Votre film du mois de Mars 2015

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
nobody smith
Monteur
Messages : 4517
Inscription : 13 déc. 07, 19:24

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar nobody smith » 1 mars 15, 10:34

Mars 2015

Film du mois

Image

Films découverts

Hacker (Michael Mann) 8.5/10

Quatorze Heures (Henry Hathaway) 8/10
Les Indomptables (Nicholas Ray) 8/10
40 000 Years Of Dreaming (George Miller) 8/10
Nick’s Movie (Nicholas Ray et Wim Wenders) 8/10

La Maison Dans L’ombre (Nicholas Ray) 7.5/10
Traquenard (Nicholas Ray) 7.5/10
Le Juge Fayard Dit Le Shérif (Yves Boisset) 7.5/10
Sherlock Holmes Contre Jack L’éventreur (James Hill) 7.5/10

Derrière Le Miroir (Nicholas Ray) 7/10
La Forêt Interdite (Nicholas Ray) 7/10
Les Ruelles Du Malheur (Nicholas Ray) 7/10
A L’ombre Des Potences (Nicholas Ray) 7/10
Big Eyes (Tim Burton) 7/10
Espion, Lève-Toi (Yves Boisset) 7/10
Inherent Vice (Paul Thomas Anderson) 7/10
La Bête Humaine (Jean Renoir) 7/10

L’affaire Rachel Singer (John Madden) 6.5/10
The Kid Stays In The Picture (Nanette Burstein et Brett Morgen) 6.5/10
Radio Corbeau (Yves Boisset) 6.5/10
R.A.S. (Yves Boisset) 6.5/10

Origine (Keiichi Sugiyama) 6/10
Chappie (Neill Blomkamp) 6/10
The Voices (Marjane Satrapi) 6/10
Jesse James, Le Brigand Bien-Aimé (Nicholas Ray) 6/10
La Tribu (Yves Boisset) 6/10
Les Rescapés Du Futur (Richard T. Heffron) 6/10
Atomic College (Richard W. Haines et Lloyd Kaufman) 6/10

Une poignée De Salopards (Enzo G. Castellari) 5.5/10
La Ligue Des Justiciers : Le Trône De L’Atlantide (Ethan Spaulding) 5.5/10

Cendrillon (Kenneth Branagh) 4.5/10
Night Run (Jaume Collet-Serra) 4.5/10

Les Nouveaux Barbares (Enzo G. Castellari) 4/10 mais le compteur nanar atteint un respectable 9/10
New York Ne Répond Plus (Robert Clouse) 4/10
Le Flic De San Francisco (Thomas Carter) 4/10

Les Diables De Guadalcanal (Nicholas Ray) 3/10

Films revus

Bienvenue A Gattaca (Andrew Niccol) 9.5/10

Le Narcisse Noir (Michael Powell et Emeric Pressburger) 8.5/10

Bon Voyage (Jean-Paul Rappeneau) 8/10

Mondwest (Michael Crichton) 7.5/10
Le Secret De La Pyramide (Barry Levinson) 7.5/10
Mission Impossible : Le Protocole Fantôme (Brad Bird) 7.5/10

X-men : Days Of Future Past (Bryan Singer) 7/10
La Vie De Château (Jean-Paul Rappeneau) 7/10

Les Sorcières D’Eastwick (George Miller) 6/10
Daylight (Rob Cohen) 6/10
Dragon, L’histoire De Bruce Lee (Rob Cohen) 6/10
Iron Man 2 (Jon Favreau) 6/10

Les Yeux De Laura Mars (Irvin Kershner) 5.5/10

Harcèlement (Barry Levinson) 5/10

films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2008 : No Country For Old Men (Joel et Ethan Coen)
Février 2008 : L’Auberge Rouge (Claude Autant-Lara)
Mars 2008 : There Will Be Blood (Paul Thomas Anderson)
Avril 2008 : La Montagne Sacrée (Alejandro Jodorowsky)
Mai 2008 : Ricky Bobby, Roi Du Circuit (Adam McKay)
Juin 2008 : Manie Manie (Rintaro, Kawajiri et Otomo)
Juillet 2008 : Delivrance (John Boorman)
Août 2008 : Le Faucon Maltais (John Huston)
Septembre 2008 : Plan 9 From Outer Space (Edward D. Wood Jr.)
Octobre 2008 : Spinal Tap (Rob Reiner)
Novembre 2008 : L’Echange (Clint Eastwood)
Décembre 2008 : Aguirre, La Colère De Dieu (Werner Herzog)

Janvier 2009 : La Belle Au Bois Dormant (Wolfgang Reitherman et Eric Larson)
Février 2009 : Certains L’Aiment Chaud (Billy Wilder)
Mars 2009 : Les 3 Royaumes (John Woo)
Avril 2009 : Eh Mec ! Elle Est Où Ma Caisse ? (Danny Leiner)
Mai 2009 : Les Amants Du Pont-Neuf (Leos Carax)
Juin 2009 : Little Big Man (Arthur Penn)
Juillet 2009 : Les Pirates Du Métro (Joseph Sargent)
Août 2009 : Là-Haut (Pete Docter)
Septembre 2009 : Les Trois Jours Du Condor (Sydney Pollack)
Octobre 2009 : Metropolis (Fritz Lang)
Novembre 2009 : The Box (Richard Kelly)
Décembre 2009 : Hana-Bi (Takeshi Kitano)

Janvier 2010 : Ran (Akira Kurosawa)
Février 2010 : Fantastic Mr. Fox (Wes Anderson)
Mars 2010 : Oz, Un Monde Extraordinaire (Walter Murch)
Avril 2010 : Les Fraises Sauvages (Ingmar Bergman)
Mai 2010 : Mind Game (Masaaki Yuasa)
Juin 2010 : Looking For Richard (Al Pacino)
Juillet 2010 : Toy Story 3 (Lee Unkrich)
Aout 2010 : Dumbo (Ben Sharpsteen)
Septembre 2010 : Hardcore (Paul Schrader)
Octobre 2010 : Gens De Dublin (John Huston)
Novembre 2010 : Sunshine (Istvan Szabo)
Décembre 2010 : Tous Les Matins Du Monde (Alain Corneau)

Janvier 2011 : 5 CM Par Seconde (Makoto Shinkai)
Février 2011 : True Grit (Joel et Ethan Coen)
Mars 2011 : La Mélodie Du Bonheur (Robert Wise)
Avril 2011 : Les Grands Espaces (William Wyler)
Mai 2011 : Tree Of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Panic Sur Florida Beach (Joe Dante)
Juillet 2011 : Europa (Lars Von Trier)
Aout 2011 : Du Silence Et Des Ombres (Robert Mulligan)
Septembre 2011 : Warrior (Gavin O’Connor)
Octobre 2011 : The Artist (Michel Hazanavicius)
Novembre 2011 : Un Eté Avec Coo (Keiichi Hara)
Décembre 2011 : Happy Feet 2 (George Miller)

Janvier 2012 : La Dame De Shanghai (Orson Welles)
Février 2012 : Cheval De Guerre (Steven Spielberg)
Mars 2012 : John Carter (Andrew Stanton)
Avril 2012 : Rage (David Cronenberg)
Mai 2012 : La Bataille De San Sebastian (Henri Verneuil)
Juin 2012 : Le Règne Des Assassins (Su Chao-Pin et John Woo)
Juillet 2012 : La Tour Au-Delà Des Nuages (Makoto Shinkai)
Aout 2012 : Kafka (Steven Soderbergh)
Septembre 2012 : Fitzcarraldo (Werner Herzog)
Octobre 2012 : Les Ailes D’Honneamise (Hiroyuki Yamaga)
Novembre 2012 : Nos Funérailles (Abel Ferrara)
Décembre 2012 : La Chevauchée Des Bannis (André De Toth)

Janvier 2013 : Lifeboat (Alfred Hitchcock)
Février 2013 : Sans Retour (Walter Hill)
Mars 2013 : Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy et Lana Wachowski)
Avril 2013 : Sympathy For Mr. Vengeance (Park Chan-Wook)
Mai 2013 : Superman/Doomsday (Bruce W. Timm)
Juin 2013 : Vacances Romaines (William Wyler)
Juillet 2013 : Pacific Rim (Guillermo Del Toro)
Aout 2013 : De Grandes Espérances (Alfonso Cuaron)
Septembre 2013 : Mort De Rire (Alex De La Iglesia)
Octobre 2013 : Gravity (Alfonso Cuaron)
Novembre 2013 : Mishima - Une Vie En Quatre Chapitres (Paul Schrader)
Décembre 2013 : Le Loup De Wall Street (Martin Scorsese)

Janvier 2014 : La Fin D’une Liaison (Neil Jordan)
Février 2014 : Trop Belle Pour Toi (Bertrand Blier)
Mars 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Avril 2014 : Le Septième Continent (Michael Haneke)
Mai 2014 : Souvenirs Goutte A Goutte (Isao Takahata)
Juin 2014 : Le Conte De La Princesse Kaguya (Isao Takahata)
Juillet 2014 : Un Drôle De Paroissien (Jean-Pierre Mocky)
Aout 2014 : Persona (Ingmar Bergman)
Septembre 2014 : Coup De Cœur (Francis Ford Coppola)
Octobre 2014 : A L’ouest Rien De Nouveau (Lewis Milestone)
Novembre 2014 : Interstellar (Christopher Nolan)
Décembre 2014 : La Charge Victorieuse (John Huston)

Janvier 2015 : Le Trésor De La Sierra Madre (John Huston)
Février 2015 : Boogie Nights (Paul Thomas Anderson)
Dernière édition par nobody smith le 1 avr. 15, 19:10, édité 23 fois.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9761
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar Gounou » 1 mars 15, 10:34

Mars 2015

Films découverts
BIRDMAN (Alejandro G. Iñárritu) 7/10
BLACKHAT (Michael Mann) 7/10
DEAR WHITE PEOPLE (Justin Simien) 6,5/10

Films revus
SHALLOW HAL (Farrelly bros.) 7/10
THIEF (Michael Mann) 8/10
THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (Jim Sharman) 6/10
MERRY CHRISTMAS MR. LAWRENCE (Nagisa Oshima) 7/10
MIAMI VICE (Michael Mann) 8/10
CAST AWAY (Robert Zemeckis) 7/10
PUBLIC ENEMIES (Michael Mann) 7/10

Séries
HOMELAND saison 1 - 7/10
HOMELAND saison 2 - 6/10
ARRESTED DEVELOPMENT saison 1
Dernière édition par Gounou le 30 mars 15, 00:27, édité 16 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5049
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar Thaddeus » 1 mars 15, 10:39

