Univers cinématographique Marvel

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

LeRationaliste
Stagiaire
Messages : 81
Inscription : 18 juil. 17, 22:08

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar LeRationaliste » 21 oct. 19, 17:10

Excusez-moi, je me suis emporté.

Je voulais dire "Paille, Poutre, Hôpital, Charité". Revisionnez "Au Cœur des Ténèbres, l'Apocalypse d'un Metteur en Scène", écoutez sa première phrase (enfin, une de ses premières fois qu'on l'entend). C'est quand il parle d'Irvin Allen.

"J'ai fait un film racoleur, violent, drôle, excessif, grossier, frissonnant, vulgaire et spectaculaire parce que je voulais que les gens viennent le voir".

Autant Scorsese, il est encore adulé, son dernier semble avoir eu des retours très positifs. Autant Coppola, ça va être dur pour lui de ne pas passer pour un vieux con aigri. J'attends de pied ferme son Megalopolis, je veux bien comprendre qu'il l'ait mauvaise devant les budgets de Marvel alors que ça a été la croix et la bannière pour lui, mais vraiment on aurait pu se passer de ça...

L.R

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 21762
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar tenia » 21 oct. 19, 17:25

Le problème, de nouveau, est que son intervention a été résumée principalement à sa phrase finale. Le développement expliqué par Coppola est très très loin d'être celui d'un vieux con aigri jaloux de ne pas avoir le pognon pour son projet démesuré, mais de celui qui voit le tout-industriel sans risque et impersonnel prendre le pas sur le BO de façon démesurée dans une pure optique ultra-capitaliste d'accumulation folle de richesses.
Apocalypse Now a beau être le film qu'il décrit, il y a plus de personnalité dans son générique d'intro que dans les 23 films composant actuellement le MCU.

C'est de cela dont parlait Coppola, cette composante profondément injuste dans un monde en proie à une fracture sociale toujours plus grande et dont le cinéma, cet art qui devrait enrichir intellectuellement et culturellement, finit par faire un max de blé sur le dos des petites gens en leur filant des produits ultra-transformés.

Je repense à la phrase finale de Good Night & Good Luck : "This instrument can teach, it can illuminate; yes, and it can even inspire. But it can do so only to the extent that humans are determined to use it to those ends. Otherwise it is merely wires and lights in a box. Good night, and good luck." C'est exactement cela dont parlait Coppola : s'il faut bien pouvoir, si possible, vivre de son art, c'est autre chose que de faire des films dont la seule utilité semble être de faire tourner la planche à billets afin que les actionnaires soient contents.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22107
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar cinephage » 21 oct. 19, 18:44

Coppola incarnant précisément la figure du cinéaste qui a pris beaucoup de risques et, malgré d'énormes succès, globalement perdu l'essentiel de sa fortune dans ses films, il me parait improbable que son intervention en faveur de la prise de risque incite quiconque à se reprendre et modifier son comportement économique.
Le cinéaste a néanmoins le mérite de la cohérence, on ne pourra pas le lui retirer.

Pour mémoire, on retrouve cet article de 1981 sur Coup de Coeur sur internet :
Mr. Coppola, who mortgaged everything he owned, including his house in the Napa Valley and his automobile, to make the $31.5 million ''Apocalypse Now'' in 1979 and then bought a 10-acre studio in the heart of Hollywood for $6.7 million last March, will be starting production on his $22 million ''One From the Heart'' tomorrow.

One of Mr. Coppola's executives once said, with a mixture of rue and admiration, ''If there are nine easy ways to do something, Francis will manage to pick the 10th way.'' Three times an Academy Award-winning writer - for ''Patton,'' ''The Godfather'' and ''The Godfather II'' - he is a compulsive risk-taker who has described making movies as ''the adventure of taking the next step.'' ''Every one of my own future projects is dangerous,'' he added.

https://www.nytimes.com/1981/02/02/movi ... movie.html
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 21762
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar tenia » 21 oct. 19, 18:51

On peut tout de même supposer qu'il existe un relatif juste milieu entre le délire du tournage d'Apocalypse Now et l'aseptisation industrialo-capitaliste du MCU.

