Bilan sorties ciné 2015

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Edouard
Accessoiriste
Messages : 1695
Inscription : 24 oct. 14, 09:28

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar Edouard » 26 déc. 15, 11:25

Rockatansky a écrit :C'est la vie, regarde le titre du topic :mrgreen:

J'ai vu, j'ai vu...

Contre argument de mauvaise foi totale :lol:
Rockatansky a écrit :La sortie du tarantino c'est pour 2016 dans nos contrées donc tu repasseras pour le mettre dans ton top 2015 :mrgreen:

Tu parles de "mon top 2015" ce qui comprend les films que j'ai vu entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2015 inclus.
Or, voyant le QT le 30 décembre 2015, techniquement il fait parti de mon top 2015...:fiou:
Image

Avatar de l’utilisateur
Edouard
Accessoiriste
Messages : 1695
Inscription : 24 oct. 14, 09:28

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar Edouard » 26 déc. 15, 11:28

Plus sérieusement, j'attendrais le top 2016 pour le QT. 8)
Image

Avatar de l’utilisateur
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Messages : 39975
Inscription : 13 avr. 03, 11:30
Last.fm
Liste de DVD

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar Rockatansky » 26 déc. 15, 11:28

Ah mais tu le mettras dans ton top 2015 si tu veux, pas dans le bilan des sorties 2015 :mrgreen:
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky

Avatar de l’utilisateur
Edouard
Accessoiriste
Messages : 1695
Inscription : 24 oct. 14, 09:28

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar Edouard » 26 déc. 15, 11:47

Pas encore vu le tien mais je vois bien, au hasard, Balthazar, Mad Max - Fury Road en tête :mrgreen:
Image

Avatar de l’utilisateur
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Messages : 39975
Inscription : 13 avr. 03, 11:30
Last.fm
Liste de DVD

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar Rockatansky » 26 déc. 15, 11:49

Oui j'aime suivre l'air du temps
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky

Avatar de l’utilisateur
poet77
Accessoiriste
Messages : 1841
Inscription : 12 août 11, 13:31

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar poet77 » 27 déc. 15, 16:21

TOP 25


1. TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE, Arnaud Desplechin
2. CEMETERY OF SPLENDOUR, Apichatpong Weerasethakul
3. L'HOMME IRRATIONNEL, Woody Allen
4. LA SAPIENZA, Eugène Green
5. KNIGHT OF CUPS, Terrence Malick
6. COMME UN AVION, Bruno Podalydès
7. L'OMBRE DES FEMMES, Philippe Garrel
8. LE BOUTON DE NACRE, Patricio Guzmán
9. LES MERVEILLES, Alice Rohrwacher
10. MUSTANG, Deniz Gamze Ergüven

11. FATIMA, Philippe Faucon
12. CROSSWIND, Martti Helde
13. MIA MADRE, Nanni Moretti
14. LES NUITS BLANCHES DU FACTEUR, Andrei Konchalovsky
15. LES CHANSONS QUE MES FRÈRES M'ONT APPRISES, Chloé Zhao
16. MARGUERITE, Xavier Giannoli
17. LES MILLE ET UNE NUITS, Miguel Gomes
18. A PEINE J'OUVRE LES YEUX, Leyla Bouzid
19. LA LOI DU MARCHÉ, Stéphane Brizé
20. LE DOS ROUGE, Antoine Barraud

21. LA TÊTE HAUTE, Emmanuelle Bercot
22. LA MAISON AU TOIT ROUGE, Yoji Yamada
23. MACBETH, Justin Kurzel
24. TAJ MAHAL, Nicolas Saada
25. GENTE DE BIEN, Franco Lolli.

Avatar de l’utilisateur
wontolla
mon curé chez les forumistes
Messages : 6913
Inscription : 14 mars 10, 14:28
Liste de DVD
Localisation : Bruxelles

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar wontolla » 27 déc. 15, 16:57

Le top cinq de notre association (UCC, Union des Critiques de Cinéma):

1. Son of Saul, de Laszlo Nemes
2. Mad Max : Fury Road, de George Miller
3. Mustang, de Deniz Gamze Ergüven
4. Whiplash, de Damien Chazelle
5. The Lobster, de Yorgos Lanthimos

Nous choisirons le Grand Prix le 9 janvier prochain.

L'UCC a décerné le Prix Cavens du meilleur film belge de l’année à Le Tout Nouveau Testament, de Jaco Van Dormael.
d(prix décerné par un comité restreint de membres dont je ne fais pas partie.
Le communiqué.