Mars 2015


Image



Le pays du silence et de l’obscurité (Werner Herzog, 1971)
C’est un continent à la fois lointain et terriblement proche, dont les habitants nous renvoient une part hypothétique de notre propre devenir. Sur les pas de la sémillante Fini Straubinger, trésor de vieille dame qui éclaire de sa générosité la vie de ceux qu’elle appelle ses frères et sœurs d’infortune, Herzog dévoile le combat obstiné des éducateurs, l’éveil aux sensations, au langage et à la communication pour tous ces handicapés souvent abandonnés par la société. Une paume sur laquelle on pianote des mots, une main sur la gorge d’un autre qui parle, le poil d’un petit chimpanzé que l’on caresse, des branches effleurés dans le soleil d’automne figurent alors la nécessité de leur lien ténu avec le monde. Un superbe documentaire, complément parfait au Miracle en Alabama d’Arthur Penn. 5/6

Carmen Jones (Otto Preminger, 1954)
La Carmen de Bizet est devenue une plieuse de parachutes rebaptisée Jones, la tendre Micaela métamorphosée en Cindy Lou, Escamillo troque ses banderilles pour des gants de boxe, l’Espagne est remplacée par le Sud des États-Unis au beau milieu de la guerre, et le piment blasphématoire de l’apport jazzistique parachève la modernité de la relecture. Tout le film ressemble au générique de Saul Bass : cette rose noire qui brûle dans les flammes pourpres du désir et désigne le point de fuite d’une tragédie colorée, mise en scène comme un galop mortuaire. Il n’est pas exempt de baisses de tension et n’échappe jamais tout à fait aux écueil d’un all-black opera filmé, mais il dispose d’un sacré atout : Dorothy Dandridge, fougueuse, rétive et sensuelle, dont l’énergie vitale le dispute au fatalisme innocent. 4/6

Inherent vice (Paul Thomas Anderson, 2014)
On mesure parfois les réussites à la manière dont son auteur assaisonne une tambouille parfaitement identifiée pour lui apporter sa saveur toute personnelle. Anderson en offre un bel exemple et livre un film noir emberlificoté comme du Chandler, nonchalant comme le classique d’Altman (en moins ironique) et décontracté comme le film-culte des Coen (en moins délirant). Si l’on apprivoise son tempo particulier, sa fantaisie déceptive, sa pointe de désenchantement qui prévient le cliché psychédélique et solde les idéaux d’une époque grignotée par les puissances de l’ordre et de l’argent, c’est un plaisir complet de se laisse happer par ce polar nébuleux aux senteurs de floraison karmique, cette comédie touffue et mélancolique, ce film joyeux mais laissant une drôle d’impression peu triste. 5/6

Génération rebelle (Richard Linklater, 1993)
Récit d’une journée de farces scolaires dans un lycée en 1976, avec bizutages, séances de fumette et open parties à gogo. Par son cadre, son époque, son humour, sa tonalité, le film pourrait être une version américaine du Péril Jeune, sorti chez nous en même temps, mais contrairement à Klapisch Linklater filme au présent, tient le sentiment de remémoration à distance et s’installe dans le filon plus potache des high school comedies. Pour peu que l’on accepte l’idiotie avancée de la plupart des protagonistes, le manque d’épaisseur des situations et le refus de s’inscrire dans toute perspective socio-psychologique, le film peut amuser et même, pourquoi pas, séduire : face au conservatisme inhibant des garants de l’autorité, il prône un discours d’insoumission et de la liberté plutôt bien vus. 4/6

Bas les masques (Richard Brooks, 1952)
Ancien journaliste, Brooks embrasse ici un sujet qu’il connaît bien. Son goût pour les idées le conduit à s’intéresser à de grands sujets, mais son idéalisme combattif ne dissimule pas toujours la raideur de leur traitement. La preuve avec cet éloge de ce que les dialogues présentent comme le plus beau métier du monde, qui articule une réflexion sur la défense de l’idée démocratique illustrée par la liberté de la presse. Le reporter opiniâtre et intègre y figure le héraut inflexible de l’indépendance et du combat pour la vérité, en butte aux groupes de pression qui veulent le bâillonner, à la pègre qui cherche à l’éliminer, à la politique hégémonique des empires de l’édition. La démonstration est certes virulente mais un peu prisonnière de ses intentions et de le relative fadeur de la mise en scène. 3/6

Freud, passions secrètes (John Huston, 1962)
Accouchant d’un projet très remanié de Sartre, Huston applique à son entreprise la même démarche investigatrice que celle qui présida aux tâtonnements, aux échecs, aux premières découvertes d’un Freud hanté par des démons invisibles. De ce point de vue, la condensation réside dans le cas unique d’une patiente représentant tous les autres, la surdétermination dans les idées qui sollicitèrent le médecin à divers moments de son existence, la dramatisation dans un sujet servant de déclic à sa propre auto-analyse. En résulte une œuvre passionnante sur l’élaboration fiévreuse d’une théorie et l’irrémédiable solitude du savant, une enquête intérieure qui transcrit en actes le cheminement d’une pensée et se consacre entièrement, avec rigueur et intelligence, à l’aventure idéologique de son personnage. 5/6

Pas de larmes pour Joy (Ken Loach, 1967)
Son prénom est comme un rempart, une conjuration des adversités et malheurs banals émaillant le quotidien. Elle a vingt ans, elle est blonde et jolie, elle refuse de se laisser dicter sa vie par les rudes contingences de la société, elle aime l’argent sans fausse honte, elle qui n’en a jamais eu, elle couche avec qui elle veut tout en continuant d’aimer le même homme. Ni une sainte ni une dépravée : juste une jeune mère qui se démène avec l’existence, féministe et héroïque sans le vouloir, à laquelle l’étonnante Carol White apporte une grande vérité. Transposant pour le grand écran le style direct et souvent improvisé de la création télévisuelle, revendiquant l’héritage de la tradition réaliste anglaise, Loach trouve d’emblée ce ton fait de rugosité et de chaleur, de détresse et d’humour qui est le sien. 4/6

L’amour par terre (Jacques Rivette, 1984)
Rivette est le Lewis Carroll du cinéma français. Il adore les trompe-l’œil, les passages de miroir, les pas de deux entre réel et imaginaire. Fresques pompéiennes, mélange d’Art déco et de tachisme, mosaïque zodiacale, château de Barbe-bleue avec chambre interdite et portes fermées derrière lesquelles on entend la forêt tropicale ou la rumeur de la mer… Cet univers fermé et parallèle est semblable à une boîte à malice : ses mystères sont autant d’appels de la fiction, de chassés-croisés entremêlant vie et théâtre, illusion et vérité. Quant aux acteurs (Jane Birkin, superbe de grâce échevelée, Laszlo Szabo, étrangement drôle en secrétaire tirant les ficelles…), ils participent à la séduction secrète d’une initiation ésotérique dont la fantaisie laisse affleurer comme un climat mortuaire de peur enfantine. 4/6

Comédiennes (Ernst Lubitsch, 1924)
Avec cette comédie de boulevard aux ressorts, aux quiproquos et aux jeux de coulissements parfaitement réglés, le cinéaste offre un prototype déjà achevé de ce qui sera sa marque de fabrique. Deux couples antinomique (l’un très heureux, l’autre en voie de naufrage) y traversent des turbulences diverses provoquées presque exclusivement par les stratégies de ces dames, tandis que la surface lisse et chatoyante du milieu aristocratique laisse entrevoir une lutte sans merci dont la finalité est la conquête ou la conservation du pouvoir conçu comme luxe, jouissance voluptueuse. Le plaisir est accentué par le jeu très ludique des comédiens (en particulier Adolphe Menjou, tout juste sorti de L’Opinion Publique auquel on pense beaucoup, dans une création suave et réjouissante de gommeux gominé). 4/6

Hacker (Michael Mann, 2015)
De film en film, le cinéma techno-mélancolique de Michael Mann progresse dans l’épuration d’une approche qui se déleste des habillages psychologiques, réemploie crânement des archétypes quasi spectraux et ne s’intéresse qu’au sens de ce qu’ils font. Ce principe de primauté donné à l’action l’impose à nouveau comme l’un des vrais héritiers du cinéma classique hollywoodien, tendance hawksienne. Le tour de force résidant dans sa capacité à captiver et émouvoir par l’élégance du style, la célérité du trait, la précision du détail, car si la minceur des enjeux et des personnages peut d’abord passer pour un handicap, c’est l’aisance avec laquelle le cinéaste les élève en pures figures manniennes, pris dans la nasse d’un monde de plus en plus virtualisé, qui fait de ce captivant thriller une réussite. 4/6

Des jours et des nuits dans la forêt (Satyajit Ray, 1970)
Quatre amis bourgeois de Calcutta se rendent en vacances dans la forêt de Palamau : sans arrêt en mouvement pour ne pas avoir encore fixé leur propre identité, ils vont trouver dans ce voyage indéfini l’occasion de rechercher inconsciemment des racines, de découvrir un monde indigène originel, de s’affronter à la nature et à leur vérité. Loin de la ville, ils mesurent la vanité de l’ascension sociale, la pesanteur des conventions, le poids de la solitude. Petits faits, rencontres en suspens, histoires d’amours inachevées parcourent leur expérience initiatique, qui parvient à égaler Rohmer pour la profondeur derrière la légèreté apparente et Renoir pour la raffinement sensuel et l’offrande à la vie. Traversé par un humour radieux, ce doux élixir génère, malgré la gravité allusive du propos, un authentique sentiment de quiétude. 5/6

Le prêteur sur gages (Sidney Lumet, 1964)
À plusieurs égards Lumet agit ici précurseur. D’abord vis-à vis des codes de représentation du cinéma américain : sexualité mixte, prostitution, misère sociale sont traités frontalement. Ensuite avec le sujet encore problématique de la Shoah, évoqué par le biais de flashs mentaux bien peu consensuels. Enfin dans le forage de son propre champ thématique : les bas-fonds de Harlem, la promiscuité, l’insécurité, la pauvreté, l’insalubrité, restitués avec un souci de réalisme documentaire, nourrissent la frange la plus noire et désespérée du cinéaste. N’hésitant pas à recourir à la provocation, à l’inconfort, il dresse le portrait d’un homme accablé par sa culpabilité de survivant, muré dans une insensibilité volontaire, et refusant la tentation du sentiment et de la générosité pour ne plus avoir à en souffrir. 4/6

