Notez les films Juin 2012

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Modérateurs : cinephage, Karras, Rockatansky

Avatar de l’utilisateur
Anorya
Laughing Ring
Messages : 11859
Inscription : 24 juin 06, 02:21
Localisation : LV426

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Anorya » 6 juin 12, 21:37

Ici bas (J.P.Denis - 2012)


Image



Fin 1943 sous l'occupation, Soeur Luce, une religieuse à la dévotion et au dévouement exemplaires, est infirmière à l'hôpital de Périgueux.

La rencontre d'un aumônier, Martial, passé dans les rangs du maquis et à la foi profondément ébranlée, bouleverse son existence. De l'amour du Christ à celui d'un homme, Soeur Luce vit une passion pour laquelle elle finit par quitter le couvent et ses soeurs.
Mais elle se heurte vite au mur de la réalité et des passions. Trahie, Soeur Luce se sent abandonnée des hommes et de Dieu.…
Un matin, à la Poste centrale, des employés membres d'un réseau de la Résistance interceptent un courrier anonyme à l'adresse de la Kommandantur…



Image Image



Du même réalisateur je me souviens avoir bien apprécié Les blessures assassines (2000). J'étais donc curieux de pouvoir à nouveau voir un de ses films avec notamment Céline Sallette, cette troublante jeune actrice déjà auparavant vue dans L'Apollonide de Bertrand Bonnelo. Ces deux choix se révèlent payants en somme puisque Sallette incarne incroyablement bien cette soeur Luce dont l'histoire s'inspire en fait de celle de soeur Philomène et que la mise en scène sobre de Jean-Pierre Denis se dote par moments d'assez beaux plans.

Soeur Philomène a réellement existé et comme dans le film, tombera amoureuse d'un jeune aumônier, en réalité un résistant. Si la nature de cet amour et les formes qu'il prend nous sont inconnues (le réalisateur part du fait que ici,ni soeur Luce, ni son amant ne sont préparés à ça, tant physiquement (pour elle), qu'émotionnellement (pour lui)), il est vrai qu'elle envoya des lettres aux allemands par pure vengeance, ne se rendant nullement compte de ses actes. Dans le film (et cela doit aussi l'être dans la réalité), l'une de ses lettres est réceptionnée par un agent de la résistance qui va tout de suite en informer celle-ci. En remontant la source, Soeur Philomène est repérée et kidnappée. Refusant la proposition d'être envoyée finir sa vie dans un couvent hors du Pays, elle choisit la mort et est exécutée le 8 février 1944. Quelques jours plus tard, le 16 février, les allemands mèneront ce qui peut s'apparenter à une expédition punitive, abattant sur place 34 résistants...


Image Image



Si le film est des plus soignés (une austérité bienvenue avec une musique toute aussi sobre que fascinante de Michel Portal) et que l'interprétation du personnage principal soit plus que convaincante, il n'empêche qu'il manque un peu de passion dans tout ça. Sans doute que le réalisateur a voulu mettre sur un pied d'égalité la relation spirituelle que Soeur Luce nourrit envers Dieu, tout comme l'amour platonique mais intense qu'elle entend délivrer à Martial. Celà n'empêche pas qu'il y a quelque chose qui ne prend pas ou pas assez et quand la fin arrive, on aurait alors aimé être un peu plus touché par la tragique destinée de cette femme, d'autant plus que l'histoire originelle s'avèrerait bien plus charnelle et apporterait alors des réponses en plus. Par exemple ...attention spoiler...

Spoiler (cliquez pour afficher)
...dans la réalité, Soeur Philomène aurait échangé des confidences plus que personnelles sur les membres de résistance du Périgord avec son amant, visiblement sur l'oreiller. Informations qu'elle put reporter par la suite dans ses lettres de délation. Ici, pas de scène d'amour, un acte vite fait qui s'apparente à un viol et une relation dans un seul sens qui ne permet pas de comprendre d'où Soeur Luce tire ses renseignements vu que Martial et elle se parlent peu ou abordent des questionnements purement liés à la Foi. Bon après, on peut aussi l'extrapoler hors champ en se disant que cela a pu ressortir de leurs discussions mais quand même.