A noter l'étonnante place de Mad Max à la suite de plusieurs tours de vote très serrés !
La première place est attribuée d'office au film (Son of Saul) qui est arrivé en tête des votes envoyés au préalable par écrit.

Avatar de l’utilisateur
G.T.O
Egal à lui-même
Messages : 4112
Inscription : 1 févr. 07, 13:11

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar G.T.O » 27 déc. 15, 17:28

1. KNIGHT OF CUPS
2. FOXCATCHER
3. INHERENT VICE
4. QUEEN OF EARTH
5. INSIDE OUT
6. BRIDGE OF SPIES
7. LOVE&MERCY
8. SICARIO
9. IT FOLLOWS
10. TOMORROWLAND

Avatar de l’utilisateur
wontolla
mon curé chez les forumistes
Messages : 6913
Inscription : 14 mars 10, 14:28
Liste de DVD
Localisation : Bruxelles

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar wontolla » 27 déc. 15, 18:12

Mon top 10 pour l'UCC.
Un de mes coups de coeur (Knight of Cups de Malick) n'y est pas... il n'avait aucune chance et c'aurait été un vote "perdu".

1. A Pigeon Sat on a Branch Reflecting on Existence (Roy Anderson)
2. Son of Saul (Lazlo Nemes)
3. Ni le ciel ni la terre (Clément Cogitore)
4. Les hommes d’argile (Mourad Boucif)
5. Mad Max : Fury Road (George Miller)
6. Que Viva Eisenstein (Peter Greenaway)
7. Black (Adil El Arbi et Bilall Fallah)
8. Much Loved (Nabil Ayouch)
9. Bridge of Spies (Steven Spielberg)
10. Nous trois ou rien (Kheiron)

Avatar de l’utilisateur
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Messages : 33320
Inscription : 9 oct. 03, 21:39
Localisation : Helvetica

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar Colqhoun » 28 déc. 15, 11:28

Mes films préférés de l'année, sans ordre particulier:

Blackhat
Inherent Vice
The Duke of Burgundy
Green Room
It Follows
American Sniper
Foxcatcher
Les Combattants
Mad Max Fury Road
Spring
Men & Chicken
Bridgend
Mission Impossible Rogue Nation
Inside Out
Dheepan
Bridge of Spies
Tangerine
Carol
Mia Madre.

(2-3 films ne correspondent pas au calendrier français, dans la mesure où mes cinémas dépendent des sorties suisses-alémaniques)


Et les plus mauvais films de l'année, là aussi sans ordre particulier:
Birdman, Jupiter Ascending, Lost River, Seventh Son, Tomorrowland, We are Still Here, Good Kill, Deathgasm, Crumbs, Turbo Kid, Some Kind of Hate, The Corpse of Anna Fritz, Self/Less, Furious 7, Avengers Age of Ultron, Terminator Genisys, Jurassic World, The Visit, Listen Up Philip, Cooties, Spectre, Goodnight Mommy, A Very Murray Christmas, One & Two, Star Wars the Force Awakens, The Lobster, DOPE.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5204
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar Thaddeus » 28 déc. 15, 18:27

Image



1. Vice-Versa – Pete Docter & Ronaldo Del Carmen

Toute en forces de redéploiement, de profusion, d’emballement, cette prodigieuse odyssée réticulaire emprunte les chemins les plus tortueux de l’esprit pour raconter comment une pré-ado déprimée décide de fuguer puis de rentrer à la maison. Ce n’est rien et c’est tout, c’est minuscule et immense, c’est vous et nous dans un mouchoir de poche, c’est la part de soi-même qui sombre dans les limbes avec l’âge et recèle un apprentissage essentiel : dans la vie, le plus beau don reste celui des larmes.

2. The Assassin – Hou Hsiao-hsien

La magnificence et la grâce qui se déploient ici à l’écran n’ont d’égale que la beauté élusive des enjeux qui les sous-tendent, fragments de mélancolie ciselée glissant avec langueur sur la peau du mythe national. Entre violence et amour, raison d’État et sentiment, altérité et parenté, politique et poésie, le cinéaste élabore une rêverie opiacée d’une densité invraisemblable où une femme insoumise refuse de donner la mort et choisit de sauver ses victimes pour n’obéir qu’aux élans de son cœur.