Leçons de ténèbres (Werner Herzog, 1992)
Dans un désert extraterrestre, de colossales machines de métal brassent une terre en fusion, s’activent autour d’immenses geysers en flammes, manipulées par des hommes auxquels les combinaisons et les casques à visières donnent des allures d’astronautes. De gigantesques colonnes de fumée voilent le ciel, une pluie noire se déverse sans discontinuer, la fournaise embrase le monde, les notes de Wagner, Grieg ou Mahler apportent à ces visions hallucinatoires une emphase opératique. Sur l’écran se déchaînent les incendies des puits de pétrole du Koweït laissés à l’abandon par les troupes irakiennes en 1991, et Herzog puise de ces forges de l’enfer la terrible beauté du chaos, orchestre un long poème d’apocalypse à mi-chemin de la divagation plastique et de la science-fiction primitive. 5/6

Into the abyss (Werner Herzog, 2011)
Sur le papier, un documentaire dont le matériau de base (interviews frontales, archives, commentaires) n’est pas si différent d’un épisode de Faites entrer l’accusé. Mais d’emblée Herzog, avec son regard pénétrant, sa voix glacée de sphinx philosophe, l’intelligence effrayante qui les traverse tous les deux, prévient qu’il n’y aura ni bons ni méchants : juste une souffrance infinie, comme transmise de génération en génération. Le film n’a pas volé son titre, à la fois immersion dans la folie texane, les gouffres de la désolation américaine, et spectroscopie glaçante d’une malédiction ancestrale. Les larmes poignantes d’une sœur et fille de victime, hébétée par la cruauté du destin, y répondent à celle du père de l’assassin, octroyant à cette humanité une sorte de compassion obstinée, au-delà du bien et du mal. 4/6

À trois on y va (Jérôme Bonnell, 2015)
Le triangle amoureux, ses différentes combinaisons possibles, son idéal de partage et d’harmonie, revisités à l’aune d’un polyamour délesté de toute considération sociale. Bonnell a quelques solides cartes en main, à commencer par celle de filmer de jolis jeunes gens aux prises avec des hésitations, des espoirs et des atermoiements susceptibles de parler à tout un chacun. On lui sait gré aussi de dépasser le schéma boulevardier un peu prévisible de sa situation de départ pour broder peu à peu dans un tissu plus substantiel où s’entremêlent la fébrilité d’un nouvel horizon et la crainte de blesser les personnes que l’on aime. Mais, toute charmante, sensuelle et bien interprétée qu’elle soit, cette comédie romantique ne parvient pas vraiment à laisser davantage que le souvenir d’un agréable moment. 4/6

Ombres et brouillard (Woody Allen, 1991)
Une pincée de Nosferatu, une ville étouffante où rôdent des milices et un tueur à la M le Maudit, un cirque sorti de La Nuit des Forains, un expressionnisme accentué et trempé dans le burlesque des origines… Les références croulent mais on est bien chez notre auteur binoclard. Car il est ici un petit bureaucrate portant toute la culpabilité originelle du peuple juif, se demandant quel rôle il est censé jouer dans le "plan", fuyant comme Joseph K. dans une nuit de plus en plus absurde, se voyant demander par trois fois s’il croit en Dieu, s’offrant finalement une sortie à la faveur du jeu et de l’artifice, humbles stratégies que l’homme se donne pour enchaîner le mal juste un instant afin de s’en souvenir, pour affronter le réel sans en mourir. En somme il s’agit d’un Woody moyen, c’est-à-dire d’un très bon film. 4/6

Un chapeau de paille d’Italie (René Clair, 1928)
Ou comment une journée de mariage est compromise par une cascade d’invectives, de quiproquos, de contretemps, de chassés-croisés et de poursuites échevelées. Le récit de la comédie de Labiche, qu’adapte ici René Clair, est certes brillamment enlevé mais il manque d’arrière plan. Ce qui donne une persistante impression de vacuité, le sentiment de voir s’enchaîner les mécanismes bien huilés d’un vaudeville second Empire prisonnier des contraintes de la scène filmée. Et s’il se rit des convenances, joue sur les clichés vestimentaires, égratigne les rites sociaux de la faune aristocrate qui s’agite devant sa caméra, le cinéaste ne dépasse jamais vraiment les attributs d’une sorte d’archaïque théâtre en liberté, avec son inspiration 1900 désuète, son rythme et ses images plaisamment surannées. 3/6

L’idiot (Akira Kurosawa, 1951)
Malgré la triple transposition spatiale (de la Russie au Japon), temporelle (du XIXème siècle au début des années 50) et sociale (de l’aristocratie à une bourgeoisie aisée), cette adaptation demeure très fidèle à l’univers dostoïevskien, créant un vertige d’amour et de mort dont la lenteur hiératique souligne l’aliénation mais pas le renoncement. Kurosawa y déroule sur fond de neige à la fois purificatrice et hallucinatoire le drame de l’individu happé entre ses aspirations profondes et les contraintes sociales. Son pessimisme est contrebalancé par sa foi omniprésente en l’individualité, la vérité de l’"idiot" : à défaut de parvenir à concilier le besoin de répondre à l’appel de ses pulsions et le désir de s’intégrer, s’opère ici un apaisement à la lumière déclinante des bougies qui finissent par s’éteindre. 4/6


Et aussi :

Pandora (Albert Lewin, 1951) - 5/6
Citizenfour (Laura Poitras, 2014) - 4/6
Réalité (Quentin Dupieux, 2014) - 5/6
Crosswind - La croisée des vents (Martti Helde, 2014) - 4/6
Aimez-moi ce soir (Rouben Mamoulian, 1932) - 4/6


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Février 2015 - La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015 - Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014 - Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014 - Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014 - Zardoz (John Boorman, 1974)
Septembre 2014 - Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014 - Le prix d'un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014 - Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014 - Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014 - Léon Morin, prêtre (Jean-Piere Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014 - Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014 - Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 2014 - 12 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013 - La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013 - Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013 - L'arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013 - Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013 - La randonnée (Nicolas Roeg, 1971) Top 100
Juillet 2013 - Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013 - Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013 - Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013 - Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013 - Chronique d'un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 - Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013 - L'heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 - Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 - Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 - Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 - Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 - Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 - Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 - Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 - Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 - Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 - L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 - L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 - Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 - Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 - L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 - Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 - Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 - Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 - L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 1 avr. 15, 15:27, édité 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17539
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar Rick Blaine » 1 mars 15, 10:41

Mars 2015

Film du mois :

Image

MacBeth (Orson Welles - 1948)


Films découverts ou redécouverts :

MacBeth, de Orson Welles (1948) : 8/10

L'Enquête (The International), de Tom Tykwer (2009) : 7,5/10
Plongée à l'Aube (We Dive at Dawn), de Anthony Asquith (1943) : 7,5/10

Les Diables du désert (Sea of Sand), de Guy Green (1958) : 7/10
U-571, de Jonathan Mostow (2000) : 7/10
Vainqueur du Ciel (Reach for the Sky), de Lewis Gilbert (1956) : 7/10
Aguirre, la colère de Dieu (Aguirre, der Zorn Gottes), de Werner Herzog (1972) : 7/10
Le Zèbre, de Jean Poiret (1992) : 7/10

La prochaine fois je viserai le coeur, de Cedric Anger (2014) : 6,5/10
La Septième Victime (The Seventh Victim), de Mark Robson (1943) : 6,5/10
Quand vient la nuit (The Drop), de Michaël R. Roskam (2014) : 6,5/10
Chino (The Valdez Horses), de John Sturges & Duilio Coletti (1973) : 6,5/10

Cold Blood (Deadfall), de Stefan Ruzowitzky (2012) : 6/10

Opération Tirpitz (Above us the Waves), de Ralph Thomas (1955) : 5,5/10

Terreur sur le Britannic (Juggernaut), de Richard Lester (1974) : 4,5/10

L'Orchidée Blanche (The Other Love), de André de Toth (1947) : 3,5/10


Court-Métrages :
Derniers Mots (Letzte Worte), de Werner Herzog (1968) : 6,5/10
Mesures contre les Fanatiques (Massnahmen gegen Fanatiker), de Werner Herzog (1968) : 5,5/10


Films revus : Hors compétition :

Un Inspecteur vous demande (An Inspector Calls), de Guy Hamilton (1954) : 7,5/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2010 : Chantons sous la Pluie (Stanley Donen et Gene Kelly - 1952)
Septembre 2010 : Le Narcisse Noir (Michael Powell et Emeric Pressburger - 1947)
Octobre 2010 : Alexandre le Bienheureux (Yves Robert - 1968)
Novembre 2010 : Le Plongeon (Franck Perry - 1968)
Décembre 2010 : Quatorze Heures (Henry Hathaway - 1951)
FILM DE L'ANNEE 2010 : CHANTONS SOUS LA PLUIE
Janvier 2011 : Mon Homme Godfrey (Gregory La Cava - 1936)
Février 2011 : Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)
Mars 2011 : Nous Voulons les Colonels (Mario Monicelli - 1974)
Avril 2011 : Huit Heures de Sursis (Carol Reed - 1947)
Mai 2011 : Five Star Final (Mervyn LeRoy - 1931)
Juin 2011 : Les Nuits de Chicago (Josef Von Sternberg - 1927)
Juillet 2011 : Ca Commence Aujourd'hui (Bertrand Tavernier - 1999)
Août 2011 : Baby Boy Frankie (Allen Baron - 1961)
Septembre 2011 : Du Plomb pour l'Inspecteur (Richard Quine - 1954)
Octobre 2011 : Le Rôdeur (Joseph Losey - 1951)
Novembre 2011 : Mes Chers Amis (Mario Monicelli - 1975)
Décembre 2011 : L’Aventure de Mme Muir (Joseph L. Mankiewicz - 1947)
FILM DE L'ANNEE 2011 : L'AVENTURE DE MME MUIR & LE MÉPRIS
Janvier 2012 : Les Ailes (William A. Wellman - 1927)
Fevrier 2012 : French Cancan (Jean Renoir - 1954)
Mars 2012 : Duel Dans La Sierra (George Sherman - 1958)
Avril 2012 : The Thing (John Carpenter - 1982)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson - 2012)
Juin 2012 : Nightfall (Jacques Tourneur - 1957)
Juillet 2012 : La Porte du Diable (Anthony Mann - 1950)
Août 2012 : Dans ses Yeux (Juan Jose Campanella - 2009)
Septembre 2012 : Polisse (Maïwenn -2011)
Octobre 2012 : Les Bas Fonds New-Yorkais (Samuel Fuller -1961)
Novembre 2012 : Klute (Alan J. Pakula - 1971)
Décembre 2012 : ...All the Marbles (Robert Aldrich - 1981)
FILM DE L'ANNEE 2012 : NIGHTFALL
Janvier 2013 : Mafioso (Alberto Lattuada - 1962)
Février 2013 : The Yards (James Gray - 2000)
Mars 2013 : Les Inconnus dans la Ville (Richard Fleischer - 1955)
Avril 2013 : Le Conformiste (Bernardo Bertolucci - 1970)
Mai 2013 : Le Flambeur (Karel Reisz -1974)
Juin 2013 : La Maison des Etrangers (Joseph L. Mankiewicz - 1949)
Juillet 2013 : La dame et le toréador (Budd Boetticher - 1951)
Août 2013 : L'invaincu (Satyajit Ray - 1956)
Septembre 2013 : La Grande Ville (Satyajit Ray - 1963)
Octobre 2013 : La Belle Equipe (Julien Duvivier - 1936)
Novembre 2013 : Fanny & Alexandre (Ingmar Bergman - 1982)
Décembre 2013 : Le Démon des Armes (Joseph H. Lewis - 1949)
FILM DE L'ANNEE 2013 : LA GRANDE VILLE
Janvier 2014 : Drug War (Johnnie To - 2012)
Fevrier 2014 : Pauline A La Plage (Eric Rohmer - 1983)
Mars 2014 : Gravity (Alfonso Cuarón - 2013)
Avril 2014 : L'Invasion des profanateurs de sépultures (Don Siegel - 1956)
Mai 2014 : Les révoltés de la cellule 11 (Don Siegel - 1954)
Juin 2014 : 12 Years a Slave (Steve McQueen - 2013)
Juillet 2014 : Un Thé au Sahara (Bernardo Bertolucci - 1990)
Août 2014 : La Reine Margot (Patrice Chéreau - 1994)
Septembre 2014 : Le Prête-nom (Martin Ritt - 1976)
Octobre 2014 : Rush (Ron Howard - 2013)
Novembre 2014 : Interstellar (Christopher Nolan - 2014)
Décembre 2014 : Her (Spike Jonze - 2014)
FILM DE L'ANNEE 2014 : INTERSTELLAR
Janvier 2015 : L'Etau (Alfred Hitchcock - 1969)
Février 2015 : Gone Girl (David Fincher - 2014)

