
Phnom&Penh
Accessoiriste
Messages : 1754
Inscription : 28 févr. 08, 12:17
Localisation : Tengo un palacio en Granada

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Phnom&Penh » 9 juin 16, 14:44

JUIN 2016

8) : chef d'oeuvre :D : Grand film :) : Bon film :wink: : Sympathique :| : Pas aimé :evil: : Mauvais film

FILM DU MOIS:
Image


FILMS DECOUVERTS ET REDECOUVERTS:

Don Giovanni (1979), Joseph Losey 8)
Une anglaise romantique (1975), Joseph Losey :wink:
The Neon Demon (2016), Nicolas Winding Refn :wink:
Elle (2016), Paul Verhoeven :wink:
Gueule d'amour (1937), Jean Grémillon :)
Ma loute (2016), Bruno Dumont :D
Tartarin de Tarascon (1934), Raymond Bernard :)
L'origine de la violence (2016), Elie Chouraqui :)
La fin du jour (1938), Julien Duvivier :D
Série noire pour une nuit blanche - Into the Night (1985), John Landis :D
Le dernier nabab - The Last Tycoon (1975), Elia Kazan 8)
L'Outsider (2016), Christophe Barratier :wink:
Conjuring 2: le cas Enfield (2016), James Wan :)
Le secret des banquises (2016), Marie Madinier :)
Love & Friendship (2016), Whit Stillman :D
L'effet aquatique (2016), Solveig Anspach :)



FILMS REVUS:

Alexandre le bienheureux (1968), Yves Robert :)
Volver (2006), Pedro Almodovar :D
L'impasse - Carlito's Way (1993), Brian de Palma 8)
La comtesse aux pieds nus - The Barefoot Contessa (1954), Joseph Mankiewicz 8)
Thelma et Louise (1991), Ridley Scott :D
Pulp Fiction (1993), Quentin Tarentino 8)

FILM DES MOIS PRECEDENTS:

Spoiler (cliquez pour afficher)
Mars 2009: M. Klein (1976), Joseph Losey
Avril 2009: Blackbeard, the Pirate, Barbe-Noire le Pirate (1952), Raoul Walsh
Mai 2009: Un Homme sans l'Occident (2002), Raymond Depardon
Juin 2009 : Los Abrazos Rotos, Etreintes brisées (2009), Pedro Almodovar
Juillet 2009 : Battle Cry, Le Cri de la Victoire (1955), Raoul Walsh
Août 2009: Interview with the Vampire, Entretien avec un vampire (1994), Neil Jordan
Septembre 2009: Of time and the City (2008), Terence Davies
Octobre 2009: Le fond de l'air est rouge (1977/2008), Chris Marker
Novembre 2009: My dinner with André (1981), Louis Malle
Décembre 2009: Un dimanche à la campagne (1984), Bertrand Tavernier
Janvier 2010: Tetro (2009), Francis Ford Coppola
Février 2010: Merci pour le chocolat (2000), Claude Chabrol
Mars 2010: L'arnacoeur (2010), Pascal Chaumeil
Avril 2010: Alexander Revisited (film 2004 - version DVD 2007), Oliver Stone
Mai 2010: Copie conforme (2010), Abbas Kiarostami
Juin 2010: Une semaine de vacances (1980), Bertrand Tavernier
Juillet 2010: Tamara Drewe (2010), Stephen Frears
Août 2010: The Go-Between, Le Messager (1970), Joseph Losey
Septembre 2010: Tristana (1970), Luis Buñuel
Octobre 2010: Im Juli, Julie en Juillet (2000), Fatih Akin
Juin 2016:Le dernier nabab - The Last Tycoon (1975), Elia Kazan
Dernière édition par Phnom&Penh le 8 juil. 16, 16:52, édité 5 fois.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image

Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Messages : 19951
Inscription : 31 déc. 04, 14:17
Localisation : Dans le cerveau de Dale Cooper

Re: Votre film du mois de Juin 2016

Messagepar Jack Carter » 10 juin 16, 18:51

Image



La Gueule ouverte (Maurice Pialat, 1974) : 8.5
Out 1 : Noli me tangere (Jacques Rivette, 1971) : 8.5

Insiang (Lino Brocka, 1976) : 8 *
Les Dimanche de Ville d'Avray (Serge Bourguignon, 1962) : 8

Un si joli village (Etienne Perier, 1978) : 7.5

The Neon Demon (Nicolas Winding Refn, 2016) : 7 *
Diamant noir (Arthur Harari, 2015) : 7 *
Everyone else (Maren Ade, 2009) : 7
Bad Company (Robert Benton, 1972) : 7
Tosca (Carl Koch, Jean Renoir 1941) : 7

La Loi de la jungle (Antonin Peretjatko, 2016) : 6.5 *
Cet été là ( Nat Faxon, Jim Rash, 2013) : 6.5
Le Desperado des plaines (R.G Springsteen, 1958) : 6.5
L'Horizon (Jacques Rouffio, 1967) : 6.5

Folles de joie (Paolo Virzi, 2016) : 6 *
Le Coupable (Raymond Bernard, 1937) : 6
L'Alliance (Christian De Chalonge, 1971) : 6
Illegitime (Adrian Sitaru, 2016) : 6 *
La Belle vie (Robert Enrico, 1963) : 6

La Neuvieme porte (Roman Polanski, 1999) : 5.5
Pacte avec un tueur (John Flynn, 1987) : 5.5
Qui ? (Leonard Keigel, 1970) : 5.5

Genèse d'un repas (Luc Moullet, 1978) : 5
Mon XXeme siecle (Ildiko Enyedi, 1989) : 5

Dalton Trumbo (Jay Roach, 2015) : 4.5 *
Le Diabolique Dr Mabuse (Fritz Lang, 1960) : 4.5

Outrage 2 (Takeshi Kitano, 2012) : 4
Les Aventures extraordinaires de Mister West au pays des bolcheviks (Lev Kulechov, 1934) : 4

Victoria (Justine Triet, 2016) : 3.5 * (AVP)
Je hais les acteurs (Gerard Krawczyk, 1986) : 3.5

Der Samurai (Till Kleinert, 2014) : 2


series
Rectify saison 2 8.5/10
Games of Thrones saison 6 7.5/10
Dernière édition par Jack Carter le 30 juin 16, 08:26, édité 26 fois.