En somme quand même un beau film avec des plans et cadrages qui démontrent qu'on a affaire là à bien plus qu'un "téléfilm de luxe" comme j'ai pu le lire à droite, à gauche. Un film recommandé mais qui ne plaira pas autant qu'espéré. A voir quand même pour les curieux en tous genres, les mordus d'Histoire et ceux qui aiment le cinéma français.

4/6.
Image

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 43187
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Flol » 7 juin 12, 13:26

cinephage a écrit :En tout cas, je suis loin de les trouver "nuls, nuls, nuls".

Bon ok, j'avoue avoir un poil exagéré. Mais tous les derniers Alan Parker que j'ai vus (Birdy, Midnight Express, The Commitments, The Life of David Gale, tous vus ces 3 dernières années) m'ont extrêmement énervé.
Le seul que j'ai apprécié (et encore, parce que c'est surtout pour la musique que je voulais le voir), c'est Angela's Ashes. Et même celui-là est loin d'être exceptionnel...
Quant à Angel Heart et Mississippi Burning, je les ai vus il y a trop longtemps.
Et je me rends compte que je parle quand même régulièrement de Alan Parker...:|

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22164
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar cinephage » 7 juin 12, 14:57

C'est certainement un réalisateur très marqué "années 80", au niveau visuel, découpage, musical... Beaucoup de réalisateurs contemporains s'en démarquent, et il connait autant de désamour qu'autrefois il avait une certaine quote (dans les années 80, j'entends). En ce sens, c'est un peu une référence en négatif, et ses films font forcément assez "datés", parce que pas encore assez patinés pour faire figure de classiques, et bien trop ancrés dans leur époque pour garder une actualité en 2012.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Messages : 7819
Inscription : 25 juil. 03, 14:58
Localisation : J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Eusebio Cafarelli » 7 juin 12, 21:26

Image

Film extrêmement étonnant d'Alex de la Iglesia : un mélange de l'opéra Paillasse, de Bunuel, de Hitchcock (la fin), de Dali, de baroque, de n'importe quoi, de réflexion sur le passé espagnol (guerre civil, Franco, terrorisme anti-Franco), d'absurde surréaliste, de scènes dantesques (un clown massacrant au sabre des nationalistes franquistes), de violence, de folie... Une mise en scène frénétique, des mouvements de caméra perturbants, de la laideur et de l'outrance partout, des situations improbables mais tout se tient, même avec les ellipses du scénario. Et la somptueuse Carolina Bang...
Très réussi, découverte du mois ! Il se passe des choses dans le cinéma espagnol...
Image

Avatar de l’utilisateur
Jericho
Cadreur
Messages : 4437
Inscription : 25 nov. 06, 10:14

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Jericho » 11 juin 12, 20:47

Les Pirates! Bons à rien, mauvais en tout

Le studio Aardman nous ayant habitué à l'excellence à quelques exceptions près (Souris City), c'est donc avec une joie difficilement dissimulable d'avoir appris il y a quelques années de cela, la mise en chantier d'un nouveau long métrage réalisé en "stop motion". Et pour ne rien gâcher, ces protagonistes en pâte à modeler allaient s'animer dans l'univers de la piraterie. Sur le papier, tout était donc réuni pour en faire une oeuvre d'animation d'exception.
Qu'en est-il du résultat en fin de compte ?
Alors sans surprise c'est du très bon ouvrage, néanmoins je ne peux cacher la petite déception que j'ai éprouvé, notamment par rapport au script.
Non pas que ce dernier soit mauvais, mal écrit ou je ne sais quoi... Mais tout le passage se déroulant à Londres est un peu en deçà du reste de l'oeuvre.
C'est une bonne chose de varier les lieux et les environnements, mais on perd du rythme et l'aspect "aventures exotiques" est quelque peu délaissé à cet instant. Heureusement, le final remonte et permet de conclure le film sur une impression positive. Je suis sorti du cinoche le sourire aux lèvres, c'est dire.
Visuellement, c'est tout simplement magnifique. Je ne préfère pas imaginer le boulot de titzns que l'équipe à dû fournir. Parfois je m'amusais à regarder les éléments du décor au second plan. Ils ont eu le souci du détail et cela se remarque essentiellement dans les intérieurs.
Le fait que ce soit doublé en français ne m'a pas dérangé outre mesure. Edouard Baer a su poser sa voix sur un personnage qui est diffèrent du personnage comique qu'il joue de coutume dans les médias.