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17615
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar Kevin95 » 1 mars 15, 10:53

Mars 2015

Film du mois :

Image

Liste des films découverts (ou presque) :

9,5/10

The Heiress (William Wyler, 1949)

8,5/10

Il posto (Ermanno Olmi, 1961)
Cruel Story of Youth (Nagisa Ôshima, 1960)
The Suspect (Robert Siodmak, 1944)
Megaforce (Hal Needham, 1982)

8/10

Under Siege (Andrew Davis, 1992)
Le Jumeau (Yves Robert, 1984)
Maine-Océan (Jacques Rozier, 1986)
Bank Holiday (Carol Reed, 1938)

7,5/10

Così dolce... così perversa (Umberto Lenzi, 1969)
Monsieur (Jean-Paul Le Chanois, 1964)
Il faut vivre dangereusement (Claude Makovski, 1975)
Les Caves du Majestic (Richard Pottier, 1945)

7/10

L'Exécutrice (Michel Caputo, 1986)
The Goonies (Richard Donner, 1985)

6,5/10

Games (Curtis Harrington,1967)
A Gunfight (Lamont Johnson, 1971)

6/10

Biggie and Tupac (Nick Broomfield, 2002)

4/10

Under Siege 2 : Dark Territory (Geoff Murphy, 1995)

Liste des films revisionnés :

8/10

The Medusa Touch (Jack Gold, 1978)

7/10

Ossessione (Luchino Visconti, 1943)
Dernière édition par Kevin95 le 1 avr. 15, 15:08, édité 8 fois.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
monk
Décorateur
Messages : 3575
Inscription : 21 juin 05, 09:55

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar monk » 1 mars 15, 11:05

J'aime ***** passionnément **** énormément *** beaucoup ** bien * pas trop ° pas du tout
Révisions revues ▲à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique


MARS

Le juge et l'assassin de Bertrand Tavernier - 1976 *
La vie et rien d'autre de Bertrand Tavernier - 1989 ***
Le dahlia noir de Brian De Palma - 2006 ° ►
Moon de Duncan Jones - 2009 *** ►
Chappie de Neill Blomkamp - 2015 **
Blackhat de Michael Mann - 2015 **
Escobar: Paradise Lost de Andrea Di Stefano - 2014 **
Birdman de Alejandro G. Iñárritu - 2014 ****
Une petite soeur pour l'été de Nagisa Oshima - 1972 °
Le grand silence de Philip Gröning - 2005 **
Le journal de Yunbogi de Nagisa Oshima (court) - 1965 **
Holy Lola de Bertrand Tavernier - 2004 *
Vie sauvage de Cedric Kahn - 2014 **
Paris Shanghai de Thomas Cailley (court) - 2011 *
Les combattants de Thomas Cailley - 2014 ***
Hombre de Martin Ritt - 1967 **
Luke la main froide de Stuart Rosenberg - 1967 *
Le plus sauvage d'entre tous de Martin Ritt - 1963 ****
Punch-drunk love de Paul Thomas Anderson - 2002 ** ▲
Les affameurs de Anthony Mann - 1952 ** ►
Les nouveaux sauvages de Damián Szifrón - 2014 *
Inherent vice de Paul Thomas Anderson - 2015 ***
Le canardeur de Michael Cimino - 1974 *
Winchester '73 de Anthony Mann - 1950 **** ►
Les nouveaux héros de Don Hall, Chris Williams - 2015 **

Fargo (partiel) °


Mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
FEVRIER

Truman Capote de Bennett Miller - 2005 ***
The raid de Gareth Evans - 2011 **
Lifeboat de Alfred Hitchcock - 1944 *
La dame de Shanghai de Orson Welles - 1947 ** ▼
The hours de Stephen Daldry - 2002 **
Little children de Todd Field - 2006 **
White Bird de Greg Araki - 2014 **
Birth de Jonathan Glazer - 2004 ***
The party de Blake Edwards - 1968 **
World war Z de Marc Forster - 2013 **
Gemma Bovery de Anne Fontaine - 2014 **
Le Procès de Viviane Amsalem de Ronit & Shlomi Elkabetz - 2014 ***
Donnie Darko de Richard Kelly - 2001 ** ▼

Game of thrones S4 ***
Justified S5 (en cours)



----------------------------------------------

JANVIER

Secret de femme de Nicholas Ray - 1949 °
In a lonely place de Nicholas Ray - 1950 **
The frame de Jamin Winans - 2014 *
Wild de Jean-Marc Vallée - 2014 ****
The raid 2 de Gareth Evans - 2014 **
Margin call de JC Chandor - 2011 **
Le dernier des géants de Don Siegel - 1976 ***
Story of G.I. Joe de William A. Wellman - 1945 **
L'homme des hautes plaines de Clint Eastwood - 1973 *** ►
Astérix: Le domaine des dieux de Louis Clichy et Alexandre Astier - 2014 ***
Convoi de femmes de William A. Wellman - 1951 **** ▲
L'ouragan de la vengeance de Monte Hellman - 1966 **
The shooting de Monte Hellman - 1966 *
Ace in the hole de Billy Wilder - 1951 *
Possessed de Curtis Bernhardt - 1947 **
The kingdom of dreams and madness de Mami Sunada - 2013 ***
The master de Paul Thomas Anderson - 2012 ***
The keep de Michael Mann - 1983 *
Key Largo de John Huston - 1948 **
Comanche station de Budd Boetticher - 1960 ** ▼
La rivière de nos amours de André de Toth - 1955 °
L'homme de la plaine de Anthony Mann - 1955 **** ►
La poursuite infernale de John Ford - 1946 *** ▼
Seuls sont les indomptés de David Miller - 1962 ****
Le trésor de la Sierra Madre de John Huston 1948 **

Justified S5 (en cours)


--------------------

Mais aussi
2014
2013
2012
2011
Dernière édition par monk le 1 avr. 15, 07:53, édité 22 fois.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2527
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar magobei » 1 mars 15, 11:06

Film du mois:

Image

(re-)découvertes / films revus / séries:

Capitaine Conan (Bertrand Tavernier, 1996) 7/10
An Inspector Calls (Guy Hamilton, 1954) 6.5/10
Man of the West (Anthony Mann, 1958) 5.5/10
Inherent Vice (Paul Thomas Anderson, 2014) 5.5/10
The Chase (Arthur Penn, 1966) 7/10
Cape Fear (J. Lee Thompson, 1962) 5/10
La vie et rien d'autre (Bertrand Tavernier, 1989) 8.5/10
Bakumatsu taiyo-den (Yuzo Kawashima, 1957) 6/10
Coming Home (Hal Ashby, 1978) 8/10
Phantom of the Paradise (Brian De Palma, 1974) 7/10
Birdman: Or (The Unexpected Virtue of Ignorance) (Alejandro G. Iñárritu, 2014) 5.5/10

Mois précédents:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Février 2015
Janvier 2015
Décembre 2014
Novembre 2014
Octobre 2014
Septembre 2014
Août 2014
Juillet 2014
Juin 2014
Mai 2014
Avril 2014
Mars 2014
Février 2014
Janvier 2014
Décembre 2013
Novembre 2013
Octobre 2013
Septembre 2013
Août 2013
Juillet 2013
Juin 2013
Mai 2013
Avril 2013
Mars 2013
Février 2013
Janvier 2013
Décembre 2012
Novembre 2012
Octobre 2012
Septembre 2012
Août 2012
Juillet 2012
Juin 2012
Mai 2012
Avril 2012
Mars 2012
Février 2012
Janvier 2012
Décembre 2011
Novembre 2011
Octobre 2011
Septembre 2011
Août 2011
Juillet 2011
Juin 2011
...
Avril 2011
Mars 2011
Février 2011
Janvier 2011
Dernière édition par magobei le 1 avr. 15, 09:15, édité 14 fois.
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
Sybille
Accessoiriste
Messages : 1770
Inscription : 23 juin 05, 14:06

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar Sybille » 1 mars 15, 11:11

FILMS DE MARS 2015

FILM DU MOIS

The poor little rich girl
-- Maurice Tourneur

Image Image

DECOUVERTES
Watch on the Rhine (Shumlin - 1943) : 6/10
The poor little rich girl (Tourneur - 1917) : 7/10
Her sister from Paris (Franklin - 1925) : 6,5/10
Allons donc, papa ! (Minnelli - 1951) : 6,5/10
Le roman d'un tricheur (Guitry - 1936) : 7/10
Les coquelicots (Mizoguchi - 1935) : 6,5/10
The gay divorcee (Sandrich - 1934) : 6/10
Pension d'artistes (La Cava - 1937) : 6/10
The long, hot summer (Ritt - 1958) : 6/10
La petite hutte (Robson - 1957) : 5,5/10
Crime of passion (Oswald - 1957) : 7/10