3. Ni le Ciel ni la Terre – Clément Cogitore

Comme si Kathryn Bigelow réalisait Pique-nique à Hanging Rock, en saisissant avec une acuité envoûtante la sensation de perte de repères intimement constitutive de l’individu postmoderne. Le territoire du conflit afghan, éparpillé façon puzzle, devient celui d’un bang bang mental où les protocoles rationalistes (la science, la logique, la marchandise) se dissolvent, et dont l’alliage de réalisme et d’abstraction représente un état du monde et de l’humanité diffus, mais terriblement familier.

4. Fatima – Philippe Faucon

Elle a entre 40 et 50 ans, ne parle pas bien le français, fait des ménages et existe à tous les yeux qui voudront la voir. Sur ses pas, ceux de l’aînée vertueuse et de la fille prodigue, en procédant d’émotions plus que d’idées, Faucon exalte la construction d’un collectif auxquels ceux qui ne sont pas d’ici contribuent, et associe la genèse d’un être humain à la gestation d’une société qui fera une place, volens nolens, aux derniers venus. Une pépite de douceur, de tact et d’intelligence.

5. Mia Madre – Nanni Moretti

Avec une infinie tendresse, le grand cinéaste transalpin déplie une nouvelle dialectique de la douleur : le drame qui emmure son héroïne dans la solitude est aussi ce qui la relie à l’humanité entière. Car en même temps qu’elle enterre notre mère, voit partir nos enfants, nous fait douter de tout et nous indique à quel point de dépossession le travail du temps nous assigne, cette œuvre pascalienne nous maintient vivants. L’utilité de l’art, cruciale question morettienne, est ainsi démontrée.

6. Mustang – Deniz Gamze Ergüven

Ce sont cinq grâces enfermées dans une maison aux airs de bunker, et qui ont la beauté, la fierté et l’impulsivité de l’animal-titre. Rivé à leur appétit de vivre, le film balaie tout le spectre de la violence patriarcale, joue de la drôlerie bravache, oppose la prestesse des filles à l’immobilisme, leur chatoiement à la grisaille, leur alanguissement à la rigueur. Les gardiens de l’ordre ont beau ériger des prisons pour les étouffer, les murs ne résistent pas à leur insoumission tellurique.

7. Notre Petite Sœur – Hirokazu Kore-eda

La découverte d’un grand film d’Hirokazu est comparable à l’émotion ressentie aux premiers bourgeons du printemps. Loin de la noirceur désolée des Trois Sœurs de Tchekhov, celui-ci poursuit à pas de loup un travail de fine dentellière pour circonscrire un sujet dont aucun heurt ne vient troubler l’évidente et absolue quiétude. Rendant la banalité charnelle, désirable, il transmet comme nul autre le sentiment d’un présent aussi doux, aussi accueillant que les superbes personnages qui le vivent.

8. Trois Souvenirs de ma Jeunesse – Arnaud Desplechin

Desplechin réactive le primat du subjectif et de l’introspection et approfondit quelques questions costaudes (qui suis-je ? comment se forge mon identité ? de quoi sont faits mes souvenirs ?) au sein d’un éblouissant tourbillon romanesque. Savant jeu de rimes et de signes, de fantaisies formelles et de flux souterrains, cette œuvre-somme entremêle les héros de son musée imaginaire en affirmant une croyance sereine dans un art ouvert sur le monde, apte à conjuguer l’intime et la grande Histoire.

9. Seul sur Mars – Ridley Scott

Mark a beau être un scientifique de haut vol, il reste un scout qui aborde sa condition de naufragé comme les Castor Juniors un orage inopportun pendant leur camp d’été. L’ambiance est détendue donc, mais elle n’empêche pas l’aventure d’assurer une implication maximale. Car le rythme fluide et classique, l’humour et l’effort en synergie, la primauté accordée à la volubilité, à la mobilité, à la persévérance et à la coopération apportent à cette équipée herculéenne une vraie forme de grandeur.

10. Taxi Téhéran – Jafar Panahi

Condamné à ne plus exercer son métier, Jafar Panahi transforme un taxi en studio et y fait défiler un échantillon représentatif de la société iranienne : les pauvres et les riches, le secteur formel et l’informel, les conservateurs et les contestataires. Jusqu’au dialogue qu’il engage avec son adorable chipie de nièce, il montre ainsi comment les images s’assemblent et se propagent sans qu’aucun fonctionnaire puisse s’en rendre maître. L’exercice est constamment drôle, intelligent et stimulant.