Pas une oeuvre formidable, mais c'est suffisamment bien foutu pour passer un agréable moment, au côté de ses sympathiques bras cassés.
Image

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22835
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar AtCloseRange » 15 juin 12, 16:16

Iron Sky (Timo Vuorensola - 2012)
Des Nazis installés sur la face cachée de la une... ça pourrait être sympa mais c'est juste du Ed Wood (finlandais) avec des moyens et donc sans charme.
Udo Kier cachetonne, l'humour est du niveau d'un Mel Brooks des mauvais jours.
Enfin, ça permet de relativiser le niveau d'un MIB 3...
Image

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 43187
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Flol » 15 juin 12, 16:34

AtCloseRange a écrit :Udo Kier cachetonne

Depuis quelques années, c'est devenu un euphémisme.

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9769
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Gounou » 15 juin 12, 16:57

Ratatouille a écrit :
AtCloseRange a écrit :Udo Kier cachetonne

Depuis quelques années, c'est devenu un euphémisme.

Ou un pléonasme :wink:
Image

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 43187
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Flol » 15 juin 12, 17:17

Voilà c'est ça.

:|

Avatar de l’utilisateur
frédéric
1st Degree
Messages : 12833
Inscription : 28 août 04, 18:49
Localisation : Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar frédéric » 16 juin 12, 17:28

Blanche Neige et le chasseur

Rupert Sanders livre une sorte de version Dark Heroic Fantasy du célèbre conte et c'est une réussite complète. C'est noir, sombre et spectaculaire, ponctué de moment de toute beauté (le sanctuaire des fées) et bien sûr épique juste comme il faut. Charlize Théron est véritablement diabolique et Kristen Stewart s'en sort très bien. On pense bien sûr au Seigneur des Anneaux plus particulièrement aux Deux Tours, mais l'ensemble est une vraie réussite. Vivement la suite.
Image

Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2548
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar magobei » 18 juin 12, 18:25

Woody Allen : A Documentary (Robert B. Weide, 2012)

Cela débute bien: bonne "caractérisation", exposition du personnage "Woody" à travers des images d'archives, des interviews, des extraits de ses one man shows. Mais à mesure qu'on avance dans sa (plantureuse) filmographie, de Take the Money and Run en 1969 à To Rome with Love en 2012, le documentaire de Weide vire un peu au catalogue et les interventions des stars (celles de Penelope Cruz et de Scarlett Johansson notamment) sentent parfois la featurette...

On se dira que ces longueurs, cette accumulation-répétition, fonctionnent un peu comme une métaphore d'un parcours fondé sur la "longévité et la quantité" plus que sur la qualité, dans l'espoir que quelque chose de bon en sorte, dixit Woody himself.

6/10
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
Kevin95
Footix Ier
Messages : 17661
Inscription : 24 oct. 04, 16:51
Localisation : Devine !

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Kevin95 » 19 juin 12, 12:04

Image

La Passante du Sans-Souci (Jacques Rouffio)