FILMS REVUS
Evelyn Prentice (Howard - 1934) : 6,5/10
Portrait of Jennie (Dieterle - 1948) : 6,5/10
Boom town (Conway - 1940) : 5,5/10
Random harvest (LeRoy - 1942) : 7/10
Magnificent obsession (Stahl - 1935) : 6,5/10
When tomorrow comes (Stahl - 1939) : 6,5/10
Alice Adams (Stevens - 1935) : 6,5/10

MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2006 : Les contrebandiers de Moonfleet / Fritz Lang (1955)
Novembre 2006 : Heaven knows Mr Allison / John Huston (1957)
Décembre 2006 : La fille de Ryan / David Lean (1970)

Janvier 2007 : Le narcisse noir / Powell & Pressburger (1947)
Février 2007 : Le convoi des braves / John Ford (1950)
Mars 2007 : Cluny Brown / Ernst Lubitsch (1946)
Avril 2007 : Les fraises sauvages / Ingmar Bergman (1957)
Mai 2007 : La comtesse aux pieds nus / Joseph Mankiewicz (1954)
Juin 2007 : Umberto D / Vittorio de Sica (1951)
Juillet 2007 : Le tour du monde en 80 jours / Michael Anderson (1956)
Août 2007 : Night and the city / Jules Dassin (1950)
Septembre 2007 : Le jardin du diable / Henry Hathaway (1954)
Octobre 2007 : Miller's crossing / Joel & Ethan Coen (1990)
Novembre 2007 : The wind / Victor Sjöström (1928)
Décembre 2007 : Amarcord / Federico Fellini (1973)

Janvier 2008 : L'homme qui tua Liberty Valance / John Ford (1962)
Février 2008 : The lady Eve / Preston Sturges (1941)
Mars 2008 : Apocalypse now / Francis Ford Coppola (1979)
Avril 2008 : Manhattan / Woody Allen (1979)
Mai 2008 : La route des Indes / David Lean (1984)
Juin 2008 : Avanti ! / Billy Wilder (1972)
Juillet 2008 : The man from Laramie / Anthony Mann (1955)
Août 2008 : The clock / Vincente Minnelli (1945)
Septembre 2008 : A letter to three wives / Joseph Mankiewicz (1949)
Octobre 2008 : Ordet / Carl Theodor Dreyer (1954)
Novembre 2008 : Une partie de campagne / Jean Renoir (1936)
Décembre 2008 : Oliver ! / Carol Reed (1968)

Janvier 2009 : Le deuxième souffle / Jean-Pierre Melville (1966)
Février 2009 : Miss Pettigrew / Bharat Nalluri (2009)
Mars 2009 : Le fleuve sauvage / Elia Kazan (1960)
Avril 2009 : The servant / Joseph Losey (1964)
Mai 2009 : Un tramway nommé désir / Elia Kazan (1951)
Juin 2009 : Sur les quais / Elia Kazan (1954)
Juillet 2009 : Whatever works / Woody Allen (2009)
Août 2009 : White heat / Raoul Walsh (1949)
Septembre 2009 : Neverland / Marc Forster (2005)
Octobre 2009 : Under Capricorn / Alfred Hitchcock (1949)
Novembre 2009 : Westward the women / William Wellman (1951)
Décembre 2009 : Je suis un évadé / Mervyn LeRoy (1932)

Janvier 2010 : Bright Star /Jane Campion (2010)
Février 2010 : Sherlock Holmes / Guy Ritchie (2010)
Mars 2010 : L'Atalante / Jean Vigo (1934)
Avril 2010 : They drive by night / Raoul Walsh (1940)
Mai 2010 : Slightly Scarlet / Allan Dwan (1956)
Juin 2010 : Permission jusqu'à l'aube / John Ford & Mervyn LeRoy (1955)
Juillet 2010 : Monika / Ingmar Bergman (1953)
Août 2010 : Maris et femmes / Woody Allen (1992)
Septembre 2010 : 3.10 pour Yuma / Delmer Daves (1956)
Octobre 2010 : L'homme à la caméra / Dziga Vertov (1929)
Novembre 2010 : La règle du jeu / Jean Renoir (1939)
Décembre 2010 : L'ange de la rue / Frank Borzage (1928)

Janvier 2011 : Opening night / John Cassavetes (1977)
Février 2011 : Darling / John Schlesinger (1965)
Mars 2011 : The young Victoria / Jean-Marc Vallée (2009)
Avril 2011 : A matter of life and death / Michael Powell & Emeric Pressburger (1946)
Mai 2011 : Objective, Burma ! / Raoul Walsh (1945)
Juin 2011 : L'armée des ombres / Jean-Pierre Melville (1969)
Juillet 2011 : L'idiot / Akira Kurosawa (1951)
Août 2011 : Melancholia / Lars von Trier (2011)
Septembre 2011 : The tarnished angels / Douglas Sirk (1958)
Octobre 2011 : Scarface / Howard Hawks (1932)
Novembre 2011 : Bungalow pour femmes / Raoul Walsh (1956)
Décembre 2011 : Madame Bovary / Vincente Minnelli (1949)

Janvier 2012 : Sadie McKee / Clarence Brown (1934)
Février 2012 : La rue de la honte / Kenji Mizoguchi (1956)
Mars 2012 : La forteresse cachée / Akira Kurosawa (1958)
Avril 2012 : Bunny Lake is missing / Otto Preminger (1965)
Mai 2012 : Le visage / Ingmar Bergman (1958)
Juin 2012 : Le quai des brumes / Marcel Carné (1938)
Juillet 2012 : Charles mort ou vif / Alain Tanner (1969)
Août 2012 : Lettre d'une inconnue / Max Ophuls (1948)
Septembre 2012 : The world ten times over / Wolf Rilla (1963)
Octobre 2012 : Le juge et l'assassin / Bertrand Tavernier (1976)
Novembre 2012 : La flèche brisée / Delmer Daves (1950)
Décembre 2012 : All this and heaven too / Anatole Litvak (1940)

Janvier 2013 : The loneliness of the long distance runner / Tony Richardson (1962)
Février 2013 : Citizen Kane / Orson Welles (1941)
Mars 2013 : The innocents / Jack Clayton (1961)
Avril 2013 : Nuages flottants / Mikio Naruse (1955)
Mai 2013 : Day of the outlaw / André De Toth (1959)
Juin 2013 : City for conquest / Anatole Litvak (1940)
Juillet 2013 : Thé et sympathie / Vincente Minnelli (1956)
Août 2013 : Underworld U.S.A. / Samuel Fuller (1960)
Septembre 2013 : The man I love / Raoul Walsh (1947)
Octobre 2013 : The temptress / Fred Niblo (1926)
Novembre 2013 : Rain / Lewis Milestone (1932)
Décembre 2013 : Duel in the sun / King Vidor (1946)

Janvier 2014 : Back street / John Stahl (1932)
Février 2014 : Un amour éternel / Keisuke Kinoshita (1961)
Mars 2014 : Nous ne vieillirons pas ensemble / Maurice Pialat (1972)
Avril 2014 : Feu Mathias Pascal / Marcel L'Herbier (1926)
Mai 2014 : Europe 51 / Roberto Rossellini (1952)
Juin 2014 : Pat and Mike / George Cukor (1952)
Juillet 2014 : Easy living / Mitchell Leisen (1937)
Août 2014 : L'étrange aventurière / Frank Launder (1946)
Septembre 2014 : The hoodlum / Sidney Franklin (1919)
Octobre 2014 : Footsteps in the fog / Arthur Lubin (1955)
Novembre 2014 : Passion ardente / Kiju Yoshida (1967)
Décembre 2014 : La légende de Gösta Berling / Mauritz Stiller (1924)

Janvier 2015 : Beyond the forest / King Vidor (1949)
Février 2015 : The bride of Frankenstein / James Whale (1935)
Mars 2015 : The poor little rich girl / Maurice Tourneur (1917)
Dernière édition par Sybille le 30 mars 15, 19:44, édité 21 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7236
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar Cathy » 1 mars 15, 11:14

Film du mois



Films découverts, redécouverts ou revus

La femme au portrait, The Woman in the window (Fritz Lang) - 8.5/10
Même si on connaît le twist final, c'est un film qui fonctionne toujours aussi bien. On retrouve les mêmes acteurs que dans la rue rouge, Edward G. Robinson, Joan Bennett mais aussi Dan Duryea qu'ils tourneront ensemble l'année suivante. Bref très bon film redécouvert avec plaisir !

La dame d'Onze heures (Jean Devaivre) - 8.5/10
Policier peu connu, mais très efficace. Le montage est intéressant avec ce début où on présente les personnages et un accident visiblement fatal avant de repartir en flashback pour raconter ce qui s'est passé. Musique de Joseph Kosma inquiétante à souhait. Paul Meurisse est très bien dans son rôle de SOS tout comme Jean Tissier parfait en valet curieux. Bref passionnant, prenant. Très bon.

Elle et Moi (Guy Lefranc) - 8.5/10
Comédie plus que sympathique sur un jeune couple formé par François Périer et Dany Robin. La chronique amoureuse se transforme en comédie loufoque dans sa seconde partie avec Noël Roquevert génial en propriétaire fou. Michel Audiard signe les dialogues. C'est souvent drôle.

Adorables créatures (Christian-Jaque) - 8.5/10
Comédie pleine de charme et d'esprit. Il faut dire que les adorables créatures ne sont autres que Danielle Darrieux, Martine Carol, Edwige Feuillère et Antonella Lualdi. Ce n'est pas vraiment un film à sketch mais quelque part ce sont trois saynètes reliées entre elles par le commentaire dit par Claude Dauphin et Daniel Gélin en homme tombant sous le charme de chacune de ces femmes. C'est léger, frais, agréable.

La Française et l'amour (Decoin, Delannoy, Boisrond, Clair, Verneuil, Christian-Jaque, Le Chanois) - 8.5/10
Film à sketches typique d'une certaine époque, les sketches sont reliés entre eux par la voix off et les statistiques. Les grandes vedettes de l'époque y apparaissent. Comme on dit, film à sketch dit sketch inégal, mais ici ils sont quasiment tous égaux. Un faible pour le Delannoy sur l'adolescence, Jean Desailly en voix off et une toute jeune Annie Sinigalia en jeune fille, le Verneuil pour l'adultère avec Paul Meurisse, Dany Robin et Jean-Paul Belmondo et le Christian-Jaque pour le divorce avec Annie Girardot et François Perier. Immoral ou pas. Et curieusement le style est plutôt égal.