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22107
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar cinephage » 21 oct. 19, 18:55

tenia a écrit :On peut tout de même supposer qu'il existe un relatif juste milieu entre le délire du tournage d'Apocalypse Now et l'aseptisation industrialo-capitaliste du MCU.

Sans doute, mais lorsque c'est Coppola qui dit qu'il faut prendre plus de risques, ça ne sonne pas vraiment comme le sage conseil d'un expert qui a su bien gérer ses affaires...
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
la_vie_en_blueray
Régisseur
Messages : 3066
Inscription : 30 janv. 17, 19:26

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar la_vie_en_blueray » 21 oct. 19, 18:57

Coppola a pris des risques très souvent, s'est souvent viandé financièrement mais l'histoire retiendra des chefs d'oeuvre du cinema. Finalement que Coup de Coeur, Cotton Club, Jardin de Pierre et d'autres aient fait des fours, est ce vraiment important ?

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 21762
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar tenia » 21 oct. 19, 19:10

cinephage a écrit :
tenia a écrit :On peut tout de même supposer qu'il existe un relatif juste milieu entre le délire du tournage d'Apocalypse Now et l'aseptisation industrialo-capitaliste du MCU.

Sans doute, mais lorsque c'est Coppola qui dit qu'il faut prendre plus de risques, ça ne sonne pas vraiment comme le sage conseil d'un expert qui a su bien gérer ses affaires...

C'est sûr que cela vient d'un casse-cou de première en la matière, mais il faut surtout, je pense, le prendre comme "prendre plus de risques que Marvel", ce qui pour le coup n'est pas bien difficile...

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22107
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar cinephage » 21 oct. 19, 19:25

la_vie_en_blueray a écrit :Coppola a pris des risques très souvent, s'est souvent viandé financièrement mais l'histoire retiendra des chefs d'oeuvre du cinema. Finalement que Coup de Coeur, Cotton Club, Jardin de Pierre et d'autres aient fait des fours, est ce vraiment important ?

C'est une question de point de vue, mais le mécénat n'existe pas vraiment, dans le cinéma hollywoodien. Donc oui, c'est vraiment important pour celui à qui on demande de prendre des risques s'il sait qu'il ne reverra pas ses millions investis.
Ce n'est en outre pas sans doute pas important dans l'histoire des formes esthétiques, qui considère les films indépendamment de tout contexte économique, et qui ne compte que les chefs-d'oeuvres, mais ces bides ont convaincus les financiers de ne plus lui donner d'argent. Donc ça a pesé lourdement sur sa carrière. Donc ça a sans doute été important, à un moment, pour lui aussi. *
Cette question pèse sur tout cinéaste cherchant à faire le film qu'il désire, parce que faire un film, ça coute cher, et qu'on dépense toujours, ou presque, l'argent d'un autre, contre la promesse de faire un beau film et, surtout, de le rembourser.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Major Tom
Petit ourson de Chine
Messages : 19081
Inscription : 24 août 05, 14:28

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Major Tom » 21 oct. 19, 22:02

En réponse à Coppola...

Samedi 19 octobre lors du 6e gala annuel du LA Dance Project, Natalie Portman qui a joué dans Thor et Avengers a défendu le genre du film de super-héros. «Je pense qu’il y a de la place pour tous les types de cinéma», a-t-elle déclaré ajoutant qu’«il n’y a pas une seule façon de faire de l’art». «Je pense que les films Marvel sont si populaires parce qu’ils sont vraiment divertissants et que les gens ont envie de se divertir lorsqu’ils passent du bon temps après le travail, après avoir surmonté leurs difficultés dans la vie réelle».


Et bien sûr...