Sur le banc : Au-delà des Montagnes (Jia Zhang-ke), La Belle Saison (Catherine Corsini), Le Garçon et la Bête (Mamoru Hosoda), Mission Impossible : Rogue Nation (Christopher McQuarrie), Star Wars épisode VII : Le Réveil de la Force (J.J. Abrams)…
Dernière édition par Thaddeus le 1 juin 19, 10:28, édité 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86310
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar Jeremy Fox » 28 déc. 15, 19:53

Thaddeus a écrit :
Et pour Jeremy (et peut-être d'autres) : A most violent year est sorti toute fin 2014.


Oui le 31 décembre ; et pour cette raison il avait été "éliminé" de quasiment tous les classements. C'était vraiment trop inzuste.

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42761
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar Flol » 28 déc. 15, 21:05

Thaddeus a écrit :Mon top 10 des sorties françaises 2015 :

1. Vice-Versa (Pete Docter & Ronnie Del Carmen)
2. Ni le Ciel ni la Terre (Clément Cogitore)
3. Fatima (Philippe Faucon)
4. Mia Madre (Nanni Moretti)
5. Mustang (Deniz Gamze Ergüven)
6. Mission Impossible : Rogue Nation (Christopher McQuarrie)
7. La Belle Saison (Catherine Corsini)
8. Trois Souvenirs de ma Jeunesse (Arnaud Desplechin)
9. Taxi Téhéran (Jafar Panahi)
10. Seul sur Mars (Ridley Scott)

Sur le banc, j'ajoute cinq titres et fait donc le choix d'en éliminer quelques autres :
Foxcatcher (Bennett Miller), Inherent Vice (Paul Thomas Anderson), It Follows (David Robert Mitchell), Phoenix (Christian Petzold), Réalité (Quentin Dupieux).

Je me sens hyper proche de ton top et de tes titres bonus, Thad'. La tendance se confirme donc.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Avatar de l’utilisateur
nobody smith
Monteur
Messages : 4555
Inscription : 13 déc. 07, 19:24

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar nobody smith » 30 déc. 15, 20:07

Les meilleurs moments de l’année :

1/ Vice-Versa – Pete Docter et Ronnie Del Carmen
2/ Miss Hokusai – Keiichi Hara
3/ Hacker – Michael Mann
4/ Mad Max : Fury Road – George Miller
5/ Wolf Creek 2 – Greg McLean
6/ Crimson Peak – Guillermo Del Toro
7/ Kingsman – Matthew Vaughn
8/ Suburra – Stefano Sollima
9/ Souvenirs De Marnie – Hiromasa Yonebayashi
10/ Sea Fog : Les Clandestins - Sung-Bo Shim

Et les pires :

1/ Ouija – Stiles White
2/ Taken 3 – Olivier Megaton
3/ Les Dossiers Secrets Du Vatican – Mark Neveldine
4/ Prémonitions – Afonso Poyart
5/ Cinquante Nuances De Grey – Sam Taylor-Johnson
6/ Pourquoi J’ai Pas Mangé Mon Père – Jamel Debbouze
7/ Pyramide – Grégory Levasseur
8/ Knock Knock – Eli Roth
9/ La Dame En Noir 2 : L’Ange De La Mort – Tom Harper
10/ Joker – Simon West
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image

Avatar de l’utilisateur
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Messages : 86310
Inscription : 12 avr. 03, 22:22
Localisation : Contrebandier à Moonfleet

Re: Bilan sorties ciné 2015

Messagepar Jeremy Fox » 30 déc. 15, 22:05

Après pas mal de rattrapages de dernière minute... mon top 12

* Trois souvenirs de ma jeunesse : Arnaud Desplechin
* Vice versa : Pete Docter
* Sicario : Denis Villeneuve
* Mon Roi : Maïwenn
* La Belle saison : Catherine Corsini
* Inherent Vice : Paul Thomas Anderson
* A Most Violent Year : JC Chandor
* It Follows : David Robert Mitchell
* Mustang : Deniz Gamze Ergüven
* Foxcatcher : Bennet Miller
* Queen of Earth : Alex Ross Perry
* Jamais de la vie : Pierre Jolivet

Suivent juste derrière

* Les nouveaux héros (Big Heros 6) : Don Hall & Chris Williams
* La Tête haute : Emmanuelle Bercot
* Selma : Ana DuVernay
* Mad Max Fury Road : George Miller
* Le Pont des espions : Steven Spielberg
* Mia Madre : Nanni Moretti
* Le Dernier loup : Jean-Jacques Annaud 2015