Le diable et les dix commandements (Julien Duvivier) - 8.5/10
Film à sketches typique du cinéma français de cette époque. Toutefois contrairement à la française et l'amour et d'autres films à sketches, ce ne sont pas plusieurs réalisateurs qui œuvrent mais un seul. Ce qui change entre chaque commandement est le dialoguiste. Et il est sur que les deux meilleurs sketches sont ceux signés Jeanson et Audiard. Ceux signés Barjavel sont plus inégaux. L'introduction et la conclusion avec Michel Simon, admirable en jureur devant l'éternel et Lucien Barroux sont vraiment savoureuses. Il ne faut pas oublier de mentionner la voix off de Claude Rich savoureux en serpent-Diable mais non mentionné au générique et la musique entêtante de Michel Magne. Vraiment agréable

Souvenirs perdus (Christian-Jaque) - 8/10
Comédie à sketches qui a comme point commun les objets perdus et leurs histoires. Hormis le troisième sketch, les autres sont des comédies douces-amères ou purement comiques comme le sketch qui voit François Perier et Suzy Delair se confronter. Le troisième sketch avec Gérard Philipe est noir et sombre. Mais il y la poésie du second avec ce gardien de la paix qui se voit épicier. Les dialogues sont une fois de plus signés Jeanson ou Prévert, il y a aussi Pierre Very ou Jacques Companeez. Christian-Jaque se montre autant à l'aise dans la comédie que dans le drame. Un film agréable et puis une fois encore quelle brochette d'acteurs, Feuillère, Brasseur, D. Delorme, Blier, Montand... Bref du cinéma plaisant.

Le crime ne paie pas (Gérard Oury) - 8/10
Film à sketch inspiré de la BD de France Soir. Divisé en quatre sketches, si le premier est très beau esthétiquement parlant, il est sans doute trop classique. Les sketches suivants sont bien meilleurs, Jeanson, Boileau et Narcejac et Dard sont aux commandes des différents sketches. Noiret, Morgan, Brasseur, Girardot, Darrieux sont les acteurs de ces épisodes. La mise en scène de Gérard Oury est soignée. C'est efficace et plaisant.

Premier Bal (Christian Jaque) - 8/10
Comédie romantique avec Marie Dea, Fernand Ledoux, Raymond Rouleau ou encore François Périer. Commence légèrement et se finit plus tristement, mais c''est efficace.

Les sept pêchés capitaux (version 1952 - De Fiippo, Dréville, Y. Allégret, Rim, Rossellini, Autant-Lara, Lacombe) - 8/10
Film à sketches qui permet de mettre en avant les vedettes du cinéma de l'époque. Comme on dit dans tout film à sketch, c'est inégal. Il y a la noirceur et le côté néo-réaliste de De Filippo et de Rossellini, le surnaturel avec Dréville et son évocation de Dieu et de Saint-Pierre pour envoyer la Paresse ralentir la folie des hommes, les classiques mais efficaces Carlo Rim, Claude Autant-Lara et Georges Lacombe. S'il y a bien sept sketches, avarice et colère sont réunis dans le premier permettant la création d'un huitième sketch mettant en vedette Gérard Philipe qui sert de lien en bateleur de foire.

Retour à la vie (Cayatte, Lampin, Clouzot, Dréville) - 8/10
Film à sketch qui évoque le retour des prisonniers de guerre. Le film alterne le ton grave, dramatique et plus léger à travers ces cinq retours, celui de Tante Emma rescapée de Dachau qui alterne gravité et légèreté, celui d'Antoine et de René sont beaucoup plus légers, celui de Jean et de Louis sont beaucoup plus forts avec cette vision des allemands bourreaux ou au contraire victime. Un film fort et souvent bouleversant. De superbes acteurs, Blier, Perier, Jouvet, Noël-Noêl, ou encore Reggiani.

Faibles Femmes (Michel Boisrond) - 8/10
Comédie sympathique, variation sur un Don Juan qui finit par tomber amoureux avec Alain Delon pour les beaux yeux de qui se battent Pascale Petit et Mylène Demongeot et la toute fragile Jacqueline Sassard. C'est léger, sympathique. Bref comédie typique d'une certaine époque.

Secrets d’alcôve (Delannoy, Decoin, Habib, Franciolini) - 7.5/10
Film à sketches plutôt humoristique. Pas de sketch sombre, que des visions tendres ou comiques d'histoire de lit. Jeanne Moreau, Dawn Adams, Françoise Arnoul ou Martine Carol sont les vedettes féminines tandis que Richard Todd, Vittorio de Sica, Mouloudji, Bernard Blier et François Perier sont les héros. Sans prétention mais divertissement agréable typique d'une certaine époque.

Les amours célèbres (Michel Boisrond) - 7.5/10
Plus inégal. Le sketch qui met en scène Edwige Feuillère et Annie Girardot en rivales de la Comédie Française est un pur régal avec ses dialogues signés Michel Audiard. Le premier avec son côté "Angélique" est sympathique, celui avec Simone Signoret est noir, par contre celui avec Bardot et Delon est bizarre, les robes enlaidissent Bardot, ce sont des amours tragiques. Mais bon on passe quand même un bon moment et même un moment jubilatoire dans ce fameux dernier sketch.

Agence matrimoniale (Jean-Paul Le Chanois) - 7/10
Comédie douce amère sur les célibataires et une agence matrimoniale. Bernard Blier est l'héritier de cette "boutique" hors norme. Il est très bien dans ce genre de rôle de Monsieur tout le monde, par contre Michelle Alfa manque singulièrement de séduction et on se demande pourquoi il cherche tellement sa Gilberte. Mais bon c'est charmant comme toutes ces chroniques de la France des années 50.

Sois belle et tais toi (Marc Allégret) - 7/10
Comédie policière totalement irréaliste qui permet de mettre en valeur toute la jeune génération d'acteurs de l'époque, Mylène Demongeot qui n'est pas sans rappeler Brigitte Bardot dans sa manière de parler, Jean-Paul Belmondo et Alain Delon en petits loubards, Roger Hanin en truand de service. Il y a aussi Darry Cowl en inspecteur gaffeur et dans la lune, bref en Darry Cowl et Henri Vidal dans le rôle de cet inspecteur, tombant amoureux d'une jeune fille évadée d'une maison de redressement. Ce n'est pas désagréable mais bon c'est tellement invraisemblable !

Quand la femme s'en mêle (Yves Allegret) - 7/10
Film policier typique de cette époque-là. Le Milieu, une pépée très classe, sa fille sage, un jeune voyou, un caïd qui veut se reconvertir, un homme normal qui veut venger la mort de sa femme, bref on mélange le tout et on arrive à un film curieux, avec une Edwige Feuillère à total contre-emploi et qui semble s'éclater à jouer la putain, un tout jeune Alain Delon en voyou, Bernard Blier qui annonce quelque part son virage vers les "malfaisants" et un Jean Servais pour lequel on a peu d'empathie. La fin est complexe, expédiée, se laisse toutefois voir notamment pour Feuillère exceptionnelle.

La vie à deux (Clément Duhour) - 6/10
Hommage à Sacha Guitry qui était mort l'année précédente. On prend plusieurs extraits des pièces, et on invente une histoire d'héritage et de couples parfaits pour lier les scènes entre elles. Sketchs trop longs ou trop courts, acteurs pas forcément à leur place, Gérard Philipe n'est aucunement Désiré, trop classe, trop beau pour le rôle. Le meilleur sketch est bien trop court avec cet affrontement spirituel entre Danielle Darrieux, Pierre Mondy et Robert Lamoureux. Louis de Funès est de la partie en avocat de l'auteur malade joué par Pierre Brasseur magnifique dans son rôle de Guitry. Bref très inégal, du très bon et du laborieux.

Films du mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2009 - L'exilé (Ophuls)
Novembre 2009 - Old acquaintance (Sherman)
Décembre 2009 - The Browning version (Asquith)


Janvier 2010 - Jane Eyre (Stevenson)
Février 2010 - La Reine Christine (Mamoulian)
Mars 2010 - Remember the night (Leisen)
Avril 2010 - Ball of Fire (Hawks)
Mai 2010 - Lettre d'une inconnue (Ophuls)
Juin 2010 - Les Dix commandements (DeMille)
Juillet 2010 - Ninotchka (Lubitsch)
Août 2010 - The Great Ziegfeld (Leonard)
Septembre 2010 - A Royal Scandal (Preminger)
Octobre 2010 - La beauté du diable (Clair)
Novembre 2010 - La vie est belle (Capra)
Décembre 2010 - Les quatre filles du Docteur March (Cukor)

Janvier 2011 - L'ange des ténèbres (Milestone)
Février 2011 - L'homme au bras d'or (Preminger)
Mars 2011 - Pandora (Lewin)
Avril 2011 - Madame Bovary (Minnelli)
Mai 2011 - Témoin à charge (Wilder)
Juin 2011 - Jewel Robbery (Dieterle)
Juillet 2011 - L'amant sans visage (Sherman)
Août 2011 - L'appât (Mann)
Septembre 2011 - Le livre noir (Mann)
Octobre 2011 - Rio (Saldanha)
Novembre 2011 - Un seul amour (Sidney)
Décembre 2011 - Forbidden Love et Ladies of Leisure (Capra)

Janvier 2012 - Baby Face (Green)
Février 2012 - The Artist (Hazanavicius)
Mars 2012 - Pavillon noir (Borzage)
Avril 2012 - Hangover Square (Brahm)
Mai 2012 - Les inconnus dans la maison (Decoin)
Juin 2012 - Les plus belles années de notre vie (Wyler)
Juillet 2012 - Garçonnière pour quatre (Gordon)
Août 2012 - Les Aventures de Tintin (Spielberg)
Septembre 2012 - M le maudit (F. Lang)
Octobre 2012- Queen Kelly (Von Stroheim)
Novembre 2012- Captives de Bornéo (Negulesco)
Décembre 2012 - Music Lovers (Russell)

Janvier 2013 - Chicago (Rob Marshall)
Février 2013 - Agent Secret (Hitchcock)
Mars 2013 - Populaire (Poinsard)
Avril 2013 - The Secret Bride (Dieterle)
Mai 2013 - Le Vandale (Hawks)
Juin 2013 - Arènes Sanglantes (Mamoulian) - le Calice d'Argent (Saville)
Juillet 2013 - Chaines du destin (Leisen)
Août 2013 - Shadow on the wall (Pat Jackson)
Septembre 2013 - Yolanda and the Thief (Minnelli)
Octobre 2013 - La clé sous la porte (Sidney)
Novembre 2013 - La part du jeu (Leisen)
Décembre 2013 - The Company (Altman)

Janvier 2014 - La falaise mystérieuse (L. Allen)
Février 2014 - La Reine des neiges (Disney)
Mars 2014 - Le masque arraché (Miller D)
Avril 2014 - Le monde de Suzie Wong (Quine)
Mai 2014 - Last Action Hero (McTiernan)
Juin 2014 - Tendre est la nuit (King)
Juillet 2014 - Citizen Kane (Welles)
Août 2014 - 14 Heures (Hathaway)
Septembre 2014 - En cas de malheur (Autant-Lara)
Octobre 2014 - La bonne fée (Wyler)
Novembre 2014 - Le deuil sied à Electre (D. Nichols)
Décembre 2014 - La source de feu (Holden, Pichel)

Janvier 2015 - Le Trésor de la Sierra Madre (John Huston)
Février 2015 - Les Bourreaux meurent aussi (Fritz Lang), The Smiling Lieutenant et The Love Parade (Ernst Lubitsch)
Mars 2015 - La dame d'Onze heures (Jean Devaivre)
Dernière édition par Cathy le 1 avr. 15, 20:27, édité 23 fois.