Le film a une certaine réputation et sans vouloir être trop cynique, je pense que ladite réputation est moins due au film en lui même qu'au fait qu'il s'agisse du dernier film tourné par Romy Schneider.
Les anecdotes sur le tournage autours de la dépression de la comédienne sont multiples et peut être plus intéressantes que le résultat cinématographique. Car La Passante du Sans-Souci bien qu'adapté d'un roman de Joseph Kessel, peine à intéresser et (le comble pour un récit de ce genre) manque d'ampleur et de lyrisme. Les comédiens se démènent pour paraitre habités mais rien n'y fait, tout semble plat, presque télévisé et Rouffio (pourtant auteur de l'excellent Le Sucre) passe plus de temps à capter les larmes de sa star qu'offrir une mise en scène convaincante. La faute à quoi ? Sans doute trop d'ambitions pour un cadre cinégénique trop étroit : trop de sous intrigues au final jamais traitées. Le film ne cesse d'ouvrir des fenêtres narratives sans jamais rien explorer (l'enfant au cœur du récit apparait 20 minutes, le personnage de Jacques Martin est juste là pour faire coucou tandis que celui de Gérard Klein pourtant sans épaisseur occupe une place prédominante dans l'intrigue).
Alors le film est peut être indispensable pour les fans de Schneider (même si celle ci et son jeu lacrymo peut lasser après une heure de film) mais pour les autres... autant revoir Le Vieux Fusil de Robert Enrico.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12592
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar hellrick » 19 juin 12, 13:30

IRON SKY

j'espérais un blockbuster de sf satirique à la MARS ATTACK ou STARSHIP TROOPERS j'ai juste eu une comédie basée sur l'anachronisme dans le style des VISITEURS ou de STAR TREK IV en moins drole..."oh un ordinateur qui tient dans la main, oh un magasine de cul, oh des skin heads,..." Après cette partie comique de 55 minutes, le film délivre enfin quelques scènes d'action / Sf mais c'est trop tard pour fonctionner
Reste quelques visuels sympas lors des combats entre les zeppelins de l'espace et les gentils et 2 ou 3 gags efficaces (LE DICTATEUR réduit à un court métrage pro Hitler de 10 minutes) qui font regretter ce que le film aurait pu être mais c'est super mal équilibré et longuet (pourtant ça dure 85 minutes). J'aurais surement été plus indulgent au BIFFF où le film a cartonné devant une salle sold-ou mais chez soi c'est juste moyen en étant gentil.
3/6


LA DAME EN NOIR

Une bonne "ghost story" à l'ancienne, très classique et prévisible mais efficace de bout en bout, parfois émouvante, parfois angoissante. Du bon boulot qui donne confiance dans le retour de la Hammer (qui annonce la suite pour 2014)
4,5/6
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22164
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar cinephage » 19 juin 12, 14:45

hellrick a écrit :IRON SKY

j'espérais un blockbuster de sf satirique à la MARS ATTACK ou STARSHIP TROOPERS j'ai juste eu une comédie basée sur l'anachronisme dans le style des VISITEURS ou de STAR TREK IV en moins drole..."oh un ordinateur qui tient dans la main, oh un magasine de cul, oh des skin heads,..." Après cette partie comique de 55 minutes, le film délivre enfin quelques scènes d'action / Sf mais c'est trop tard pour fonctionner
Reste quelques visuels sympas lors des combats entre les zeppelins de l'espace et les gentils et 2 ou 3 gags efficaces (LE DICTATEUR réduit à un court métrage pro Hitler de 10 minutes) qui font regretter ce que le film aurait pu être mais c'est super mal équilibré et longuet (pourtant ça dure 85 minutes). J'aurais surement été plus indulgent au BIFFF où le film a cartonné devant une salle sold-ou mais chez soi c'est juste moyen en étant gentil.
3/6


Manifestement, on n'est pas nombreux à avoir apprécié le film... :oops:
Pour ma part, j'en ai apprécié la satire politique, la qualité des effets visuels, et l'humour qui m'a effectivement bien fait rire. Mais je suis connu sur le forum pour être particulièrement bon public.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Messages : 33320
Inscription : 9 oct. 03, 21:39
Localisation : Helvetica

Re: Notez les films Juin 2012

Messagepar Colqhoun » 19 juin 12, 14:59

J'ai aussi découvert Iron Sky ces derniers jours et j'ai trouvé ça tout simplement lamentable.
Moche, chiant, mal joué, mal écrit, mal monté et jamais drôle, c'est une succession de trucs à ne pas faire.
Un film qui aurait dû rester à l'état de bande-annonce.
"Give me all the bacon and eggs you have."