Même son de cloche pour James Gunn, réalisateur entre autres des Gardiens de la Galaxie et de Suicide Squad. «Beaucoup de nos grands-pères pensaient que tous les films de gangsters étaient les mêmes, les qualifiant souvent de “méprisables”», rappelle-t-il. «Certains de nos arrière-grands-pères pensaient la même chose des westerns et croyaient que les films de John Ford, Sam Peckinpah et Sergio Leone étaient tous exactement les mêmes. Je me souviens d’un grand-oncle à qui je parlais de Star Wars. Il a répondu en disant: “J’ai vu ça en 2001, et c’était ennuyeux!“», raconte James Gunn pour qui les super-héros «sont tout simplement les gangsters/cowboys/aventuriers de l’espace extra-atmosphérique d’aujourd’hui». «Certains films de super-héros sont horribles, d’autres sont beaux. Comme les westerns et les films de gangsters, tout le monde ne sera pas capable de les apprécier, même certains génies. Et ce n’est pas grave», conclut-il.


https://www.lefigaro.fr/cinema/francis-coppola-meprise-les-films-marvel-nathalie-portman-et-james-gunn-lui-repondent-20191021?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR2m7YuwloH8ngXk1BAY8EtO-5sGGuCmxskoy7JZZWT1KhYg5oi6yliH-R0#Echobox=1571661839
Image Image
Clique sur une des vignettes au-dessus... Image ...et ta vie va changer pour toujours

Avatar de l’utilisateur
Spongebob
Producteur
Messages : 8332
Inscription : 21 août 03, 22:20
Last.fm
Liste de DVD
Localisation : Pathé Beaugrenelle

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Spongebob » 21 oct. 19, 22:14

Il se croit vraiment au niveau d'un Peckinpah, Ford ou Leone ? :shock:

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5204
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Thaddeus » 21 oct. 19, 22:20

L'argument de Natalie Portman est consternant. Il pourrait s'appliquer de la même manière à n'importe quel parangon de médiocrité, dans tous les domaines possibles. Par exemple : "Les émissions de Cyril Hanouna sont populaires parce qu'elles sont divertissantes et que les gens ont envie de se divertir et de se vider la tête." Fermez le ban, fin de la discussion.

Avatar de l’utilisateur
tenia
Le Choix de Sophisme
Messages : 21762
Inscription : 1 juin 08, 14:29

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar tenia » 21 oct. 19, 22:22

Le niveau des réponses est toujours aussi sidérant.
On leur dit "vous participez à une logique commerciale purement ultra-capitaliste" et ils répondent ça.
Sidérant.

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14498
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Watkinssien » 21 oct. 19, 22:46

Effectivement, aucune réponse n'est convaincante. Mais vraiment, ils n'arrivent jamais à se défendre de manière intéressante.
Image

Mother, I miss you :(

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6426
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Alexandre Angel » 21 oct. 19, 23:00

Spongebob a écrit :Il se croit vraiment au niveau d'un Peckinpah, Ford ou Leone ? :shock:

C'est surtout son parallèle avec les westerns et les films de gangsters qui ne tient pas debout. Le terreau sur lequel ont pu pousser et poussent encore ces films de genre est réaliste et reflète une réalité sociale dans un cas, historique dans l'autre, quel que soient le niveau des films.
C'est quoi l'ancrage des films de super-héros (même si parfois, on peut y trouver des notations contextuelles)?

Avatar de l’utilisateur
Watkinssien
Etanche
Messages : 14498
Inscription : 6 mai 06, 12:53
Localisation : Xanadu

Re: Univers cinématographique Marvel

Messagepar Watkinssien » 21 oct. 19, 23:08

Et puis surtout, on peut déceler les grands films du genre des autres, même dans les films de super-héros. Le problème, c'est que Gunn nous donne l'impression qu'on en loupe dans les Marvel, et c'est ça qui peut se retourner contre ses (pauvres) arguments. :mrgreen:
Image

Mother, I miss you :(