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3256
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar Vic Vega » 1 mars 15, 11:38

Mars 2015


Film du mois
Mafioso d'Alberto Lattuada


Films découverts
Mafioso d'Alberto Lattuada 8/10
Kick-Heart de Yuasa Masaaki 6/10
Birdman d'Alejandro Gonzalez Inarritu 6/10
Hacker de Michael Mann 5/10
Cops and robbers d'Alex Cheung 5/10
Carnets secrets des ninjas d'Oshima Nagisa 4/10
Le Journal de Yunbogi d'Oshima Nagisa 4/10
Lee Rock II de Lawrence Ah Mon 4/10
The Raid 2 de Gareth Evans 3/10


Séries TV
The Deal (téléfilm) de Stephen Frears 8/10
Lupin III : Daisuke Jigen's gravestone de Koike Takeshi 6.5/10
Sur Ecoute Saison 2 5/10


Films revus (Hors compétition)


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
mars 2012=Wings (William A. Wellman)
avril 2012=L'Insoumis (Alain Cavalier)
mai 2012=The Nickel Ride (Robert Mulligan)
juin 2012=Nightfall (Jacques Tourneur)
juillet 2012=Chasse au gang (André De Toth)
août 2012=Pitfall (André De Toth)
septembre 2012=Nashville (Robert Altman)
octobre 2012=Mandingo (Richard Fleischer)
novembre 2012=Typhoon Club (Somai Shinji)
décembre 2012=La Jetée (Chris Marker)
janvier 2013=Le Quatrième homme (Phil Karlson)
février 2013=La Brute revient au pays natal (Imamura Shohei)
mars 2013=Madame Bovary (Vincente Minnelli)
avril 2013=Le Père Noël A Les Yeux Bleus (Jean Eustache)
mai 2013=Kill me again (John Dahl)
juin 2013=Veuve mais pas trop (Jonathan Demme)
juillet 2013=Les Mauvaises Fréquentations (Jean Eustache)
août 2013=Ça chauffe au lycée Ridgemont (Amy Heckerling)
septembre 2013=Boire et déboires (Blake Edwards)
octobre 2013=A Petal (Jang Sun-woo)
novembre 2013=Echec à l'organisation (John Flynn)
décembre 2013=Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
janvier 2014= That day on the beach (Edward Yang)
février 2014=Une Sale histoire (Jean Eustache)
mars 2014=Bon Voyage (Jean-Paul Rappeneau)
avril 2014=Frankenweenie (1984) (Tim Burton)
mai 2014=La Chatte des montagnes (Ernst Lubitsch)
juin 2014=Solitude (Paul Fejos)
juillet 2014=Mon ami Ivan Lapchine (Alexeï Guerman)
août 2014=Enfants de salauds (André De Toth)
septembre 2014=Le Flambeur (Karel Reisz)
octobre 2014=Du Rififi chez les hommes (Jules Dassin)
novembre 2014=Metade Fumaca (Riley Yip)
décembre 2014=Monsieur Klein (Joseph Losey)
janvier 2015=Le Kimono Rouge (Samuel Fuller)
février 2015=The Beast to Die (Murakawa Toru)
Dernière édition par Vic Vega le 31 mars 15, 17:50, édité 15 fois.
ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22792
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar AtCloseRange » 1 mars 15, 12:15

(Re-)Découvertes:

Le Piège (Golubovic) 7,5/10
Les années rebelles (O'Connor) 6/10
Venus (Michell) 6,5/10
Diplomatie (Schlöndorff) 6/10
The Story of Ruth (Koster) 6/10
Citizenfour 5,5/10
Lovelace(Epstein, Friedman) 5,5/10
Les Jours à Venir (Kraume) 6,5/10
Jack & Diane (Bradley Rust Gray) 5/10
Le Prince des Marées (Streisand) 6/10
Exodus: Gods and Kings (Scott) 4,5/10
Open Windows (Vigalondo) 4,5/10
The Adventures of Ford Fairlane (Harlin) 6,5/10
Curtains (Ciupka) 6,5/10
From Within (Papamichael) 4/10
Bad Turn Worse (Simon & Zeke Hawkins) 6,5/10
Top Five (Rock) 6/10
Deadly Hero (Ivan Nagy) 7/10
Guinevere (Wells) 5,5/10
Inherent Vice (Anderson) 5,5/10
Extraterrestrial (Minihan) 4/10
Snow Therapy (Östlund) 6,5/10
Birdman (Inarritu) 6/10
The Canal (Kavanagh) 5/10
Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu? 0/10
The Numbers Station (Barfoed) 6,5/10
The Molly Maguires (Ritt) 6,5/10
The Pact 2 (Hallam, Horvath) 7/10
Dans la Cour (Salvadori) 7,5/10
Abandon (Gaghan) 4,5/10
99 River Street (Karlson) 7/10
A Cold Wind in August (Singer) 7/10

Révisions:

Lost in Translation (Coppola) 7,5/10
Chasse à l'Homme (Woo) 4,5/10 (-)
Shallow Hal (Farrelly Bros) 7/10
Copland (Mangold) 6,5/10
Les 3 Jours du Condor (Pollack) 7/10
6 Degrés de Séparation (Schepisi) 7,5/10
Dernière édition par AtCloseRange le 30 mars 15, 22:38, édité 35 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
jonathan271190
Stagiaire
Messages : 58
Inscription : 27 janv. 15, 15:04

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar jonathan271190 » 1 mars 15, 12:22

MARS 2015

Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon(1970) d'Elio Petri 16/20
Conversation secrète(1974) de Francis Ford Coppola 15/20
French Connection 2(1975) de John Frankenheimer 15/20
Stakeout on Dope Street(1958) d'Irvin Kershner 15/20
Les brasiers de la colère(2013) de Scott Cooper 14,5/20
The place beyond the pines(2013) de Derek Cianfrance 14.5/20
La bête humaine(1938) de Jean Renoir 14/20
La prisonnière espagnole(1997) de David Mamet 14/20
Le train de 16h50(1962) de George Pollock 14/20
Gaslight(1940) de Thorold Dickinson 14/20
Détective Conan: Le gratte-ciel infernal(1997) de Kenji Kodama 14/20
Dernière édition par jonathan271190 le 20 mars 15, 17:00, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
semmelweis
Accessoiriste
Messages : 1688
Inscription : 10 févr. 09, 21:30
Localisation : Bordeaux

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar semmelweis » 1 mars 15, 12:30

Film du mois de MARS


Film découverts
Kingsman:The Secret Service,Matthew Vaughn(Ciné) 6/10
Biutiful,Alejandro Gonzalez Innaritu(Blu Ray) 3/10
Birdman,Alejandro Gonzalez Innaritu(Ciné) 6,5/10
Man of Tai Chi,Keanu Reeves(Blu Ray) 4/10
Les 11 Fioretti de François d'Assise,Roberto Rosselini(DVD) 7,5/10
Police contre syndicat du crime,Kinji Fukasaku(DVD) 6,5/10
The Russia House,Fred Schepisi(Blu ray) 6,5/10
F.I.S.T.,Norman Jewison(DVD) 7/10
Extreme measures,Michael Apted(TV) 2,5/10
Battle of Britain,Guy Hamilton(DVD) 5/10
Ninja Turtles,Jonathan Liebesman(DVD) 2/10
Babylon A.D.,Mathieu Kassovitz(Blu Ray) 4/10
Chappie,Neill Blomkamp(Ciné) 6,5/10
The Spy Who Came in from the Cold,Martin Ritt(DVD) 8/10
Steak,Quentin Dupieux(DVD) 6,5/10
Inherent Vice,Paul Thomas Anderson(Ciné) 8,5/10
Below,David Twohy(DVD) 6/10
Selma,Ava DuVernay(Ciné) 6/10
The Voices,Marjane Satrapi(Ciné) 6,5/10
Where the Truth Lies,Atom Egoyan(DVD) 6,5/10
Mobius,Eric Rochant(Blu Ray) 6/10
Pacific Heights,John Schlesinger(DVD) 5/10

Films revus:
Harry Potter and the Chamber of Secrets,Chris Columbus(DVD) 6/10
Harry Potter and the Prisoner of Azkaban,Alfonso Cuaron(DVD) 7/10

Séries TV:
Borgia saison 1 en cours
Hannibal saison 2 en cours

Documentaires:


Films des mois précédents:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Février/Réalité,Quentin Dupieux/It follows,David Robert Mitchell/American Sniper,Clin Eastwood/Le Cri du Sorcier,Jerzy Skolimowski
Janvier/Aguirre,la colère de Dieu/Fitzcarraldo,Werner Herzog/Prix spécial:Foxcatcher,Bennett Miller
Année 2014
Décembre/Wake in Fright,Ted Kotcheff
Novembre/Zardoz,John Boorman
Octobre/The Exorcist,William Friedkin/Prix spécial: Gone Girl,David Fincher/Saint-Laurent,Bertrand Bonello
Septembre/Leviathan,Andreï Zviaguintsev
Aout/Winter Sleep,Nuri Bilge Ceylan
Juillet/Seconds,John Frankenheimer/Prix spécial :Cutter's way,Ivan Passer/Planet of the Apes,Franklin J.Schaffner
Juin/Under the Skin,Jonathan Glazer
Mai/Night Moves,Kelly Reichardt/Prix Spécial:Le syndrome de Stendhal,Dario Argento
Avril/Kairo,Kiyoshi Kurosawa
Mars/Persona,Ingmar Bergman,Prix Spéciaux: Sonate d'Automne,La Source,Les Fraises sauvages,Ingmar Bergman
Février/Nymphomaniac,Lars Von Trier/Only Lovers Left Alive,Jim Jarmusch
Janvier/12 years a slave,Steve McQueen/Prix spécial: Year of the Dragon,Michael Cimino
Année 2013
Décembre/A Touch of Sin,Jia Zhang Ke/The Wolf of Wall Street,Martin Scorsese/Shock Corridor,Samuel Fuller
Novembre/The Immigrant,James Gray
Octobre/Bad Timing,Nicolas Roeg/Prix Spécial: Prisoners,Denis Villeneuve
Septembre/Michael Kohlhaas,Arnaud des Pallières/Le président,Henri Verneuil
Aout/Les Salauds,Claire Denis/Prix spécial:Nowhere,Gregg Araki
Juillet/French Connection,William Friedkin/ Prix spécial: Nosferatu,fantôme de la nuit,Werner Herzog
Juin/Boogie Nights,Paul Thomas Anderson
Mai/Le septième continent,Michael Haneke/Prix spécial:Despues de Lucia,Michel Franco
Avril/The Boston Strangler,Richard Fleischer
Mars/Camille Claudel 1915,Bruno Dumont / To the Wonder,Terrence Malick
Fevrier/ At close range,James Foley
Janvier/[color=#BF0000]The Master,Paul Thomas Anderson[/color] /Prix Spécial : Zero Dark Thirty,Kathryn Bigelow
Année 2012:
Décembre/Tabou,Miguel Gomes
Novembre/The Killers, Robert Siodmak
Octobre/La toile blanche d'edward hopper, Jean Pierre Devillers
Septembre/Little Odessa, James Gray/ Prix spécial : Obsession,Brian de Palma
Aout/Le cercle rouge, Jean Pierre Melville/Casablanca, Michael Curtiz
Juillet/[color=#000000]Faust, Alexandre Sokourov[/color] FILM DE L'ANNEE 2012
Juin/De rouille et d'os,Jacques Audiard/ Prix spécial: Paris Céline de Patrick Buisson
Mai/Eternal Sunshine of the spotless mind,Michel Gondry
Avril/Titanic,James Cameron
Mars/Dead Ringers,David Cronenberg-Hunger,Steve McQueen
Fevrier/Rango,Gore verbinski-La Taupe,Thomas Alfredson
Janvier/Millenium,the girl with the dragoon tatoo,David fincher
Année 2011
Décembre/[color=#000000]Le cheval de Turin,Bela Tarr[/color] FILM DE L'ANNEE 2011
Novembre/Hors Satan,Bruno Dumont
Octobre/Cure,Kiyoshi Kurosawa
Septembre/Hana Bi,Takeshi Kitano/L'Appolonide,souvenirs de maison close,Bertrand Bonnelo
Aout/Melancholia,Lars Von Trier
Juillet/Deep End,Jerzy Skolimowski/The Passenger,Michelangelo Antonioni (Prix spécial:The Texas Chainsaw Massacre,Tobe Hooper)
Juin/Badlands,Terrence Malick
Mai/The Tree of life,Terrence malick
Avril/The lady from Shanghai,Orson Welles/Enquete sur un citoyen au dessus de tout soupcon,Elio Petri
Mars/The duellists,Ridley Scott/To live and die in LA,William Friedklin
Février/Phantom of the Paradise,Brian de Palma
Janvier/Suspiria,Dario Argento/Irreversible,Gaspar Noé
Année 2010
Decembre/Profondo Rosso,Dario Argento
Novembre/[color=#000000]Le silence,Ingmar Bergman[/color] FILM DE L'ANNEE 2010
Octobre/The Fly,David Cronenberg
Septembre/Des hommes et des dieux,Xavier Beauvois/Oncle Boonmee,Apichatpong Weerasethakul
Aout/Days of Heaven,Terrence Malick
Juillet/Crash,David Cronenberg/A bout de souffle,Jean Luc Godard
Juin/Il Divo,Paolo Sorrentino
Mai/Catch me if you can,Steven Spielberg
Avril/Wall Street,Oliver Stone/Redacted,Brian de Palma
Mars/Blue Velvet,David Lynch
Février/Raging Bull,Martin Scorsese
Janvier/Zodiac,David Fincher/Macbeth,Roman Polanski
Année 2009:
Décembre/Vidéodrome,David Cronenberg
Novembre/[color=#000000]Cris et chuchotements,Ingmar Bergman[/color] FILM DE L'ANNEE 2009
Octobre/Le ruban blanc,Michael Haneke
Septembre/Un prophète,Jacques Audiard
Aout/There will be blood,Paul Thomas Anderson
Juillet/Manhunter,Michael Mann
Juin/Antichrist,Lars Von Trier
Mai/Le temps de l'innocence,Martin Scorsese
Avril/Last Days,Gus Van Sant
Mars/Blow out,Brian de Palma
Février/Révélations,Michael Mann
Dernière édition par semmelweis le 30 mars 15, 23:49, édité 14 fois.

Avatar de l’utilisateur
Edouard
Accessoiriste
Messages : 1693
Inscription : 24 oct. 14, 09:28

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar Edouard » 1 mars 15, 13:03

Echelle de valeurs

20/20: Chef d'œuvre
De 18 à 19,5/20: Excellent
De 16 à 17,5/20: Très bon
De 13 à 15,5/20: Bon
De 9 à 12,5/20: Pas mal
De 5,5 à 8,5/20: Très moyen
De 1,5 à 5/20: Quelques trucs à sauver
De 0 à 1/20: Inutile de perdre son temps


FILM DU MOIS

Image


Films découverts dont les films 2015
The Big Heat: 20/20
Manhunter: 18,5/20
De toutes nos forces: 18/20
Möbius: 17,5/20
The Imitation Game: 17,5/20
The Insider: 17/20
Profondo rosso (version intégrale):17/20
L'uccello dalle piume di cristallo: 16,5/20
Blackhat: 16/20
Big Eyes: 16/20
El Dorado: 16/20
A History of Violence: 16/20
Tenebre: 16/20
La Bête Humaine: 15,5/20
Quelques messieurs trop tranquilles: 15/20
4 mosche di velluto grigio: 14,5/20
Mammuth: 14/20
Robin Hood: 13,5/20
Vengeance: 13,5/20
Quai d'Orsay: 13/20
Fast & Furious (Fast & Furious 4): 12,5/20
Shaft (1971): 12/20
Eastern Promises: 12/20
Il gatto a nove code: 11,5/20
Phenomena: 11/20
Inferno: 10,5/20
V for Vendetta: 9/20
Zulu: 9/20
Run All Night: 8,5/20
Citizenfour: 6/20
Inherent Vice: 5/20
Mother of Tears - The Third Mother: 1/20


Films revus
Heat (Director's cut): 20/20
The Last of the Mohicans (Director's cut - Michael Mann): 19,5/20
Ali: 19/20
Suspiria: 18/20
La 7ème cible: 15/20
L'Emmerdeur (Molinaro): 15/20


Série
NCIS: Los Angeles (saison 6)

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2015: La Bonne Année
Février 2015: La Grande Illusion
Dernière édition par Edouard le 7 avr. 15, 00:18, édité 51 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42172
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Votre film du mois de Mars 2015

Messagepar Flol » 1 mars 15, 13:45

Mars 2015

Films découverts
Les Yeux bandés (Thomas Lilti) : 5/10
Dark Touch (Marina de Van) : 3/10
The Paper (Ron Howard) : 4.5/10
La Collectionneuse (Eric Rohmer) : 8/10
Good Kill (Andrew Niccol) : 6/10
Barbecue (Eric Lavaine) : 2/10
The Do-Deca-Pentathlon (Jay & Mark Duplass) : 4/10
Apollo 18 (Gonzalo López-Gallego) : 3/10
La femme de l'aviateur (Eric Rohmer) : 8/10
The Voices (Marjane Satrapi) : 4/10
Chappie (Neill Blomkamp) : 5/10
Honeymoon (Leigh Janiak) : 6/10
Citizenfour (Laura Poitras) : 7/10
Sidewalk Stories (Charles Lane) : 7.5/10
L'arbre, le maire et la médiathèque (Eric Rohmer) : 6/10
Le Monde vivant (Eugène Green) : 6/10
Le Pont des Arts (Eugène Green) : 5/10
Hacker (Michael Mann) : 7/10
This Is Where I Leave You (Shawn Levy) : 3/10
Bande à part (Jean-Luc Godard) : 8/10
The Big Easy (Jim McBride) : 6/10
Ex Machina (Alex Garland) : 6.5/10
Dear White People (Justin Simien) : 7/10
100% Cachemire (Valérie Lemercier) : 1/10
4 Aventures de Reinette et Mirabelle (Eric Rohmer) : 8/10
Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov) : 8.5/10
Pourquoi j'ai pas mangé mon père (Jamel Debbouze) : 2/10

Films revus
Godzilla (Gareth Edwards) : 8/10 (=)
Adieu Philippine (Jacques Rozier) : 7/10 (+)

Séries découvertes
The Sopranos - saison 2 (David Chase) : 9/10
Derek - saison 2 (Ricky Gervais) : 6/10

Séries revues
The Office US - saison 1 (Greg Daniels, Ricky Gervais & Stephen Merchant) : 7.5/10 (=)

Mes films du mois de Janvier 2005 à Février 2015
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Janvier 2013 : The White Diamond (Werner Herzog)
Février 2013 : Oslo, 31 Août (Joachim Trier)
Mars 2013 : The Swimmer (Frank Perry)
Avril 2013 : Les Naufragés de l'Île de la Tortue (Jacques Rozier)
Mai 2013 : The Thin Blue Line (Errol Morris)
Juin 2013 : Hôtel Terminus (Marcel Ophuls)
Juillet 2013 : Tous les matins du monde (Alain Corneau)
Août 2013 : Gummo (Harmony Korine)
Septembre 2013 : Calmos (Bertrand Blier)
Octobre 2013 : Le Quai des Brumes (Marcel Carné)
Novembre 2013 : Inside Llewyn Davis (Joel Coen)
Décembre 2013 : A Matter of Life & Death (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Janvier 2014 : Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
Février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Avril 2014 : Underworld U.S.A. (Samuel Fuller)
Mai 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne)
Juin 2014 : Under The Skin (Jonathan Glazer)
Juillet 2014 : Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Août 2014 : Gallipoli (Peter Weir)
Septembre 2014 : Wonderland (Michael Winterbottom)
Octobre 2014 : Blancanieves (Pablo Berger)
Novembre 2014 : L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski)
Décembre 2014 : Whiplash (Damien Chazelle)
Janvier 2015 : Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Février 2015 : Allemagne Année Zéro (Roberto Rossellini)
Dernière édition par Flol le 30 mars 15, 20:20, édité 23 fois.